La conjonctivite chez le chat : symptômes, durée et traitement

Un chat bicolore souffrant d'une conjonctivite

Tout comme chez les humains, la conjonctivite est l’affection oculaire la plus fréquente chez le chat. Si elle est le plus souvent banale et sans gravité, elle mérite toutefois d’être prise au sérieux. En effet, elle peut non seulement s’accompagner de complications, mais aussi être elle-même le signe d’une maladie sous-jacente.


Quels sont les symptômes de la conjonctivite chez le chat ? Quelles en sont les causes possibles ? Comment peut-on la soigner ? Enfin, existe-t-il des moyens de s’en prémunir ?

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

Un chat gris et blanc souffrant d'une conjonctivite

La conjonctivite est une affection très courante chez le chat, qui peut affecter un seul œil ou bien les deux à la fois – ce dernier cas est toutefois nettement plus rare.

 

Elle désigne une inflammation de la conjonctive, la muqueuse transparente recouvrant le blanc de l’œil et la face postérieure de la paupière. Elle atteint parfois également la membrane nictitante — aussi appelée troisième paupière — située dans l’angle interne de l’œil.

Les causes possibles de la conjonctivite chez le chat

Comme pour les humains, il existe quatre grands types de causes pouvant être à l’origine d’une conjonctivite chez le chat : les infections, les traumatismes, les allergies et les malformations.

Les infections

Un gros chat qui peine à ouvrir ses yeux

Certaines maladies virales comme le coryza, la leucose du chat ou encore la péritonite infectieuse féline ont pour symptômes l'apparition d’une conjonctivite. Cette dernière est alors accompagnée de troubles de la digestion et/ou de la respiration.

 

Les virus ne sont pas les seuls à pouvoir causer une conjonctivite : les bactéries et les champignons aussi. Il peut s'agir par exemple de microbes présents dans la flore cutanée habituelle (des staphylocoques, des streptocoques...) qui se mettent soudainement à proliférer, à l'occasion par exemple d'une plaie ou d'un affaiblissement du chat lié à une autre maladie ou à la vieillesse.

 

Selon une étude intitulée « Evaluation of cytologic findings in feline conjunctivitis » publiée en 2012 dans la revue American Society for Veterinary Clinical Pathology, les agents infectieux les plus courants sont la chlamydiose féline et les mycoplasmes.

Les traumatismes

Un chat avec un corps étranger dans l'oeil

La conjonctivite peut être consécutive à un traumatisme causé par :

  • un corps étranger, par exemple une poussière ou un épillet ;
  • une lésion à la suite d'un accident ;
  • un objet entrant en contact avec l’oeil (épillet, branche d’arbre, etc.) ;
  • une griffure ou une morsure à la suite d'une bagarre.

 

Si le traumatisme est important, il est susceptible d'entraîner une inflammation de la conjonctive, et donc une conjonctivite.

Les allergies

Un chaton roux joue avec le pollen des fleurs

Une allergie à certaines substances est susceptible de déclencher une conjonctivite. C’est le cas par exemple avec le pollen, la poussière, les acariens, ou encore d'autres substances.

 

L'allergie peut également survenir à cause d'un produit chimique que le chat tolère mal : certains shampoings, gouttes pour les yeux ou lotions peuvent par exemple causer une irritation, et donc une conjonctivite.

Les malformations

Gros plan sur l'oeil d'un British Shorthair avec un entropion

Certaines malformations des yeux sont susceptibles de gêner l'hydratation naturelle des globes oculaires et donc d'entraîner à terme des irritations voire une conjonctivite.

 

C'est le cas notamment de :

  • l'entropion, c'est-à-dire un enroulement des paupières vers l'intérieur ;
  • l'ectropion, qui désigne quant à lui un enroulement vers l'extérieur.

 

Ces deux malformations peuvent être congénitales (donc présentes dès la naissance), ou acquises à la suite par exemple d'une lésion, d'une autre maladie ou d'un accident. Dans les deux cas, elles augmentent le risque de conjonctivite chez le chat.

Les chats les plus exposés à la conjonctivite

Un chat roux et blanc assis au pied d'un arbre

Les chats ayant accès à l’extérieur sont davantage touchés par la conjonctivite (toutes causes confondues), du fait de l’importante présence de petits objets et d’agents pathogènes qui peuvent être en contact avec l’œil, voire s’y loger.

 

D’autre part, les chatons présentent un risque accru de conjonctivite d’origine virale, du fait de leur système immunitaire fragile. La contamination est donc particulièrement importante au sein de cette population, notamment entre chats issus d’une même portée, du fait de la proximité.

 

Enfin, toute race présentant une prédisposition génétique à une affection qui constitue une cause possible de conjonctivite est par là-même davantage exposée au risque de conjonctivite. C’est le cas par exemple de l’Abyssin, particulièrement sensible aux allergies, ou encore du Persan et du Bengal, génétiquement prédisposés à l’entropion.

Les symptômes de la conjonctivite chez le chat

Un chat tigré roux souffrant d'une conjonctivite est ébloui par le soleil

Le principal symptôme d’une conjonctivite chez le chat est la présence d’écoulements oculaires. En fonction de l’origine de l’affection, ces derniers sont liquides ou épais, clairs ou colorés, et d’une couleur jaunâtre ou verdâtre.

 

D’autres signes sont également susceptibles d’apparaître : des rougeurs et / ou une inflammation au niveau de l’œil du chat, des difficultés lors de l’ouverture ou de la fermeture de la paupière, ou encore un œdème au niveau de la conjonctive. Là aussi, cela dépend de la cause sous-jacente.

 

Dans tous les cas, un chat victime de conjonctivite tend à se frotter l’œil affecté avec sa patte, pour essayer de se soulager. Or, ceci accentue la rougeur et l’inflammation : les frottements entraînent souvent des lésions et des ulcères au niveau de la cornée - d’où l’importance de consulter rapidement un vétérinaire.

Combien de temps dure une conjonctivite chez un chat ?

Un chaton tricolore avec une conjonctivite dans les deux yeux

Un chat atteint de conjonctivite peut mettre plus ou moins de temps à guérir, en fonction de ce qui en est à l'origine.

 

Par exemple, une conjonctivite causée par une simple irritation liée à de la fumée, de la poussière, du sable ou d'autres petites particules disparaît généralement en seulement quelques jours, sans qu'il y ait besoin de réellement s'inquiéter.

 

En revanche, une conjonctivite causée par une infection met bien souvent beaucoup plus de temps à se résorber. Par exemple, un coryza peut durer des semaines avant de petit à petit finir par disparaître - si jamais le chat survit. Dans le cas d'une leucose ou d'une péritonite infectieuse, la guérison n'est même pas possible, car ce sont deux maladies incurables.

 

Dans le cas d'une conjonctivite d'origine allergique, tout dépend de l'allergène en question. S'il s'agit par exemple du pollen, l'inflammation est généralement cyclique, avec une apparition au printemps et/ou en été, puis une accalmie le reste de l'année. S'il s'agit d'une autre substance (poussière, acariens...), l'inflammation peut ne jamais vraiment s'arrêter et subsister toute l'année.

La conjonctivite du chat est-elle contagieuse ?

Un chat gris et un chien roux se font un câlin

Les conjonctivites ne sont pas toutes contagieuses : tout dépend en fait de ce qui en est à l'origine.

 

Par exemple, les conjonctivites causées par des virus ou des bactéries sont généralement très contagieuses entre chats. Elles nécessitent donc d’isoler celui qui est infecté, afin d’éviter qu’il contamine ses congénères. En revanche, chiens et humains ne sont pas concernés : il n'y a donc pas de risques vis-à-vis d'eux.

 

Pour ce qui est des conjonctivites causées par des allergies, des traumatismes ou même des malformations, elles ne sont pas contagieuses, y compris d'un chat à l'autre. Il n'est alors pas nécessaire d'isoler celui qui en souffre.

 

Cela étant, comme il n'est pas toujours facile de savoir de prime abord dans quel cas on se situe, mieux vaut dans un premier temps isoler tout chat atteint de conjonctivite et de désinfecter toutes ses affaires, le temps de déterminer s'il est contagieux ou non.

Le pronostic de la conjonctivite chez le chat

Un chat avec une conjonctivite porte une collerette

Le plus souvent, la conjonctivite du chat se soigne facilement et disparaît complètement après le traitement prescrit par le vétérinaire.

 

Si la prise en charge est tardive, il peut arriver que les atteintes oculaires liées à la conjonctivite soient irréversibles : malgré sa guérison, le chat ne retrouve alors pas complètement ses capacités visuelles, voire perd totalement l'usage de l'oeil touché.

 

Par ailleurs, il arrive que la conjonctivite ne guérisse pas malgré le traitement. Cela peut être par exemple parce que sa cause sous-jacente (allergie, infection, malformation...) est toujours présente et empêche la guérison ou cause des rechutes à répétition. Il convient alors de consulter à nouveau le vétérinaire, pour tenter de mettre en place un nouveau traitement : par exemple, en cas de malformation, il peut prévoir une intervention chirurgicale pour régler définitivement le problème.

 

Néanmoins, si la conjonctivite est causée par une maladie incurable comme la leucose ou la péritonite infectieuse, il n'y a pas grand-chose d'autre à faire, car les rechutes sont alors inévitables.

Mon chat a une conjonctivite : que faire ?

Un chat noir et blanc avec des problèmes aux yeux

Quelle que soit la cause de la conjonctivite, il est important d’agir rapidement. En effet, non traitée ou prise en charge trop tardivement, elle peut altérer la vue du chat de manière permanente, voire même le rendre aveugle dans les cas les plus graves.

 

Si l'on suspecte une conjonctivite chez son chat, il ne faut surtout pas essayer d’administrer un traitement par soi-même, au risque d’aggraver l’affection. Cela vaut même dans le cas où le problème s’était déjà posé par le passé, et où un traitement avait alors été prescrit, car l’origine de la conjonctivite n’est pas forcément identique.

 

Il ne faut pas non plus tenter de nettoyer les yeux de son chat avec une lotion ou un produit quelconque. En effet, en plus d'être douloureux pour l'animal, cela risquerait de faire disparaître certains symptômes, pourtant utiles pour établir un diagnostic précis.

 

La seule chose raisonnable à faire est de prendre contact avec un vétérinaire, de lui décrire les symptômes, et d'attendre ses instructions.

Le diagnostic de la conjonctivite chez le chat

Un maitre essaye de regarder les yeux de son chat souffrant

Dès les premiers symptômes d’une conjonctivite, le vétérinaire est en mesure d’établir le diagnostic de la maladie grâce à un examen complet (prélèvement des écoulements oculaires, ophtalmoscopie, etc.) et de tenter d'en déterminer l'origine.

 

Le plus délicat dans le cas d'une conjonctivite n'est pas tant de reconnaître les symptômes que de parvenir à trouver sa cause :

 

  •  s'il s'agit d'une infection (virus, bactérie...), des prélèvements suffisent pour être fixé sur le traitement à mettre en place ;

 

  • s'il s'agit d'une malformation ou d'un traumatisme, l'examen ophtalmologique permet de constater l'ampleur des dégâts et d'évaluer l'intérêt d'une chirurgie réparatrice ;

 

  • s'il s'agit d'une allergie en revanche, il est nettement plus difficile d'identifier précisément l'allergène en question. Il peut alors être nécessaire de procéder par étape, en tenant d'exclure les allergènes potentiels les uns après les autres et en vérifiant à chaque fois si la conjonctivite s'atténue.

Le traitement de la conjonctivite chez le chat

Une femme met des gouttes dans les yeux de son chat

Le traitement de la conjonctivite dépend de sa cause sous-jacente : on ne soigne pas de la même façon une conjonctivite causée par une allergie, une infection, une blessure ou une malformation, par exemple.

 

Quelle que soit la cause, le vétérinaire propose souvent des larmes artificielles afin de réhydrater les yeux atteints et réduire l'inflammation. Il suggère généralement aussi une prise d’antibiotiques pour éviter les surinfections, ainsi que l’utilisation d’une collerette pour éviter que le chat se gratte et endommage l’œil.

En cas de corps étranger

Une vétérinaire met des gouttes dans l'oeil du chat

Si la conjonctivite est due à la présence d’un corps étranger dans l’œil et que celui-ci s’y trouve encore, il ne faut pas chercher à l’en extraire soi-même, au risque d’aggraver la situation. Il faut laisser faire le vétérinaire, qui dispose tant des instruments que de l’expertise nécessaires.

 

Dès lors que l’objet n’est plus présent, le professionnel vérifie l’état de l’œil du chat afin de constater les éventuels dommages causés, puis en effectue un nettoyage minutieux à l’aide de sérum physiologique et de compresses stériles.

 

Il faut ensuite prendre le relai en nettoyant quotidiennement les yeux du chat pendant généralement 5 à 7 jours. Ce nettoyage doit être effectué de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil, afin de retirer correctement toutes les saletés. Il est important par ailleurs de ne pas utiliser de coton à la place d’une compresse stérile, car il laisse des résidus et filaments sur son passage, qui pourraient se coincer dans l’œil et aggraver l’affection.

 

Enfin, le vétérinaire conseille souvent l’administration d’un traitement décongestionnant et anti-inflammatoire local pendant plusieurs jours, jusqu’à disparition complète de la conjonctivite.

En cas d'allergie

Un chat gris tabby avec les yeux fermés

Dans le cas d’une conjonctivite causée par une allergie, le vétérinaire prescrit des anti-inflammatoires, par exemple des corticoïdes. Ces derniers sont généralement présentés sous forme de crème à appliquer pendant 1 à 2 semaines. Dans les cas les plus graves, il peut procéder aussi à des injections, qu’il administre à 1 ou 2 semaines d’intervalle.

 

Pour éviter les rechutes, le mieux à faire est d'identifier l'allergène responsable de la conjonctivite du chat (pollen, poussière, acarien...) et de le bannir de l'environnement. Ce n'est toutefois pas toujours possible, soit parce qu'on ne parvient pas à l'identifier avec précision, soit parce qu'il n'est pas possible de totalement l'éviter. Dans ce cas, des antihistaminiques (c'est-à-dire des médicaments contre les réactions allergiques) sont utiles pour éviter que le chat fasse des crises à répétition.

En cas d'infection

Le traitement à mettre en place en cas de conjonctivite infectieuse dépend des microbes présents (virus ou bactéries).

En cas d'infection bactérienne

Un homme examine les yeux de son Maine Coon atteint de conjonctivite

Si la conjonctivite a pour origine une infection bactérienne, le vétérinaire préconise l'utilisation d'une pommade antibiotique, qui permet de tuer les bactéries responsables de l’inflammation. Il faut l'appliquer pendant 1 à 2 semaines en moyenne.

 

Même s'il est tentant d'arrêter lorsque les symptômes commencent à régresser, il faut bien suivre les conseils du vétérinaire et poursuivre le traitement jusqu'au bout, pour bien tuer toutes les bactéries présentes. Interrompre le traitement plus tôt que prévu risquerait en effet de laisser des microbes encore vivants, et donc de voir apparaître une rechute dans les jours à semaines qui suivent.

 

Si l'infection bactérienne est vraiment importante ou a du mal à guérir, le vétérinaire peut, en plus de la pommade, recourir à des antibiotiques par voie orale ou par injection, afin d'accélérer le processus et faciliter la disparition totale de la conjonctivite.

En cas d'infection virale

Un chat noir et blanc malade allongé sur une couverture

Si la conjonctivite est causée par un virus en revanche, il n'y a pas grand-chose à faire, car très peu de traitements existent. Le vétérinaire prescrit des médicaments pour soulager les douleurs oculaires et les autres symptômes présents, mais il n'est pas possible de faire beaucoup plus.

 

S'il s'agit d'un coryza, le chat a tout de même une chance de finir par en guérir, quitte à conserver des séquelles. S'il s'agit d'une leucose ou d'une péritonite infectieuse en revanche, il n'existe aucun espoir de guérison, et l'euthanasie est alors le seul moyen d'éviter des souffrances inutiles.

En cas de blessure ou malformation

Un chat noir et blanc porte une collerette autour du cou

Si la conjonctivite du chat est causée par une malformation ou une blessure locale, le vétérinaire peut aider à soulager l'inflammation avec des médicaments, mais les rechutes sont quasi inévitables dans les semaines à mois qui suivent.

 

Si cela est possible, le recours à de la chirurgie réparatrice permet de reconstruire les tissus abîmés, afin d'éviter de nouvelles inflammations. En particulier, l'entropion et l'ectropion se soignent généralement très bien avec une petite opération chirurgicale. Dans le cas d'une blessure en revanche, tout dépend de l'ampleur des dégâts : certains cas peuvent être améliorés par la chirurgie, d'autres sont plus difficiles à prendre en charge.

La prévention de la conjonctivite chez le chat

Un gros chat blanc se fait nettoyer les yeux par sa maitresse

Les causes de la conjonctivite étant multiples et variées, il est bien difficile de la prévenir totalement. Certaines mesures sont toutefois utiles pour réduire le risque d'apparition.

 

En premier lieu, il convient de rappeler l’importance de consulter un vétérinaire tous les ans pour une visite de contrôle et effectuer les rappels de vaccins du chat. Ses yeux sont systématiquement examinés lors de la consultation, ce qui peut permettre de déceler les premiers signes d’un problème oculaire, qu’il s’agisse d’une conjonctivite ou d’autre chose.

 

Surtout, un nettoyage des yeux hebdomadaire à l’aide de sérum physiologique et d’une compresse stérile est recommandé pour ôter les petites poussières qui s’accumulent et risquent de créer une infection. Cette habitude est encore plus importante si le chat dispose d’un accès à l’extérieur, car elle permet par la même occasion de vérifier l’état de ses yeux, et d'intervenir rapidement s’il y a quelque chose d’anormal.

Le mot de la fin

La conjonctivite est un problème très courant mais généralement bénin dès lors qu’elle est traitée à temps. Dans le cas contraire, risquent alors d’apparaître des séquelles irréversibles pour le chat.

 

Il est donc important de consulter un vétérinaire rapidement dès lors que se manifestent des symptômes qui sont ceux de la conjonctivite. C’est d’autant plus vrai que, quand bien même il ne s’agit pas en fait de cette maladie, ils peuvent trahir la présence d’un autre problème de santé ayant des symptômes similaires, comme un glaucome ou une uvéite.

Par Justine U. - Dernière modification : 03/27/2022.