La conjonctivite chez le chat

La conjonctivite chez le chat

Tout comme chez les humains, la conjonctivite est l’affection oculaire la plus fréquente chez le chat. Si elle est le plus souvent banale et sans gravité, elle mérite toutefois d’être prise au sérieux. En effet, elle peut non seulement s’accompagner de complications, mais aussi être elle-même le signe d’une maladie sous-jacente.


Qu’est-ce que la conjonctivite, et comment se manifeste-t-elle chez le chat ? Quelles en sont les causes possibles ? Quels symptômes permettent de l’identifier, et comment peut-on la soigner ? Enfin, existe-t-il des moyens de s’en prémunir ?

Partager
 

Qu’est-ce qu’une conjonctivite, et comment se manifeste-t-elle ?

Qu’est-ce qu’une conjonctivite, et comment se manifeste-t-elle ?

La conjonctivite est une affection très courante chez le chat, et peut affecter un seul œil ou les deux – ce dernier cas est toutefois nettement plus rare. Il s’agit d’une inflammation de la conjonctive, une muqueuse recouvrant le blanc de l’œil et la face postérieure de la paupière. Elle atteint parfois la membrane nictitante — aussi appelée troisième paupière — située dans l’angle interne de l’œil.

 

Le principal symptôme d’une conjonctivite chez le chat est la présence d’écoulements oculaires. En fonction de l’origine de l’affection, ces derniers sont liquides ou épais, clairs ou colorés, et d’une couleur jaunâtre ou verdâtre.

 

D’autres signes sont également susceptibles d’apparaître : des rougeurs et / ou une inflammation au niveau de l’œil, des difficultés lors de l’ouverture ou de la fermeture de la paupière, ou encore un œdème au niveau de la conjonctive. Là aussi, cela dépend de la cause sous-jacente.

 

Dans tous les cas, un chat victime de conjonctivite tend à se frotter l’œil affecté avec sa patte, pour essayer de se soulager. Or, ceci accentue la rougeur et l’inflammation : les frottements entraînent souvent des lésions et des ulcères au niveau de la cornée - d’où l’importance de consulter rapidement un vétérinaire.

Les causes possibles de la conjonctivite chez le chat

Comme pour les humains, trois types de causes peuvent être à l’origine d’une conjonctivite chez le chat :

Les causes infectieuses

Les causes infectieuses

Certaines maladies virales comme le coryza, la leucose ou encore la péritonite infectieuse féline ont pour symptômes la formation d’une conjonctivite. Cette dernière est alors accompagnée de troubles de la digestion ou de la respiration. Selon une étude intitulée « Evaluation of cytologic findings in feline conjunctivitis » publiée en 2012 dans la revue American Society for Veterinary Clinical Pathology, les agents infectieux les plus courants sont la chlamydiose féline et les mycoplasmes.

 

Certaines infections bactériennes (comme la chlamydiose, par exemple) ou parasitaires sont également des causes possibles de conjonctivite.

Les causes traumatiques

Les causes traumatiques

La présence d’un corps étranger (par exemple une poussière ou un épillet), une lésion provenant d’un accident ou d’un objet entrant en contact avec l’oeil (griffure, choc avec une branche d’arbre, etc.) un entropion ou un ectropion peuvent entraîner un traumatisme à l’origine d’une conjonctivite.

Les causes allergiques

Les causes allergiques

Une allergie à certaines substances est susceptible de déclencher une conjonctivite. C’est le cas par exemple avec le pollen.

Les chats les plus exposés à la conjonctivite

Les chats les plus exposés à la conjonctivite

Les chats ayant accès à l’extérieur sont davantage touchés par la conjonctivite (toutes causes confondues), du fait de l’importante présence de petits objets et d’agents pathogènes qui peuvent être en contact avec l’œil, voire s’y loger.

 

D’autre part, les chatons présentent un risque accru de conjonctivite d’origine virale, du fait de leur système immunitaire fragile. La contamination est donc particulièrement importante au sein de cette population, notamment entre chats issus d’une même portée, du fait de la proximité.

 

Enfin, toute race présentant une prédisposition génétique à une affection qui constitue une cause possible de conjonctivite est par là-même davantage exposée au risque de conjonctivite. C’est le cas par exemple de l’Abyssin, particulièrement sensible aux allergies, ou encore du Persan et du Bengal, génétiquement prédisposés à l’entropion.

Le traitement de la conjonctivite chez le chat

Le traitement de la conjonctivite chez le chat

Dès les premiers symptômes d’une conjonctivite, le vétérinaire est en mesure d’établir le diagnostic de la maladie grâce à un examen complet (prélèvement des écoulements oculaires, ophtalmoscopie, etc.) et de déterminer son origine exacte. Le traitement mis en place est choisi en fonction de cette dernière.

 

En tout état de cause, un propriétaire qui suspecte une conjonctivite chez son chat ne doit pas essayer d’administrer un traitement par lui-même, au risque d’aggraver l’affection. Cela vaut même dans le cas où le problème s’était déjà posé par le passé, et où un traitement avait alors été prescrit, car l’origine de l’affection n’est pas forcément identique.

 

Si elle est due à la présence d’un corps étranger dans l’œil et que celui-ci s’y trouve encore, il ne doit pas non plus chercher à l’en extraire lui-même, au risque d’aggraver la situation. Il faut laisser faire le vétérinaire, qui dispose tant des instruments que de l’expertise nécessaires. Dès lors que l’objet n’est plus présent, le professionnel vérifie l’état de l’œil de l’animal afin de constater les éventuels dommages causés, puis en effectue un nettoyage minutieux à l’aide de sérum physiologique et de compresses stériles.

 

Le propriétaire doit ensuite prendre le relais en nettoyant quotidiennement les yeux de son chat pendant généralement 5 à 7 jours. Qu’il soit effectué par le professionnel ou par le propriétaire de l’animal, ce nettoyage doit être effectué de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil, afin de retirer correctement toutes les saletés. Il est important par ailleurs de ne pas utiliser de coton à la place d’une compresse stérile, car il laisse des résidus et filaments sur son passage. Ces derniers peuvent se coincer à l’intérieur de l’œil et aggraver l’affection. Enfin, en complément du nettoyage, le vétérinaire conseille souvent l’administration d’un traitement décongestionnant et anti-inflammatoire local pendant plusieurs jours, jusqu’à disparition complète de la conjonctivite.

 

Dans le cas d’une allergie, le vétérinaire prescrit des anti-inflammatoires, par exemple des corticoïdes. Ces derniers sont donnés généralement sous forme de crème devant être utilisée pendant 1 à 2 semaines environ. Dans les cas les plus graves, il peut procéder aussi à des injections, qu’il administre à 1 ou 2 semaines d’intervalle.

 

Si la conjonctivite a pour origine une infection bactérienne, il applique une pommade bactéricide, qui permet de réduire et de supprimer l’inflammation de l’œil. C’est ensuite au propriétaire de prendre le relais et d’appliquer la pommade pendant 1 à 2 semaines en moyenne, en suivant les recommandations du professionnel de santé.

 

Quelle que soit la cause, l’utilisation d’un traitement local médicamenteux peut assécher l’œil, si bien que le vétérinaire propose souvent des larmes artificielles afin de le réhydrater.

 

Par ailleurs, si l’affection est très avancée, le vétérinaire suggère généralement une prise d’antibiotiques et/ou l’utilisation d’une collerette afin d’éviter que le chat se gratte et endommage l’œil.

 

Dans tous les cas, quelle que soit la cause de la conjonctivite, il est important d’agir rapidement. En effet, non traitée ou prise en charge trop tardivement, elle peut altérer la vue du chat de manière permanente, voire même le rendre aveugle dans les cas les plus graves.

 

Les conjonctivites virales et bactériennes étant très contagieuses entre chats, elles nécessitent encore plus de réagir sans attendre : il est nécessaire d’isoler l’animal affecté, afin d’éviter qu’il contamine des congénères. C’est tout particulièrement vrai si plusieurs chats cohabitent dans le foyer. En revanche, la conjonctivite féline ne peut pas se transmettre aux humains ou à d’autres animaux, et inversement.

 

Le plus souvent, la conjonctivite se soigne facilement et disparaît complètement après le traitement prescrit par le vétérinaire. Toutefois, dans de très rares cas, les symptômes restent présents une fois le traitement parvenu à son terme, même si les soins ont été apportés dans les règles. Il convient alors de consulter de nouveau le vétérinaire, qui peut suggérer un traitement supplémentaire, comme par exemple l’administration d’un antibiotique à large spectre.

La prévention de la conjonctivite chez le chat

La prévention de la conjonctivite chez le chat

Les causes de la conjonctivite étant multiples et variées, il est bien difficile de la prévenir. Certaines mesures sont toutefois utiles pour réduire le risque que son chat contracte une conjonctivite.

 

En premier lieu, il convient de rappeler l’importance de consulter un vétérinaire tous les ans pour une visite de contrôle et effectuer les rappels de vaccins du chat. Ses yeux sont systématiquement examinés lors de la consultation, ce qui peut permettre de déceler les premiers signes d’une affection oculaire, qu’il s’agisse d’une conjonctivite ou d’autre chose.

 

Surtout, un nettoyage des yeux hebdomadaire à l’aide de sérum physiologique et d’une compresse stérile est recommandé pour ôter les petites poussières qui s’accumulent et risquent de créer une infection. Cette habitude est d’autant plus indispensable si le chat dispose d’un accès régulier à l’extérieur, car elle permet par la même occasion de vérifier l’état de ses yeux, et de pouvoir intervenir rapidement s’il y a quelque chose d’anormal.

Le mot de la fin

La conjonctivite est une pathologie très courante et généralement bénigne dès lors qu’elle est traitée à temps. Dans le cas contraire risquent d’apparaître des séquelles irréversibles pour la santé et le bien-être du chat.

 

Il est donc important de consulter un vétérinaire rapidement dès lors que se manifestent des symptômes qui sont ceux de la conjonctivite. C’est d’autant plus vrai que, quand bien même il ne s’agit pas en fait de cette maladie, ils peuvent trahir la présence d’un autre problème de santé ayant des symptômes similaires, comme un glaucome ou une uvéite.

Dernière modification : 06/20/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet

  • Conjonctivite

    Bonjour, Mon plus jeune chat a souvent de la conjonctivite heureusement que ce n'est pas contagieux. Mais il... Lire la suite

  • conjonctivite

    Mon mari a emmené notre petite Wizz chez le véto cet apres-midi, et il a confirmé ce dont on se doutait, elle a... Lire la suite

  • conjonctivite

    Bonjour! J'ai une petite chatte de deux mois depuis hier. Elle a les yeux un peu rouge à l'intérieur et il y a... Lire la suite

  • Conjonctivite

    Bonjour tout le monde, Juste une petite question. J'ai eu la personne qui me donne le petit chaton au... Lire la suite

  • conjonctivite??

    bonjour à tous,les petits chatons commencent à ouvrir leurs yeux depuis 2-3 jours maintenant et là,je viens de... Lire la suite

Articles sur le même thème