Les inconvénients du régime BARF pour un chien

Le BARF, une alimentation difficile à suivre

Le BARF n'a pas toujours bonne presse, notamment auprès des vétérinaires. En effet, si ceux-ci ne remettent généralement pas le principe en cause, ils attirent l'attention sur le fait que c'est un régime difficile à tenir et à mettre en place. 

 

En effet, le BARF impose au propriétaire de veiller lui-même au respect des besoins énergétiques du chat. Certes, l’équilibre de l’alimentation ne doit pas être appréhendé à l'échelle d'un repas ni d'une journée, mais bien plutôt sur une période plus longue d’un mois ou deux. Cependant, c'est un régime dans lequel il est nécessaire de peser la nourriture et d'élaborer des menus équilibrés, en fonction de la qualité de la viande achetée. En cas d'erreurs récurrentes dans la réalisation des menus, des carences peuvent apparaître, avec à la clef des conséquences néfastes pour la santé du chat.

 

Enfin, le régime BARF peut aussi être un inconvénient lorsque vous avez besoin de faire garder votre chat. Il y'a peu de chance que votre cat-sitter se lance dans la préparation de repas crus. Vous devrez donc tout préparer pour la durée de votre absence et espérer que votre cat-sitter puisse stocker et/ou décongeler les rations correctement. Quant aux pensions pour chat, elles refuseront généralement ce mode d'alimentation.

Le BARF, une alimentation dangereuse

Dans le régime BARF, la viande doit être donnée crue. Cela impose donc un strict respect de la chaîne du froid pour éviter toute contamination par des bactéries potentiellement dangereuses. Toutefois, le risque est plus faible que pour l'alimentation humaine puisque dans la nature, les bactéries (qu'il s'agisse des salmonelles, d'E. Coli ou de toute autre bactérie, nocive ou non) sont omniprésentes. Le chat est donc biologiquement plus résistant contre elles que ne le sont les humains : son système digestif étant beaucoup plus court, le risque est limité, mais non nul.

 

De plus, quand bien même le chat ne développerait pas de salmonellose, l'alimentation BARF est généralement préparée dans la cuisine familiale, sur le plan de travail qui sera plus tard utilisé pour préparer le repas : un risque de transmission à l'humain par contamination croisée existe donc.

 

De fait, l'alimentation industrielle de type croquettes ou pâtée pour chat obéit à de nombreuses normes d'hygiène qu'il est difficile de reproduire à la maison. Certes, il est possible de commander des préparations BARF prêtes à servir, mais cela reste de la viande crue : pour éviter de mettre en danger le foyer, des précautions sont à prendre lorsqu'on décongèle et qu'on sert la nourriture.

 

En somme, alimenter son chat de viande crue demande une organisation sévère ainsi qu'une attention particulière à l'hygiène, à la fois pour sa santé et pour la vôtre.

 

Enfin, si le souhait de se rapprocher de l'alimentation naturelle du chat est louable, il faut avouer que la viande d'aujourd'hui est bien différente de celle de nos ancêtres. Cela veut donc dire notamment qu'elle contient des traces d'antibiotiques, de divers médicaments et autres pesticides ingérés par les animaux destinés à la consommation. Leurs conséquences sur nos félins de compagnie sont encore méconnues.

Le BARF, une alimentation coûteuse

Force est de constater que le régime BARF revient plus cher qu'une alimentation premium à base de croquettes ou pâtées pour chat. Cela dit, afin de limiter le coût d'une alimentation en viande crue, il est possible de se fournir en grosse quantité auprès de fournisseurs spécialisés ou de bouchers, puis de congeler la nourriture de son chat.

 

Il est aussi possible de se fournir auprès des rares abattoirs acceptant la vente aux particuliers, ou de recouvrir à une livraison à domicile via un service spécialisé. Dans tous les cas, cela demande à la fois une certaine logistique et aussi un espace de stockage suffisant.

 

En somme, il apparaît difficile de combiner un régime BARF avec une vie active et citadine.

Dernière modification : 11/01/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :