Le régime alimentaire BARF pour les chats

Le régime alimentaire BARF pour les chats

Le régime BARF est le nom d'un régime alimentaire inventé par le docteur Ian Billinghurst, un vétérinaire australien. L'appellation BARF signifie Bones And Raw Foods (ou Biological Appropriate Raw Food), que l'on traduit en français par « nourriture à base d'os et d'aliments crus », ou plus généralement « nourriture à base de viande crue ». 


Que ce soit pour les chiens, les chats ou même les furets, il prône une alimentation à base de viande crue, d'os charnus, et de suppléments que l'on ajoute de manière épisodique et légère : des huiles, des yaourts, de la levure de bière, des légumes, des fruits, des oeufs...

Partager
 Envoyer cette page à un ami

Qu'est-ce-que le régime BARF ?

Qu'est-ce-que le régime BARF ?

Avec l'apparition, dans les années 60, de la nourriture industrielle pour chat (croquettes, pâtées, boîtes...), la plupart des propriétaires de chats et des éleveurs félins ont placé entre les mains de divers fabricants la responsabilité de l'alimentation de leurs animaux, se fiant aux slogans publicitaires clamant la qualité de leurs produits. En effet, il est bien pratique d'ouvrir un sac de croquettes ou un sachet fraîcheur et d'en mettre dans la gamelle du félin sans se préoccuper plus que cela de la composition de son contenu. De plus, avec les nombreux conseils des professionnels des chats concernant telle ou telle marque d'aliments, et la vie active qui ne laisse que très peu de temps pour s'occuper eux-mêmes de la préparation des repas de leurs animaux de compagnie, les propriétaires font ce qui leur semble être le mieux.

 

Malheureusement, peu sont au courant que, de nos jours, les aliments industriels pour chats sont composés essentiellement de céréales et de leurs dérivés, ainsi que de différents déchets végétaux ou de viandes de provenance quasiment intraçable, produits par l'industrie agroalimentaire. 

 

Chez les félins domestiques, ce type d'alimentation basé sur l'absorption de céréales et de végétaux a des répercussions sur la santé : cancer du chat,  problèmes de digestion, affections rénales (comme l'insuffisance rénale chez le chat), diminution de la fertilité...

 

Le chat est carnivore, sa dentition et sa mâchoire le prouvent, ainsi que son système digestif : sucs gastriques acides, pH en dessous de 1 durant la phase de digestion (chez l'être humain, il se situe autour de 2 ou 3 durant la même phase), grand estomac et court intestin... Tout est adapté pour l'ingestion de la viande et la digestion des protéines. A contrario, les aliments à bases de céréales et d'amidon, comme les croquettes, sont inadaptés à sa physiologie.

 

Pour en être convaincu, il suffit de regarder par exemple les selles des chats. Lorsqu'ils sont nourris aux croquettes pour chat, les selles sont généralement plus volumineuses, plus molles, plus odorantes et plus pâles que quand ils sont nourris à base de viande, où elles sont fermes, de petite taille et non odorantes. Les selles sont de fait le témoin d'une meilleure digestion chez l'animal.

Le régime BARF en pratique

Le régime BARF en pratique

L'idée du régime BARF est donc de se rapprocher au maximum de l'alimentation naturelle de nos chats, c'est-à-dire celle qu'ils ingéraient avant de devenir des félins de canapé. Le but est de respecter leur physiologie et ainsi leur permettre de renouer avec leur nature.

 

Pour cela, ce régime propose de nourrir son chat avec des rations composées de viande, d'os charnus, d'abats, de légumes et de fruits, le tout cru. C'est ce que le félin mange dans la nature. Les céréales et les féculents sont absents, car son système digestif n'est pas équipé pour les digérer. De plus, on favorise la viande issue d'animaux que le chat chasserait naturellement : on oublie donc le boeuf et le poulet, au profit des rongeurs, des canards, des cailles ou encore des pintades. 

 

L'alimentation pour chat BARF peut être préparée à la maison par le propriétaire formé aux besoins énergétiques du chat, ou bien ce dernier peut simplement opter pour l'achat de repas BARF congelés, prêts à servir, disponibles auprès de distributeurs spécialisés. En terme de volume, pour connaître ce que consommera votre animal au BARF, il suffit de multiplier le poids de sa ration industrielle par trois. Par exemple, si Minou mange 100 grammes de croquettes pour chat, il faudra lui fournir un repas BARF de 300 grammes.

 

Il n’y a pas d'études scientifiques prouvant, ou au contraire mettant en cause, les bienfaits attribués à l’alimentation industrielle ni ceux attribués à l'alimentation BARF. Toutefois, biologiquement parlant, et en se basant sur les chats sauvages, on peut affirmer que l’alimentation carnée devrait représenter la majorité de l’alimentation des chats.

Les bienfaits du régime BARF pour un chat

Les bienfaits du régime BARF pour un chat

D'après ses adeptes, le régime BARF apporte de nombreux avantages, autant sur la santé physique et mentale que sur l'apparence de l'animal. Attention toutefois : on parle ici de chats en bonne santé, ne souffrant pas de maladies nécessitant le respect quotidien de certaines règles en matière d'alimentation. Si votre chat est atteint d'une affection ou d'une maladie, il est conseillé de demander conseil à votre vétérinaire.

 

Le premier avantage se situe au niveau des dents du chat. En effet, le chat doit ronger les os qui constituent une partie de son repas. Cela lui demande plus d'efforts au niveau dentaire que des croquettes ou de la pâtée. De ce fait, on constate généralement une meilleure hygiène dentaire. Le tartre devient un lointain souvenir, ainsi que la mauvaise haleine du chat.

 

Certains propriétaires peuvent être effrayés à l'idée de donner des os à leur animal. En effet, ils ont à l'esprit les os de poulet cuits, friables et cassants, qui peuvent effectivement s'avérer dangereux en se cassant et blessant le palais ou le tube digestif de l'animal. Cependant, il n'y a pas de raison d'avoir des craintes. En effet, les os crus sont tendres et cartilagineux, ils ne créent pas d’esquilles et ne présentent aucun danger pour le chat qui en consomme.

  

Il semblerait aussi que le pelage du chat nourri au BARF soit plus brillant et demande moins d'entretien. Cela est dû à un apport en acide gras essentiels plus important que dans la nourriture industrielle. De plus, le chat semble en meilleure forme, plus heureux, notamment car son alimentation est plus ludique : il s'ennuie moins.

 

En outre, le félin digère mieux ses repas, et plus rapidement. De ce fait, il n'a plus de problèmes de gaz. De même, ses selles sont moins importantes,  moins odorantes et plus sèches.

 

Sur le long terme, le fort apport en protéines du régime BARF et la mastication plus importante changent l'apparence du chat : il développe ses muscles , tout particulièrement au niveau des mâchoires. La silhouette du félin BARF est plus harmonieuse et plus puissante.

 

Enfin, les adeptes du BARF avancent que le chat serait en meilleure santé de manière générale. Il n'existe pas à l'heure actuelle d'étude scientifique corroborant cette impression.

Le BARF pour une meilleure croissance du chaton

Le BARF pour une meilleure croissance du chaton

Toujours selon les partisans de ce mode d'alimentation, les chatons nourris au régime BARF ont un système immunitaire plus fort que ceux de leurs congénères nourris aux croquettes pour chat, qui contiennent de nombreuses substances chimiques, sources d'allergie et de maladies du chat.

 

Nourrir son chaton avec de la viande crue et des os charnus lui apporte les protéines, les vitamines, les acides aminés, les minéraux et les oligo-éléments de haute qualité dont il a besoin, le tout sous forme naturelle. Ce régime lui permet ainsi de grandir lentement et de former correctement sa musculature, ses ligaments et son ossature, ce qui est important pour éviter qu'une fois adulte, le chat souffre de divers problèmes de santé

 

De plus, le chaton aura un meilleur système digestif. En effet, il sera moins sujet aux parasites du chat et aux problèmes de digestion. En outre, il aura une meilleure dentition, avec à la clef moins de problèmes de mauvaises odeurs, de tartre ou infection des gencives.

Les inconvénients du régime BARF pour un chat

Le BARF, une alimentation difficile à suivre

Le BARF, une alimentation difficile à suivre

Le BARF n'a pas toujours bonne presse, notamment auprès des vétérinaires. En effet, si ceux-ci ne remettent généralement pas le principe en cause, ils attirent l'attention sur le fait que c'est un régime difficile à tenir et à mettre en place. 

 

En effet, le BARF impose au propriétaire de veiller lui-même au respect des besoins énergétiques du chat. Certes, l’équilibre de l’alimentation ne doit pas être appréhendé à l'échelle d'un repas ni d'une journée, mais bien plutôt sur une période plus longue d’un mois ou deux. Cependant, c'est un régime dans lequel il est nécessaire de peser la nourriture et d'élaborer des menus équilibrés, en fonction de la qualité de la viande achetée. En cas d'erreurs récurrentes dans la réalisation des menus, des carences peuvent apparaître, avec à la clef des conséquences néfastes pour la santé du chat.

 

Enfin, le régime BARF peut aussi être un inconvénient lorsque vous avez besoin de faire garder votre chat. Il y'a peu de chance que votre cat-sitter se lance dans la préparation de repas crus. Vous devrez donc tout préparer pour la durée de votre absence et espérer que votre cat-sitter puisse stocker et/ou décongeler les rations correctement. Quant aux pensions pour chat, elles refuseront généralement ce mode d'alimentation.

Le BARF, une alimentation dangereuse

Le BARF, une alimentation dangereuse

Dans le régime BARF, la viande doit être donnée crue. Cela impose donc un strict respect de la chaîne du froid pour éviter toute contamination par des bactéries potentiellement dangereuses. Toutefois, le risque est plus faible que pour l'alimentation humaine puisque dans la nature, les bactéries (qu'il s'agisse des salmonelles, d'E. Coli ou de toute autre bactérie, nocive ou non) sont omniprésentes. Le chat est donc biologiquement plus résistant contre elles que ne le sont les humains : son système digestif étant beaucoup plus court, le risque est limité, mais non nul.

 

De plus, quand bien même le chat ne développerait pas de salmonellose, l'alimentation BARF est généralement préparée dans la cuisine familiale, sur le plan de travail qui sera plus tard utilisé pour préparer le repas : un risque de transmission à l'humain par contamination croisée existe donc.

 

De fait, l'alimentation industrielle de type croquettes ou pâtée pour chat obéit à de nombreuses normes d'hygiène qu'il est difficile de reproduire à la maison. Certes, il est possible de commander des préparations BARF prêtes à servir, mais cela reste de la viande crue : pour éviter de mettre en danger le foyer, des précautions sont à prendre lorsqu'on décongèle et qu'on sert la nourriture.

 

En somme, alimenter son chat de viande crue demande une organisation sévère ainsi qu'une attention particulière à l'hygiène, à la fois pour sa santé et pour la vôtre.

 

Enfin, si le souhait de se rapprocher de l'alimentation naturelle du chat est louable, il faut avouer que la viande d'aujourd'hui est bien différente de celle de nos ancêtres. Cela veut donc dire notamment qu'elle contient des traces d'antibiotiques, de divers médicaments et autres pesticides ingérés par les animaux destinés à la consommation. Leurs conséquences sur nos félins de compagnie sont encore méconnues.

Le BARF, une alimentation coûteuse

Le BARF, une alimentation coûteuse

Force est de constater que le régime BARF revient plus cher qu'une alimentation premium à base de croquettes ou pâtées pour chat. Cela dit, afin de limiter le coût d'une alimentation en viande crue, il est possible de se fournir en grosse quantité auprès de fournisseurs spécialisés ou de bouchers, puis de congeler la nourriture de son chat.

 

Il est aussi possible de se fournir auprès des rares abattoirs acceptant la vente aux particuliers, ou de recouvrir à une livraison à domicile via un service spécialisé. Dans tous les cas, cela demande à la fois une certaine logistique et aussi un espace de stockage suffisant.

 

En somme, il apparaît difficile de combiner un régime BARF avec une vie active et citadine.

Nourrir son chat avec un régime BARF

Nourrir un chat adulte avec le BARF

Nourrir un chat adulte avec le BARF

Le chat est un animal carnivore qui, dans la nature, se nourrit presque exclusivement de petites proies, telles que des souris ou des oiseaux. À défaut de pouvoir chasser, le chat domestique, qu'il reste ou non à l'intérieur, peut trouver son compte dans une nourriture à base de viande crue.

 

Tout comme pour les chiens, les ingrédients sont facilement trouvables en grandes surfaces ou dans les supérettes. Les protéines, les vitamines, les minéraux, les acides aminés et autres éléments dont a besoin le chat seront ainsi sous leur forme naturelle, de meilleure qualité et bien plus assimilables par son organisme. 

 

Le choix de viandes que le chat peut manger est très varié : poulet, dinde, agneau, lapin, souris, poussin... Il sera également possible de lui donner des abats, comme le coeur, le foie ou l'estomac.

 

Il est conseillé de donner au chat trois repas par jour, avec des rations proportionnelles à son poids, à raison de 30 à 35 grammes par kilo. Pour autant, les quantités dépendent fortement de l'âge du chat et de ses activités. Par exemple, les chattes qui allaitent ont des besoins énergétiques plus importants qu'habituellement, si bien qu'une adaptation des rations journalières est nécessaire au cours de cette période. 

 

Les maîtres de chats peuvent également introduire des huiles propres à la consommation humaine dans les repas de leur compagnon : les huiles de poissons, de lin ou de Vita-Derm (mélange d'huile de poisson et de bourrache) sont particulièrement recommandées.

 

Les chats peuvent également manger des oeufs dont la coquille aura été prélablement réduite en fins morceaux, mais cela ne doit pas être plus d'une à deux fois par semaine. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à donner du poisson aux chats, la plupart d'entre eux aimant cela.

 

Il est possible de préparer les rations à l'avance puis de les conserver au congélateur, mais il faut en revanche éviter d'ajouter les légumes mixés à la préparation. En effet, il est préférable de les mettre dans la gamelle du chat au moment de lui servir son repas. 

 

Enfin, pour les chats qui sortent dehors et ont donc la possibilité de chasser, les quantités de nourriture doivent être adaptées afin d'éviter le surdosage et/ou le gaspillage dans le cas où le chat ne daignerait pas manger.

Nourrir un chaton avec le BARF

Nourrir un chaton avec le BARF

Les chatons ont besoin d'une diète légèrement différente des chats adultes, car leur estomac est plus petit et leurs besoins nutritionnels sont différents. 

 

Pour autant, tout comme chez les chats adultes, les rations de nourriture d'un chaton alimenté selon le régime BARF se composent de viandes crues, d'os charnus, d'un peu de légumes et d'huile. La ration journalière doit être adaptée à son poids, à raison de 30 à 50 grammes par kilo. Cette ration peut varier en fonction de la race du chat et de son niveau d'activité.

 

Il est conseillé aux maîtres de nourrir leurs chatons par ration fractionnée en trois à cinq repas par jour, et ce jusqu'à leurs six mois.

Le mot de la fin

Le régime BARF part d'une bonne idée : donner à son animal le type de nourriture pour lequel il est biologiquement constitué. Cependant, il faut avouer qu'aujourd'hui l'alimentation à base de viande crue n'est pas aisée à mettre en place. Elle nécessite d'une part d'avoir de la place pour stocker l'alimentation du félin, mais surtout de mettre en place une hygiène irréprochable afin d'éviter tout risque de contamination par des bactéries dangereuses pour l'animal comme pour l'homme. 

Dernière modification : 04/13/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Chien.com Vous aimez aussi les chiens ?

Vous aimez aussi les chiens ?

Discussions sur ce sujet