Le philodendron et le chat : toxicité, symptômes, comment réagir...

Vue proche de feuilles de philodendron

Moyennement toxique

 

Encore une plante tropicale très appréciée en appartement pour son beau feuillage ! À l'instar de l'anthurium et du spathiphyllum, le philodendron appartient à la famille des Aracées. Il se décline en plusieurs centaines d'espèces différentes (environ 700 à ce jour) ainsi qu'un grand nombre de variétés. Certaines sont grimpantes et d'autres non, mais dans tous les cas, il pousse facilement et grandit très vite.

 

Les espèces les plus répandues dans nos appartements, et qu'on a donc le plus de chances de croiser, sont les suivantes :

  • Philodendron scandens, une espèce grimpante aux feuilles vertes et jaunes ressemblant beaucoup au pothos ;
  • Philodendron erubescens, une espèce dont les larges feuilles tirent sur le rouge ;
  • Philodendron bipinnatifidum, aux feuilles dentelées et qui peuvent atteindre trois mètres de hauteur.

 

En plus de ces dernières, on peut citer le faux-philodendron (Monstera deliciosa) : comme son nom l'indique, il ne s'agit pas vraiment d'un philodendron, même s'il ressemble aux espèces de cette famille. Lui aussi est très apprécié en appartement pour son beau feuillage luxuriant - et lui aussi est toxique pour les chats.

Pourquoi le philodendron est-il toxique pour le chat ?

Comme beaucoup d'autres plantes de la même famille, le philodendron est toxique pour le chat, ainsi que pour d'autres animaux de compagnie (notamment le chien).

 

Sa toxicité lui vient de sa teneur en oxalate de calcium, un élément présent dans la sève et qui cause une violente irritation de la peau et des muqueuses (notamment digestives). L'ingestion de racines, de feuilles ou de tiges du philodendron entraîne des brûlures dans l'intérieur de la gueule, ainsi que divers problèmes digestifs plus ou moins sévères.

 

L'oxalate de calcium peut également avoir des répercussions sur les reins et causer des calculs rénaux, notamment s'il est ingéré en quantité.

Les symptômes d'intoxication au philodendron chez le chat

Si jamais un chat mâchouille des feuilles de philodendron, il a toutes les chances de souffrir d'une irritation locale, notamment une salivation abondante ainsi qu'un gonflement de la bouche pouvant gêner la respiration. L'avantage est que cela le dissuade généralement d'insister, et l'incite à recracher aussitôt puis à s'éloigner de la plante.

 

Si toutefois du philodendron est avalé malgré tout, il en résulte divers problèmes digestifs, en particulier de la diarrhée et des vomissements. En cas d'intoxication plus sévère, des troubles neurologiques tels que des tremblements ou des convulsions sont également possibles, ainsi que potentiellement des calculs rénaux à plus long terme.

Que faire si mon chat a mangé du philodendron ?

Si on surprend son chat en train de manger du philodendron, ou si on le soupçonne d'en avoir avalé, il est important de contacter sans attendre un vétérinaire (si possible le sien de préférence), ou à défaut un centre antipoison pour animaux. Ceux-ci se chargent de prodiguer les meilleurs conseils en fonction de la quantité avalée et des symptômes éventuellement déjà présents : le plus souvent, ils conseillent de rincer la gueule de l'animal avec de l'eau, pour éliminer un maximum de substances toxiques et ainsi soulager l'inflammation.

 

Dans un deuxième temps, une visite chez le vétérinaire est généralement conseillée, pour surveiller l'état du chat et réduire l'intensité de ses symptômes digestifs éventuels (notamment diarrhées et vomissements). Si l'intoxication semble sévère, une gestion des symptômes neurologiques et/ou rénaux peut être nécessaire.

Commentaires sur cet article

Article intéressant et il faut effectivement faire en sorte que nos petits félins n'approchent pas ces plantes
Perso j'ai trouvé une alternative, je mets du poivre dans la terre et ça marche :-)

   
Par Patricia

Cette liste est très utile. Dommage que je ne l'ai pas lu avant que mon chaton ne mange du lis. Je regrette que les étiquettes des fleurs et plantes ne mentionnent pas que leurs plantes peuvent tuer l'un des principaux animaux de compagnie des français.

+1    0
Par Kililou

Merçi de votre diffusion de la liste des plantes toxiques pour les chats. J'en connaissais une bonne partie, mais loin d'immaginer que l'hortensia (si beau) en faisait partie. En somme, il faut "eduquer" nos petits félins, à ne pas toucher les plantes. Je possède une véritable forêt vierge chez moi, plantes exotiques pour laplupart, très toxiques, et chaque fois que minou s'en est approché, il a reçu plusieurs jet d'un pulvérisateur d'eau, si bien que maintenant il ne les regarde même plus, je l'ai surpris à s'en approcher, doucement, avec un mouvement de méfiance, car il a associé approche de plante/pulvérisation, et c'est très bien. diffuser votre article à grande échelle

+1    0
Par Martine RAYMOND

Comme Martine, je trouve cela très utile... surtout, quand comme moi, on n'y connait rien en plantes. Pour les "incultes" dans mon genre, il existe sur Internet des listes avec photos. Malheureusement on ne sait jamais de quoi sont garnis les autres jardins visités par nos amours!

+1    0
Par valmong

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L'aloe vera
  3. Page 3 : L’anthurium
  4. Page 4 : L'arum
  5. Page 5 : Le cactus
  6. Page 6 : La citronnelle
  7. Page 7 : Le coquelicot
  8. Page 8 : Le dahlia
  9. Page 9 : Le dieffenbachia
  10. Page 10 : Le dipladénia
  11. Page 11 : Le dracaena
  12. Page 12 : L'euphorbe
  13. Page 13 : Le ficus
  14. Page 14 : La fraxinelle
  15. Page 15 : Le géranium
  16. Page 16 : La glycine
  17. Page 17 : Le gui
  18. Page 18 : L'hortensia
  19. Page 19 : Le houx
  20. Page 20 : L'iris
  21. Page 21 : La jacinthe
  22. Page 22 : Le jasmin
  23. Page 23 : La jonquille
  24. Page 24 : Le laurier-rose
  25. Page 25 : La lavande
  26. Page 26 : Le lierre
  27. Page 27 : Le lilas
  28. Page 28 : Le lys
  29. Page 29 : Le muguet
  30. Page 30 : L'oeillet
  31. Page 31 : L'oeillet d'Inde
  32. Page 32 : Le philodendron
  33. Page 33 : Le poinsettia
  34. Page 34 : Le pothos
  35. Page 35 : Le rhododendron
  36. Page 36 : Le ricin
  37. Page 37 : Le spathiphyllum
  38. Page 38 : La tulipe
  39. Page 39 : La verveine
  40. Page 40 : Le yucca
  41. Page 41 : Les autres fleurs toxiques
  42. Page 42 : Les autres plantes toxiques