La jacinthe et le chat : toxicité, symptômes, comment réagir...

Un champ remplis de jacinthes de toutes les couleurs

Toxique

 

Reconnaissable à ses petites fleurs parfumées qui se présentent sous forme de grappes, la jacinthe (aussi appelée parfois hyacinthe) est une plante à bulbe de petite taille, qui se décline en une dizaine d'espèces et un grand nombre de variétés différentes. La plus répandue est la jacinthe d'Orient (Hyacinthus orientalis) : ses fleurs peuvent prendre des couleurs très variées, telles que le bleu, le rose, le blanc, le violet, le rouge ou encore le jaune.

 

En général, la jacinthe est plantée dans les parcs et les jardins : à l'approche du froid et de l'hiver, les feuilles meurent, mais le bulbe reste vivant dans la terre. Il redonne de nouvelles feuilles avec l'arrivée du printemps. Rien n'empêche toutefois de la cultiver en appartement dans un pot, car elle reste de petite taille et ne demande pas beaucoup de soins.

 

La jacinthe fait toutefois partie des plantes qui sont toxiques pour les animaux de compagnie - dont le chien, mais aussi le chat. Il faut donc faire attention si jamais on en a chez soi, que ce soit en intérieur ou dans le jardin.

Pourquoi la jacinthe est-elle toxique pour le chat ?

La jacinthe est toxique pour les chats lorsqu'elle est ingérée. La raison est qu'elle contient diverses substances irritantes, en particulier l'oxalate de calcium. Lorsqu'il entre en contact avec une muqueuse comme la peau ou les parois digestives, cette substance cause de fortes irritations voire des brûlures.

 

C'est surtout le bulbe qui est dangereux, car il contient la plus grande quantité d'oxalate de calcium. Le risque qu'un chat s'empoisonne gravement est donc faible, car il faudrait qu'il déterre un bulbe puis qu'il croque dedans. Ce genre de comportement n'est pas impossible, mais est plutôt le fait d'un chien - d'autant qu'un bulbe de jacinthe est assez gros.

 

Malgré tout, le chat peut tout de même tomber malade s'il grignote des feuilles et/ou des fleurs. Heureusement, comme il en résulte une irritation presque instantanée au niveau de la gueule, il se détourne généralement très vite de la plante, avant d'avoir le temps d'en grignoter suffisamment pour s'intoxiquer gravement.

Les symptômes d'intoxication à la jacinthe chez le chat

Les symptômes qui sont susceptibles d'apparaître si un chat mange de la jacinthe sont globalement similaires à ceux que l'on constate dans beaucoup d'autres cas d'intoxication.

 

Tout d'abord, on voit apparaître essentiellement des problèmes digestifs : une hypersalivation, une irritation au niveau de la bouche qui lui donne envie de se frotter ou se gratter avec la patte, des nausées, des vomissements, une diarrhée contenant éventuellement du sang...

 

Puis, si l'intoxication est plutôt sévère, des symptômes neurologiques se manifestent dans un deuxième temps, à savoir des tremblements, une léthargie, une dépression, voire une accélération du rythme cardiaque et une respiration difficile. Si rien n'est fait, le décès peut survenir en quelques heures à quelques jours.

Que faire si mon chat a mangé de la jacinthe ?

Si jamais un chat mâchouille de la jacinthe, la première chose à faire est de retirer de sa gueule tous les morceaux qui pourraient encore s'y trouver, puis de rincer l'intérieur de sa bouche avec de l'eau : c'est le meilleur moyen de soulager l'irritation que les substances toxiques provoquent. Il faut simplement faire attention à ce que l'animal n'avale pas d'eau accidentellement, car cela pourrait causer une fausse route et donc un étouffement.

 

Une fois que cela est fait, il est important de contacter un vétérinaire (le sien de préférence s'il est disponible), ou à défaut un centre antipoison pour animaux. Ces spécialistes peuvent en effet fournir des conseils intéressants sur la meilleure façon de réagir en cas d'intoxication, quelle qu'elle soit. Dans le cas de la jacinthe, ils conseillent généralement de lui faire manger du charbon actif, ou bien de se rendre rapidement chez un vétérinaire pour des soins appropriés. Tout dépend de la quantité de jacinthe avalée et du délai qui s'est écoulé depuis l'ingestion.

 

En cas de visiter chez un vétérinaire, ce dernier se charge de surveiller l'état du chat pendant quelques heures à quelques jours pour s'assurer qu'il se remet correctement de l'intoxication. Si besoin, il peut faire cesser les symptômes éventuellement présents à l'aide de divers médicaments : antivomitifs, anticonvulsifs, etc.

Commentaires sur cet article

Article intéressant et il faut effectivement faire en sorte que nos petits félins n'approchent pas ces plantes
Perso j'ai trouvé une alternative, je mets du poivre dans la terre et ça marche :-)

   
Par Patricia

Cette liste est très utile. Dommage que je ne l'ai pas lu avant que mon chaton ne mange du lis. Je regrette que les étiquettes des fleurs et plantes ne mentionnent pas que leurs plantes peuvent tuer l'un des principaux animaux de compagnie des français.

+1    0
Par Kililou

Merçi de votre diffusion de la liste des plantes toxiques pour les chats. J'en connaissais une bonne partie, mais loin d'immaginer que l'hortensia (si beau) en faisait partie. En somme, il faut "eduquer" nos petits félins, à ne pas toucher les plantes. Je possède une véritable forêt vierge chez moi, plantes exotiques pour laplupart, très toxiques, et chaque fois que minou s'en est approché, il a reçu plusieurs jet d'un pulvérisateur d'eau, si bien que maintenant il ne les regarde même plus, je l'ai surpris à s'en approcher, doucement, avec un mouvement de méfiance, car il a associé approche de plante/pulvérisation, et c'est très bien. diffuser votre article à grande échelle

+1    0
Par Martine RAYMOND

Comme Martine, je trouve cela très utile... surtout, quand comme moi, on n'y connait rien en plantes. Pour les "incultes" dans mon genre, il existe sur Internet des listes avec photos. Malheureusement on ne sait jamais de quoi sont garnis les autres jardins visités par nos amours!

+1    0
Par valmong

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L'aloe vera
  3. Page 3 : L’anthurium
  4. Page 4 : L'arum
  5. Page 5 : Le cactus
  6. Page 6 : La citronnelle
  7. Page 7 : Le coquelicot
  8. Page 8 : Le dahlia
  9. Page 9 : Le dieffenbachia
  10. Page 10 : Le dipladénia
  11. Page 11 : Le dracaena
  12. Page 12 : L'euphorbe
  13. Page 13 : Le ficus
  14. Page 14 : La fraxinelle
  15. Page 15 : Le géranium
  16. Page 16 : La glycine
  17. Page 17 : Le gui
  18. Page 18 : L'hortensia
  19. Page 19 : Le houx
  20. Page 20 : L'iris
  21. Page 21 : La jacinthe
  22. Page 22 : Le jasmin
  23. Page 23 : La jonquille
  24. Page 24 : Le laurier-rose
  25. Page 25 : La lavande
  26. Page 26 : Le lierre
  27. Page 27 : Le lilas
  28. Page 28 : Le lys
  29. Page 29 : Le muguet
  30. Page 30 : L'oeillet
  31. Page 31 : L'oeillet d'Inde
  32. Page 32 : Le philodendron
  33. Page 33 : Le poinsettia
  34. Page 34 : Le pothos
  35. Page 35 : Le rhododendron
  36. Page 36 : Le ricin
  37. Page 37 : Le spathiphyllum
  38. Page 38 : La tulipe
  39. Page 39 : La verveine
  40. Page 40 : Le yucca
  41. Page 41 : Les autres fleurs toxiques
  42. Page 42 : Les autres plantes toxiques