Le gui est-il toxique pour le chat ?

Sommaire de cette page

Des branches de gui

Très toxique

 

Comme le houx, le gui fait partie de ces quelques plantes que l'on rencontre couramment dans les maisons en fin d'année, en raison de son feuillage persistant et ses petits fruits qui arrivent à maturation pendant la saison froide. Son nom latin est Viscum album. Il est originaire d'Europe, et est connu et utilisé en médecine traditionnelle depuis des siècles.

 

Contrairement à la plupart des plantes, le gui ne pousse pas dans la terre, et ne possède d'ailleurs même pas de racines. Il s'agit en fait d'une plante parasite, qui grandit sur une branche d'arbre et se nourrit de sa sève. Il peut ainsi coloniser sur plus de 100 espèces, mais a une préférence pour les arbres feuillus - c'est pourquoi on le surnomme « gui des feuillus ». Lorsqu'il s'est fixé sur une branche, il se développe au détriment de cette dernière, qui peut même finir par dépérir.

 

En grandissant, il prend la forme d'une sorte de grosse boule verte composée de longues tiges, et de petites feuilles allongées. Une fois cueilli, il conserve son apparence pendant des semaines, pour peu qu'il soit placé dans un peu d'eau : c'est pourquoi il est apprécié comme décoration en hiver. Quant à ses fruits, ils sont petits, ronds et blancs.

 

Malheureusement, à l'instar du houx, le gui est très toxique pour le chat, mais aussi l'être humain, le chien et d'autres animaux. Il faut donc faire preuve d'une grande vigilance si jamais l'on en a chez soi.

Les symptômes de l'intoxication d'un chat au houx

Utilisé comme décoration de Noël, le gui produit une grave irritation du système digestif du chat, ainsi que des symptômes dans tout le corps, notamment une chute du rythme cardiaque et de la température, des troubles respiratoires, une perte d'équilibre, une soif excessive et, parfois, des convulsions, le coma, voire même la mort du chat.

Dernière modification : 10/30/2022.

Commentaires sur cet article

Article intéressant et il faut effectivement faire en sorte que nos petits félins n'approchent pas ces plantes
Perso j'ai trouvé une alternative, je mets du poivre dans la terre et ça marche :-)

   
Par Patricia

Cette liste est très utile. Dommage que je ne l'ai pas lu avant que mon chaton ne mange du lis. Je regrette que les étiquettes des fleurs et plantes ne mentionnent pas que leurs plantes peuvent tuer l'un des principaux animaux de compagnie des français.

0    0
Par Kililou

Merçi de votre diffusion de la liste des plantes toxiques pour les chats. J'en connaissais une bonne partie, mais loin d'immaginer que l'hortensia (si beau) en faisait partie. En somme, il faut "eduquer" nos petits félins, à ne pas toucher les plantes. Je possède une véritable forêt vierge chez moi, plantes exotiques pour laplupart, très toxiques, et chaque fois que minou s'en est approché, il a reçu plusieurs jet d'un pulvérisateur d'eau, si bien que maintenant il ne les regarde même plus, je l'ai surpris à s'en approcher, doucement, avec un mouvement de méfiance, car il a associé approche de plante/pulvérisation, et c'est très bien. diffuser votre article à grande échelle

0    0
Par Martine RAYMOND

Comme Martine, je trouve cela très utile... surtout, quand comme moi, on n'y connait rien en plantes. Pour les "incultes" dans mon genre, il existe sur Internet des listes avec photos. Malheureusement on ne sait jamais de quoi sont garnis les autres jardins visités par nos amours!

0    0
Par valmong