Le géranium et le chat : toxicité, symptômes, comment réagir...

Le géranium est-il toxique pour le chat ?

Modérément toxique

 

Plante bien célèbre de nos terrasses et nos jardins, le géranium désigne un certain nombre d'espèces diverses, caractérisées notamment par leurs feuilles larges et dentelées, ainsi qu'à ses fleurs formant des grammes de couleur au sommet de longues tiges. On les appelle parfois aussi Pelargonium, car c'est à ce genre de plantes qu'apparaissent bon nombre d'espèces appelées géranium dans le langage courant.

 

Parmi les géraniums que l'on a le plus de chances de rencontrer, les plus célèbres sont probablement :

  • Pelargonium zonale, l'une des plus appréciées comme plante de jardin ou de balcon ;
  • Pelargonium citronellum, qui dégage une odeur caractéristique de citronnelle.
  • Pelargonium peltatum, dont les feuilles sont semblables à celles du lierre.

 

Il en existe toutefois beaucoup d'autres à travers le monde : on en recense pas moins de 700 espèces, en comptant à la fois les géraniums et les pélargoniums. La plupart sont originaires des régions chaudes (Afrique, Amérique latine...) et certaines sont désormais utilisées comme plantes d'intérieur ou pour les jardins.

 

Le géranium fait toutefois partie des plantes toxiques pour les animaux de compagnie, notamment le chat.

Pourquoi le géranium est-il toxique pour les chats ?

Quelle que soit l'espèce dont il s'agit, le géranium est toxique pour les animaux de compagnie, notamment le chat. Ceci est dû au fait qu'il contient en particulier du géraniol et du linalol, deux substances causant des irritations au niveau des muqueuses de l'appareil digestif lorsqu'elles sont ingurgitées. La dose toxique de géranium n'est pas connue à ce jour.

 

Fort heureusement, l'intoxication reste généralement modérée, et les risques de complication sont globalement faibles. On assiste ainsi essentiellement à des problèmes d'ordre digestif, qui restent temporaires et sans grande gravité. Si malgré tout l'on s'inquiète du risque d'intoxication avec un géranium, le mieux est de se tourner vers Pelargonium citronellum : il s'agit d'une plante qui repousse les chats, en raison de la forte odeur de citronnelle qu'il dégage.

Les symptômes d'intoxication au géranium chez le chat

Si jamais un chat mange du géranium et s'intoxique avec, il y a peu de chances qu'il tombe gravement malade : il faudrait pour cela qu'il ingurgite de grandes quantités de feuilles et/ou de fleurs.

 

Le plus souvent, on constate uniquement des symptômes digestifs tels que des diarrhées, des vomissements ou une perte d'appétit, ainsi qu'à une fatigue passagère. Ils apparaissent dans les heures qui suivent l'ingestion, et finissent en général par disparaître d'eux-mêmes en quelques heures à quelques jours. Ils peuvent toutefois causer une déshydratation s'ils sont intenses et/ou si le chat est fragile : mieux vaut donc surveiller l'évolution des symptômes de près.

Que faire si mon chat a mangé du géranium ?

Si on soupçonne son chat d'avoir mangé du géranium, ou si on le prend en flagrant délit en train d'en mâchouiller, mieux vaut contacter un vétérinaire (le sien de préférence) ou à défaut un centre antipoison pour animaux.

 

Ces spécialistes se chargent de donner de bons conseils sur la meilleure façon de réagir pour soulager l'intoxication, en fonction notamment de la quantité de géranium qui a été avalée et de la présence éventuelle de symptômes. À titre d'exemple, ils peuvent conseiller de faire vomir le chat, de lui faire manger du charbon actif, ou de se rendre directement jusqu'à une clinique vétérinaire pour une prise en charge plus poussée.

 

Il est toutefois rare de devoir en arriver à ce dernier cas, car la toxicité du géranium n'est pas très élevée pour le chat. Cela peut se produire si jamais les diarrhées et vomissements sont importants au point de causer une déshydratation. Dans ce cas-là, le vétérinaire peut lui administrer des médicaments (anti-vomitifs, anti-diarrhéiques...) ou mettre en place une perfusion pour réhydrater l'animal.

Commentaires sur cet article

Article intéressant et il faut effectivement faire en sorte que nos petits félins n'approchent pas ces plantes
Perso j'ai trouvé une alternative, je mets du poivre dans la terre et ça marche :-)

   
Par Patricia

Cette liste est très utile. Dommage que je ne l'ai pas lu avant que mon chaton ne mange du lis. Je regrette que les étiquettes des fleurs et plantes ne mentionnent pas que leurs plantes peuvent tuer l'un des principaux animaux de compagnie des français.

+1    0
Par Kililou

Merçi de votre diffusion de la liste des plantes toxiques pour les chats. J'en connaissais une bonne partie, mais loin d'immaginer que l'hortensia (si beau) en faisait partie. En somme, il faut "eduquer" nos petits félins, à ne pas toucher les plantes. Je possède une véritable forêt vierge chez moi, plantes exotiques pour laplupart, très toxiques, et chaque fois que minou s'en est approché, il a reçu plusieurs jet d'un pulvérisateur d'eau, si bien que maintenant il ne les regarde même plus, je l'ai surpris à s'en approcher, doucement, avec un mouvement de méfiance, car il a associé approche de plante/pulvérisation, et c'est très bien. diffuser votre article à grande échelle

+1    0
Par Martine RAYMOND

Comme Martine, je trouve cela très utile... surtout, quand comme moi, on n'y connait rien en plantes. Pour les "incultes" dans mon genre, il existe sur Internet des listes avec photos. Malheureusement on ne sait jamais de quoi sont garnis les autres jardins visités par nos amours!

+1    0
Par valmong

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L'aloe vera
  3. Page 3 : L’anthurium
  4. Page 4 : L'arum
  5. Page 5 : Le cactus
  6. Page 6 : La citronnelle
  7. Page 7 : Le coquelicot
  8. Page 8 : Le dahlia
  9. Page 9 : Le dieffenbachia
  10. Page 10 : Le dipladénia
  11. Page 11 : Le dracaena
  12. Page 12 : L'euphorbe
  13. Page 13 : Le ficus
  14. Page 14 : La fraxinelle
  15. Page 15 : Le géranium
  16. Page 16 : La glycine
  17. Page 17 : Le gui
  18. Page 18 : L'hortensia
  19. Page 19 : Le houx
  20. Page 20 : L'iris
  21. Page 21 : La jacinthe
  22. Page 22 : Le jasmin
  23. Page 23 : La jonquille
  24. Page 24 : Le laurier-rose
  25. Page 25 : La lavande
  26. Page 26 : Le lierre
  27. Page 27 : Le lilas
  28. Page 28 : Le lys
  29. Page 29 : Le muguet
  30. Page 30 : L'oeillet
  31. Page 31 : L'oeillet d'Inde
  32. Page 32 : Le philodendron
  33. Page 33 : Le poinsettia
  34. Page 34 : Le pothos
  35. Page 35 : Le rhododendron
  36. Page 36 : Le ricin
  37. Page 37 : Le spathiphyllum
  38. Page 38 : La tulipe
  39. Page 39 : La verveine
  40. Page 40 : Le yucca
  41. Page 41 : Les autres fleurs toxiques
  42. Page 42 : Les autres plantes toxiques