Le coup de chaleur chez le chat : symptômes, comment réagir...

Un chat Bengal avachi sur une table au soleil

Lorsqu'en été les températures atteignent des sommets, cela met à l'épreuve humains comme animaux. Certes, le chat craint moins la chaleur que le chien, en raison notamment de ses origines, de sa morphologie et même de son mode de vie : quand il fait vraiment chaud, il se réfugie plus spontanément à l'ombre pour y faire la sieste et économiser son énergie. Toutefois, cela ne suffit pas forcément lorsque le mercure grimpe beaucoup : il peut alors être victime de ce que l'on appelle un coup de chaleur.


Quelles sont les situations les plus à risques, et quels en sont les symptômes ? Comment réagir ?

Qu'est-ce qu'un coup de chaleur ?

Un chat roux et blanc allongé sur une voiture au soleil

Aussi appelé « hyperthermie » ou plus familièrement « coup de chaud », le coup de chaleur désigne une grave surchauffe de l'organisme à la suite d'une longue exposition à la chaleur et/ou d'un effort important lorsque la température ambiante est élevée. Il peut se produire chez l'humain ainsi que chez certains animaux, notamment le chien et le chat. Chez ce dernier, il survient généralement lorsque la température interne du corps atteint environ 41°C, soit à peu près 3°C de plus que la normale.

 

De manière générale, les animaux à sang chaud sont dans une certaine mesure capables de réguler leur température corporelle : cela permet de garder cette dernière à peu près constante, et donc de faire en sorte que l'organisme puisse continuer à fonctionner normalement. Toutefois, ces mécanismes ne suffisent pas toujours pour se rafraîchir, notamment s'il fait vraiment très chaud. La température corporelle augmente alors fortement, ce qui peut même mettre la vie de l'animal en danger. C'est à ce moment-là que l'on parle de coup de chaleur.

 

Dans l'ensemble, le chat est loin d'être l'espèce la plus sujette à ce problème : il est au contraire plutôt résistant à la chaleur. Pour autant, il n'est pas totalement épargné : une certaine vigilance s'impose donc, notamment en été.

Coup de chaleur : les situations à risques pour un chat

Un chat est enfermé dans une voiture

Un chat ne transpire pas, et de ce fait n'est pas en mesure de se refroidir aussi bien qu'un humain. Il utilise certes d'autres mécanismes à la place (il se toilette, se réfugie à l'ombre, devient moins actif...), mais ces derniers sont moins efficaces pour limiter l'augmentation de sa température corporelle. Cela le rend vulnérable dans toutes sortes de situations, y compris certaines qui semblent pourtant anodines.

 

Ainsi, les situations dans lesquelles un chat risque un coup de chaleur sont :

  • une exposition prolongée au soleil, sans possibilité de se mettre à l'ombre ;
  • une absence d'eau pour se désaltérer, en particulier lorsqu'il fait très chaud ;
  • un effort important et/ou prolongé.

 

L'humidité est un autre facteur aggravant, mais elle a moins d'importance que dans le cas d'un chien. En effet, contrairement à ce dernier, un chat halète finalement assez peu, même pour se rafraîchir.

 

Compte tenu de ces différents éléments, l'un des comportements les plus à risques est de laisser son chat enfermé dans une voiture fenêtres fermées. En effet, les vitres produisent un effet de serre, ce qui cause une augmentation rapide de la température dans l'habitacle même s'il ne fait pas forcément très chaud à l'extérieur. Dans le même temps, le non-renouvellement de l'air accroît le taux d'humidité. Un coup de chaleur sévère peut alors survenir en seulement quelques dizaines de minutes.

Les symptômes du coup de chaleur chez le chat

Un coup de chaleur se reconnaît facilement chez un chat, même si l'on est un maître inexpérimenté. Les symptômes se déclenchent lorsque la température corporelle atteint environ 41°C, c'est-à-dire globalement 2-3°C au-dessus de la normale. Avant cela, il n'y a pas de signe aisément détectable, l'animal étant simplement moins actif qu'à l'accoutumée.

 

Le coup de chaleur est une urgence vitale : il faut donc réagir le plus tôt possible, dans l'idéal dès les premiers signes.

Les premiers symptômes

Un chat tricolore haletant car il est trop exposé au soleil

La première chose qu'on peut remarquer chez un chat victime d'un coup de chaleur sont des halètements. Ils peuvent sembler à première vue anodins, car ils sont courants chez un chien. Toutefois, il en va différemment chez un petit félin : ils surviennent lorsque sa température corporelle est déjà élevée et que les autres mécanismes de refroidissement ont échoué. C'est donc un signe qu'il ne faut pas prendre à la légère.

 

Dans le même temps, les vaisseaux sanguins se dilatent pour favoriser l'évacuation de la chaleur corporelle : la peau et les muqueuses peuvent alors devenir plus foncées.

 

Si la situation perdure, les halètements deviennent de plus en plus prononcés, et une hypersalivation apparaît à son tour. Les deux mécanismes causent une déshydratation progressive. D'ailleurs, alors que la salive a une apparence normale au départ, elle devient peu à peu blanche et mousseuse, signe évident d'un manque d'eau dans l'organisme.

 

Les choses peuvent s'emballer si jamais la déshydratation déclenche des diarrhées et/ou des vomissements, ce qui se produit parfois. En effet, cela diminue encore les réserves en eau de l'organisme et réduit l'efficacité du halètement, ce qui aggrave le coup de chaleur - et donc la déshydratation. L'animal tombe alors dans un véritable cercle vicieux.

Les symptômes avancés

Un chat tigré couché de tout son long dans l'herbe

Le coup de chaleur devient sévère lorsque le chat commence à être très déshydraté.

 

Cela se traduit par le fait que les muqueuses se dessèchent et se couvrent de taches rouge sombre. En parallèle, des hématomes, des saignements spontanés et/ou des diarrhées sanglantes apparaissent, trahissant un problème de coagulation du sang.

 

De plus, la dilatation des vaisseaux sanguins et les halètements fatiguent le coeur, qui bat plus vite pour compenser mais peine à tenir la cadence. De ce fait, une hypotension apparaît : elle se traduit notamment par une léthargie voire une perte de connaissance, et cause un ralentissement du processus de refroidissement - ce qui aggrave le coup de chaleur. Ainsi, un véritable cercle vicieux se met en place.

 

À ce stade, l'organisme n'est plus en capacité de juguler la hausse de la température : une intervention humaine est donc indispensable pour espérer sauver l'animal. Si rien n'est fait, des troubles neurologiques apparaissent (prostration, tremblements, convulsions...), puis c'est le coma et l'arrêt cardio-respiratoire, entraînant de facto la mort.

Les séquelles possibles après un coup de chaleur

Un gros chat malade est allongé sur le tapis

Il n'y a pas qu'au moment où il se produit que le coup de chaleur constitue un risque important : il est susceptible de laisser des séquelles plus ou moins graves, dont certaines peuvent même être définitives.

 

En effet, une température du corps trop élevée entraîne des dysfonctionnements dans les organes vitaux : le coeur, le cerveau, les reins... Ils sont la conséquence du manque d'eau et d'oxygène lors du coup de chaleur, et peuvent dans les cas graves perdurer même après ce dernier - que ce soit temporairement ou à vie. Par exemple, il n'est pas rare de constater des tremblements, une désorientation, une intolérance à l'effort ou une insuffisance rénale. Dans les cas graves, le chat peut même finir par décéder dans les jours qui suivent.

 

Si de telles séquelles sont probables ou effectivement présentes, le vétérinaire met généralement en place un traitement pour les réduire au maximum et aider l'animal à se rétablir du mieux qu'il peut. Ce n'est toutefois pas toujours possible : si les dégâts sont trop importants et qu'il n'y a pas d'espoir de rémission même partielle, l'euthanasie est souvent la meilleure option pour lui éviter de souffrir inutilement.

Que faire si un chat fait un coup de chaleur ?

Dans la mesure où un coup de chaleur est une situation d'urgence vitale, il faut agir sans délai pour espérer sauver l'animal. Si rien n'est fait, la mort peut survenir quelques minutes seulement après l'apparition des premiers symptômes.

L'aider à se rafraîchir

Un chat gris foncé prenant sa douche

La première chose à faire face à un chat victime d'un coup de chaleur est de l'aider à se refroidir et à faire redescendre sa température corporelle.

 

Pour cela, il faut le mettre dans un endroit frais et bien ventilé. On peut ainsi l'installer dans une pièce plus froide que les autres ou traversée par un courant d'air, ou tout simplement disposer un ventilateur à ses côtés.

 

Il convient aussi de mouiller son pelage avec de l'eau tiède : cela aide son organisme à évacuer la chaleur, de façon à stabiliser son état et éviter la catastrophe. Mieux vaut éviter de le faire avec de l'eau froide ou glacée, au risque de provoquer un choc thermique.

 

En parallèle, de l'eau claire et fraîche doit être mise à sa disposition, afin qu'il puisse boire s'il en a envie et sans avoir besoin de se déplacer. En effet, se désaltérer contribue au refroidissement de son organisme, de l'intérieur cette fois. Il est cependant déconseillé de le forcer à boire, car il y aurait alors un risque de fausse route - c'est-à-dire que de l'eau se dirige vers ses poumons au lieu de son appareil digestif.

 

Une fois qu'il s'est un peu rafraîchi, il faut le passer abondamment sous l'eau pour continuer à faire baisser sa température, par exemple en l'immergeant dans une bassine pleine. Là encore, il convient de ne pas utiliser d'eau très froide ni de glaçons : cela causerait une réduction du diamètre des vaisseaux sanguins de la peau, et donc un ralentissement du processus de refroidissement. Mieux vaut commencer par de l'eau tiède, puis réduire petit à petit sa température jusqu'à ce qu'elle soit fraîche (environ 20°C) - sans jamais être froide, et encore moins glacée.

L'emmener chez le vétérinaire

Un chat au pelage foncé avec une perfusion à la patte

Dès lors que la température corporelle du chat est redevenue proche de la normale (c'est-à-dire entre 39 et 39,5°C), ce qui prend généralement quelques dizaines de minutes, il faut contacter un vétérinaire sans attendre pour lui décrire la situation, et s'il est disponible, lui amener l'animal en urgence pour qu'il prenne le relais.

 

Cette étape est indispensable, même s'il n'est plus en état de surchauffe et semble aller mieux. En effet, un coup de chaleur peut provoquer des dégâts sur ses organes internes (cerveau, coeur, reins...) : or, ceux-ci ne se manifestent pas forcément dans l'immédiat, mais sont susceptibles de provoquer la mort dans les jours qui suivent.

 

Après un examen de son état, le vétérinaire place généralement l'animal sous perfusion pendant quelques jours : cela permet non seulement de s'assurer que son organisme est bien réhydraté, mais aussi de prévenir de potentiels dysfonctionnements internes à l'aide de divers traitements. Ces différents soins sont parfois onéreux - en particulier l'hospitalisation et la mise sous perfusion, qui peuvent coûter plusieurs centaines d'euros. Si l'on a pris soin d'assurer son chat avant que l'accident ne survienne, les dépenses correspondantes sont généralement prises en charge au moins en partie, ce qui permet de réduire la facture.

La prévention du coup de chaleur chez le chat

Il est vrai que le chat est loin d'être l'animal le plus enclin à subir un coup de chaleur et qu'il se débrouille généralement très bien tout seul pour l'éviter. Néanmoins, comme les conséquences sur sa santé sont susceptibles d'être très lourdes si la situation se présente malgré tout, il n'est pas inutile de prendre quand même quelques précautions.

Laisser de l'eau à sa disposition de son chat

Un chat gris et blanc buvant dans un bol d'eau

Même si le chat n'est pas un grand buveur, il a besoin de s'hydrater à intervalles réguliers : non seulement pour que son organisme fonctionne correctement, mais aussi pour refroidir ce dernier lorsqu'il fait chaud et/ou en cas d'effort physique.

 

Par conséquent, il est important de faire en sorte qu'il ait en permanence de l'eau propre et fraîche à sa disposition, pour qu'il puisse se désaltérer quand bon lui semble. C'est particulièrement crucial en été, et vaut quelles que soient les circonstances : au domicile, lors des trajets (en voiture ou avec n'importe quel autre moyen de transport), quand on l'emmène en promenade, etc. Si besoin, quelques glaçons peuvent être ajoutés à l'eau pour qu'elle reste fraîche plus longtemps : cela évite d'avoir à la renouveler trop souvent.

Ne pas exposer son chat à la chaleur

Un chat tigré essayant de trouver de l'ombre en dessous d'un arbuste

Lorsque les températures sont élevées, le chat se protège en évitant tout effort inutile et en se réfugiant dans des endroits frais et ombragés, où il passe le plus clair de sa journée. C'est un moyen efficace pour lui d'éviter toute surchauffe, et c'est ce qui fait d'ailleurs qu'il est beaucoup moins sujet aux coups de chaleur que le chien.

 

Il est donc important de s'assurer que le jardin et/ou le domicile disposent bien d'endroits protégés de la chaleur, dans lesquels il peut effectivement s'installer s'il en ressent le besoin. Il peut s'agir d'une pièce bien ventilée et/ou dotée d'un carrelage froid, d'une cave, d'arbustes ombreux, etc. D'ailleurs, si c'est pertinent, il ne faut pas hésiter à lui donner ponctuellement accès à une pièce qui normalement lui est interdite - à condition bien sûr de s'assurer qu'elle ne comporte pas de danger pour lui, afin d'éviter tout accident domestique. Il est aussi judicieux d'envisager d'installer une chatière, s'il n'y en a pas déjà : cela lui permet d'aller se mettre au frais à l'intérieur de manière totalement autonome.

 

Enfin, si on a pour habitude de promener son chat en laisse, il est vivement conseillé en cas de forte chaleur de privilégier les sorties en début ou fin de journée, c'est-à-dire aux heures où les températures sont plus clémentes. De toute façon, comme il n'aime pas beaucoup se forcer et n'est pas vraiment du genre à garder son mécontentement pour lui, il y a peu de chances qu'il montre beaucoup d'allant pour une sortie en pleine canicule...

Ne pas laisser son chat dans une voiture

Un chat roux et blanc couché sur le capot d'une voiture

Les chats considèrent généralement les voitures comme de précieuses alliées lors des saisons fraîches : ils n'hésitent pas à faire bronzette sur le toit réfléchissant, se glisser au-dessus d'un pneu, voire se faufiler par une fenêtre ou sous le capot.

 

Lorsqu'il fait plus chaud, la situation est bien différente. En effet, un véhicule à l'arrêt peut vite se transformer en sauna du fait de l'accumulation de chaleur et d'humidité dans l'habitacle, quand bien même la température extérieure n'est pas très élevée.

 

C'est pour cette raison qu'il faut éviter autant que possible de laisser son chat seul dans une voiture. S'il n'y a pas vraiment d'autre option possible, il est nécessaire de se garer à l'ombre, d'ouvrir les vitres, de lui laisser une gamelle d'eau fraîche et le recouvrir d'un linge humide, mais aussi et surtout de ne pas s'absenter plus d'un quart d'heure grand maximum.

 

L'exposer autant à la chaleur (par exemple dans l'habitacle d'une voiture, justement) est d'ailleurs considéré dans certains pays comme un acte de cruauté envers un chat, susceptible d'entraîner des poursuites judiciaires. C'est le cas notamment en France, en Belgique et en Suisse.

Conclusion

Même si cela se produit rarement, un chat qui fait un coup de chaleur peut très vite se retrouver en danger, voire décéder dans les cas les plus extrêmes. Il est donc important d'en connaître les symptômes, afin d'être capable de les détecter si un jour la situation se présente : réagir le plus rapidement possible est alors souvent déterminant.

 

L'idéal reste toutefois de tout faire pour prévenir les accidents, en veillant à ce qu'il ait à tout moment accès à un endroit frais les jours où les températures sont élevées, en lui laissant de l'eau à disposition, et en s'abstenant de le laisser enfermé dans une voiture ou tout autre endroit mal ventilé et exposé à la chaleur.

Dernière modification : 16/04/2023.

Les risques liés à la météo pour un chat

Discussions sur ce sujet

Comment mettre les chatons au chaud ?

Bonsoir tout le monde, Après la mise bas de notre chatte, elle a eu quelques complications et on était obligé de...

Poser une question