Chat et brûlure : mon chat s'est brûlé, que faire ?

Un chat profondément endormi sur un tapis devant un feu de cheminée

C'est un risque auquel on ne pense pas forcément, et pourtant : les chats comme les humains ou les autres animaux sont susceptibles de se brûler.


Certes, comme ce sont des animaux globalement prudents, ils sont moins exposés à ce risque que d'autres. Par exemple, ils ne sont pas du genre à poser leurs pattes et leurs coussinets n'importe où. Pour autant, le risque n'est pas inexistant, et lorsque brûlure il y a, les conséquences sur la santé peuvent être très graves.


Voici donc quelques conseils pour limiter le risque de brûlure, et comment réagir si jamais un accident se produit pour limiter l'ampleur des dégâts.

Dans quels cas un chat peut-il se brûler ?

Un chaton Maine Coon assis sur le comptoir de la cuisine

Même si les chats sont globalement prudents, ils peuvent tout de même subir une brûlure s'ils s'approchent trop d'un point très chaud.

 

Le principal risque se situe généralement dans la cuisine. En effet, les chats peuvent être attirés par l'odeur de la nourriture en train de cuire - en particulier s'il s'agit de viande ou de poisson - et être tentés d'en chiper un morceau par gourmandise, a fortiori si personne ne les surveille. Or, s'ils atterrissent directement sur les plaques, s'ils renversent une casserole d'eau bouillante ou s'ils s'approchent trop près d'un toaster ou d'un four en fonctionnement, leurs coussinets peuvent être gravement brûlés.

 

Cela étant, le risque de brûlure existe aussi dans d'autres pièces et/ou d'autres circonstances. Par exemple, un chat peut se brûler les poils, les moustaches ou la queue en approchant trop près d'un feu de cheminée, ou au niveau des coussinets s'il touche quelque chose de chaud (un mégot de cigarette encore chaud, une bougie, un radiateur en fonctionnement...) ou s'il marche sur un sol brûlant - notamment du sable ou du goudron exposé au soleil en plein été.

 

Enfin, une brûlure peut survenir par exemple lors d'une exposition prolongée au soleil (on parle de coup de soleil) ou au froid (on parle d'engelure ou de gelure), d'une électrocution, ou même d'un contact avec certains produits chimiques.

 

Au final, les situations à risques sont tout aussi nombreuses que variées.

Les symptômes de brûlure chez le chat

Un chat avec une patte et les coussinets brûlés

De manière générale, le chat utilise ses pattes et notamment ses pieds à la fois pour se déplacer, mais aussi pour toucher ou attraper des objets - contrairement par exemple au chien qui lui utilise essentiellement sa gueule. Il n'est donc pas vraiment surprenant que lorsqu'il se brûle, cela se produise le plus souvent au niveau de ses coussinets - même si elle peut bien sûr toucher une autre zone du corps, comme la queue.

 

Les symptômes d'une brûlure dépendent essentiellement de sa gravité.

 

Si elle est légère, elle se traduit surtout par une rougeur, un gonflement de la peau et/ou une douleur locale. Concrètement, l'animal peut avoir envie de se lécher la patte pour soulager la brûlure. Il peut aussi avoir du mal à la poser sur le sol.

 

Si elle est grave, d'autres symptômes sont présents, à la place ou en plus des précédents. On constate le plus souvent des cloques et/ou des ampoules, des taches rouges, blanches ou noires, ou une peau de texture anormale (par exemple déchirée ou parcheminée). Ils mettent parfois plusieurs heures voire plusieurs jours à apparaître. Par ailleurs, le chat peut ne pas avoir spécialement mal lorsqu'on touche la zone brûlée, si les terminaisons nerveuses ont été endommagées.

Mon chat s'est brûlé : est-ce grave ?

Un chat roux et blanc couché sur le côté

La gravité d'une brûlure est très variable d'une situation à l'autre, car elle dépend d'un grand nombre de facteurs.

 

Globalement, on considère qu'une brûlure est grave si :

  • elle concerne un chaton ou un chat très âgé ;
  • elle touche une grande partie du corps (par exemple une patte entière) ;
  • elle concerne le visage : yeux, nez, museau... ;
  • elle semble profonde, à en juger par la nature des symptômes présents ;
  • elle a été provoquée par un produit chimique ou une électrocution.

 

Si elle correspond à un ou plusieurs des points précédents, mieux vaut la considérer comme potentiellement grave et se tourner aussitôt vers un vétérinaire, pour avoir son avis. Si elle l'est effectivement, elle nécessite alors un traitement approprié pour soulager la douleur, limiter le risque d'infection et favoriser la guérison autant que faire se peut.

Que faire si mon chat s'est brûlé ?

Si jamais on se rend compte qu'un chat vient de se brûler, il convient de réagir sans attendre pour limiter les dégâts. La réaction à avoir dépend de la gravité supposée de la brûlure : faible ou importante.

Si la brûlure semble légère

Une femme fait un bandage à la patte d'un gros chat roux

Si la brûlure est très localisée et semble a priori peu profonde, il n'est pas forcément nécessaire de se rendre chez un vétérinaire pour la soigner.

 

La première chose à faire est de la refroidir en appliquant de l'eau tiède (autour de 15-20°C) sur la zone touchée pendant environ 10 minutes. Mieux vaut par contre éviter d'appliquer de l'eau froide voire de la glace, car cela risque au contraire d'abîmer encore plus la peau en causant une gelure. Pour limiter la douleur, il convient de tenir le jet d'eau à une dizaine de centimètres de distance de la peau.

 

Une fois que cela est fait, il ne reste plus qu'à sécher doucement son animal sans frotter pour ne pas lui faire mal, puis protéger la lésion à l'aide d'un linge propre ou d'une compresse stérile, que l'on renouvelle chaque jour jusqu'à guérison.

 

En général, une brûlure légère guérit sans difficulté en quelques jours à quelques semaines. Si toutefois elle prend une apparence étrange ou ne semble pas vouloir guérir, ou si l'animal se sent mal (notamment développe de la fièvre), c'est peut-être le signe d'une infection. Mieux vaut alors se rendre chez un vétérinaire au cas où.

Si la brûlure semble grave

Un chat gris tabby avec un gros bandage sur le corps

Si la brûlure semble grave, il s'agit alors potentiellement d'un cas d'urgence. Il convient donc d'appeler immédiatement un vétérinaire, de lui décrire la situation et d'attendre ses instructions. Cela vaut également si le chat est très jeune ou au contraire très âgé, car il pourrait alors nécessiter des soins particuliers, même si la brûlure semble légère.

 

Dans la plupart des cas, ce dernier demande à ce qu'on lui amène l'animal le plus vite possible, pour évaluer la gravité de la lésion et pour mettre en place un traitement approprié. Dans l'attente, mieux vaut simplement calmer son animal et le placer dans un endroit sécurisé : il ne faut par contre pas tenter de le soigner soi-même, car cela risque d'aggraver son état.

 

En fonction des cas, le vétérinaire peut mettre en place différents traitements (pommade, antidouleurs...) pour améliorer son état. Dans les cas les plus graves, une greffe de peau peut être nécessaire si les tissus ont été trop endommagés.

 

Tous ces soins peuvent être assez coûteux, a fortiori si la lésion est grave. Cela étant, les dépenses correspondantes sont généralement prises en charge au moins en partie par les assurances santé pour animaux, si l'on a pris soin d'en souscrire une avant l'accident. Cela permet de réduire un peu les frais.

Comment empêcher son chat de se brûler ?

Un chat tigré allongé devant un feu de cheminée

Dans la mesure où une brûlure peut être grave, en plus d'être souvent douloureuse, mieux vaut tout faire pour la prévenir.

 

Tout d'abord, il convient de ne pas laisser son chat dans la cuisine sans surveillance lorsque des équipements dangereux pour lui (four, plaque de cuisson, toaster...) sont en fonctionnement. S'il est turbulent même lorsqu'il n'est pas seul, mieux vaut lui interdire temporairement l'accès à la cuisine lorsqu'on utilise de tels appareils.

 

Il en va de même si l'on a l’habitude d’allumer des bougies : il ne faut pas laisser son chat sans surveillance dans la pièce en question, ou à défaut veiller à ce qu'elles ne se trouvent pas à la portée du chat.

 

Par ailleurs, si on possède une cheminée, mieux vaut la sécuriser à l'aide d'une vitre de protection, pour éviter que le chat ne se brûle en s'approchant du feu. Une simple barrière ne suffit pas, car elle n'empêche pas les braises de virevolter.

 

Enfin, il convient de protéger les câbles et les prises électriques pour éviter une électrocution, et de ranger les produits chimiques susceptibles de causer une brûlure dans un endroit sécurisé lorsqu'on ne s'en sert pas.

 

Toutes ces précautions ne suffisent pas forcément pour empêcher le chat de se brûler, car d'autres situations sont à risques. Cela limite tout de même fortement les chances que cela se produise.

Conclusion

Comme un humain, un chat peut facilement se brûler : cela se produit souvent en tentant d'attraper de la nourriture en train de cuire, mais beaucoup d'autres situations sont en réalité à risques. Quoi qu'il en soit, une brûlure reste souvent plus douloureuse que réellement grave : il suffit de la refroidir puis de la protéger avec un pansement, le temps qu'elle guérisse. Mais il arrive parfois qu'elle soit grave : dans ce cas, se rendre chez un vétérinaire est le seule chose à faire.

 

La brûlure n'est toutefois que l'un des nombreux dangers auxquels un chat est exposé. En effet, il en existe d'autres : électrocution, étranglement, noyade... La prudence est donc de mise au quotidien, pour limiter le risque d'accidents.

Dernière modification : 26/01/2024.