Des chats stars au pays des tsars

À Saint-Pétersbourg, en Russie, les chats du musée de l'Ermitage sont bien plus que des mascottes. Ils sont environ soixante-dix, employés de l'établissement, pour éloigner rats et souris qui seraient tentés de s'installer dans les lieux.

La présence des chats dans le musée de l'Ermitage est aussi ancienne que le musée lui-même. Ils y furent introduits en 1745, sur décision de l'impératrice Elizabeth, fille de Pierre le Grand. Même si les salles d'exposition leur sont interdites, les chats règnent en maîtres dans les caves, où des espaces ont été aménagés pour les accueillir. Une employée est chargée de les nourrir et de veiller à leur bien-être.

Le musée adopte des chats errants, qui une fois recueillis, ne restent pas anonymes ; ils ont tous une carte d'identité où figure leur nom et leur photo. Créé il y a quelques années, le Fond des Amis des Chats de l'Ermitage organise des expositions pour faire connaître les félins au public et permet de financer une partie de leur entretien.

Les chats au musée de l'Ermitage sont une tradition qui n'est pas près de s'éteindre. Les nombreux panneaux de signalisation situés à proximité de son enceinte, attirent l'attention des automobilistes sur la présence des félins et les invitent à y prêter la plus grande attention.

Discussions sur ce sujet

Parcourir les vidéos

Détente :

Choisir et adopter un chat :

S'occuper d'un chat :

L'univers des chats :

Vidéos par race :

Recherche par mot-clef :