Les symptômes de l'appareil locomoteur chez le chat

Les symptômes de l'appareil locomoteur chez le chat

Les problèmes de mobilité du chat sont souvent associés à un accident, tel qu'un choc ou une chute malheureuse. En réalité, ils sont parfois simplement la conséquence de maladies osseuses ou articulaires, qui peuvent être présentes ou non dès la naissance.


Dans tous les cas, les symptômes locomoteurs sont très souvent révélateurs d'un problème grave, qui ne se règle pas toujours facilement. Mieux vaut donc contacter un vétérinaire sans attendre.

Sommaire de cette page

Boiterie

Un vétérinaire fait un bandage à un chat qui boite

Un chat qui se met soudainement à boiter souffre vraisemblablement d'une douleur plus ou moins intense au niveau d'une ou de plusieurs pattes, qui l'empêche de se déplacer normalement.

 

Cette douleur peut elle-même avoir diverses origines, telles qu'une chute, une collision avec un véhicule, une blessure ou maladie des coussinets du chat, ou encore un problème articulaire tel que l'arthrose.

 

La première chose à faire dans ces cas-là consiste à chercher la cause de la boiterie en examinant les membres de l'animal. Il faut toutefois agir précautionneusement, car la douleur peut conduire ce dernier à se défendre en mordant ou en griffant instinctivement celui qui le manipule.

Paralysie

Un chat paraplégique équipé de roulettes pour pouvoir marcher

La paralysie est un symptôme pouvant avoir différentes causes, telles que :

  • une infection bactérienne ou virale, comme le tétanos ou la rage ;
  • un trouble osseux ou articulaire, tel que la dysplasie de la hanche ;
  • le vieillissement du chat, en particulier si celui-ci s'accompagne d'arthrose.

 

La paralysie se manifeste par une perte de motricité temporaire ou définitive de la partie touchée. S'il s'agit d'une patte ou d'une des articulations associées, le chat se met à boiter ou à traîner le membre atteint. Comme chez l'être humain, le chat est dit tétraplégique lorsque les 4 pattes sont touchées, et paraplégique si seuls les membres arrière sont atteints.

 

Dans certains cas, la paralysie concerne des organes internes : elle peut par exemple empêcher l'animal d'uriner, de respirer ou de déglutir. Il s'agit alors le plus souvent d'une urgence vitale pour le chat, car certaines fonctions du corps ne peuvent plus être réalisées.

 

Quel que soit le cas de figure, il faut impérativement contacter un vétérinaire sans attendre, car la paralysie découle quasi toujours d'un problème de santé grave.

Plantigradie

Un chat tabby roux marche en posant ses doigts sur un mur
Le chat marche normalement en prenant appui sur ses doigts

La plantigradie se caractérise par le fait de marcher en appuyant sur la plante des pieds.

 

Certaines espèces animales sont dites plantigrades dans la mesure où il s'agit de leur démarche normale : c'est le cas par exemple de l'être humain, de l'ours, du lapin ou de la souris. Chez le chat en revanche, la plantigradie est le symptôme d'un problème de santé, car il avance normalement en prenant appui sur ses orteils et ses coussinets.

 

Plusieurs facteurs peuvent causer une plantigradie chez le chat : il peut s'agir par exemple d'une atteinte du tendon d'Achille, ou d'une maladie plus pernicieuse comme le diabète sucré, car de fortes doses de glucose dans le sang endommagent les nerfs et engendrent donc à terme des difficultés à se déplacer.

Perte d'équilibre

Un chat noir marche en équilibre sur une branche

Il est de notoriété publique que les félins en général et les chats en particulier sont de véritables équilibristes. Pourtant, il leur arrive parfois de souffrir de troubles de l'équilibre. Ils ont alors du mal à tenir debout et à marcher droit, adoptent une attitude étrange, et penchent éventuellement la tête sur le côté.

 

Différentes causes peuvent en être à l'origine : une maladie neurologique (tumeur cérébrale...), un problème d'oreille interne (en particulier chez les chats âgés), une défaillance cardiaque, une hypoglycémie, etc.

 

En soi, ce symptôme n'est pas très grave - d'autant que l'animal atteint finit généralement par s'y habituer au bout de quelques semaines - et peut même paraître amusant sur le moment. Cela étant, dans la mesure où il peut cacher un problème de santé plus grave, il nécessite tout de même d'y prêter attention, en particulier si d'autres symptômes sont également présents.

Dernière modification : 18/10/2021.