Les symptômes de l'appareil génital du chat

Les symptômes de l'appareil génital du chat

Les symptômes de l'appareil génital comprennent ceux qui concernent l'appareil urinaire, mais aussi ceux touchant l'appareil reproducteur du chat. Ils sont souvent causés par des calculs ou des infections.


Du fait de leur localisation, ils ne sont pas toujours évidents à détecter, en particulier chez les races de chats à poil long, dont le pelage masque les organes génitaux. Pourtant, s'ils ne sont pas traités rapidement, ils peuvent mettre en danger la vie de l'animal.

Anurie (absence d'urine)

Anurie (absence d'urine)

L'anurie, c'est-à-dire l'arrêt d'émission d'urine, est un problème grave qui s'accompagne souvent d'un abattement marqué.

 

Dans la plupart des cas, elle est la conséquence d'une obstruction des voies urinaires (à cause d'une présence de calculs par exemple) ou d'une insuffisance rénale aigüe ou chronique, pouvant elle-même avoir des causes diverses (un empoisonnement, une malformation ou une fatigue des reins, une insuffisance cardiaque...).

 

Quelle qu'en soit la cause, l'anurie est toujours une urgence vitale pour le chat.

Chaleurs réduites ou absentes

Chaleurs réduites ou absentes

Les chaleurs de la chatte surviennent généralement chaque année du printemps au début de l'automne. Elles durent en moyenne une semaine, et se répètent tous les deux à trois semaines tant que la femelle n'a pas été fécondée. Contrairement à l'être humain, les chaleurs durent jusqu'à la fin de la vie, même si elles ont tendance à s'espacer avec la vieillesse.

 

Si les chaleurs cessent brusquement de survenir alors que la chatte n'est pas pleine, c'est que le cycle de reproduction est interrompu. Cela se produit parfois chez les jeunes femelles, le temps que le cycle se mette en place : il n'y a alors pas lieu de s'inquiéter.

 

En revanche, une absence de chaleurs survenant chez une chatte plus âgée est généralement le signe d'un kyste ovarien ou de troubles de la fertilité. Mieux vaut alors contacter un vétérinaire rapidement, car la situation peut rapidement s'aggraver.

Changement de couleur d'urine

Changement de couleur d'urine

S'il est en bonne santé, un chat émet une urine claire et limpide.

 

Si jamais elle devient plus foncée que la normale (orangée par exemple), devient trouble ou teintée de sang, il s'agit peut-être du signe d'une intoxication, d'un problème de foie ou de reins, ou d'une maladie parasitaire telle que la piroplasmose, entre autres causes.

 

Par conséquent, même si ce n'est pas toujours facile à faire, il est conseillé de surveiller les mictions de son chat à intervalle régulier, pour s'assurer que tout est en ordre.

Diabète rénal

Un chat fait pipi dans sa litière

Le diabète rénal, que l'on appelle aussi glycosurie rénale, n'a pas grand-chose à voir avec la maladie que l'on appelle communément « diabète » - et qu'il faudrait plutôt nommer « diabète sucré ».

 

Il est en fait causé par une défaillance des reins, qui laissent partir trop de glucose dans les urines lors de la miction, au lieu de le réabsorber. Ainsi, bien que la glycémie (c'est-à-dire le taux de glucose dans le sang) soit parfaitement normale, le taux de sucre dans les urines est anormalement élevé.

 

Contrairement au véritable diabète, le diabète rénal est un problème de santé bénin. D'ailleurs, même lorsqu'il est détecté, il ne fait l'objet d'aucun traitement.

Difficulté à uriner

Difficulté à uriner

Un chat ayant du mal à uriner est généralement atteint d'une infection urinaire causée par des bactéries qui se multiplient dans sa vessie (on parle alors de cystite) ou ses reins (il s'agit alors d'une néphrite), ou alors d'une obstruction urinaire causée par des calculs ou une tumeur.

 

Quelle qu'en soit la cause, la difficulté à uriner est douloureuse pour le chat. Ce dernier tente donc de se soulager en urinant en petites quantités mais beaucoup plus souvent que d'accoutumée.

Ecoulements génitaux

Ecoulements génitaux

En dehors des périodes de chaleurs, la chatte n'est pas censée être sujette à des écoulements génitaux sanguins et/ou muqueux. Si cela se produit, il s'agit peut-être du symptôme d'une maladie de l'appareil génital, telle qu'une tumeur de l'utérus ou des ovaires, une infection utérine ou un kyste ovarien.

 

Chez le chat mâle, l'apparition d'un liquide d'aspect purulent (c'est-à-dire contenant du pus) est le plus souvent le signe d'une balanite, c'est-à-dire une infection bactérienne localisée au niveau du fourreau.

Testicules gonflés

Testicules gonflés

Chez le chat mâle, une augmentation du volume des testicules doit alerter, car elle indique souvent la présence d'une tumeur, en particulier chez les individus âgés. Pour espérer sauver le chat, l'ablation des parties atteintes est alors nécessaire, car à défaut, la tumeur finit par se métastaser et se répandre dans tout l'organisme.

 

Dans certains cas, le gonflement anormal des testicules est causé par une inflammation locale, elle-même engendrée par une infection, la maladie de Carré, ou un traumatisme au niveau du scrotum.

Dernière modification : 10/18/2021.