Vivre avec un chat aveugle : comment faire face au quotidien

Vivre avec un chat aveugle : comment faire face au quotidien

La vision est l’un des sens les plus fortement développés chez le chat, nettement plus par exemple que la vue du chien. Malheureusement, comme chez l’humain, divers problèmes visuels peuvent conduire à une cécité partielle ou totale du chat.


Dans quelle mesure la cécité affecte-t-elle la vie du chat ? Comment l’aider à faire face et lui permettre une vie aussi agréable que possible malgré ce handicap ?

Partager
 

Les conséquences de la perte de vision pour le chat

Les conséquences de la perte de vision pour le chat

La perte de vision du chat peut notamment avoir pour origine une anomalie génétique, un accident ou une maladie. Le plus souvent, elle est liée au vieillissement de l’animal.

 

Quelle que soit la cause, lorsqu’un chat commence à perdre la vue ou est aveugle, son comportement n’est plus le même. Par exemple, il a tendance à être désorienté, se déplace avec moins de fluidité au sein du foyer et peut se cogner contre les meubles et les objets.

 

De fait, un chat aveugle subit un stress important dû aux difficultés à reconnaître visuellement son environnement, ses maîtres et les autres occupants du foyer, ses congénères ou encore les animaux d’autres espèces. Il peut ainsi être surpris et effrayé lorsqu’un inconnu (ou toute personne dont il ne reconnaît pas la voix) fait irruption dans son environnement, voire même simplement lorsque ses maîtres s’approchent de lui pour le caresser.

 

Un chat aveugle ou malvoyant est également davantage perturbé par les bruits forts et soudains dont il a des difficultés à déterminer la provenance.

 

Pour autant, bien que la vision soit particulièrement développée chez le chat, la perte de ce sens n’est pas aussi handicapante qu’elle ne l’est par exemple pour l’Homme.

 

En effet, que sa vue soit réduite ou qu’elle ne fonctionne plus du tout, les autres sens du chat – à commencer par l’ouïe, l’odorat et le toucher - vont s’aiguiser et se développer afin de compenser au moins partiellement cette perte. Il est ainsi en mesure de s’appuyer sur ses autres sens et sur sa mémoire pour se déplacer malgré tout.

 

En outre, les vibrisses du chat (plus communément appelées « moustaches du chat ») jouent également un rôle déterminant. Ces longs poils épais et sensoriels sont situés autour du museau et des yeux, sur les joues et sur l’arrière des pattes avant, et sont rattachés à un ensemble de terminaisons nerveuses très sensibles. Elles jouent en quelque sorte le rôle d’antennes lui permettant d’obtenir des informations sur son environnement, notamment pour détecter des obstacles autour de lui. Elles l’aident aussi à déterminer la largeur d’un passage et éviter ainsi de rester coincé dans un espace trop petit pour son corps.
Pour toutes ces raisons, la cécité du chat est moins handicapante qu’elle ne l’est par exemple pour l’Homme, car il a différents moyens de s’y adapter et de la compenser. Selon les individus, le délai d’adaptation dure de quelques jours à quelques semaines.

Adapter l’environnement de vie d’un chat aveugle

Adapter l’environnement de vie d’un chat aveugle

Si le chat est en mesure de s’adapter à un handicap visuel et que cela ne l’empêche pas de se déplacer de manière autonome, son maître a quand même aussi un rôle à jouer pour lui faciliter la vie, ou du moins ne pas la lui compliquer.

 

En premier lieu, pour faciliter la communication au quotidien, certains rituels reposant sur ses autres sens peuvent être mis en place pour lui transmettre des informations. On peut par exemple prendre l’habitude de taper sa gamelle sur le sol pour lui faire savoir que son repas est prêt.

 

Par ailleurs, il est important de ne pas déplacer les meubles et autres objets, à commencer par ceux qui lui appartiennent : son coin repos, les gamelles, la litière du chat… En effet, un chat aveugle n’utilise pas seulement sa mémoire pour les retrouver, mais aussi son odorat. En effet, il dépose des phéromones en frôlant les meubles et les objets à son passage. Déplacer des choses sur lesquelles il a déposé des phéromones qui lui servent de repère a toutes les chances de perturber grandement ses déplacements, avec donc le risque qu’il se heurte et se blesse.

 

En cas de déménagement avec son chat ou de gros changements intérieurs (travaux, nouvelle organisation de l’espace et disposition du mobilier…) il est conseillé d’isoler le chat dans une seule pièce. Il faut alors ensuite lui donner accès aux autres pièces une par une, en lui laissant un temps d’adaptation de plusieurs jours entre chacune d’entre elles.

 

D’autre part, l’odorat du chat malvoyant ou aveugle étant particulièrement développé, il peut se montrer particulièrement exigeant quant à la propreté de sa litière et/ou au choix de sa nourriture. Il faut donc s’assurer que la litière du chat soit toujours propre, au risque que son odeur soit trop repoussante pour qu’il choisisse cet endroit afin de faire ses besoins. De la même manière, même si la plupart des chats sont capables de s’auto-réguler, il ne faut pas laisser sa nourriture dans sa gamelle pendant de nombreuses heures (voire plusieurs jours), car elle pourrait s’oxyder et finir par dégager une odeur gênante voire franchement repoussante pour lui.

 

Au passage, pour éviter qu’un chat ne se cogne contre un meuble ou un objet, il est possible de frotter une écorce de citron ou d’orange sur les coins. En effet, les agrumes font partie des odeurs que le chat déteste, si bien qu’il évitera naturellement de s’approcher trop près des obstacles. Il peut être également judicieux de protéger avec un revêtement en mousse certaines zones potentiellement dangereuses (comme par exemple les angles de meubles), afin que l’animal ne se blesse pas en se cognant.

 

Par ailleurs, il est important de maintenir le foyer bien rangé et d’éviter de laisser traîner des objets sur le sol (chaussures, vêtements, sacs, jouets, outils…), car ils représentent autant d’obstacles compliquant grandement les déplacements du chat aveugle. Ainsi, si des enfants vivent au sein du foyer, il est nécessaire de leur expliquer l’importance de ne pas laisser traîner leurs affaires, pour le bien-être de leur compagnon à quatre pattes.

 

Enfin, il est déconseillé de laisser un chat aveugle sortir à l’extérieur par lui-même, car il aurait de grandes difficultés à appréhender le monde qui l’entoure (circulation routière, relations avec ses congénères ou d’autres animaux…). Les dangers pour un chat à l’extérieur sont démultipliés dès lors qu’il est aveugle.

 

En revanche, une option intéressante pour lui permettre de prendre l’air malgré tout est de le promener avec un harnais ou une laisse. Ceci est particulièrement pertinent s’il avait l’habitude de se promener régulièrement à l’extérieur lorsqu’il était bien-voyant, car le fait de se retrouver cantonné à l’intérieur suite à la perte de la vue serait un peu une double peine, et il pourrait mal le vivre.

 

Enfin, en cas de départ en vacances, l’idéal est que le chat puisse rester simplement au sein de son foyer habituel afin de ne pas le perturber, car un changement d’environnement est une importante source de stress pour un chat, a fortiori s’il est aveugle. Les visites de chat à domicile, voire carrément la garde du chat à domicile, sont à privilégier. Et s’il connaît déjà la personne qui s’occupera de lui en l’absence de son maître, c’est encore mieux !

Le cas du chat aveugle de naissance

Le cas du chat aveugle de naissance

Il peut arriver qu’un chat soit aveugle de naissance, que ce soit à cause d’une anomalie congénitale ou d’un accident à la naissance. Cela reste toutefois relativement rare.

 

Un chat aveugle de naissance est davantage en mesure de compenser l’absence de vision qu’un chat qui devient aveugle en cours d’existence. En effet, n’ayant jamais eu l’habitude (et donc le « confort ») de pouvoir se servir de sa vision pour explorer son environnement, il est naturel pour lui de s’appuyer uniquement sur ses autres sens, à commencer par l’ouïe, l’odorat et le toucher.

 

Comme pour ce dernier, il est important de maintenir un foyer calme et bien rangé afin de faciliter ses déplacements.

 

Par ailleurs, l’apprentissage de la propreté par un chat aveugle de naissance se réalise de la même manière qu’avec un chat bien voyant. Il convient ainsi de mettre le chat dans la litière régulièrement, notamment quelques heures après les repas. Pour l’aider à comprendre ce qu’il doit y faire, il est possible de prendre doucement ses pattes avant et de reproduire les mouvements de grattage. Comme pour un chat qui dispose de la vue, l’apprentissage de la propreté peut prendre quelques semaines, et il est possible que le chat ait quelques oublis pendant cet intervalle. Il ne faut alors surtout pas chercher à punir son chat, mais simplement faire preuve de patience et de persévérance.

Comment se comporter avec un chat aveugle

Comment se comporter avec un chat aveugle

La communication avec un chat aveugle diffère évidemment de celle avec un chat qui ne l’est pas. Comme il n’est pas en mesure de voir celui ou celle qui s’approche de lui, il est utile de s’adresser à lui en lui parlant, notamment avant de le caresser. En effet, si l‘odeur corporelle de la personne permet normalement au chat de l’identifier, le son de le voix favorise la reconnaissance et rassure le chat.

 

De manière générale, il est conseillé, plus encore qu’avec n’importe quel chat, de s’assurer que le calme règle dans le foyer, et d’éviter les bruits forts ou stridents, qui auraient tôt fait de l’apeurer. Certains habitudes toutes simples à prendre peuvent réellement accroître son bien-être en évitant tout stress du chat inutile, sans pour autant s’avérer contraignantes pour son entourage, comme le fait de se déplacer pour parler à une personne éloignée (au lieu de crier), ou encore celui d’écouter de la musique à un volume raisonnable (et/ou d’opter pour un casque si on veut pousser les décibels). De manière plus générale, se déplacer et se comporter de manière calme dans le foyer, et bien sûr s’adresser à lui sur un ton posé, permet qu’il soit apaisé et repère sans peine les individus autour de lui en détectant les vibrations et les sons.

 

Il est important que tous les membres du foyer, y compris les jeunes enfants le cas échéant, aient connaissance du handicap de l’animal, soient conscients du besoin d’harmonie que cela implique, et respectent son bien-être. Il faut donc par exemple apprendre aux enfants à procéder comme les adultes, c’est-à-dire de parler au chat avant de le caresser ou le prendre dans les bras, afin qu’il puisse anticiper les interactions. C’est d’autant plus vrai que les enfants sont encore plus que les adultes susceptibles d’effectuer un geste maladroit. Or un chat déteste être surpris, donc le cocktail « geste maladroit + effet de surprise » peut vite s’avérer dangereux s’il pense que l’auteur du geste est un inconnu, du fait de la réaction de défense (griffure du chat…) que cela a de grandes chances d’entraîner.

 

A noter qu’il existe une technique de dressage auditive permettant d’apprendre à un chat aveugle à associer un son (comme par exemple celui d’un clicker) à une situation ou une action particulière. Il devient alors plus facile pour lui de prendre connaissance de certaines situations de la vie quotidienne. Libre à chaque maître de personnaliser à sa guise, mais il peut par exemple instituer un code dans lequel un clic veut dire « Viens ici », deux clics « La nourriture est prête », etc. Afin de faciliter l’association et l’apprentissage, il peut être judicieux d’accompagner le son du clic par un mot correspondant au message à transmettre. L’aide d’un(e) comportementaliste félin peut être nécessaire pour mettre en place dans les meilleures conditions ce canal de communication.

L’adaptation du chat aux situations particulières du foyer

L’adaptation du chat aux situations particulières du foyer

Si un chat aveugle s’adapte souvent de manière rapide à son handicap, tout événement qui sort de l’ordinaire représente pour lui une importante source de stress, encore plus que pour un chat capable de voir.

 

C’est le cas en particulier de l’arrivée d’un nouvel animal dans le foyer. Si cela doit se produire, il est essentiel de bien préparer son arrivée et sa présentation avec le chat aveugle.

 

Ainsi, une fois qu’il est arrivé dans le foyer, il est conseillé d’isoler le nouvel animal dans chacune des pièces les unes après les autres, afin qu’il puisse prendre connaissance des lieux sans occasionner de gêne pour le chat aveugle. Cela permet également à ce dernier de se familiariser progressivement avec les odeurs du nouvel animal. Après quelques jours de cohabitation séparée, et donc une fois que les deux animaux se connaissent déjà d’un point de vue olfactif, les présentations peuvent être faites, toujours sous la surveillance de l’un des membres du foyer.

 

L’utilisation d’analogues de phéromones pour chat (type Féliway ou CatConfort) tout au long du processus permet de prévenir les comportements nerveux et agressifs. Ces substances synthétiques imitent les phéromones produites par tout chat et qu’il dépose sur les lieux et personnes connus et appréciés. Cette odeur lui permet de se sentir bien dans le lieu où elle est diffusée, d’être rassuré. L’objectif est de diminuer le stress des protagonistes, en particulier celui du chat aveugle, qui n’est pas familier avec ce nouvel arrivant et ne peut voir à quoi il ressemble.

 

L’arrivée d’un bébé dans le foyer est également un évènement très perturbant pour un chat, a fortiori s’il est aveugle. L’idéal est de lui présenter le petit dès son arrivée dans le foyer, afin qu’il se familiarise avec son odeur. Par la suite, il ne faut jamais relâcher son attention, car son handicap peut être à l’origine de réactions imprévisibles. Il ne faut jamais laisser un chat seul avec un jeune enfant, mais c’est encore plus vrai si ledit chat est aveugle. Par ailleurs, comme pour un chat voyant, il est important de conserver les habitudes et rituels en place avant l’arrivée de bébé afin que son quotidien ne soit pas trop perturbé.

 

Même aveugle, le chat possède une grande capacité d’adaptation. Une fois la période de transition passée, la cohabitation avec les autres animaux ou membres du foyer se déroule généralement bien. Toutefois, si le chat aveugle a changé de comportement depuis l’arrivée du nouvel animal et reste très nerveux en sa présence, un comportementaliste ou un vétérinaire pourra apporter des conseils.

Le mot de la fin

Le chat est un animal qui fait souvent preuve d’une grande capacité d’adaptation, et c’est notamment le cas s’il est aveugle ou malvoyant : généralement, il parvient en quelques semaines à s’habituer à sa nouvelle condition et avoir une vie presque normale.

 

En tout état de cause, le vétérinaire ou un comportementaliste félin peuvent également apporter de précieux conseils pratiques pour faciliter la vie avec un chat aveugle et ainsi lui offrir une existence aussi agréable que possible.

Dernière modification : 05/20/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.