Faire toiletter son chat par un toiletteur

Faire toiletter son chat par un toiletteur

Il est de notoriété publique que les chats sont des experts en matière de toilette. Ils passent d’ailleurs une bonne partie de leur journée à se laver pour être toujours propres comme un sou neuf. Leur pelage n’a donc généralement pas besoin d’être lavé, nettoyé et bichonné par leur maître, contrairement par exemple à celui des chiens.


Pour autant, l’entretien d’un chat ne se limite pas à celui de son pelage, et il peut donc s’avérer utile d’emmener son chat chez un toiletteur professionnel, que ce soit de manière ponctuelle ou régulière.


Quel est l’intérêt d’emmener son chat chez le toiletteur ? Comment se déroule une séance de toilettage d’un chat chez un toiletteur professionnel ? Tous les chats peuvent-ils en bénéficier ? Comment faire pour que tout se passe bien ?

Partager
 

Pourquoi faire toiletter son chat par un toiletteur ?

Le toilettage, un acte indispensable

Le toilettage, un acte indispensable

Un chat fait généralement sa toilette tout seul, et ce plusieurs fois par jour. Rien de surprenant à cela, puisqu’il s’agit d’un animal très propre, sensible aux odeurs, et qui n’aime pas du tout être sale ou que son environnement le soit. Il se lèche donc pour enlever les saletés et débris de son pelage, en plus de se rafraîchir et s’apaiser.

 

Pour autant, tout chat n’est pas forcément toujours en mesure de le faire. En particulier, un sujet âgé ou en surpoids a du mal à se toiletter convenablement, car sa morphologie et/ou son manque de souplesse l’empêche d’atteindre certaines parties de son corps avec sa langue ou ses pattes.

 

De plus, malgré tout le temps et l’attention qu’il y consacre, un chat n’est pas en mesure de réaliser un entretien approfondi : son pelage peut tout de même s’emmêler, ses dents se couvrir de tartre, ses oreilles s’infecter, ses yeux s’irriter, ses griffes se casser ou devenir trop longues… C’est donc là que la main de l’Homme doit intervenir.

 

Dans la mesure où le maître est responsable de son animal et de son bien-être, c’est à lui qu’incombent les opérations de toilettage que son compagnon n’est pas en mesure de réaliser lui-même. La plupart doivent être réalisées au moins une fois par semaine. Elles peuvent certes représenter une contrainte pour qui a un emploi du temps chargé, mais elles ne requièrent ni un investissement financier très important, ni un matériel très sophistiqué, ni une habileté particulière. En tout état de cause, la fréquence à laquelle elles doivent être réalisées est telle qu’il paraît difficile de faire systématiquement appel à un professionnel, tant pour des raisons financières qu’organisationnelles.

L’intérêt de recourir à un toiletteur professionnel

L’intérêt de recourir à un toiletteur professionnel

Dans certaines situations, confier son chat à un toiletteur félin a un véritable intérêt par rapport au toilettage maison.

 

C’est évidemment le cas quand on vient d’adopter : il est alors très pertinent de prévoir une ou plusieurs séances permettant d’apprendre les gestes de base (la coupe des griffes, l’entretien des yeux, etc.) auprès d’un professionnel, pour pouvoir ensuite les reproduire à la maison de manière efficace et sans risquer de faire mal à son chat, voire de le blesser.

 

Néanmoins, le recours à un professionnel peut aussi être pertinent à tout moment par la suite afin de réaliser des soins bien plus complexes que les simples opérations de base. Il est donc d’une véritable aide s’il s’agit par exemple de :

  • donner un bain à son chat et lui faire un shampoing, car à quelques exceptions près, ces petites boules de poils n’aiment pas du tout être mouillées. La séance peut donc se transformer en véritable cauchemar pour qui ne sait comment s’y prendre ;
  • démêler un pelage très emmêlé, conséquence bien souvent d’un délai trop important entre deux brossages ;
  • raccourcir voire tondre le pelage de son chat, chose très difficile à faire correctement pour qui n’est pas un professionnel ;
  • effectuer un toilettage en profondeur si l’animal est très sale, voire est couvert d’une substance chimique (peinture, huile de moteur…) non seulement dangereuse pour sa santé, mais en plus difficile à éliminer sans disposer de produits adéquats ;
  • réaliser une coupe particulière en vue de faire participer son chat à une exposition féline, cet acte n’étant pas à la portée du premier venu.

 

Au fil de ses manipulations, le toiletteur félin est par ailleurs susceptible de détecter des problèmes de santé (parasites, infections, grosseur sous la peau…) qui pourraient passer inaperçus aux yeux du maître. Il ne faudrait cela dit s’imaginer pour autant que des passages réguliers chez le toiletteur sauraient remplacer l’indispensable bilan de santé annuel du chat chez le vétérinaire, qui seul dispose de l’expertise et des équipements pour déceler un très large éventuel de maladies potentielles, y compris potentiellement avant même qu’elles ne soient visibles.

Comment choisir un bon toiletteur pour chat ?

Se renseigner sur le professionnalisme du toiletteur

Se renseigner sur le professionnalisme du toiletteur

Que ce soit en France, en Belgique, en Suisse, au Canada ou dans beaucoup d’autres pays, les toiletteurs pour animaux ne manquent pas. Même si l’essentiel de leur travail est généralement plutôt orienté en direction des chiens, une large partie d’entre eux sont généralement aussi aptes à prendre soin des chats, et même parfois aussi des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Certains praticiens choisissent néanmoins de se spécialiser uniquement dans une espèce en particulier, par exemple les chiens ou les chats. Il faut donc bien sûr s’assurer avant toute chose que le professionnel prend en charge les représentants de la gent féline.

 

Il est également important de se renseigner sur son professionnalisme et son travail en menant sa petite enquête préalable : étudier son site internet s’il en possède un, se renseigner sur les réseaux sociaux, lire les commentaires et avis à son sujet sont autant de moyens d’avoir un bon premier aperçu de la qualité de ses prestations.

 

Une option peut consister à se fier aux recommandations de personnes de confiance. En particulier, les vétérinaires peuvent avoir en tête des noms de bons praticiens situés dans les environs.

 

Une fois que le choix se précise, la meilleure chose à faire est de se rendre directement jusqu’au salon de toilettage du professionnel envisagé, afin de vérifier la propreté des lieux et de rencontrer le personnel. L’idéal est d’observer le praticien à l’œuvre sur un autre chat, afin de bien comprendre chacune des étapes qui attendent son propre compagnon.

 

Le métier de toiletteur étant une véritable vocation et nécessitant de faire preuve d’empathie, ceux qui l’exercent sont le plus souvent de grands amoureux des animaux, en plus d’être passionnés, patients et à l’écoute. Il peut arriver néanmoins que certains professionnels se comportent de manière inappropriée, que ce soit par manque d’expérience, de temps ou de connaissances ; la séance de toilettage peut alors être traumatisante pour le petit félin. Il est donc important de prendre le temps de se renseigner avant de choisir un toiletteur pour chat, d’autant qu’en général on est ensuite peu enclin à en changer.

 

En cas de doute ou d’inquiétude, il est possible de demander à rester dans le salon pendant la première séance, afin de s’assurer que tout se déroule bien. Il n’est pas certain néanmoins que le professionnel accepte, car un chat peut être davantage perturbé et agité en présence d’une personne familière qu’en son absence.

Les toiletteurs à domicile

Les toiletteurs à domicile

Faire toiletter son chat par un professionnel n’implique pas nécessairement d’avoir à le transporter et l’emmener dans un endroit inconnu, ce qu’il n’apprécie pas forcément. En effet, certains toiletteurs offrent de se déplacer à domicile afin d’effectuer leur prestation au sein même de l’environnement quotidien de l’animal. Une partie d’entre eux interviennent d’ailleurs uniquement de cette manière, tandis que d’autres ont également un salon en parallèle.

 

Dans tous les cas, les prestations proposées sont généralement les mêmes, c’est-à-dire que le professionnel emporte avec lui tous les équipements, accessoires et produits nécessaires pour réaliser son travail dans les meilleures conditions.

 

Sachant qu’un chat est plutôt craintif et méfiant par nature, l’option du toilettage à domicile peut être une bonne solution s’il a tendance à détaler à toute vitesse rien qu’en apercevant sa caisse de transport, ou s’il est très mal à l’aise lorsqu’il se retrouve dans des environnements inconnus. En effet, pour qu’une séance de toilettage se passe dans les meilleures conditions possibles, mieux vaut qu’il soit détendu et calme, et non pas tremblant de peur avant même que la séance n’ait commencé…

Comment se déroule une séance chez un toiletteur félin ?

Une séance de toilettage se déroule généralement selon un ordre assez établi, même si chaque professionnel a toute latitude pour effectuer les différents soins dans l’ordre qui lui paraît le plus judicieux.

La prise de rendez-vous

La prise de rendez-vous

Pour éviter d’avoir à patienter inutilement en salle d’attente, ce qui peut être une source de stress pour le chat, il est préférable de prendre rendez-vous en amont auprès du toiletteur.

 

C’est également l’occasion de s’assurer qu’il s’occupe bien de la gent féline et qu’il ne refuse pas de traiter l’animal. En effet, pour des raisons d’hygiène, les praticiens peuvent faire le choix de n’accepter que les chats à jour dans leurs vaccins, traités contre les parasites et les vers, et qui ne sont pas dans leurs périodes de chaleur (pour les femelles).

L’arrivée au salon de toilettage

L’arrivée au salon de toilettage

Une fois arrivé au salon de toilettage, le professionnel commence par poser des questions au maître et/ou lui fait remplir un petit questionnaire afin de mieux connaître le caractère du chat, ses habitudes ainsi que ses éventuelles maladies ou allergies connues (en particulier les allergies de contact à certains produits, substances ou textiles).

 

Ces échanges sont également l’occasion d’indiquer au professionnel les soins qu’il doit réaliser (toilettage complet, ou simplement certaines opérations).

 

Si la séance de toilettage a pour but d’embellir l’animal en vue d’une participation à un concours de beauté, il faut exprimer clairement ce qui est attendu, afin d’éviter toute mauvaise surprise potentiellement irrattrapable…

Faire couper les griffes de son chat

Faire couper les griffes de son chat

À l’instar des ongles d’un chien ou d’un être humain, les griffes d’un chat poussent tout au long de sa vie. En temps normal, le petit félin se charge lui-même de les garder à une taille normale en les aiguisant sur une branche, un tronc d’arbre, un griffoir, un arbre à chat – et parfois un meuble, au grand dam de son propriétaire…

 

Mais il peut arriver que chez un sujet un peu moins actif / plus paresseux que la moyenne, elles s’usent moins vite et atteignent une longueur trop importante. Elles finissent alors par le gêner au quotidien, et présentent un risque accru de se casser - et potentiellement de le blesser par la même occasion. Il est alors nécessaire de les lui couper à intervalle régulier, en moyenne une fois par mois. Le maître peut s’en charger lui-même ou choisir de confier cette tâche au toiletteur, en particulier s’il craint de mal s’y prendre et de blesser son animal.

 

Lorsque la coupe des griffes du chat doit être effectuée, c’est par elle que le toiletteur félin commence. En effet, une fois ceci fait, une éventuelle griffure survenant pendant la séance fait potentiellement moins de dégâts. Bien évidemment, cette précaution ne garantit nullement un risque zéro, car le chat n’en reste pas moins susceptible à tout moment de se débattre et de griffer cet inconnu qui le manipule.

 

Le professionnel coupe la pointe des griffes des pattes avant et arrière, en faisant bien attention de ne pas toucher la veine qui se situe à l’intérieur, ce qui ferait atrocement mal à l’animal.

 

Faire couper les griffes de son chat par un toiletteur professionnel peut être l’occasion d’apprendre à réaliser soi-même ce geste précis, a fortiori s’il faut le répéter plusieurs fois par an.

Faire nettoyer les yeux et les oreilles de son chat

Faire nettoyer les yeux et les oreilles de son chat

Les yeux et les oreilles du chat sont des zones sensibles, qui peuvent facilement s’irriter ou s’infecter. Il est donc essentiel d’en prendre bien soin, afin de préserver au mieux ses capacités visuelles et auditives.

 

Une vérification de l’état des oreilles et des yeux du chat doit être effectuée au minimum une fois par semaine : si des poussières ou saletés sont présentes, il faut alors les nettoyer avec un produit adapté, ou demander à un professionnel de s’en charger.

 

Les gestes à effectuer ne sont pas très compliqués à réaliser soi-même, et tout maître devrait savoir les faire. Le toiletteur professionnel peut tout de même fournir quelques conseils utiles, par exemple en recommandant certains produits et lotions ou en apprenant comment maintenir l’animal immobile pendant le soin, pour éviter qu’il ne se débatte.

Faire brosser les dents de son chat

Faire brosser les dents de son chat

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est important de brosser (ou faire brosser) les dents de son chat au moins une fois par semaine. Il ne s’agit pas là de simple anthropomorphisme, car un brossage régulier permet de ralentir l’accumulation de plaque dentaire, qui est à l’origine de la formation de tartre. Or ce dernier est autant une menace pour le petit félin que pour un humain : au-delà du risque de mauvaise haleine, il peut être à l’origine de différentes maladies, y compris des infections bactériennes potentiellement graves, comme la parodontose.

 

Pour éviter tout risque d’empoisonnement du chat, le toiletteur utilise une pâte à dentifrice spécialement conçue pour la gent féline, qu’il frotte ensuite sur les dents directement avec son doigt ou à l’aide d’une petite brosse.

Faire dégrossir le pelage de son chat

Faire dégrossir le pelage de son chat

Le dégrossissage du pelage est une étape qui concerne surtout les races de chats à poils longs ou à fourrure très dense, car elles sont davantage enclines à avoir des nœuds. Il consiste à enlever les poils morts à l’aide d’une brosse, à démêler le pelage, et éventuellement à réaliser une pré-coupe avec une paire de ciseaux pour diminuer un peu la longueur.

 

Lors de cette étape, les quantités de poils retirées sont parfois impressionnantes, surtout si un brossage du pelage du chat n’est pas effectué à intervalle régulier. Dans le cas extrême où la fourrure est trop emmêlée au point d’être impossible à dompter, une tonte totale ou partielle peut être nécessaire.

Faire laver son chat par le toiletteur

Faire laver son chat par le toiletteur

Une fois le pelage dégrossi au besoin, vient le moment de le laver. Le toiletteur peut opter pour deux types de produits différents, qui chacun correspond à une méthode de lavage spécifique :

  • un shampoing sec, qui peut être appliqué sur un poil sec et ne nécessite pas de rinçage. Disponible sous forme de lotion ou de poudre, il permet d’effectuer un nettoyage rapide sans avoir besoin de mouiller l’animal. Il est idéal pour les chats ayant peur de l’eau ou qui ne sont pas habitués à prendre des bains ;
  • un shampoing classique, qui s’utilise avec de l’eau, comme celui à destination des humains. La plupart des toiletteurs le préconisent seulement pour les chats ayant l’habitude d’être lavés, ou dont le pelage est trop sale pour qu’un shampoing sec soit suffisant.

 

Dans les deux cas, le produit utilisé pour le lavage du chat est spécialement conçu pour la gent féline : il ne saurait être question d’employer des shampoings pour humains. En effet, ces derniers sont trop agressifs pour la peau des petits félins, étant donné que le pH de cette dernière diffère de celui de la peau des humains.

 

Par ailleurs, si le chat doit être traité pour des parasites (teigne, gale démodécique, poux…) ou une maladie dermatologique, le toiletteur peut très bien se charger d’appliquer le shampoing traitant à ce moment-là, en plus du shampoing classique.

 

Une fois séché à l’aide d’une serviette puis d’un séchoir réglé sur une température peu élevée, le pelage du chat est tout soyeux et débarrassé de ses éventuelles impuretés.

Faire couper les poils de son chat

Faire couper les poils de son chat

Pour la plupart des chats, le toilettage s’arrête juste après l’étape du shampoing, car leur pelage n’a pas besoin d’être retouché. Néanmoins, une coupe ou une tonte peut parfois s’avérer nécessaire - ou au moins souhaitable.

 

C’est le cas par exemple si l’animal s’apprête à participer à un concours de beauté, car son apparence doit être conforme au standard de la race et la plus séduisante possible.

 

Certains individus à poil long ont également besoin d’une coupe de temps à autre, afin de faciliter l’entretien de leur pelage au quotidien et d’éviter qu’il ne s’emmêle trop souvent.

 

Quant à devoir faire tondre le pelage de son chat, ce cas de figure assez rare peut être envisagé lorsque :

  • l’animal est âgé, malade ou en surpoids, et ne se toilette donc pas aussi bien qu’il le devrait. La tonte partielle permet en effet de dégager les zones les plus propices aux souillures et aux infections, comme le ventre et la région entourant l’anus ;
  • il souffre d’un problème de peau ou d’une infestation parasitaire qui nécessite un traitement topique. La tonte de la zone concernée (ou de l’ensemble du corps en cas d’infestation globale) permet alors une meilleure application de la lotion, ce qui facilite d’autant la guérison ;
  • son pelage est souillé par un produit impossible à faire partir avec un lavage standard (colle, peinture, goudron, etc.). La tonte peut alors être totale ou partielle, en fonction des parties du corps touchées.

Combien coûte une séance chez le toiletteur félin ?

Combien coûte une séance chez le toiletteur félin ?

En général, une séance de toilettage pour chat dure environ une heure, mais cette durée varie en fonction des soins pratiqués. Dans la mesure où le toiletteur se réserve généralement la possibilité de revoir le montant à la hausse si le travail est plus conséquent que prévu (par exemple si le pelage est vraiment très sale ou très emmêlé), il est bon de se renseigner sur les tarifs pratiqués et les éventuelles majorations. Cela permet d’éviter toute mauvaise surprise lors du règlement de la facture.

 

Quoi qu’il en soit, le prix d’une séance chez un toiletteur pour chat dépend évidemment de la prestation réalisée. En effet, si le maître souhaite simplement faire effectuer quelques opérations de base, comme la coupe des griffes ou le nettoyage des yeux et des oreilles, il y a peu de chances que la prestation s’élève à plus d’une dizaine d’euros.

 

Les étapes les plus onéreuses sont en fait le bain et la coupe du pelage – ce qui est logique, puisque ce sont les plus longues et délicates. En général, il faut prévoir un budget d’une quarantaine d’euros pour un lavage, et une cinquantaine pour une coupe. Certains salons de toilettage félin ne pratiquent que des prestations « à la carte », tandis que d’autres proposent des forfaits complets (gestes d’entretien de base + bain + coupe) pour environ 70 euros.

 

En tout cas, le budget pour faire toiletter son chat est sans commune mesure avec le coût pour faire toiletter son chien chez un toiletteur canin, qui peut facilement dépasser les 100 voire 150 euros par séance pour une prestation complète. Il faut dire que celle-ci est par nature plus longue et plus complète, en particulier si c’est un gros chien.

 

Dans le cas d’un toilettage à domicile, le professionnel ajoute généralement des frais de déplacement, souvent calculés en fonction de la distance. Cela étant, s’il ne possède pas de salon et n’intervient donc qu’au domicile chez ses clients, il n’a pas de loyer professionnel à payer et peut donc généralement se permettre de proposer des prix similaires à ceux de ses confrères, déplacement inclus.

Comment préparer son chat au toilettage ?

Comment préparer son chat au toilettage ?

Le chat est un animal indépendant et n’aime pas beaucoup être manipulé dans tous les sens, a fortiori par des inconnus et dans un environnement peu familier. Si de surcroît un bain est nécessaire pendant la séance de toilettage, il y a de grandes chances qu’il garde un mauvais souvenir de l’expérience et qu’il ne souhaite jamais la renouveler…

 

Pour éviter d’en arriver là, il est important de le préparer convenablement au toilettage. Et comme dans beaucoup d’autres domaines, plus on s’y prend tôt, mieux c’est : tout maître a intérêt à habituer son compagnon à être manipulé dès son plus jeune âge. Dès l’âge de 3 ou 4 mois, il peut commencer à lui frotter les oreilles, lui ouvrir la bouche, soulever ses paupières, toucher ses pattes… Les chatons ayant moins d’appréhension que les adultes, ils se laissent plus facilement manipuler, de sorte que cette acceptation des manipulations en tout genre ne pose généralement pas de problème si elle est commencée suffisamment tôt. S’il est de surcroît récompensé par des caresses ou une friandise chaque fois qu’il se comporte bien, l’animal a tout lieu d’assimiler les gestes du toilettage à quelque chose de positif.

 

La question du bain est plus problématique. Il existe certes des races de chats qui aiment l’eau, mais c’est beaucoup plus l’exception que la règle. La plupart des représentants de l’espèce féline en ont horreur, et ne manquent pas de le faire savoir, devenant particulièrement ingérables quand on les met au contact de l’eau. Les shampoings secs constituent alors une alternative intéressante, car ils permettent d’éviter d’avoir à mouiller le pelage à chaque fois, mais ils ne sont pas utilisables dans toutes les situations. Mieux vaut donc, comme pour le reste, habituer son chat à être lavé à intervalle régulier dès son plus jeune âge. Il en aura ainsi beaucoup moins peur une fois adulte, le jour où un bain s’avérera impératif.

 

Enfin, pour que la séance chez le toiletteur se passe du mieux possible, le chat doit être dans de bonnes dispositions, c’est-à-dire calme et non stressé. S’il supporte mal les voyages en voiture, une bonne solution pour l’aider à se détendre consiste à pulvériser des phéromones d’apaisement à l’intérieur de sa cage de transport. Si malgré cette précaution, l’étape du trajet jusqu’au salon de toilettage est un véritable calvaire pour tout le monde et qu’il y arrive dans les pires conditions possibles, il est préférable de faire appel à un professionnel qui intervient à domicile.

Le mot de la fin

Contrairement aux idées reçues, emmener son chat chez un toiletteur félin est non seulement possible, mais même parfois tout à fait souhaitable. En effet, le petit félin a beau être un animal propre par nature, qui passe du temps chaque jour à faire sa toilette, il n’est pas (encore) en mesure de se brosser les dents lui-même, se mettre des gouttes dans les yeux ou utiliser un peigne…

 

Même si le maître est normalement capable de réaliser lui-même la plupart des gestes de base du toilettage, il a tout de même intérêt à faire appel de temps en temps aux services d’un toiletteur professionnel : ce dernier, du fait de sa formation et son expérience, peut effectuer des soins approfondis, prodiguer des conseils intéressants, et pourquoi pas relooker complètement le chat !

Dernière modification : 08/29/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet