Réanimer un chat en cas d'arrêt cardiaque

Réanimer un chat en cas d'arrêt cardiaque

La chaleur, l'agitation, une hémorragie, une déshydratation conséquente et beaucoup d'autres facteurs peuvent provoquer un arrêt cardiaque, en particulier chez les chats âgés. L'animal est alors inconscient et ne montre plus aucune réaction, y compris lorsqu'on le secoue ou qu'on lui donne de petites tapes.

 

Comme pour l'Homme, l'arrêt cardiaque est une urgence absolue : il faut immédiatement appeler les secours, puis entamer le processus de réanimation du chat en attendant leur arrivée, ou sur le trajet en direction des urgences. Ce geste permet de continuer à faire circuler le sang dans l'organisme du chat et d'irriguer ses organes vitaux.

 

Avant toute chose, il faut s'assurer que l'animal ne respire pas et que son coeur ne bat plus, c'est-à-dire qu'il est bien en état d'arrêt cardiaque :

  • Placer l'animal sur le côté droit ;

  • Ouvrir sa gueule, tirer sa langue et enlever tout ce qui peut obstruer sa respiration (objet, glaire...). Sa tête et son cou doivent être droits afin de former une colonne d'air dégagée ;

  • Placer les mains autour de la gueule du chat et approcher la joue de son museau. Si on ne sent pas de souffle d'air, c'est que le chat ne respire pas ;

  • Le pouls d'un chat se prend à l'intérieur de sa cuisse. L'exercice n'étant pas évident, mieux vaut se renseigner sur l'emplacement des points pour prendre le pouls d'un chat et s'entraîner régulièrement sur un chat en bonne santé.

 

Une fois qu'on est sûr que le chat ne respire plus et que son coeur est arrêté, il faut procéder à la réanimation cardio-vasculaire à proprement parler :

  • Repérer l'endroit où l'articulation de la patte avant du chat (l'équivalent du coude chez l'Homme) touche son poitrail : cet emplacement sert de repère pour effectuer le massage cardiaque. Il faut enrouler d'une main le sternum et maintenir de l'autre le dos de l'animal, de façon à bien entourer son coeur. On peut aussi placer les deux mains directement sur ses côtes.

 

  • Effectuer 30 compressions rapides et régulières, avant d'administrer deux respirations artificielles au chat. Il faut souffler suffisamment fort pour que son poitrail se soulève légèrement, mais pas davantage, au risque d'endommager ses poumons. Recommencer l'exercice, en alternant compressions et respirations artificielles.

 

  • Toutes les deux minutes, stopper la réanimation cardio-respiratoire afin de vérifier la respiration du chat. Le massage cardiaque et la respiration artificielle doivent être poursuivis tant qu'il n'a pas repris sa respiration, jusqu'à sa prise en charge par les secours ou les urgences vétérinaires.
Dernière modification : 07/07/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Discussions sur ce sujet