Mon chat perd du poids : que faire en cas de perte de poids  ?

Mon chat perd du poids : que faire en cas de perte de poids  ?

Le poids du chat est un indicateur essentiel dans le suivi de sa santé. Bien qu'il varie tout au long de sa vie, une perte de poids soudaine ne doit pas être ignorée, car elle peut être le symptôme d’une maladie ou refléter une alimentation inadaptée.


Comment connaître le poids normal d’un chat ? Quelles peuvent être les causes de l’amaigrissement d’un chat ? Comment réagir si son chat perd du poids, et quelles solutions existent ?

Vous tenez à la santé de votre chat ?
Vous tenez à la santé de votre chat ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N'attendez pas qu’il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Connaître et contrôler le poids de son chat

Connaître et contrôler le poids de son chat

Le poids d’un chat dépend de plusieurs facteurs, les principaux étant son âge, son sexe, sa taille et sa race. Il est important de suivre et consigner le poids de son chat tout au long de sa vie, afin de pouvoir identifier facilement une éventuelle perte de poids et agir en conséquence.

 

En fonction de sa race et de son gabarit, un chat atteint son poids adulte entre 8 et 12 mois. Chez la plupart des races, il se situe en moyenne entre 3,5 et 5 kilos.

 

Il est possible que cette valeur varie légèrement selon le mode de vie et l’environnement, y compris en fonction de la saison. Par exemple, en période d’hiver, il peut prendre du poids s’il rechigne à sortir à l’extérieur et a une activité physique limitée.

 

Il est conseillé de peser son chaton tous les 2 mois. Une fois devenu adulte, le chat doit être pesé tous les ans, par exemple lors du contrôle de santé annuel chez le vétérinaire.

 

La solution la plus simple pour peser son chat est d’utiliser une balance de salle de bain. S’il ne reste pas immobile suffisamment longtemps, le propriétaire peut se peser seul dans un premier temps, puis faire de même en portant cette fois l'animal dans ses bras. Pour connaître le poids du chat, il suffit alors de soustraire le premier résultat au second.

 

La race entre bien sûr en ligne de compte dans la définition du poids normal d'un chat : par exemple, un Norvégien est bien plus massif et lourd qu’un Siamois. Ainsi, la mesure du poids du chat dans l’absolu (ou la comparaison avec un chat d’une autre race) ne permet pas de déterminer si son poids est normal ou non. Il convient en revanche de comparer le poids de l’animal avec celui recommandé pour cette race – une information qui figure sur les fiches d’information des races de chat.

Le score corporel d’un chat

Le score corporel d’un chat

Plutôt que de raisonner en termes de poids dans l’absolu, les vétérinaires conseillent plutôt d’établir un score corporel du chat en utilisant l’observation et la palpation.

 

Cette méthode est simple, et consiste tout d’abord à le regarder de profil, lorsqu’il se tient sur ses quatre pattes. Il est alors possible d’observer son ventre, ses côtes et sa posture.

 

Dans un second temps, il s’agit de le regarder du dessus, afin d’examiner sa taille et son dos.

 

Enfin, la dernière étape consiste à palper le chat. Trois zones sont alors à vérifier :

  • Les côtes : les mains sont placées de chaque côté du thorax et les doigts sont posés sur la peau du chat, en effectuant un léger mouvement d’avant en arrière. Si son poids est normal, il est possible de sentir légèrement les côtes, suffisamment pour pouvoir les compter. Si les côtes dépassent, son poids est insuffisant. Si au contraire il est nécessaire d’appuyer fermement pour les sentir, le chat est en surpoids.
  • La taille : en plaçant les mains autour de la taille du chat et en descendant jusqu’aux hanches, il devrait être possible de sentir légèrement une forme de sablier. Si les os peuvent être clairement devinés, le chat est trop maigre.

  • Le ventre : cette zone est particulièrement sensible chez le chat, si bien qu’il peut être difficile de procéder à cette palpation. S'il le permet, la main est placée sous le ventre, et il doit alors être possible de sentir une ligne droite partant du ventre jusqu’aux hanches, du moins si son poids est normal.

 

Lorsque l’évaluation de la condition corporelle du chat est terminée, le propriétaire peut établir un score allant de 1 à 5, en se basant sur les indications suivantes :

  • 1 sur 5 : le chat est maigre. La couche de graisse sur les côtes est inexistante et les os sont marqués. Une perte de masse musculaire peut être observée.
  • 2 sur 5 : le chat est mince. Les côtes, la colonne vertébrale et les os du bassin sont visibles. La taille est très marquée.
  • 3 sur 5 : le chat a un poids idéal. Les os ne sont pas visibles, mais les côtes sont palpables. Le creux de la taille est visible, et il y a une faible quantité de graisse au niveau du ventre.
  • 4 sur 5 : le chat est en surpoids. Les côtes sont peu palpables, et la taille n’est pas marquée.
  • 5 sur 5 : le chat est obèse. Les côtes ne sont pas palpables en raison d’une épaisse couche de graisse. Le ventre est tendu et rond.

 

Cette évaluation pouvant être difficile à réaliser soi-même les premières fois, il est recommandé de demander conseil au vétérinaire. C’est tout particulièrement le cas évidemment lorsque l'animal ne se laisse pas manipuler.

 

En tout état de cause, la palpation est indispensable dans tous les cas, et cela est encore plus vrai pour les races de chats à poils longs ou à la fourrure dense. En effet, du fait du pelage, leur silhouette est plus facilement susceptible de dissimuler une perte de poids qu’une simple observation ne saurait déceler, alors qu’une palpation permet de la détecter.

 

Toutefois, comme pour la mesure du poids, la race est là aussi à prendre en compte dans l’évaluation. En effet, certaines races de chat comme l’Oriental ou l’Abyssin ont une morphologie naturellement longiligne ; dès lors, il est possible que les côtes soient légèrement visibles, mais cela ne signifie pas forcément pour autant que l'animal est maigre.

Les causes de perte de poids chez le chat

Les causes de perte de poids chez le chat

De nombreuses causes sont susceptibles d’être à l’origine d’une perte de poids du chat, et elles peuvent être reliées aussi bien à son style de vie qu’à sa condition médicale. Il peut donc être difficile d’identifier l’origine exacte du problème.

 

Néanmoins, les causes d’amaigrissement du chat les plus courantes sont les suivantes :

  • des douleurs dentaires peuvent le dissuader de se nourrir, et donc réduire son appétit ;

  • les douleurs causées par une arthrose du chat peuvent le diminuer et l’affaiblir, le conduisant à moins se nourrir ;

  • un dysfonctionnement de la thyroïde (hyperthyroïdie) entraînant des problèmes digestifs, comme par exemple des diarrhées, peut aussi être à l’origine d’une perte de poids ;

  • une anorexie du chat, c’est-à-dire le fait de cesser de s’alimenter, est une cause sérieuse de perte de poids. L’origine de l'anorexie peut être mentale (par exemple un stress important) ou médicale (infection, dysfonctionnement métabolique, intoxication alimentaire, présence d’une tumeur, etc.) ;

  • chez les individus âgés de plus de 6 ans, l’insuffisance rénale et les maladies inflammatoires de l’intestin sont deux causes courantes d’amaigrissement ;

  • si l’alimentation du chat a été modifiée, il est possible qu’il refuse de manger, en particulier s’il n’y a pas eu une transition alimentaire digne de ce nom ou si cette dernière a échoué. En effet, le chat est un animal gourmet (et entêté), qui peut s’arrêter soudainement de s’alimenter si la nourriture présentée ne lui convient pas, parfois jusqu’à mettre sa vie en danger. Il est alors conseillé de revenir à l’alimentation initiale et de démarrer une nouvelle transition alimentaire ;

  • les allergies alimentaires du chat (gluten, lactose, etc.) peuvent également être la cause de désordres digestifs ;

  • comme chez l’Homme, le stress du chat peut également être une cause d’amaigrissement. En effet, en cas de stress soudain et important (arrivée d’un nouvel animal dans le foyer, déménagement du chat…), son appétit peut s’en trouver diminué, avec donc à la clef une forte probabilité d’amaigrissement. Le poids revient généralement à la normale après quelques jours, au fur et à mesure que le chat s’habitue au changement. Si ce n’est pas le cas et que la situation perdure après environ une semaine, il convient de demander l’avis d’un vétérinaire ;

  • dans certaines situations très particulières, une perte de poids temporaire n’a rien d’anormal. C’est le cas par exemple lors de la mise bas de la chatte, surtout si elle a été particulièrement difficile et longue. Une surveillance particulière est alors toutefois nécessaire, afin de s’assurer que l'animal retrouve son poids initial.

Que faire en cas de perte de poids du chat ?

Que faire en cas de perte de poids du chat ?

Si on remarque que son chat a perdu du poids, il est conseillé de consulter rapidement un vétérinaire. En effet, un propriétaire tentant de faire prendre du poids à son chat sans connaitre la cause du problème et sans avis médical risque fortement de ne faire qu’aggraver la situation, voire dans les cas les plus graves de mettre en péril la vie de son compagnon.

 

Lors de la consultation, le vétérinaire tente de déterminer la voire les cause(s) de la perte de poids - elles sont souvent multiples. Pour cela, il pose des questions au propriétaire sur les habitudes et le comportement de l’animal, consulte le carnet de santé du chat, et dans certains cas procède à des examens médicaux approfondis : prise de sang, échographie

 

Une fois que l’origine de la perte de poids est identifiée par le vétérinaire, il pose un diagnostic et propose un traitement visant à remédier à cette cause sous-jacente. Même si le problème à l’origine de la perte de poids ne le justifie pas, une hospitalisation peut parfois être nécessaire dans le cas où l'animal a perdu beaucoup de poids et est particulièrement affaibli. Cela permet en effet de l’alimenter par voie intra-veineuse et de s’assurer qu’il récupère bien.

 

Au demeurant, quel que soit le diagnostic, il est recommandé de le faire suivre régulièrement jusqu’à son rétablissement complet et le retour à son poids habituel. La durée nécessaire dépend de la cause sous-jacente de la perte de poids, mais aussi de l’état de santé général du chat, et peut durer de quelques jours à plusieurs mois. Il est ensuite nécessaire de se remettre à surveiller de manière régulière combien il pèse, comme auparavant.

 

Afin de faciliter la reprise de poids, il est conseillé d’aménager un espace confortable et chaud dans lequel il puisse se reposer. En effet, la perte de poids entraînant une perte d’énergie, il est susceptible d'être alors plus frileux. En outre, avec l’approbation du vétérinaire, il est possible de lui donner pendant un certain laps de temps des croquettes enrichies, afin de lui procurer un apport en calories supplémentaire. Une transition alimentaire au début et à la fin de cette alimentation temporaire est indispensable afin qu’elle soit bien acceptée par l'animal et qu'il s’alimente correctement malgré ce changement de nourriture.

Le mot de la fin

Surveiller le poids de son chat de manière régulière et rigoureuse est indispensable, car un amaigrissement, même important, peut passer facilement inaperçu. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à se tourner vers un vétérinaire, car sa santé en dépend. 

Dernière modification : 06/03/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Offrez les meilleurs soins à votre chat !
Offrez les meilleurs soins à votre chat !
Les frais vétérinaires peuvent très vite grimper...

Choisissez une assurance qui le couvre en cas d'accident et de maladie.

Discussions sur ce sujet