Les carences en vitamines chez le chat

Les carences en vitamines chez le chat

La nourriture industrielle pour chats est généralement bien équilibrée en nutriments, de sorte qu'une carence en vitamines est relativement rare chez le chat. Elle peut toutefois survenir dans le cas d'une alimentation maison mal dosée (comme un régime BARF ou un régime végétarien pour chat) ou d'une défaillance de l'appareil digestif, qui ne parvient pas à absorber correctement les nutriments.


Une carence en vitamines n'est pas nécessairement visible immédiatement, mais elle peut avoir de graves répercussions sur la santé de l'animal, en particulier s'il est encore jeune.

La carence en vitamine A chez le chat

La carence en vitamine A chez le chat

Une carence en vitamine A peut conduire à des maladies oculaires du chat (telles qu'une cécité nocturne), des problèmes de l'appareil reproducteur, ainsi qu'une altération des tissus et des muqueuses en général (en particulier au niveau de la peau et du pelage). Lorsqu'elle touche un chaton en pleine croissance, elle peut causer des désordres au niveau du système nerveux et du squelette.

 

Une telle carence peut survenir dans le cas d'un régime pauvre en produits d'origine animale, car l'organisme d'un chat ne peut pas convertir la bêta-carotène des végétaux en vitamine A, contrairement par exemple au chien ou à l'Homme. Elle peut se produire tout particulièrement dans le cas d'un chat nourri avec un régime végétarien. Toutefois, dans la mesure où le foie est capable de constituer des stocks de vitamine A qu'il peut ensuite utiliser au besoin, elle reste relativement rare.

Les carences en vitamines B chez le chat

Les carences en vitamines B chez le chat

Les vitamines du groupe B jouant plusieurs rôles essentiels dans l'organisme, une carence peut avoir des répercussions diverses :

 

  • un déficit en vitamine B1 se traduit par une perte d'appétit du chat, un état de faiblesse générale, des paralysies, et à terme le décès de l'animal. Il est généralement constaté dans le cas d'une alimentation riche en poissons crus, car ces derniers contiennent une enzyme qui détruit la vitamine B1 de l'organisme. La cuisson permet de neutraliser l'enzyme en question, si bien que la consommation de poissons cuits n'est pas problématique - du moins sur ce plan ;

 

  • une carence en vitamine B2 provoque des maladies oculaires du chat, des problèmes de motricité, et éventuellement une défaillance cardiaque. Une carence juvénile peut aussi interférer avec la croissance du chaton et provoquer des malformations diverses ;

 

  • le déficit en vitamine B3 est communément appelé "black tongue" : il provoque une inflammation des gencives et des muqueuses buccales, ainsi que des diarrhées sanglantes. Du fait de ces symptômes, le chat ne parvient plus à s'alimenter : il perd rapidement du poids et finit par mourir. Une telle carence est malheureusement courante dans le cas d'un régime végétarien ;

 

  • un défaut en vitamine B5 entraîne une alopécie plus ou moins marquée et des troubles digestifs, tels que des diarrhées du chat ;

 

  • une carence en vitamine B6 provoque une anémie, une mauvaise croissance, des problèmes dentaires, des maladies de peau et des calculs rénaux ;

 

  • un déficit en vitamine B8 se traduit par des maladies de l'oeil du chat, une peau et un pelage en mauvais état, des troubles digestifs, et, dans les cas avancés, une paralysie des membres. Il reste rare, mais survient parfois dans le cas d'une alimentation riche en oeuf cru, car le blanc d'oeuf contient une enzyme qui détruit la vitamine B8 ;

 

  • une carence en vitamine B9 ou en vitamine B12 peut provoquer une grave anémie du chat, une diminution du nombre de globules blancs dans le sang et des troubles nerveux.

La carence en vitamine C chez le chat

La carence en vitamine C chez le chat

Contrairement à celui de l'Homme et des singes, le foie des félins est capable de synthétiser de la vitamine C en quantité suffisante : de ce fait, une carence est extrêmement rare. Elle survient parfois lors d'une défaillance hépatique, ou dans le cas d'un chat très stressé, car le stress tend à réduire la quantité de vitamine C dans l'organisme.

 

Une carence en vitamine C est responsable du scorbut, une maladie qui se traduit par des saignements du chat au niveau des gencives et des muqueuses buccales, un affaiblissement de son système immunitaire, et une fatigue généralisée. Dans les cas les plus graves, il peut même altérer son système nerveux et causer sa mort.

La carence en vitamine D chez le chat

La carence en vitamine D chez le chat

Si elle survient au cours de la période de croissance du chaton, la carence en vitamine D peut causer une déminéralisation du squelette et une augmentation du risque de fractures osseuses. C'est ce que l'on appelle le rachitisme.

 

Chez un chat adulte, un déficit en vitamine D peut provoquer des maladies cardiaques et une insuffisance rénale chronique.

La carence en vitamine E chez le chat

La carence en vitamine E chez le chat

Chez les félins, une carence en vitamine E est responsable de la panstéatite (aussi appelée "maladie du gras jaune", ou "yellow fat disease"), qui se traduit par une forte fièvre du chat, une perte d'appétit, une léthargie, des problèmes dermatologiques et des masses graisseuses sur ou juste en-dessous de la peau.

 

Cette carence est fréquence chez les chats nourris exclusivement à base de poissons (qui contiennent peu de vitamine E), ou qui suivent un régime très riche en acides gras insaturés, car ces derniers conduisent à une diminution de la vitamine E dans l'organisme. Les acides gras insaturés sont très présents dans les poissons et les viandes destinés à la consommation humaine : c'est une des raisons pour lesquelles il est fortement déconseillé de nourrir son chat avec de la nourriture pour humains.

La carence en vitamine K chez le chat

La carence en vitamine K chez le chat

La flore intestinale présente dans l'appareil digestif du chat produit de la vitamine K en quantité suffisante : pour cette raison, une carence dans cette vitamine est très rare. Elle survient parfois lorsqu'il est sous traitement antibiotique, car les antibiotiques pour chat détruisent les bonnes bactéries de l'intestin. Une intoxication aux pesticides peut aussi conduire à une carence soudaine, car ce type de poison détruit la vitamine K présente dans l'organisme.

 

Les symptômes d'une carence en vitamine K sont des saignements et hémorragies du chat, car cette vitamine intervient dans la coagulation du sang.

Traiter une carence en vitamines chez le chat

Traiter une carence en vitamines chez le chat

Dès lors qu'on soupçonne une carence alimentaire chez son chat, il est important de consulter un vétérinaire sans attendre. En effet, elle se soigne facilement, mais ses répercussions sur la santé de l'animal peuvent être graves si elle n'est pas traitée rapidement. Par ailleurs, une carence peut aussi être le symptôme d'une maladie bien plus grave (par exemple une insuffisance hépathique ou certains cancers du chat), qu'il est essentiel de diagnostiquer sans attendre.

 

Le vétérinaire commence par questionner le maître sur les habitudes alimentaires de son compagnon, puis effectue un examen clinique de ce dernier. S'il soupçonne effectivement une carence, il peut :

 

  • prescrire des compléments alimentaires pour chat et vérifier si les symptômes s'atténuent. Toutefois, un tel traitement ne peut être envisagé que si le professionnel a une idée bien précise de la carence en question (par exemple quand il est face à un chat végétarien ou nourri exclusivement à base de poissons). Il doit dans le même temps s'assurer qu'un éventuel excès de la vitamine concernée ne serait pas nocif, au cas où précisément le diagnostic serait erroné ;

 

  • faire faire une prise de sang au chat pour effectuer des tests en laboratoire. Cette méthode est bien plus fiable, mais elle est aussi plus longue et plus coûteuse : elle n'est donc mise en oeuvre que dans le cas où la première solution n'est pas envisageable.

 


Une fois le diagnostic posé de façon certaine, le traitement consiste à rééquilibrer à traiter si c'est possible la cause responsable de la carence (maladie digestive, empoisonnement du chat avec des pesticides, etc.). En outre, quand bien même ce n'est pas son régime alimentaire qui est en cause, il peut être nécessaire de modifier - au moins temporairement - ce dernier. Une complémentation alimentaire du chat peut également être nécessaire pour faire disparaître plus vite les symptômes du manque de vitamines, si ceux-ci sont prononcés ou handicapants.

Dernière modification : 01/28/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet