Aller régulièrement chez le vétérinaire

Aller régulièrement chez le vétérinaire

Le vétérinaire est le spécialiste de la santé des animaux. Des visites régulières de contrôle permettent de déceler une anomalie, un trouble organique ou une insuffisance avant que des symptômes sérieux n'apparaissent et que la maladie ne se déclare.

 

Une étude réalisée en 2012 par Royal Canin sur les habitudes des propriétaires d'animaux en France montre d'ailleurs que l'allongement de l'espérance de vie des chats est directement corrélé à une hausse des dépenses en soins vétérinaires. Ainsi, en l'espace d'une décennie, celles-ci ont augmenté de 170% en France, et 56% des chats se rendent désormais au moins une fois par an chez un vétérinaire pour un contrôle de routine.

 

Il ne faut donc jamais hésiter à demander l’avis de son vétérinaire et de son équipe, et solliciter leurs conseils. Les chatons et les chats âgés doivent faire l’objet de contrôles encore plus réguliers : les spécialistes conseillent un bilan de santé du chat tous les 6 mois pour les individus de plus de 12 ans, alors qu'un contrôle de routine annuel est généralement suffisant dans les autres cas.

 

Bien évidemment, plus on emmène son chat chez le vétérinaire pour des examens et des bilans de santé, plus les dépenses vétérinaires augmentent. Elles représentent par exemple en moyenne 166 euros par an pour les propriétaires français de chats, selon une enquête réalisée en février 2018 par l'Ipsos et SantéVet sur les habitudes des Français propriétaires d'animaux domestiques. La même étude estime d'ailleurs que 19% des maîtres seraient prêts à faire euthanasier le chat en cas de facture vétérinaire de plus de 1.000 euros, faute de moyens financiers suffisants.

 

Pour pallier ce problème, il est possible de souscrire à une assurance santé animale pour son chat. Le principe est le même que pour les humains : moyennant le paiement d'une cotisation mensuelle ou annuelle, l'assurance prend en charge tout ou partie des frais liés aux accidents de la vie, par exemple une fracture ou une maladie grave, dont le coût peut rapidement se révéler problématique pour le propriétaire. L'assurance peut également prendre en charge certaines dépenses courantes telles la vaccination du chat, la prévention contre les parasites, etc.

Dernière modification : 12/19/2020.