Premiers secours avec un chat : comment réagir en cas d’urgence ?

En cas d'accident ou problème de santé soudain, savez-vous comment aider votre chat ? Piqûres, fracture, insolation et autres bobos plus ou moins graves peuvent à tout moment frapper votre protégé. Dès lors, selon la gravité de l'évènement, c'est une véritable course contre la montre qui peut commencer.


Or certains réflexes à avoir, certains gestes utiles à connaître et à savoir prodiguer à votre animal si celui-ci venait à connaître un problème peuvent potentiellement lui sauver la vie.


Pour savoir comment réagir et gagner un temps précieux, l'idéal reste bien sûr de suivre une formation de premiers secours animalier.

Partager :  

Mon chien ou mon chat a eu un accident

Quelle que soit la cause de l'accident (chute, chien ou chat percuté par une voiture ou tout autre objet roulant, comme un vélo ou un train...) ou la gravité apparente, il est important de respecter quelques précautions afin d'éviter que l'état de l'animal ne s'aggrave. 

 

S'il ne bouge plus mais est conscient, le risque existe que sa colonne vertébrale de l'animal soit touchée ou que son bassin soit fracturé. Il faut alors éviter absolument de le déplacer. Si toutefois vous devez le faire, utilisez un support rigide (civière, planche...) en maintenant le corps très droit.

 

Si l'animal bouge, se déplace seul, mais semble choqué, installez-le au chaud dans un endroit tranquille, donnez-lui de l'eau fraîche, mais aucun médicament. Consultez rapidement un vétérinaire qui procédera à un examen pour déceler d'éventuelles lésions internes.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Mon chat ou mon chien présente des lésions internes

Après un accident ou une chute, les lésions internes d’un animal ne sont pas immédiatement identifiables. Dans une telle situation, observez le attentivement.

Parmi les signes de lésions internes s’accompagnant d’une faiblesse cardiovasculaire, on distingue un halètement prononcé, des muqueuses pâles, ainsi que des troubles respiratoires perceptibles (râles). Si vous détectez le moindre de ces symptômes, amenez directement votre animal chez le vétérinaire.

Mon chien ou mon chat fait une hémorragie

Si l'hémorragie est apparente avec plaie visible, il faut comprimer la plaie avec une compresse ou un tissu propre. Si l'hémorragie n'est pas grave, elle cessera au bout de quelques minutes. En revanche, si la perte de sang continue, faites un garrot en amont de la plaie, et veillez à ce que l'animal reste calme et que sa respiration soit régulière.

Lorsque l'hémorragie provient d'un orifice naturel, comme le nez, la gueule, l'anus, le vagin ou l'orifice urinaire, il est urgent de consulter un vétérinaire afin d'en trouver l'origine. En effet, ce genre d'hémorragie nécessite des soins d'urgences que seul un professionnel de santé animale peut effectuer. 

 

Enfin, si l'animal vous semble abattu, que ses muqueuses sont pâles et que sa respiration est difficile, il y a de forts risques qu'il y ait une hémorragie et/ou des lésions internes. Dans ce cas, le sang ne sort pas et s'accumule dans les cavités internes, comme l'abdomen ou la tête. Il faut alors consulter un vétérinaire dans les meilleurs délais, car le diagnostic d'une hémorragie interne est pratiquement impossible sans autre analyse.

Mon chat ou mon chien est en état de choc

Un état de choc désigne un trouble circulatoire aigu pouvant rapidement présenter un risque mortel. Il peut avoir pour origine un trauma (hémorragie, atteinte neurologique...), une maladie cardiaque (maladie grave du myocarde...), une infection (septicémie...), une allergie (choc anaphylactique) ou encore une perte excessive de fluide (diarrhée, vomissement...).

 

Dans un premier temps, les symptômes de l’état de choc sont une respiration accélérée, un pouls rapide, des muqueuses pâles et une température corporelle basse. Puis, dans un second temps, on peut observer une respiration faible, des battements de cœur irréguliers et une absence de réaction.

 

Dès l'apparition de ces signes avant-coureur, vous devez contacter immédiatement un vétérinaire et placer l’animal dans une position latérale stable, puis surélever son bassin et ses pattes arrière en les calant par exemple sur une veste ou un coussin. Enveloppez-le également dans une couverture ou une serviette afin de maintenir sa température corporelle.

 

Si l'état de choc est d'origine traumatique, vous devez aussi vous occuper des lésions visibles en attendant l'arrivée des secours. 

 

Les symptômes d'un état de choc doivent absolument être traités en urgence, car il faudra potentiellement procéder à une réanimation. 

Mon chien ou mon chat fait un arrêt cardiaque

Les très fortes sollicitations (agitation, chaleur...), ainsi qu’une perte importante de liquides (saignements, diarrhées...) peuvent provoquer un choc, voire un arrêt cardiaque, et ce particulièrement chez les chiens âgés et les chats âgés.

 

Dans le cas d'un arrêt cardiaque, c'est-à-dire quand l'animal est inconscient et ne bouge plus même en le frictionnant ou en lui donnant de petites tapes, il faut immédiatement appeler un vétérinaire et appliquer le processus de réanimation. Ainsi, en attendant les secours ou dans la voiture en direction des secours, il est important d'utiliser la réanimation cardio-respiratoire pour que le sang ne cesse pas d'irriguer le cerveau et les organes vitaux.

 

Voici les étapes à suivre pour réaliser un massage cardiaque sur un animal :

 

  • Placez l'animal sur le côté droit.

 

  • Ouvrez sa gueule, tirez sa langue et enlevez tout ce qui peut obstruer sa respiration (objet, glaire...). Sa tête et son cou doivent être droit afin de former une colonne d'air dégagée.

 

  • Avant de commencer le bouche-à-bouche, il faut s'assurer qu'il ne respire pas et que son coeur ne bat pas. Pour cela, placez vos mains autour de son museau pour fermer complètement sa gueule et avancez votre joue près de son museau. Si vous ne sentez pas d'air sortir de son museau, c'est qu'il ne respire pas. Pour vérifier les battements du coeur de l'animal, il faut prendre son pouls à l'intérieur de sa cuisse. Au passage, soulignons qu'il est conseillé de connaître à l'avance les points pour prendre le pouls d'un animal et de s'entraîner régulièrement à le faire.

 

  • Une fois que vous êtes sûr qu'il ne respire plus et que son coeur ne bas plus, vous devez repérer l'endroit où le coude de l'animal - c'est-à-dire l'articulation de sa patte avant - touche son poitrail, et utiliser cet endroit comme repère pour effectuer le massage cardiaque.
    Pour un chien de grande taille, il faut placer les deux mains l'une sur l'autre, alors que pour un chien de petite taille, il ne faut utiliser que le bas de la paume de la main. Pour un chiot ou un très petit chien, seul le pouce doit être utilisé.
    Pour un chat, il faut enrouler d'une main le sternum et maintenir de l'autre le dos de l'animal, de façon a entourer son coeur, ou bien vous pouvez également placer vos deux mains directement sur ses côtes. 

 

  • Dans un premier temps, effectuez 30 compressions rapides et régulières.

 

  • À la suite de ces 30 compressions, il faut administrer deux respirations artificielles à votre animal, c'est-à-dire lui souffler assez fort dans la bouche pour que son poitrail se soulève légèrement. Arrêtez de souffler un fois que son poitrail bouge, car si vous continuez de souffler, vous pouvez endommager ses poumons.

 

  • Toutes les deux minutes, stoppez la réanimation cardio-respiratoire afin de vérifier la respiration de votre animal. S'il n'a pas repris sa respiration, vous devez continuer la respiration artificielle et le massage cardiaque jusqu'à l'arrivée des secours ou votre arrivée aux urgences vétérinaires.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Mon chat ou mon chien a une fracture osseuse

Si l'animal ne pose plus l'un de ses membres à terre, si ce dernier vous semble gonflé ou dans une position anormale, il peut s'agir d'une fracture. Malheureusement, les fractures ne sont pas toujours immédiatement visibles à l’œil nu, et lorsque l’épiderme n’est pas endommagé, il n’est possible de détecter une fracture qu’en effectuant une radiographie spécifique. 


Ainsi, il est conseillé d'éviter de bouger le membre atteint ou d'essayer de le soigner vous-même, car vous pourriez aggraver la blessure. 

 

S'il s'agit d'une fracture ouverte (os en contact avec l'extérieur), évitez de toucher la plaie, au risque de provoquer une infection. Recouvrez-la d'une gaze aseptisée et n’appliquez surtout pas n’importe quelle pommade, teinture ou produit désinfectant. Stabilisez l’animal et emmenez-le au plus vite chez un vétérinaire.

 

Bien entendu, dans tous les cas, il faut contacter rapidement le vétérinaire. Un état de choc, ou certains symptômes, peuvent n'apparaître que plusieurs heures après l'incident. Une intervention et des soins rapides peuvent dans bien des cas sauver la vie de votre compagnon.

Mon chien ou mon chat souffre d'insolation

Tout comme les êtres humains, les animaux souffrent d’une hausse de température corporelle lorsqu’ils n’ont pas la possibilité de se rafraîchir. Une telle situation de surchauffe entraîne alors des vertiges, des halètements et des muqueuses rouges.

 

Rafraîchissez votre animal avec de l’eau froide, et régulez sa circulation en massant ses membres. S’il s’évanouit et/ou vomit, contactez un vétérinaire.

Mon chien ou mon chat a été piqué par un insecte

Si votre chien ou votre chat a été piqué par un insecte, appliquez immédiatement une compresse froide sur la zone concernée.

 

Toutefois, ne placez en aucun cas un sachet de gel provenant d’un freezer directement sur la partie affectée, car cela risquerait d’irriter la peau : enveloppez d’abord le sachet de gel dans une serviette.

Mon chien ou mon chat s'est électrocuté

Si l’animal est entré en contact avec une source de courant électrique, ne le touchez surtout pas. Coupez d’abord le courant et éloignez la source de son corps. Vérifiez qu'il donne toujours des signes de vie ou, le cas échéant, suivez le processus de réanimation après avoir rapidement appelé les secours.

 

Dans certains cas, l'électrocution peut avoir causé des brûlures au niveau du point de contact (truffe, gueule...) ou au niveau du fourreau (dans le cas où le choc électrique est provoqué par le fait que l'animal a uriné sur un objet conducteur de courant). Ainsi, dès que le courant est coupé, vous devez passer de l'eau froide en grande quantité sur la brûlure, avant de l'emmener rapidement chez le vétérinaire.

Mon chat ou mon chien souffre d'hypothermie

Contrairement aux Hommes, les chiens et les chats sont généralement bien protégés contre le froid grâce à leur pelage épais. Cependant, si la température extérieure est très basse, si votre animal se retrouve pris dans de la glace ou encore si la température de la soute d’un avion est mal réglée, il peut alors souffrir d’hypothermie.

 

Les symptômes de l'hypothermie sont une température corporelle en dessous de 38°C, des oreilles froides et des tremblements dans tout le corps.

 

Dès l'apparition de ces signes, conduisez l’animal dans un endroit modérément chaud, enveloppez-le dans une couverture et donnez-lui un repas chaud. Dans le cas où sa température n'augmente pas, voire diminue, faites-le examiner au plus vite par un vétérinaire.

 

Certains chiens et chats sont plus sensibles que d'autres au froid, ce qui est le cas des chiens de petite taille ou des chiens et chats sans poils. Pour les protéger du froid, vous pouvez les habiller de vêtements adaptés, à l'image des manteaux pour chien. Sachez également que, très sensibles, les rebords des oreilles des chiens et des chats sont particulièrement sujets au gel.

Suivre une formation aux premiers secours animaliers

Afin de savoir comment réagir en cas d'urgence, il est très utile - et fortement recommandé - de suivre une formation aux premiers secours animaliers. Ces journées de formation permettent de sensibiliser et d'initier le grand public (maîtres de chiens, propriétaires de chats, cavaliers...) aux gestes de première urgence pour leur animal de compagnie. 

 

Les maîtres y apprennent le rôle essentiel qu'ils ont au niveau de la prévention des accidents, mais également, à travers différents ateliers, les gestes de premiers secours qui peuvent faire toute la différence. Le but de ces sessions de formation n'est pas de remplacer le vétérinaire, mais d'apprendre par exemple à gérer une urgence quand on est seul ou à transporter son animal aux urgences vétérinaires sans aggraver son état général. 

 

Le programme de ces journées de formation est dense, afin d'aborder une multiples de situations d'urgence et d'être capable d'y répondre. Généralement, elles représentent une durée de 7 heures et se divisent en deux parties : la partie théorique et la partie pratique, à travers différents ateliers. À la fin de la formation, chacun repart avec une attestation de suivi de formation aux premiers secours animaliers et avec généralement un petit livret reprenant les informations essentielles à avoir sous les yeux en cas d'urgence. 

 

De nombreux organismes de formation professionnelle proposent une formation aux premiers secours animaliers. Elle coûte environ 90€ par personne et est accessible aux particuliers comme aux professionnels. Certains organismes proposent même une formation accessible aux enfants à partir de l'âge de 10 ans, tant qu'ils sont munis d'une autorisation parentale.

 

En général, pour participer à une telle journée de formation, il suffit de se rendre sur le site Internet de l'organisme de formation souhaité et de suivre leur indications afin de s'inscrire à la date voulue, ou de leur envoyer un e-mail, ou encore de les appeler.

Réagir en cas d’urgence durant les vacances

Lorsqu’on se trouve en situation d’urgence, il faut être en mesure de réagir le plus rapidement possible. C’est pourquoi, avant de partir en vacances avec son chien ou de partir en vacances avec son chat, il est recommandé de se renseigner sur les vétérinaires exerçant sur le lieu de séjour.

 

En France et dans le reste de l’Europe, on peut facilement trouver un cabinet ou une clinique vétérinaire dans les grandes agglomérations. Idéalement, il est conseillé de privilégier un praticien spécialisé dans les soins pour le type d’animal concerné, qui propose un service ouvert 24/24 h et qui parle le français - ou au moins l’anglais -, si vous êtes à l'étranger et ne maîtrisez pas la langue du pays de destination.

 

Si un incident se produit, il est préférable d’appeler avant de vous déplacer, pour informer le vétérinaire de votre arrivée.

Par ailleurs, la plupart des capitales européennes disposent également de services d’ambulances mobiles pour animaux. Si vous ne savez pas où vous rendre, vous pouvez vous informer auprès de la police ou d’une pharmacie. Sachez également que les pharmacies étrangères peuvent aussi vous fournir des médicaments vétérinaires en vente libre, ainsi que des pansements.

Le mot de la fin

Quel que soit le cas le cas de figure, vous ne devez jamais donner d'antalgiques humains et leurs dérivés - tels que l'aspirine (acide acetylsalicylique), le Doliprane (paracétamol) ou l'Advil (ibuprofène) à un chat. En effet, is pourraient entraîner des intoxications graves, parfois même fatales. Seul votre vétérinaire peut en prescrire, car il indiquera les doses exactes le cas échéant.

 

En tout état de cause, il est également conseillé d'avoir toujours une trousse de secours pour chat à portée de main, afin d'agir rapidement en cas de problème.

Reproduction interdite sans autorisation.