Mon chat saigne ou a une plaie : que faire ?

Un chat blessé avec un bandage sur la tête

Que ce soit en extérieur ou en appartement, un chat n’est pas à l’abri d’un accident pouvant engendrer un saignement ou une plaie plus ou moins importante.


Il faut alors être capable d’arriver à identifier la gravité de la blessure afin d’agir rapidement et de ne pas laisser la situation empirer.

De nombreuses sources de danger pour le chat

Un chat tigré se fait photographié comme un prisonnier

Les dangers qui guettent le chat sont nombreux, et beaucoup d’accidents sont malheureusement à déplorer chaque année. Il n’est pas rare qu’un chat fasse une mauvaise chute, ait un accident sur la voie publique, se bagarre avec un autre animal, s’intoxique ou encore développe une maladie engendrant une plaie ou un saignement.

 

Il existe donc de nombreuses raisons pour que le chat se blesse. A partir du moment où l’animal perd du sang, cela s’appelle une hémorragie. Comment réagir de la bonne manière face à ces situations ?

Les différents types d’hémorragie possibles

L’hémorragie interne extériorisée

Un chat tigré souffrant d'une hémorragie interne extériorisée

Si le chat saigne du nez, de la gueule, de l’anus ou des voies urinaires ou génitales, cela signifie qu’un saignement a lieu à l’intérieur du corps, et que le sang s’écoule par un orifice naturel.

 

De tels saignements sont rarement bénins, et peuvent notamment être causés par un traumatisme important, une intoxication du chat (en particulier par des raticides, qui contiennent souvent des anticoagulants) ou encore une maladie comme l’hémophilie, voire même certains cancers.

 

Dans tous les cas, il faut se rendre d’urgence dans une clinique vétérinaire. Ce type d’hémorragie pouvant très rapidement s’aggraver, seul un vétérinaire est en mesure d'identifier l’origine de cette perte de sang et de traiter l’animal au plus vite.

L’hémorragie interne

Un chat roux souffrant d'une hémorragie interne

Ce type d’hémorragie est fréquent après un choc violent, généralement au niveau de l’abdomen ou de la tête du chat. Un coup de pied, un choc (avec une voiture, un vélo, une trotinette…) ou encore une mauvaise chute du chat depuis un balcon ou un toit peuvent causer des saignements internes qui sont évidemment impossibles à détecter extérieurement. Suivant l’importance du choc, le sang s’écoulera plus ou moins lentement dans une cavité interne comme l'abdomen, le thorax ou le crâne.

 

Un chat tigré chez le vétérinaire souffrant d'une hémorragie interne

Les seuls signes visibles seront une pâleur des muqueuses de l'animal, des difficultés respiratoires et un état général de fatigue. Malheureusement, ces signes n’apparaissent que lorsque le chat a déjà perdu beaucoup de sang. C'est pourquoi, dans le cas d’un chat victime d'un accident, et même s’il n’y a pas de saignement visible, il faut toujours l’amener chez le vétérinaire pour vérifier l'absence de lésions internes et d'hémorragies.

 

C’est d’autant plus vrai qu'un état de choc peut apparaître seulement plusieurs heures après un accident. Donc même s'il semble aller bien, voir le vétérinaire peut le sauver, car ce dernier pourra déceler les signes avant-coureurs d'un problème sous-jacent, et éviter ainsi tout risque d'aggravation.

L’hémorragie externe

Un chat souffrant d'une hémorragie externe sur la joue gauche

Dans le cas d’une hémorragie externe, le chat a une plaie ouverte, et du sang s’écoule de celle-ci. Il existe toutefois plusieurs degrés de gravité, et il convient donc d’agir en fonction.

 

Si le saignement n'est pas très important, vous pouvez essayer de l'arrêter en comprimant la plaie avec des compresses stériles ou un tissu propre. S'il s'arrête au bout de cinq minutes, l'hémorragie est finie. Cependant, il est tout de même recommandé de consulter un vétérinaire afin qu'il désinfecte et éventuellement suture la plaie, si celle-ci est profonde.

 

Un chat souffrant d'une très grosse hémorragie externe

En revanche, si le saignement est important, cela peut signifier qu’une artère est touchée. Il faut alors poser un bandage compressif (serré) en amont de la plaie pour ralentir le saignement et amener d’urgence le chat chez le vétérinaire. En attendant de voir le professionnel, il est nécessaire de savoir comment s'occuper d'un chat en cas d'urgence, à savoir bien surveiller ses fonctions vitales (muqueuses roses, respiration régulière...) et essayer de le calmer tout en l'empêchant de trop bouger, ce qui aggraverait l'hémorragie. Attention toutefois à ne pas faire un garrot trop serré et pendant trop longtemps, car les conséquences pourraient être très graves.

 

Un chat tigré gris clair avec des bandages

Dans tous les cas, si l'hémorragie ne s'arrête pas très rapidement (moins de cinq minutes) vous devez absolument consulter un vétérinaire, qui pourra faire le nécessaire.

 

Il faut noter au passage qu’un chat qui a accès à l’extérieur a plus de chances de se blesser et de revenir avec des plaies, et donc des hémorragies externes. En effet, il peut notamment se bagarrer avec un autre animal, se blesser en marchant sur des morceaux de verre ou de métal qui traînent par terre, ou encore en grimpant sur des clôtures à bords coupants. Il revient au maître d’administrer les premiers soins au chat rapidement et d’essayer du mieux possible d’évaluer la gravité de la blessure, avant d’aller consulter le vétérinaire en cas de doute.

Soigner les plaies du chat et complications possibles

Un chat tigré roux avec une collerette

Heureusement, la plupart du temps, les plaies du chat ne sont pas très graves.

 

Elles sont souvent localisées au niveau des coussinets, et le chat se met alors à boiter et/ou laisser des traces de sang sur le sol. Il suffit dans ce cas de désinfecter la plaie avec un désinfectant non irritant, comme la Bétadine ou la Biseptine. Il n’est cependant pas toujours facile de soigner un chat car il ne se laisse pas faire, a fortiori s’il a mal.

 

Par ailleurs, si le chat se lèche beaucoup, il risque de réinfecter la plaie. Mieux vaut alors la bander ou, mieux encore, envisager le port d'une collerette, car rares sont les chats qui n’essaient pas d’enlever très vite les bandages, voyant cela presque comme un jeu !

 

Un chat noir et blanc se faisant soigner une hémorragie externe

Pour toutes ces raisons, on comprend qu’il est souvent préférable d’aller montrer rapidement la blessure à votre vétérinaire : non content d’être en mesure d’établir un diagnostic précis, il pourra agir en conséquence. C’est particulièrement vrai s’il s’agit d’un chaton, d’un chat âgé, malade, sous anticoagulants ou sous aspirine.

 

Une visite vétérinaire à domicile est à limiter aux cas de petits saignements superficiels et ne provenant pas d’un orifice naturel. Elle est déconseillée en revanche dès lors qu’on soupçonne un saignement artériel ou si la perte de sang est abondante, car dans de telles situations, le temps est compté : il faut agir vite, et donc prendre sans attendre la direction d’une clinique vétérinaire.

 

Les plaies étendues nécessitent parfois d’être suturées. La décision sera prise par le vétérinaire qui, en plus des traitements locaux, pourra aussi prescrire un traitement analgésique et antibiotique pour chat, afin de lutter contre la douleur et le risque d’infection.

Le risque d’infection de la plaie

Un chat roux avec une plaie infectée

De manière générale, il convient de ne pas prendre à la légère un saignement au niveau d’une plaie.

 

En effet, une plaie peut s’infecter : la région concernée devient alors rouge, chaude, douloureuse, et du pus peut apparaître. Dans tous les cas, le chat va alors souffrir énormément.

 

Pire, une plaie infectée qui n’est pas traitée peut se transformer en septicémie (c'est-à-dire en infection généralisée) et aller jusqu’à entraîner la mort du chat s’il n’est pas pris en charge rapidement par un vétérinaire.

 

En clair, plus vite des soins appropriés sont mis en œuvre face à une plaie, plus vous aurez des chances que votre chat récupère rapidement et sans risque de complication.

Le mot de la fin

Il y a de grandes chances pour qu’un jour vous remarquiez sur votre chat des saignements provenant d’une petite plaie, surtout s’il a accès à l’extérieur. Le cas échéant, il ne faut pas s’affoler, mais plutôt adopter calmement une réponse adaptée à l’importance de la blessure.

 

Si par contre votre chat perd du sang par un orifice naturel, s'il perd beaucoup de sang par une plaie ou qu’il présente les signes d’une hémorragie interne, il faut au plus vite l’amener chez votre vétérinaire ou dans une clinique vétérinaire afin qu’il soit pris en charge de manière adéquate.

 

Une fois le problème en cours de traitement, n’oubliez pas de garder un œil sur votre animal, afin que sa convalescence se passe du mieux possible.

Dernière modification : 11/19/2020.

Discussions sur ce sujet

  • Mon chat vomit du sang

    Bonjour à toutes et à tous, Mon chat âgé de 1 an a vomi 3 fois hier, c’était juste du liquide avec quelques...