Vermifuger son chat

Vermifuger son chat

Les vers intestinaux sont très fréquents chez les chatons mais aussi chez les chats adultes, et il n’est pas toujours évident de détecter si votre compagnon est infesté de vers.


Certains de ces parasites étant transmissibles à l’Homme, il est primordial de vermifuger régulièrement votre animal tout au long de sa vie afin que votre chat - et ses maîtres - restent en bonne santé.

Partager :  

Pourquoi faut-il vermifuger son chat ?

Malgré la diffusion régulière de recommandations visant à encourager la vermifugation des animaux domestiques, force est de constater qu'elles sont loin d’être appliquées malgré les risques que les parasites internes font courir à l’animal comme à l’homme, et malgré la disponibilité de traitements efficaces. La vermifugation ne doit pourtant pas être considérée comme optionnelle par les propriétaires de chats car tous les chats, peu importe leur âge ou leurs conditions de vie (en appartement ou en extérieur), sont susceptibles d’être infestés par des vers intestinaux. 

 

Par exemple, un chat ayant accès à l’extérieur peut être contaminé en mangeant des proies infestées de vers, ou même tout simplement en marchant dans de la terre contenant des œufs qu’il ingère ensuite en faisant sa toilette.


Si votre chat vit en appartement, cela ne veut pas dire qu’il sera épargné par les vers intestinaux. En effet, vous pouvez très bien ramener des œufs de vers sous vos chaussures.

 

De fait, pratiquement tous les chatons naissent avec des vers transmis par leur mère alors même qu’ils étaient encore dans son ventre. Ces vers vont s’installer et proliférer dans les intestins du chat en se nourrissant de son sang et de ce que l’animal va ingérer.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Ces parasites peuvent entraîner des problèmes de santé pour votre chat, comme des diarrhées, des vomissements, des ballonnements voire, dans les cas les plus graves, des lésions sur certains organes. Il est donc important de permettre au chaton de se débarrasser des vers dès son plus jeune âge.

 

Ceci est d’autant plus justifié que certains types de vers intestinaux du chat sont transmissibles à l’Homme : on parle alors de zoonose.  En effet, les parasites pondent des œufs que l’on retrouve dans les déjections de l’animal ou sur son pelage après un léchage de la région péri-anale. Ils peuvent être transmis à l’homme par simple contact avec les animaux, mais aussi par ingestion. Les enfants sont en première ligne de cette contamination après avoir câliné leur animal, ingéré du sable ou de la terre, voire partagé leur assiette avec leur compagnon de jeu préféré. Les situations à risque de contamination ne manquent pas au vu de l’affection que portent l’homme et surtout l’enfant à leur animal de compagnie.

 

Deux parasites sont principalement en cause : les ascarides toxocara et les échinocoques.

 

  • Les ascarides toxocara, très répandus en Europe surtout chez les très jeunes animaux, peuvent provoquer des troubles digestifs chez le chat : alternance de diarrhées et de constipation, ballonnements, amaigrissement. En milieu urbain, elles ne sont pas éradiquées, malgré les mesures d’hygiène prises par les municipalités. Leur dangerosité tient au fait qu’elles peuvent provoquer des maladies graves liées à la migration des larves, notamment chez l’enfant. Une infection par ses parasites peut aussi entraîner la cécité chez le chat.
  • Les échinocoques, beaucoup plus rares et que l’on retrouve essentiellement dans l’est de la France (zone où l’on trouve des renards), présentent un risque mortel pour l’homme. Quoique peu réceptif aux échinocoques, dont il se débarrasse spontanément dans la plupart des cas, l’Homme peut en effet développer silencieusement pendant des années une échinococcose alvéolaire ou hydatique. Dans des cas très rares mais très graves, les œufs ingérés produisent alors des larves qui migrent par les voies sanguines et peuvent s’enkyster sur le foie, les poumons, le cerveau en formant des alvéoles.

 

Dans les deux cas, les traitements existent pour l’Homme comme pour l’animal, mais les risques d’un diagnostic souvent tardif ont incité vétérinaires et médecins à préconiser des mesures de prévention rigoureuses chez nos animaux domestiques, plus efficaces et moins coûteuses que des traitements lourds et tardifs chez l’Homme.

Quand vermifuger son chat ?

Les symptômes d’infestation d’un chat par des vers n’étant pas toujours évidents à détecter, la vermifugation doit être systématique tout au long de la vie de l’animal.

 

En effet, la vermifugation n’est pas un traitement préventif, mais un traitement curatif. Au moment de la prise, le vermifuge tue les vers présents dans l’estomac et le tube digestif du chat. Les vers morts sont ensuite éliminés dans les selles.

 

Une vermifugation est recommandée généralement de deux à quatre fois par an selon le mode de vie de votre chat. Si votre animal vit en intérieur, deux vermifuges annuels sont suffisants. Si au contraire votre chat sort beaucoup, vous devez le vermifuger quatre fois par an.

 

Quant au chaton, il doit recevoir un traitement adapté à son âge. Le premier mois de sa vie, il devra être vermifugé toutes les deux semaines, puis une fois par mois jusqu'à l'âge de six mois.


La chatte gestante doit être traitée également pendant la grossesse et après la mise bas.

 

En cas de doute, une visite chez le vétérinaire vous permet de comprendre ou vous remémorer quand et comment vermifuger votre chat.

Quelles sont les différents types de vermifuge pour chat ?

Il est important de choisir le vermifuge ayant le plus grand champ d'action possible, c'est-à-dire celui qui est actif sur un maximum de vers digestifs du chat. De fait, il existe deux formes de vermifuges : sous forme de comprimé à avaler ou sous forme de pipette à appliquer sur la peau.

 

Les comprimés peuvent être administrés directement par le vétérinaire, mais vous pouvez aussi les acheter en pharmacie. Attention toutefois à bien suivre les recommandations de votre vétérinaire ou de votre pharmacien, car il est important de respecter le dosage prévu en fonction du poids et de l’âge de votre chat.

 

Malgré le développement de comprimés appétents, il est possible que votre chat ait du mal à les avaler. Dans ce cas, les pipettes, dont le contenu est à appliquer sur la peau au niveau du cou (comme pour les pipettes anti-puces), sont une bonne alternative aux comprimés. Le produit va se diffuser par l'épiderme et passer dans le sang afin d'éliminer les vers dans l’intestin et l’estomac.

 

Les deux formes de vermifuges ont une efficacité équivalente  ; les vers potentiellement présents dans l’organisme du chat vont être tués et éliminés naturellement dans les 24 à 48 heures suivant le traitement.

Le mot de la fin

Interrompre la chaîne de contamination de l’animal vers l’Homme est un objectif essentiel souligné par les autorités de santé qui ne cessent d’inciter les propriétaires à prendre conscience qu’en accueillant chez eux un animal de compagnie, ils prennent non seulement une responsabilité affective, mais aussi une responsabilité sanitaire et sociale.

 

Ainsi, protéger un animal de compagnie contre les parasites internes, c’est s’assurer de sa bonne santé mais aussi de celle de sa famille et même de l’ensemble de la population. Il est très difficile pour les chats d’échapper aux vers intestinaux. Même si votre compagnon paraît en bonne santé, il se pourrait qu’il soit porteur de vers.

 

Par ailleurs, à chaque vermifugation, pensez à traiter également les autres animaux de la maison, pour plus de sécurité.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet

Articles sur le même thème