Comment empêcher son chat d’avoir des parasites ?

Les chats sont quotidiennement exposés à des micro-organismes de différents types : les bactéries contenues dans la terre, les virus présents dans l’air ainsi que les parasites, minuscules organismes indésirables que l’on peut trouver dans l’eau, dans la terre ou même sur d’autres animaux : chats, chiens, animaux sauvages… Et comme si cela ne suffisait pas, certains parasites se cachent aussi dans les maisons.


Comment détecter et éviter les parasites ? Quelles mesures faut-il mettre en place pour protéger son chat contre les parasites ?


Voici quelques explications pour mieux comprendre d’où viennent ces organismes et comment lutter contre eux afin de protéger durablement et efficacement votre chat.

Partager :  

Qu’est-ce qu’un parasite ?

Techniquement, un parasite est un organisme qui se nourrit d’un autre organisme. Les parasites se convertissent en “invités” et prennent possession d’un “hôte” (dans ce cas précis, le chat).

 

Cependant, le parasite ne se contente pas seulement d’élire domicile dans la fourrure de votre compagnon, de récupérer ses nutriments, de s’alimenter de son sang et d’utiliser son énergie : il s’y reproduit et s’y développe rapidement. Dès lors, on comprend aisément que les parasites sont fortement susceptibles d’affecter négativement la santé du chat.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Pourquoi les parasites sont-ils dangereux pour les chats ?

Le chat ne retire aucun bénéfice de la présence de parasites, bien au contraire : sans l’aide d’un humain pour le déparasiter, sa survie peut être mise en danger. En effet, ces êtres vivants causent de graves problèmes et maladies (anémie du chat, perte de poids, réactions allergiques cutanées, diarrhées…) qui peuvent déboucher sur des situations dramatiques. Dans certains cas extrêmes, l’infestation peut entraîner la mort si elle n’est pas soignée rapidement.

 

La présence de parasites chez un chat est donc à prendre très au sérieux, en particulier chez les individus les plus vulnérables, comme les chats de petite taille, les chatons ou encore les chats présentant un système immunitaire affaibli. Dans tous les cas, il est indispensable de les détecter et de les traiter à temps, car à défaut de s’attaquer au problème, les conséquences peuvent être graves.

Quels sont les principaux parasites que l’on retrouve chez le chat ?

Les parasites peuvent être classés en deux groupes : les parasites internes et les parasites externes.

Les parasites externes

Les parasites externes les plus communs sont les puces et les tiques.

 

Les puces sont de petits organismes suceurs de sang qui, en plus d’être de potentiels transmetteurs de maladies mortelles, peuvent entraîner de graves problèmes de peau et parfois, dans certains cas graves, de l’anémie.

 

Les tiques quant à elles pénètrent à l’intérieur de la peau du chat, causant une sensation désagréable. Elles abîment ses poils et sa peau et provoquent de l’alopécie, c’est-à-dire une chute anormale de poils sur des zones délimitées. Les tiques peuvent aussi engendrer de l’eczéma ou une anémie aigüe, entre autres.

 

Les puces comme les tiques peuvent générer de terribles allergies chez les chats, qui se mettent alors à se gratter et se mordre désespérément, jusqu’à s’abîmer la peau. De fait, malgré leur minuscule taille, ces parasites sont de réels et redoutables ennemis.

Les parasites internes

Les parasites internes les plus communs sont les vers plats, vers ronds et parasites microscopiques. Ces parasites sont dits « internes » car ils choisissent de s'installer à l'intérieur du corps, comme par exemple dans l’intestin grêle, le gros intestin, les reins ou encore les poumons. Un chat peut attraper des parasites en ingurgitant des aliments contaminés, en buvant de l’eau souillée ou par interaction avec d’autres chats porteurs de parasites.

 

Les parasites internes s’évacuent dans la matière fécale, c’est pourquoi les litières des chats sont souvent source de contagion. Il est donc indispensable de prendre ses précautions lors de la manipulation des excréments et de disposer, idéalement, d’une litière par chat afin d’éviter les contaminations et les risques de transmission.

 

Enfin, il est important de savoir que certains parasites internes comme externes sont « zoonotiques », c’est-à-dire qu’ils peuvent se transmettre des animaux à l’humain, et vice-versa.

Comment empêcher l’apparition de parasites sur son chat ?

La prévention est la clé pour lutter contre les parasites du chat, qu'il s'agisse de parasites internes ou de parasites externes.

La prévention contre les parasites externes du chat

Pour protéger son chat contre les parasites externes, divers accessoires et produits pourront vous être conseillés par votre vétérinaire.

 

Les plus répandus sont :

  • Les colliers antipuces : ils protègent l’environnement immédiat du chat pendant une durée de 7 à 8 mois ;
  • Les pipettes antipuces : à appliquer sur la nuque du chat adulte, ils sont efficaces 1 mois ;
  • Les sprays : faciles d’utilisation, ils sont efficaces environ 1 mois ;
  • Les poudres et shampooings : ils s’appliquent sur l’ensemble du pelage, mais leur efficacité est assez limitée.

 

Certains de ces produits ont pour objectif premier d’éliminer les parasites externes, mais ont donc aussi un effet à plus long terme, en protégeant pendant un certain laps de temps l’animal d’une infestation potentielle.

La prévention contre les parasites internes du chat

Quant à la prévention contre les parasites internes, il existe de nombreux types de vermifuges pour empêcher votre matou d’en être victime. Ils existent sous forme de pipettes, de comprimés ou encore de liquides à ingérer. Il faut les appliquer 2 à 4 fois par an, et il convient de respecter les dates indiquées par le vétérinaire afin de protéger le chat et les personnes qui l’entourent.

 

Il est important de choisir un vermifuge adapté au chat, en tenant compte par exemple de son âge et de son poids. Ainsi, la vermifugation est différente chez le chaton, chez le chat adulte et chez une femelle gestante ou allaitante. Autant dire qu’il est vivement recommandé de faire appel à un vétérinaire, qui saura apporter ses conseils sur le produit, la dose à respecter, la fréquence et les voies d’administration.

 

Précisons également qu’il est primordial de n’utiliser que des vermifuges spécialement conçus pour les chats. En effet, certains produits destinés aux chiens peuvent causer de graves intoxications s’ils sont utilisés sur des chats.

L’environnement du chat

Un aspect central dans la prévention contre les parasites du chat est le contrôle de l’environnement dans lequel il évolue. Les parasites externes et internes pouvant se trouver dans tous les types d’environnements, il est important de prendre les devants.

 

Afin de réduire le risque de parasites dans une maison, des produits insecticides recommandés par votre vétérinaire (généralement sous forme d’aérosols) peuvent être utilisés à intervalle régulier en vue de fumiger l’environnement. En outre, passer fréquemment l’aspirateur sur toutes les surfaces de la maison, en particulier les tapis, moquettes, coussins et canapés, est aussi une bonne habitude à prendre pour éviter les parasites.

 

A l’extérieur, on peut également appliquer des aérosols. Par ailleurs, un jardin régulièrement tondu et entretenu est également plus sain et moins susceptible d’attirer les parasites. Enfin, évitez que votre chat domestique entre en contact avec des chats errants lors de ses sorties, car ils risqueraient de lui transmettre leurs parasites.

Le mot de la fin

Les parasites sont donc fréquents chez nos compagnons et peuvent causer des problèmes graves s’ils ne sont pas pris au sérieux ou s’ils ne sont pas traités à temps. Toutefois, en veillant à bien respecter certaines règles de prévention, votre petite boule de poils a toutes les chances de rester en bonne santé, saine et protégée contre les parasites !


Néanmoins, si votre chat se met à se gratter de façon inhabituelle et excessive ou si vous détectez une irritation de sa peau, il se peut qu’il soit victime de parasites. N’attendez pas alors pour contacter votre vétérinaire, qui saura vous donner les meilleurs conseils pour soigner votre compagnon.

Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Commentaires sur cet article

quand feront il de meme pour la pillule qui provoque des tumeurs chez les chats.Et dire que les vétérinaires vendes ses saloperies,alors qu'ils savent eux meme les risques de la pillule.La stérilisation et la castration devrais etre l'unique moyen de contraceptions.Que fait la commission national du médicament vétérinaire contre ca?rien.

   
Par SAM

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet