Soigner les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent par un changement d'alimentation  

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent par un changement d'alimentation  

Les cas de MICI les plus simples permettent un contrôle de la maladie par simple modification de l’alimentation. Il faut pour cela opter pour un régime hypoallergénique, soit industriel (c’est l’idéal, car il est parfaitement équilibré), soit ménager (plus contraignant, moins bien équilibré, ce qui est gênant à long terme).

 

Le régime ménager consiste à servir à l’animal des aliments qu’il a peu de chances d’avoir mangés auparavant, notamment en ce qui concerne la source de protéines. En effet, les nutriments à l’origine des intolérances/allergies sont presque toujours les protéines.

 

Sont ainsi recommandés la viande de mouton, de cheval, éventuellement de canard, ou encore du poisson. Les glucides ne sont généralement pas responsables, mais par sécurité, on peut opter pour une source originale comme le tapioca. Les fibres quant à elles ne posent pas de problème : tout légume vert est adapté.

 

Toutefois, un tel régime n’est pas équilibré sur les plans minéral et vitaminique. C’est pourquoi il est préférable de donner un aliment industriel diététique.

 

Le régime hypoallergénique doit être maintenu le plus longtemps possible. Par la suite, certains animaux supportent un retour à une alimentation « standard », tandis que d’autres doivent conserver leur régime spécial en permanence.

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent avec des antibiotiques  

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent avec des antibiotiques  

Dans le cas des entéropathies répondant aux antibiotiques, le traitement doit être long. Diverses molécules peuvent s’avérer efficaces.

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent avec des immunosuppresseurs  

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin qui se soignent avec des immunosuppresseurs  

 Les entéropathies répondant aux immunosuppresseurs sont les plus contraignantes. Là encore, diverses molécules peuvent être employées : prednisone, chlorambucile, azathioprine, cyclophosphamide. Un suivi clinique et biologique (prises de sang) régulier est alors indispensable.

 

Ce traitement est toujours associé à un régime hypoallergénique strict.
De plus, les effets secondaires à long terme ne sont pas négligeables. Le traitement est soit temporaire, soit permanent, selon les cas.

 

Bien entendu, avant d’instaurer ces traitements, il est indispensable de déparasiter l’animal malade, ainsi que tous les animaux vivants avec lui. Il faut pour cela voir recours à des vermifuges polyvalents, mais aussi prévoir d'éliminer la giardiose et la coccidiose.

La prévention pour éviter les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin  

Il n'existe pas vraiment de solution pour protéger votre animal contre les MICI. Le seul conseil qui peut être donné, c'est de modifier le moins possible son alimentation, sauf sur indication du vétérinaire.

Le mot de la fin

Si votre chien a une diarrhée chronique qui semble réfractaire aux traitements classiques, il souffre peut-être d'une Maladie Inflammatoire Chronique de l'Intestin (MICI). C'est une maladie qui évolue longuement, et dont la guérison ne peut être spontanée. La mesure thérapeutique principale doit toujours être le passage à un régime alimentaire hypoallergénique, de préférence industriel.

Dernière modification : 02/15/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager