Mon chat a de la fièvre : symptômes, et comment réagir

Un chat fiévreux avec une bouillote sur la tête

La fièvre n’est pas un symptôme réservé aux êtres humains : elle peut aussi se manifester chez le chat, et de nombreuses origines sont possibles.


Si certaines sont simplement environnementales, d’autres peuvent exprimer une maladie sous-jacente, et représenter un signal d’alerte qu’il ne faut pas ignorer.

Quand parle-t-on de fièvre chez le chat ?

Un chat noir et blanc couché avec une bouillote sur la tête

Le seuil à partir duquel on peut parler de fièvre diffère selon l’âge du chat. Ainsi, on parle de fièvre :

  • à partir de 37,5°C si le chaton a moins de 2 semaines ;
  • à partir de 38,5°C s'il a entre 2 et 3 semaines ;
  • à partir de 39°C entre 4 et 9 semaines ;
  • à partir de 39,5°C après 9 semaines.

 

En dessous de ces valeurs, votre chat est atteint de fébricule. Moins inquiétante que la fièvre, elle nécessite tout de même une attention soutenue.

 

En revanche, si la température de votre chat adulte atteint ou dépasse les 40°C (38°C pour les chatons de moins de 3 semaines, 39°C pour ceux de moins de 4 semaines), il s’agit d’une urgence vétérinaire. Faites-le examiner le plus vite possible par un praticien agréé. 

Savoir si un chat a de la fièvre

Un chat sous une couverture chaude

Le moyen le plus sûr et le plus efficace pour déterminer si son chat a de la fièvre demeure la prise de température rectale. L’utilisation d’un thermomètre souple électronique est indispensable. En effet, un thermomètre au mercure risque de se briser et de provoquer des lésions internes.

 

Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, avoir un museau chaud et sec n’est pas un signe de fièvre chez le chat.

 

En revanche, si vous constatez certains de ces changements de comportement, songez à prendre sa température de votre compagnon :

  • une perte d’appétit ;
  • une apathie (activité amoindrie) ;
  • des yeux larmoyants ;
  • une malpropreté du chat ;
  • une absence de besoins ;
  • une respiration rapide ;
  • des tremblements ;
  • des vomissements ;
  • de la diarrhée ;
  • des éternuements ;
  • une déshydratation.

Les causes possibles de la fièvre chez le chat

Un chat portant une collerette se fait examiner

Comme chez l’Homme, la fièvre chez le chat a de nombreuses causes possibles. Dans les cas les plus fréquents, il s’agit d’une infection virale ou bactérienne, d’une inflammation ou d’une maladie auto-immune. Mais elle peut être aussi le symptôme d’une pathologie plus grave, comme un cancer du chat.

 

Par ailleurs, une blessure ou un accident du chat peuvent aussi provoquer une poussée de fièvre.

 

Enfin, elle peut être un effet secondaire de la prise de certains médicaments.

 

Dans tous les cas, la fièvre féline n’est pas anodine. Si elle persiste plus de 24 heures, vous devez faire examiner votre animal de compagnie par un vétérinaire.

Comment faire baisser la fièvre d’un chat

La première chose à faire en cas de fièvre du chat est de tenter de faire diminuer sa température.

 

Placez-le dans un endroit ventilé et frais, de préférence à l’ombre, en particulier s’il fait très chaud.

Il est également possible de vaporiser de l’eau fraîche sur la fourrure du chat à l’aide d’un brumisateur.

Vous pouvez aussi l'installer sur un tapis rafraîchissant, si vous en avez un.

Mouiller ses coussinets

Même si ce n'est pas l'option la plus idéale, vous pouvez néanmoins refroidir les coussinets du chat à l’aide d’un gant ou d’une serviette humide, ou encore placer des cold packs (ou à défaut des glaçons dans un sac hermétique) entre deux serviettes épaisses dans une boîte de transport pour chat, et l’y coucher.

 

Contrairement aux humains, les chats n’évacuent pas la chaleur en transpirant, mais en haletant et via des glandes situées au niveau de leurs pattes. C’est pour cela qu’une autre méthode pour faire baisser la température d’un chat, moins connue, consiste à tamponner ses coussinets d’un coton imbibé d’alcool modifié pour l’hygiène cutanée. L’évaporation de l’alcool va favoriser la transpiration, et ainsi aider à faire diminuer la température. Par contre, cette méthode n’est à appliquer que si les coussinets sont exempts de toutes blessures, et il ne faut pas utiliser d’autres alcools que ceux destinés à un usage médical.

Lui donner à boire

Quoi qu'il en soit, plus encore qu’en temps normal, assurez-vous que le bol d’eau fraîche du chat ne soit jamais vide, car un matou avec de la fièvre a tendance à se déshydrater. S’il n’est pas enclin à boire de lui-même, n’hésitez pas à l’hydrater vous-même en insérant dans sa gueule une pipette avec de l’eau.

Le laisser se reposer

Enfin, comme pour les humains, une des clefs de la guérison est le repos et le sommeil. Assurez-vous qu’il soit installé dans un endroit calme, confortable, et à l’abri du chaud ou du froid.

Les médicaments contre la fièvre du chat

Un chat malade emmitouflé dans une couverture

De manière générale, pour la fièvre comme pour la plupart des autres problèmes de santé du chat, ne tentez pas d’automédication : vous risqueriez de faire empirer son état. N’étant pas vétérinaire, vous ne savez pas quelle maladie l’affecte, ni quels effets secondaires indésirables les médicaments pourraient avoir sur lui. Faites appel et confiance à un professionnel.

 

En tout état de cause, ne donnez surtout pas de médicaments contenant du paracétamol à votre chat. En effet, cette molécule est un véritable poison pour son foie, car il n’est pas capable de l’éliminer.

Protéger les enfants en cas de fièvre du chat

Un chat malade installé dans un lit au chaud

Les maladies des chats ne sont normalement pas transmissibles aux êtres humains. Il existe néanmoins quelques exceptions : il s'agit des zoonoses, maladies du chat transmissibles aux hommes. Généralement moins conscients ou moins respectueux des règles d'hygiène, les enfants sont généralement les plus exposés.

 

Par conséquent, si votre chat a de la fièvre et tant qu’un diagnostic précis n’a pas été établi, mieux vaut limiter les contacts avec les enfants, par précaution. Au demeurant, le chat a besoin de calme et de repos pour bien récupérer, donc ce n’est pas une mauvaise chose pour lui d’être isolé.

Protéger les autres animaux en cas de fièvre du chat

Un chaton assis dans sa litière

Si vous avez plusieurs animaux à la maison et que l’un d’eux se met à avoir de la fièvre, il convient de l’isoler tant qu’aucun diagnostic n’a été posé, afin de limiter les contacts. Vous pouvez par exemple le garder dans la salle de bains.

 

Par ailleurs, le chat fiévreux doit disposer d’un bac à litière destinée à son seul usage. En plus de limiter les risques de transmission d’une éventuelle maladie, cela sera pratique si vous devez prélever ses selles en vue d’une analyse.

 

Pensez aussi à vous désinfecter les mains après avoir manipulé votre chat malade, afin d’éviter d’être un vecteur de transmission à votre insu.

Le mot de la fin

Constater que son chat a de la fièvre peut s’avérer angoissant pour un maître. C’est toutefois un symptôme courant, qui ne devient alarmant qu’au-delà d’un certain seuil de température et/ou de durée. En cas de doute ou de fièvre prolongée pendant plus de 24 heures, prendre rendez-vous chez le vétérinaire est la meilleure des réactions à avoir.

Dernière modification : 10/31/2021.

Discussions sur ce sujet