MINET PERD SES POILS : Pas besoin de vous faire des cheveux blancs !

11/30/2006

Le renouvellement du pelage est naturel.

Bien des propriétaires de chat s'interrogent, voire s'inquiètent, de la perte de poils de leur animal de compagnie.
Est-ce normal? Est-il malade? Comment faire pour qu'il en perde moins, et n'en avale pas autant pour vomir ensuite ?
Et comment entretenir ou redonner du «peps» à son pelage? Conseils.

Pourquoi est-ce qu'un chat perd ses poils? Disons-le tout de suite pour rassurer les maîtres: la perte des poils chez les chats est tout à fait normale, pour autant que celle-ci soit modérée. En effet, chez les chats, les poils poussent, meurent, puis tombent, en permanence et le plus naturellement du monde.

A la base, le poil sert à la thermorégulation du corps des chats. Mais, ces animaux vivant avec l'Homme, ils bénéficient des mêmes conditions de confort moderne que lui (chauffage en hiver et climatisation en été). Or, ceci perturbe cette thermorégulation. Certains chats peuvent alors «louper» leurs mues.

Les mues ont lieu deux fois par an. La première se produit en automne, lorsque le poil d'été est remplacé par le poil d'hiver (plus fourni). La seconde, au printemps, où c'est l'inverse, le poil d'hiver faisant place au poil d'été (moins épais). Mues ou pas, les pertes de poils sont plus conséquentes pour les chats à pelage épais (type Angora). Elles peuvent être un peu plus importantes chez les femelles en chaleur ou chez les animaux ayant eu un choc émotionnel et/ou affectif.

Y a-t-il d'autres raisons à la perte des poils ?
Oui. Elles peuvent avoir pour cause (quelques exemples) : Les maladies parasitaires; comme la teigne (champignon microscopique qui se nourrit de la kératine, provoquant des zones dépilées sur le corps du chat); la démodécie (acariens provoquant des dépilations localisées); ou la dermatite miliaire (des puces piquent le chat, provoquant chez lui le besoin de se lécher et de se gratter, et entraînant arrachage et perte de poils).
Les problèmes hormonaux; comme le diabète sucré; l'hypercorticisme (tumeurs de l'hypophyse ou des glandes surrénales); ou l'hyperoestrogénisme (kystes ovariens chez les femelles non stérilisées, ou tumeurs testiculaires chez les mâles). Les troubles du comportement; les chats hypersensibles ou angoissés se lèchent frénétiquement, ce qui provoque chute des poils et irritation cutanée.
Une alimentation déséquilibrée; comme un manque de protéines, d'acides gras poly-insaturés et de vitamines.

Trichobézoards, vous avez dit ?
Très propre et très soigneux, le chat se toilette plusieurs fois par jour. Pendant cette opération, il se lèche le pelage. Le problème est que sa langue est râpeuse.

Du coup, les poils s'y accrochent. Et l'animal les avale. Or, les poils ne sont pas digérés. Ils sont trop volumineux pour passer dans l'intestin. Ils restent donc bloqués dans l'estomac. Là, ils s'accumulent. Et, avec le temps, ils forment de grosses boules de poils. Ce que les spécialistes appellent des trichobézoards.

L'une des conséquences les plus visibles et les plus gênantes pour les chats (santé) comme pour les maîtres (nettoyage), est que l'animal peut alors vomir de façon répétée.

Il peut aussi souffrir d'un manque d'appétit ou de constipation.
Mais pas de panique! Des solutions existent. La première, celle de base en fait, est de vermifuger votre compagnon une à deux fois par année, puis de lui donner des aliments spécialement étudiés contre les boules de poils. Le mieux est d'agir en amont. Pour cela, brossez régulièrement (mais pas trop) votre chat pour éliminer les poils en surplus et éviter ainsi qu'il ne les avale lors de sa toilette.

Offrez-lui un pelage au poil !
La majorité des chats (sauf ceux à poils longs) ne réclame pas de soins particuliers. Voici le minimum que vous pouvez toutefois leur offrir:

Nourrissez votre chat avec des aliments équilibrés. C'est déterminant pour un beau pelage. Donnez-lui des produits contenant des vitamines B, des oméga 3 et des acides gras essentiels. Il existe aussi des compléments nutritionnels, à donner notamment pendant les périodes de mues.

Brossez-le, surtout pendant les mues. Mais pas plus d'une fois par semaine. Sauf si votre chat est à poils longs. Utilisez un gant de toilette humide, qui accrochera mieux les poils.

Débarrassez son pelage des nœuds. Coupez-les précautionneusement avec des ciseaux. Le bruit d'une tondeuse électrique peut effrayer certains chats.

Evitez de lui donner des bains, même avec un shampooing spécifique pour chats, encore moins, a fortiori, avec un produit pour humains. Car l'utilisation de ces lotions dégraisse la peau du chat et la rend plus sensible aux affections diverses.