La leptospirose

Page précédente :
La maladie des griffes du chat
Page suivante :
La pasteurellose

La leptospirose est causée par la bactérie Leptospira. Identifiée depuis longtemps comme zoonose du chien, elle est également depuis plus récemment observée chez les chats, qui y sont toutefois plus résistants.

 

Cette maladie s’attaque avant tout aux rongeurs, qui en sont pour la plupart des porteurs sains et n’en sont donc pas véritablement malades. La bactérie se retrouve en grande quantité dans l’urine des rongeurs affectés, qui souillent alors leur environnement, notamment les rivières, étangs et ruisseaux, où elle peut survivre plusieurs semaines. Un chat ayant accès à l’extérieur peut être contaminé en buvant cette eau ou en chassant des rongeurs malades. La bactérie s’installe alors dans le sang de l’animal, où elle se multiplie et atteint les organes.

La transmission de la leptospirose à l'Homme

La transmission de la leptospirose du chat à l’Homme se fait par contact direct avec l’urine de l’animal. Une peau saine et sans lésions est une barrière efficace contre la maladie, qui ne peut entrer dans l’organisme que par une plaie ou par les muqueuses. Ainsi, il est important de ne pas mettre ses mains dans la bouche ou dans le nez et de ne pas se frotter les yeux après avoir manipulé l’urine - ou quoi que ce soit qui pourrait être contaminé par l’urine - d’un chat malade.

 

La transmission de la leptospirose à l’Homme est plutôt rare (environ 300 cas par an en France), mais l’issue peut être fatale.

Les symptômes de la leptospirose chez le chat

Contrairement au chien, qui résiste plutôt mal à la leptospirore, le chat la tolère bien, et manifeste rarement des symptômes.

 

Si certains apparaissent toutefois, il s’agit dans la plupart des cas de symptômes généraux, comme une simple fièvre du chat, un abattement et de l’anorexie. Le chat contaminé peut également avoir des grelottements, de la diarrhée et des douleurs musculaires. Ce n’est que rarement qu’il présente des symptômes plus graves, comme une jaunisse, et la mort du chat est une issue exceptionnelle.

Les symptômes de la leptospirose chez l’Homme

Les premiers symptômes de la leptospirose chez l’Homme apparaissent 4 jours à 3 semaines après la contamination. Ils sont assez proches de ceux de la grippe : frissons, fièvre, maux de tête et vomissements.

 

Par la suite, deux évolutions sont possibles. La personne contaminée peut soit souffrir de la forme légère de la maladie, qui n’empire pas et n’est que très rarement fatale. En revanche, la forme sévère de la leptospirose peut causer une jaunisse, une défaillance des reins et du foie, une atteinte pulmonaire, une méningite, voire même des convulsions, une septicémie et un coma. De fait, si cette forme n’est pas traitée ou ne l’est pas assez rapidement, elle peut entraîner la mort.

Page précédente :
La maladie des griffes du chat
Page suivante :
La pasteurellose
Dernière modification : 28/06/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Discussions sur ce sujet