La gale du chat

Page précédente :
La teigne du chat

La gale est une maladie cutanée inflammatoire causée par des parasites appelés acariens. C’est une maladie assez rare chez le chat, mais elle peut être très inconfortable pour lui. Il la contracte par un contact avec un autre chat galeux ou avec un autre animal touché, en particulier un chien ou un renard.

 

Il existe deux sortes de gale du chat : la gale notoédrique et la gale sarcoptique. La première, très rare en France mais très contagieuse, touche beaucoup plus de chats que de chiens, provoque de fortes démangeaisons, et se manifeste avant tout sur les oreilles du chat avant de se répandre dans le cou et sur le reste du corps. La seconde est en revanche plus courante chez le chien que chez le chat, provoque de fortes démangeaisons et a tendance à s’accompagner d’une maladie entraînant une faiblesse immunitaire.

La transmission de la gale du chat à l'Homme

La transmission de la gale du chat à l’Homme se fait également par contact direct avec un chat galeux, notamment en le caressant ou en le prenant dans ses bras.

Les symptômes de la gale chez le chat

Si le chat est atteint de gale notoédrique, les fortes démangeaisons qu’il subit au niveau de sa tête font qu’il se gratte énormément, ce qui cause des ulcères hémorragiques, des croûtes et des chutes de poils. Sans traitement, la maladie se répand dans le cou puis sur le reste du corps.

 

Si le chat est atteint de gale sarcoptique, des papules surmontées de croûtelles font leur apparitions (boutons de gale), d’abord sur le bord des oreilles, puis au niveau de l’abdomen, des flancs et des coudes. La peau devient grisâtre, croûteuse et épaisse. Il est également possible que le chat perde du poids.

 

Dans les deux cas, l’animal est agité et a tendance à beaucoup gratter et lécher les zones infectées de son corps.

Les symptômes de la gale chez l’Homme

En cas de transmission de la gale à l’Homme, la maladie se manifeste par des démangeaisons, des rougeurs et/ou des boutons sur les parties du corps qui ont été en contact direct avec un chat galeux. Des lésions peuvent d’ailleurs apparaître si la personne se gratte intensément.

 

Ces démangeaisons partent toutefois rapidement avec un traitement médical approprié. Les médecins prescrivent essentiellement des comprimés d’ivermectine ou une crème de permethrine, surtout pour les enfants et les femmes enceintes ; ces traitements ont comme objectif de tuer les parasites. Les acariens ne disparaissent en effet pas tous seuls ; sans traitement, des complications telles de que l’eczéma ou d’autres maladies de la peau peuvent survenir.

Page précédente :
La teigne du chat
Dernière modification : 09/12/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet