Le fibrosarcome du chat

Qu'est-ce qu'un fibrosarcome ?

Le fibrosarcome est une tumeur cancéreuse sous-cutanée, c’est-à-dire qu'elle se situe sous la peau du félin. Elle prend la forme d’une boule dure de taille variable, formant une petite excroissance qui n'est pas douloureuse pour l'animal, mais qui n'en reste pas moins très agressive et envahissante.

Une fois déclaré, le fibrosarcome s'attaque en premier lieu à des tissus dits « mous », notamment le tissu conjonctif. Ce dernier a pour rôle d'envelopper, de soutenir, de nourrir et de lier les autres tissus, notamment ceux des organes. Pour être tout à fait précis, il n'y a pas un mais plusieurs tissus conjonctifs ; c’est le cas notamment du sang, du cartilage ou encore des os, qu’il est commun de regrouper sous le terme global de « tissu conjonctif ». Il est composé de cellules appelées fibroblastes et de plusieurs fibres, comme les fibres élastiques et les fibres de collagène. Dans le cas d'un fibrosarcome, ce sont ces cellules fibroblastes qui deviennent cancéreuses.
    
Du fait de son étendue, le tissu conjonctif peut être à l’origine de dégâts considérables lorsqu'il présente une anomalie. Dans le cas d'un fibrosarcome notamment, les cellules cancéreuses sont en mesure de s'attaquer à de nombreuses autres parties essentielles du corps, comme les muscles, les tendons ou la moelle épinière.

À défaut d’intervention, le fibrosarcome s'étend de plus en plus, avec à la clef de graves conséquences pour le chat, car les dégâts causés  peuvent être irréversibles, voire mortels.

Représentant 18% des tumeurs observées chez le chat, les fibrosarcomes s’avèrent quasiment aussi courants que les lymphomes. Ils étaient encore très peu fréquents chez le chat dans les années 60, mais deviennent de plus en plus courants depuis les années 90. C’est d’autant plus problématique que 95% des fibrosarcomes diagnostiqués sont des tumeurs malignes.

Les chats prédisposés aux fibrosarcomes

L’étude « Swiss Feline Cancer Registry 1965–2008: the Influence of Sex, Breed and Age on Tumour Types and Tumour Locations », parue en 2016 dans le Journal of Comparative Pathology et portant sur pas moins de 50.000 chats, a montré qu’aucune race ne présente davantage de risques de développer un fibrosarcome, à l'exception de l’Européen.

Il est établi en revanche que les fibrosarcomes apparaissent le plus souvent chez les individus moyennement âgés à très âgés.

On sait également que les femelles sont plus susceptibles que les mâles d'être affectées par le fibrosarcome. Chez ces derniers, il n’y a pas de différence entre les sujets castrés et ceux qui ne le sont pas : tous ont la même probabilité de développer un fibrosarcome au cours de leur vie. En revanche, les femelles stérilisées sont davantage à risque que celles qui ne le sont pas.

Le diagnostic d’un fibrosarcome chez le chat

Pour confirmer la présence d'un fibrosarcome, le vétérinaire doit procéder à un examen complet du chat, incluant notamment des tests sanguins et urinaires.

Il est courant de faire également des radios, afin de savoir si la tumeur s'est propagée dans d'autres parties du corps.

Il est aussi d'usage de faire une biopsie.

Enfin, comme il a été prouvé que la leucose féline peut être à l’origine d’un fibrosarcome, le vétérinaire procède généralement à un test de dépistage de la leucose, afin de vérifier que l’animal ne souffre pas également de ce problème.

Dernière modification : 10/14/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Sommaire de l'article

  1. 1. Généralités sur les tumeurs du chat 
  2. 2. Le lymphome du chat 
  3. 3. La leucémie, ou cancer du sang 
  4. 4. Les tumeurs mammaires chez le chat 
  5. 5. Le fibrosarcome du chat
  6. 5.1. Qu'est-ce qu'un fibrosarcome ?
  7. 5.2. Les chats prédisposés aux fibrosarcomes
  8. 5.3. Le diagnostic d’un fibrosarcome chez le chat
  9. 6. Le cancer de la peau du chat 

Discussions sur ce sujet