La pyodermite chez le chat

Habituellement plus fréquente chez le chien, la pyodermite peut également affecter votre chat à tout âge de sa vie. Cette maladie assez fréquente en dermatologie vétérinaire est bien prise en charge, à condition de la traiter dès les premiers symptômes, sous peine de voir les lésions s’étendre et occasionner un grand inconfort à votre chat.


Quels sont les symptômes de la pyodermite chez le chat ? Comment traiter cette maladie ? Peut-on prévenir son apparition ?

Partager :  

Qu’est-ce que la pyodermite du chat ?

Non contagieuse, la pyodermite du chat est une infection cutanée secondaire due à la prolifération de bactéries, les plus fréquentes étant les bactéries Staphylococcus intermedius, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa ou encore Escherichia coli.

 

L’équilibre de la flore cutanée étant fragile, une affection primaire telle que des piqûres de puces, une dermatite ou une allergie peuvent rompre cet équilibre et laisser alors des germes se multiplier. Cette surinfection bactérienne entraîne des démangeaisons et des sécrétions de pus parfois nauséabondes. La pyodermite est une affection qui nécessite une prise en charge rapide pour éviter une aggravation des symptômes.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Les symptômes de la pyodermite chez le chat

Dans le cas d’une pyodermite superficielle, les premiers symptômes peuvent parfois être confondus avec ceux d’une affection cutanée de type dermatite.

 

Cependant, si votre chat se gratte beaucoup, dégage une odeur forte et présente sur le poil des plaques rouges qui suintent, des écoulements, des zones de dépilation ou encore des pustules, il s’agit sans doute d’une pyodermite.

 

L’affection devient rapidement très inconfortable pour votre chat et lui provoque beaucoup de démangeaisons.

 

Si la pyodermite est très avancée (on parle alors de pyodermite profonde), on peut observer
des ulcères et des fistules à l’écoulement nauséabond, voire, dans les cas graves, une nécrose des tissus dans la zone atteinte.

 

Les infections cutanées causées par la pyodermite profonde et qui s’étendent parfois sur toute l’épaisseur de la peau sont en général plus longues et plus difficiles à traiter. Ces lésions sont très douloureuses pour l’animal. À ce stade avancé de la maladie, l’état général du chat peut être sérieux avec fièvre, perte d’appétit et abattement.

Le diagnostic de la pyodermite chez le chat

Une visite chez le vétérinaire permettra de poser le diagnostic de la pyodermite.
Il examinera tout d’abord l’état général de votre chat ainsi que les lésions présentes sur sa peau et vous posera une série de questions sur son alimentation, son comportement et son historique environnemental (infestation de puces, acariens, etc.). Cet examen permettra dans un premier temps d’identifier l’élément déclencheur de la maladie (allergie, problème hormonal, parasitose, etc.) et d’adapter le traitement.

 

Dans les cas les plus sévères de pyodermite, le vétérinaire pourra procéder à des prélèvements cutanés pour établir un antibiogramme. Il s’agit de l’analyse d’un échantillon cutané envoyé au laboratoire qui permet d’identifier le germe impliqué et ainsi sélectionner l’antibiotique le plus efficace contre celui-ci. En cas de doute sur la cause favorisante, le vétérinaire pourra prescrire d’autres analyses pour l'identifier de façon certanie, en particulier face à une récidive.

Le traitement de la pyodermite chez le chat

Le traitement de la pyodermite du chat consiste tout d'abord en la prise d’antibiotiques par voie orale (ou injectables pour les cas les plus sévères), dont la durée dépendra de l’origine et la gravité de l’affection.

 

Parallèlement, le vétérinaire prescrira l’application fréquente d’un nettoyant ou d’un soin antiseptique local sous forme de shampoing, lingette, spray ou lotion. Cette application locale permettra de désinfecter la peau, réduire le nombre de bactéries proliférant à sa surface et apaiser les démangeaisons et les douleurs.

 

Il est important que le traitement soit suivi de manière rigoureuse sur toute la durée de la prescription, et cela même après disparition des symptômes. En cas de récidive de la pyodermite, il faudra rechercher la cause originelle de ce déséquilibre de la flore cutanée (une allergie alimentaire, par exemple), et ainsi instaurer un traitement de fond.

Peut-on prévenir la pyodermite chez le chat ?

La pyodermite est de manière générale moins fréquente chez le chat que chez le chien.

 

Cependant, toutes les races de chats peuvent en être atteintes. Les chats « nus » (Sphynx, Donskoy, Peterbald...) sont plus prédisposés à être atteints par la maladie en raison de leur peau fine quasiment dépourvue de poils, plus vulnérable aux agressions extérieures. De même, on observe plus souvent des cas de pyodermite chez les races de chats à museau plat, tels que les Persans. En outre, les cas de pyodermite sont plus fréquents durant la saison estivale, les bactéries ayant tendance à proliférer dans un environnement chaud et humide.

 

Il n’existe pas de mesure de prévention spécifique pour la pyodermite en raison de son caractère d’affection secondaire. Cependant, en cas d’observation d’une affection primaire de la peau, son traitement permettra d’éviter que celle-ci dégénère en pyodermite. La détection précoce d’une affection primaire et de son potentiel risque d’aggravation en pyodermite est donc la prévention la plus efficace. De manière générale, en prenant soin de la santé globale de votre chat, à travers l’application de produits antipuces, l’administration régulière de vermifuges, le choix d’une alimentation adaptée, le recours à des compléments alimentaires si besoin ou encore en évitant les shampoings trop décapants, vous limiterez les risques de lésions dues à une parasitose, des piqûres d’insectes, une allergie alimentaire ou tout simplement un déséquilibre de sa flore cutanée.

Le mot de la fin

La pyodermite du chat est une affection assez fréquemment observée, et qui peut devenir problématique si elle n’est pas traitée à temps.

 

Si vous observez des lésions cutanées qui suintent sur la peau de votre chat et que celui-ci se gratte ou se lèche de façon excessive, rendez-vous rapidement chez votre vétérinaire afin de permettre une prise en charge précoce de la maladie le cas échéant. Ceci réduira au maximum les complications et les éventuelles récidives.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet

  • Maladies de peau

    voilà j'ai un chat de goutière de 5 ans, femelle stérilisée, qui n'a jamais été malade jusqu'à présent et qui per... Lire la suite

  • maladie de peau

    bonjour, depuis peu mon chat peut sortir gambader dehors et depuis peu je remarque de petites croutes blanches ou... Lire la suite

  • Maladie de peau

    Bonjour, Mon animal a le poil gras, plein de pellicules, et des tignons (boule de poils coller entre... Lire la suite