La pneumonie du chat : causes, symptômes, traitement...

La pneumonie du chat : causes, symptômes, traitement...

La pneumonie est une maladie qui touche les poumons du chat. Le plus souvent d’origine bactérienne ou virale, c’est une infection sérieuse et contagieuse entre félins. Elle doit être traitée rapidement, car elle peut se révéler mortelle pour l’animal.


Cependant, si elle est diagnostiquée et prise en charge à temps, elle se traite efficacement – d’où l’importance de savoir en reconnaître les symptômes.

Vous tenez à la santé de votre chat ?
Vous tenez à la santé de votre chat ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N'attendez pas qu’il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Qu’est-ce que la pneumonie du chat ?

Qu’est-ce que la pneumonie du chat ?

Tout comme les humains, les chats peuvent être touchés par la pneumonie. Pour autant, il ne s’agit pas d’une zoonose, c’est-à-dire une maladie que le chat peut transmettre à l’Homme (et inversement).

 

Tous les chats peuvent être touchés, quels que soient leur âge, leur race ou leur style de vie. Il convient néanmoins de surveiller plus particulièrement les chatons, car leur système immunitaire n’est pas encore complètement développé, et ils sont donc davantage sensibles aux infections.

 

Cette maladie infectieuse affecte les poumons du chat, et plus spécifiquement les alvéoles pulmonaires. Lorsque les poumons sont attaqués par l’infection, le corps réagit en déclenchant une réaction d’inflammation. Les alvéoles se remplissent ainsi de liquide inflammatoire (composé notamment de globules blancs, plaquettes et autres molécules), ce qui entraîne des difficultés respiratoires. La maladie se développe alors rapidement, et il faut agir vite pour éviter une détérioration de l'état de santé de l'animal.

 

Même si les deux sont parfois confondues, il convient de distinguer la pneumonie de la bronchite, qui est une infection des bronches, ou encore de la broncho-pneumonie, qui est une alliance des deux.

 

Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, la pneumonie du chat n’est pas due à un coup de froid. Par contre, le froid est un paramètre externe pouvant favoriser son développement, si bien qu’il convient d'être encore plus vigilant en période de basses températures, et de protéger son chat contre le froid.

Les causes de la pneumonie du chat

Les causes de la pneumonie du chat

Plusieurs causes peuvent être à l'origine d'une pneumonie du chat :

  • un virus (coryza du chat, herpesvirus, calicivirus...) ;
  • une bactérie (Bordetella, Chlamydia, mycoplasme...) ;
  • la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires (brindille, insecte...) ;
  • le champignon Sporothrix spores, qui peut causer une sporotrichose déclenchant elle-même une pneumonie ;
  • le ver du poumon, un parasite dont le plus fréquent se nomme Aelurostrongylus abstrusus.

 

Au passage, il convient de préciser que certaines maladies augmentent le risque de pneumonie. En effet, un chat atteint d’une maladie d’immunodéficience, comme par exemple le FIV, voit son système immunitaire affaibli, ce qui réduit d’autant ses capacités de défense face aux agressions susceptibles de causer une pneumonie.

Les symptômes de la pneumonie du chat

Les symptômes de la pneumonie du chat

La pneumonie évoluant très rapidement (l’état du chat s’aggrave en quelques heures seulement) et pouvant être mortelle, il est important de savoir en reconnaître les symptômes, pour agir au plus vite le cas échéant.

 

De fait, même si elle touche uniquement les poumons du chat, et plus précisément les alvéoles, c’est l’ensemble de son système respiratoire qui est atteint.

 

Ainsi, il peut avoir du mal à respirer (respiration rapide, irrégulière et/ou bruyante), de la fièvre, des écoulements nasaux ou encore de la toux, si les bronches sont touchées. En outre, il peut devenir apathique ou refuser de s’alimenter.

 

Si la maladie est déjà à un stade avancé, ses muqueuses deviennent bleuâtres, car le sang manque d'oxygénation. Le chat se met alors à respirer par la bouche et se place en position dite “du sphinx”, ce qui trahit le fait qu’il est en détresse respiratoire.

 

Si un chat présente un ou plusieurs de ces symptômes, c’est peut-être le signe d’une pneumonie. Il est alors impératif de l’emmener chez un vétérinaire le plus rapidement possible. En effet, la maladie n’est pas grave si elle est traitée à temps, et les chances de guérison sont alors bonnes. En revanche, si rien n’est fait, elle peut s'avérer mortelle.

Le traitement de la pneumonie du chat

Le traitement de la pneumonie du chat

Seul un vétérinaire est en mesure de diagnostiquer de façon certaine une pneumonie du chat et d’en déterminer la cause.

 

En premier lieu, si l'animal est en détresse respiratoire, il est rapidement placé sous oxygène, afin de faciliter sa respiration.

 

Puis, après l'avoir ausculté, le professionnel fait effectuer une radiographie de ses poumons. Cette dernière permet d'établir un diagnostic fiable, en mettant en évidence des anomalies dans les poumons : si le chat est effectivement atteint d’une pneumonie, une ou plusieurs opacités (des zones blanches sur la partie normalement noire du poumon) sont alors visibles sur la radiographie, qui permet de préciser la gravité de l’infection et l'état des poumons.

 

Le vétérinaire effectue alors une batterie de tests afin de déterminer la cause de la pneumonie. Si l’origine est potentiellement bactérienne, il peut procéder à un prélèvement d'échantillon du contenu des poumons, afin de savoir précisément quelle bactérie est responsable de l’infection. Si en revanche il soupçonne une pneumonie par inhalation, une analyse de l’œsophage à l'aide d'un endoscope est effectuée, afin de voir ce qui obstrue les voies respiratoires.

 

Quelle que soit la cause envisagée, un lavage broncho-alvéolaire (LBA) peut dans certains cas aider à établir un diagnostic plus précis.

 

Le traitement de la pneumonie dépend de la gravité de l’infection, du germe impliqué (dans le cas d’une pneumonie causée par une bactérie ou un virus) et de l'état de santé général du chat. Dans la plupart des cas, il se voit prescrire un traitement antibiotique à large spectre et est placé en observation à la clinique vétérinaire, de manière à suivre heure après heure l'évolution de la situation.

 

Le vétérinaire peut aussi prescrire un diurétique afin de l’aider à éliminer le liquide présent dans ses voies respiratoires, ou encore un solvant pour mucus ou des inhalations, afin de l’aider à retrouver une oxygénation normale de l’organisme.

 

Si le chat est touché par le ver du poumon, il convient de le vermifuger avec un produit spécifiquement conçu pour traiter les infections dues à ce parasite.

 

Dans le cas d’une infection par un champignon, des médicaments antifongiques systémiques lui sont administrés pendant plusieurs semaines.

 

Dans tous les cas de figure, si la maladie est prise en charge à temps, l'état de santé de l'animal s'améliore rapidement, et il se sent mieux en quelques jours. Malgré tout, les médicaments doivent continuer à être administrés pendant plusieurs semaines - voire plusieurs mois, selon la gravité et l'origine de l’infection. A la fin du traitement, le vétérinaire effectue une radio de contrôle afin de confirmer la guérison totale.

 

La pneumonie étant contagieuse entre chats (mais pas vers l’humain, néanmoins), il est important de garder l'animal malade isolé des autres chats du foyer, le cas échéant, et de le confiner à l'intérieur le temps du traitement, afin qu’il ne propage pas la maladie à ses congénères.

 

Enfin, une bonne mutuelle pour chat prend normalement en charge les dépenses pour soigner un chat atteint de pneumonie. Néanmoins, tout dépend du contrat souscrit ; en particulier, un plafond annuel et/ou des franchises peuvent trouver à s'appliquer. Il convient d'être vigilant à ces points au moment de souscrire une assurance santé pour son chat.

La prévention contre la pneumonie du chat

La prévention contre la pneumonie du chat

Il n’y a pas vraiment de moyen de prévenir la pneumonie du chat, mais certaines recommandations peuvent être suivies afin de réduire les risques de développer la maladie.

 

La principale est de faire vacciner son chat dès son plus jeune âge et de maintenir ses vaccins à jour tout au long de sa vie, afin d'éviter certaines maladies pouvant favoriser le déclenchement d’une pneumonie.

 

Il est également important de vermifuger son chat tout au long de l’année, en prenant soin de demander conseil au vétérinaire pour que la vermifugation soit adaptée à son poids, son âge et son style de vie.

 

Par ailleurs, pour qu'il ait un système immunitaire solide, il convient de faire attention à son alimentation et de lui donner une nourriture adaptée tout au long de sa vie. Un chat bien nourri a davantage de chances d’être en bonne santé ; là aussi, il ne faut pas hésiter à demander conseil au vétérinaire.

 

Enfin, étant donné la rapidité avec laquelle la maladie peut se développer, il est essentiel de surveiller au quotidien la bonne santé de son compagnon, et ne pas hésiter à consulter un vétérinaire au moindre signe suspect. Mieux vaut une fausse alerte qu’une vraie alerte ignorée, car une pneumonie prise en charge suffisamment rapidement a de grandes chances d’être guérie efficacement et sans aucune séquelle, alors que dans le cas contraire elle peut s’avérer mortelle.

Le mot de la fin

La pneumonie est une maladie qui peut toucher les chats tout au long leur vie et qui a de nombreuses causes possibles. Elle n’est généralement pas grave si elle est traitée rapidement, mais son caractère dangereux vient notamment du fait qu’elle peut évoluer très vite si rien n’est fait.

 

Il convient donc d’être toujours attentif à l’état de santé de son animal, en particulier s’il s’agit d’un chaton, si au contraire il est âgé, ou encore s'il s'agit d’un sujet immunodéprimé. Détecter à temps les signes de la maladie peut sauver l’animal et lui éviter une fin tragique. Au moindre doute, il faut donc sans hésiter se tourner en urgence vers un vétérinaire.  

Dernière modification : 01/28/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Offrez les meilleurs soins à votre chat !
Offrez les meilleurs soins à votre chat !
Les frais vétérinaires peuvent très vite grimper...

Choisissez une assurance qui le couvre en cas d'accident et de maladie.