La leucémie féline : le virus FeLV du chat

Le virus de la leucémie féline (FLVe) est l'une des maladies infectieuses les plus répandues chez les chats, mais aussi l'une des plus dangereuses. Elle tue en effet 85% des individus infectés dans les trois ans suivant le diagnostic. En outre, elle peut aussi souvent causer une anémie, un lymphome ou d’autres infections mortelles.


Certains chats sont cependant capables de résister ou d’éliminer eux-mêmes le virus. De plus, grâce au développement d’un vaccin efficace, la prévalence de la leucémie chez le chat a diminué de manière significative au cours des 25 dernières années.

Partager :  

La transmission du virus de la leucémie chez le chat

La leucémie féline est contagieuse, et le virus est transmis par les fluides corporels : salive, urine, fèces, sang, lait. Cette transmission peut se faire par morsure, par toilettage mutuel, ou encore lors de l'utilisation de bacs à litière partagés. Il peut également être transmis par une mère, avant la naissance ou pendant l'allaitement des chatons.

 

La conséquence de la leucémie féline est une dépression du système immunitaire du chat. Le virus affecte ses globules blancs, si bien que l’animal a moins de défenses pour se protéger des bactéries, virus et champignons. Il est donc plus susceptible de développer des infections.

 

Toutefois, un chat peut être infecté (et transmettre à son tour le virus) tout en ayant en apparence une bonne santé.

 

Néanmoins, il faut noter que cette maladie ne concerne que les chats et ne peut pas être transmise à des êtres humains ou à d'autres animaux. Par ailleurs, le virus ne survit pas plus de quelques heures à l’air libre.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Les symptômes de la leucémie du chat

Les symptômes sont susceptibles d’être très variés, dans la mesure où le virus de la leucémie féline peut affecter presque tous les organes du corps.

 

De fait, les chats infectés présentent souvent un ou plusieurs des symptômes suivants :

 

Au début de l'infection, les chats ne présentent généralement aucun signe. Par la suite, la progression peut être rapide ou se répéter au cours de cycles alternant maladie et bonne santé relative.

 

Beaucoup de chats ne développeront pas de complications à long terme, et certains peuvent éliminer complètement le virus avant même de tomber malade. En revanche, ce dernier peut parfois se « cacher » dans la moelle osseuse du chat, devenant difficile à détecter quand des maladies se déclarent.

Tous les chats peuvent-ils être atteints par la leucémie ?

Les chats risquant le plus de contracter la leucémie féline sont ceux qui vivent avec un congénère infecté. C’est pour cette raison qu’il est important de faire tester un chat nouvellement adopté avant de l'exposer à vos autres félins.

 

Par ailleurs, les chatons et les jeunes chats adultes sont plus sensibles au virus que les chats plus âgés : une résistance semble se développer avec l'âge du chat.

 

Enfin, le risque de contracter la maladie est très faible pour les chats d'intérieur. En revanche, les chats qui vont à l'extérieur et/ou les chats qui vivent avec d’autres congénères sont davantage exposés, en particulier s'ils partagent de l'eau, de la nourriture et/ou un bac à litière. De fait, seulement 3% des chats sont porteurs du virus, mais ce nombre est plus élevé pour les chats qui sortent.

Les traitements pour la leucémie chez le chat

85% des chats infectés par la maladie en meurent dans les trois ans suivant le diagnostic.


Bien qu’il n’existe pas actuellement de traitement curatif du virus de la leucémie féline, les infections secondaires provoquées par un système immunitaire affaibli peuvent elles souvent être traitées dès leur apparition.

 

Par ailleurs, s’il n'y a pas de médicament capable d'éliminer le virus, de nombreux traitements en revanche sont disponibles pour soulager les symptômes. Les stéroïdes, les médicaments antiviraux et les transfusions sanguines sont ainsi couramment prescrits pour traiter la leucémie féline. Les vétérinaires prescrivent généralement des antibiotiques pour toute infection bactérienne et effectuent une transfusion sanguine en cas d'anémie sévère. Les stéroïdes sont utilisés quant à eux pour diminuer le nombre de lymphocytes cancéreux dans le sang, mais ils rendent aussi le chat vulnérable à d'autres maladies, car ils peuvent affaiblir son système immunitaire. Par ailleurs, il peut également être fait appel à la chimiothérapie.

 

Un traitement antiviral peut réduire la quantité de virus présents dans le sang du chat, tout en étant plus facile à supporter que la chimiothérapie.

 

Les avantages et risques des différents traitements possibles doivent être bien pesés, tout en gardant à l'esprit qu'ils ne pourront de toute façon pas éliminer le virus, mais au mieux permettre une rémission.

Prévenir la leucémie chez le chat

Le seul moyen sûr de protéger son chat contre la leucémie féline est de le garder à l’intérieur de votre domicile, afin de limiter son exposition aux autres individus potentiellement infectés.

 

Suite à l’adoption d’un chat, si celui-ci doit cohabiter avec un ou plusieurs chats qui vivent déjà chez vous, faites faire par votre vétérinaire un test de dépistage de la leucémie féline avant de le mettre en contact avec ses congénères.

 

Dans la même logique, si vous découvrez un jour qu’un de vos chats est infecté, assurez-vous de ne pas le laisser partager les bols ou les bacs à litière avec ses compagnons, et faites dépister ces derniers par sécurité.

 

Enfin, il existe un vaccin contre la leucémie du chat. Toutefois, son efficacité n’est pas totale, et il offre une immunité qui ne dure que deux ans. Administrable dès la 8ème semaine du chaton, ce vaccin est à renouveler tous les deux ans. Il est pris en charge par la majeure partie des mutuelles pour chat.

 

Au final, limiter l'exposition à la maladie reste néanmoins le meilleur moyen de prévention, et ce même pour les individus vaccinés.

Le mot de la fin

Compte tenu de la faible espérance de vie d’un chat lorsqu’il est atteint de la leucémie féline (en moyenne, deux ans et demi à compter du déclenchement de la maladie), la vaccination du chat reste fortement recommandée, même si son efficacité est variable.

 

Une surveillance attentive du poids, de l’appétit, des habitudes d’élimination, de la bouche, des yeux, du niveau d’activité et du comportement du chat sont nécessaires pour identifier le plus tôt possible une éventuelle leucémie. N’hésitez pas à consulter rapidement votre vétérinaire si vous observez l’un de ces symptômes chez votre compagnon.

Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Discussions sur ce sujet