Dangers de certains contraceptifs pour la chatte

Dangers de certains contraceptifs pour la chatte

A long terme, des progestatifs oraux à base d’acétate de mégestrol, qui sont utilisés pour la prévention et l’interruption des chaleurs chez les chattes, peuvent mettre en danger leurs vies. 

Page 1 :
Quels produits sont impactés par la molécule ?

Les produits contraceptifs mis en cause

La Commission Nationale de Pharmacovigilance Vétérinaire a été saisie le 30 mai 2002 par l’AFSSA /ANMV (Agence nationale du médicament vétérinaire) d'une demande d'avis relative aux effets indésirables à court et à long terme des progestatifs oraux à base d’acétate de mégestrol utilisés pour la prévention et l’interruption des chaleurs chez les carnivores.

 

Cette demande résulte de deux plaintes émanant de propriétaires de chatte et faisant état, après prise d'un médicament vétérinaire à base d’acétate de mégestrol de l’apparition d’un pyomètre compliqué d’insuffisance rénale aiguë après une seule prise, de tumeurs mammaires après plusieurs prises. Dans les deux cas, les affections utérines et mammaires ont entraîné le décès de l’animal.

 

Ces plaintes insistent sur la carence d’informations concernant les risques accompagnant la prise de ce médicament à la fois sur la notice du médicament et lors de l’achat chez le pharmacien (ce produit étant distribué exclusivement dans les officines). L’acétate de mégestrol est un progestagène stéroïde synthétique dérivé de la progestérone utilisable uniquement par voie orale ou éventuellement injectable. Son effet contraceptif résulte de l’inhibition au niveau hypothalamique de la sécrétion pulsatile de GnRH et donc secondairement, de la sécrétion cyclique hypophysaire de FSH et de LH, induisant ainsi un anoestrus prolongé.

 

Cette molécule, comme les autres progestagènes de synthèse, a également une affinité non sélective pour les récepteurs à la progestérone présents dans les organes cibles des hormones stéroïdes sexuelles comme l’utérus et les mamelles : sur l’utérus, l’acétate de mégestrol peut induire une hyperplasie glandulokystique d’intensité variable et sur la mamelle elle provoque une augmentation de la production locale de facteurs de croissance GH (hormone de croissance) et IGF 1-5 (Insuline like growth factors) conduisant à une hypertrophie mammaire.

 

Elle possède également une action centrale sur le système limbique et antagonise l’effet de l’insuline.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

La liste des produits vétérinaires impactés

Liste des médicaments vétérinaires à base d'acétate de mégestrol pour le traitement et l'interruption des chaleurs chez le chat :

  • Felipil
  • Megecat
  • Megedine
  • Mégépil
  • Minipil
  • Opochaleurs
  • Pilucalm
  • Pill'kan
Page 1 :
Quels produits sont impactés par la molécule ?
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

J'ai donné la pilule megecat à ma pu-puce, je le déconseille, cela la rendu léthargique, elle dort tous le temps et elle est complétement déprimée Je n'attend qu'une chose c'est que ses effets disparaissent de son organisme.

   
Par gaubert

Bonjour,

J'avais une chatte de 12 ans que je viens de perdre cette semaine. Elle avait l'utérus et les ovaires détruit et pis, une tumeur mammaire maligne. Les vétérinaires ont dit que c'était dû à la prise de la pilule (Mégépil entre autres). C'est vrai qu'il y a un véritable manque d'information face aux risques que ces pilules entrainent. Je ne comprends pas pourquoi elles sont toujours en vente car elles tuent nécessairement l'animal. De condition modeste, je n'avais d'autres moyens à l'époque que la contraception. Mais mieux vaut-il qu'un chat multiplie les gestations que de restée ainsi en attendant la mort. Je me pose juste la question de savoir si les concepteurs de ce type de pilule sont bien conscients de ce qu'ils font et si, le fait de se faire de l'argent là dessus ne leur posent pas un problème de conscience. J'espère fortement que les spécialistes sauront faire pression pour permettre le retrait de ces contraceptifs des pharmacies.

0    0
Par laetitia geohistorian

bonjour, je mets un petit mot pour expliquer que , ma minette apres avoir pris la pillule pour la premiere fois a souffert d'un pyometre assez severe.
Donc si vous voyez que au bout de quelque temps apres prise de sa pillule votre minette à des pertes et ne fait que de se lecher ne trainer pas et aller consulter votre veto. car un pyometre peut etre tres grave.
Moi ma minette est sauver met quand je l'ai laisser cher le veto elle etait presque dans le coma et avais 40° de temperature se qui peut etre mortelle .

0    0
Par vaness12829
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

j'ai donné la pilule "mégépil" a ma chatte, et elle a eu 2 tumeurs mammaires. la vétérinaire m a bien dit que c est la pilule qui a causé ca.. a mon avis stérilisé sa chatte est mieux, a long thermes de toute facon la pilule aura coutée plus que l opération.

0    0
Par Priss

ma chatte depuis deux mois s'est fortement amaigrie ne mange plus beaucoup et a du mal à respirer, à bouger. nous lui avons donné le mégépil depuis au moins trois ans , je ne sais pas si c'est en rapport direct, mais il n'est pas moral de vendre ses pilulles sans etre averti des risques il s'agit d'un etre vivant !

0    0
Par grazi

Ma minette souffre d'anxiété, ce qui a pour conséquence qu'elle se lèche les poils de façon intensive.
J'ai consulté pour ce problème et ce depuis 2007 en vain.
Une fidèle cliente du cabinet vétérinaire des Dr X m'a vivement recommandé de consulter le Dr X.
J'ai suivi les conseils de cette personne et j'ai emmené ma minette.
- 1ère consultation au mois de juillet on essaye Clomicalm en vain, cependant elle attrape le Coriza.
- 2ème consultation toujours au mois de juillet on soigne le Coriza.
- 3ème consultation au mois d'août, on la met au Megecat. On ne me parle d'aucun risque secondaire si ce n'est le diabète !!! Aucune info sur la boite de médicament. Alors il ne me reste plus qu'à faire confiance...
- 4ème visite en octobre, elle a des grosseurs au niveau du ventre et sous la patte avant. Diagnostic : boule de graisse sur le ventre et on ne sait pas trop ce que c'est sous la patte. Laissons évoluer et attendons de voir ! En attendant, on continue le Mégécat !!!!!
Résultat, en 2 semaines la "boule de graisse" sur le ventre est passée de la taille d'un noyau de cerise à la taille d'une figue fraiche.
Je décide d'emmener le chat chez son vétérinaire habituel. Elle a un fibroadenomastose. Elle reçoit un traitement à base de cortisone afin de faire diminuer les masses sans succès alors elle subit une opération chirurgicale pour lui retirer la chaine mammaire.
Le docteur X prétend que ça aurait pu être soigné avec un traitement médicamenteux.
Seulement après lecture des études menées la seule molécule qui aurait pu soigner ce problème est un protocole à l’Aglépristone. Cependant, cette molécule ne diminue pas les récepteurs à la progestérone mais provoque juste un blocage temporaire. Quels seraient les conséquences à long terme et quel serait le risque de récidive avec cette molécule ?
Apparemment, il n’y a pas assez de recul concernant cette molécule car il y a peu d’études qui on été réalisées et le meilleur protocole à utilisé reste encore à être valider…
En attendant, tout est permis et nous pauvres novices, nous ne pouvons que faire confiance aux professionnels….

0    0
Par Fafi
Rédiger un commentaire

Sommaire de l'article

Auteur

Docteur Vétérinaire L. - en collaboration avec Carole B-Morin

Phyto-Aromatologue Spécialisée Canins et Félins

Voir son site

Articles sur le même thème