Contraception du chat : les différents moyens contraceptifs

Les chaleurs de la chatte, les miaulements intempestifs, le changement de comportement et surtout le risque de fécondation font partie des raisons qui poussent les propriétaires de chattes à les faire stériliser.


Toutefois, l’idée de faire stériliser sa chatte est parfois gênante, et cette décision peut être difficile à prendre. Quelles sont les autres solutions de contraception pour les chattes ? Laquelle choisir et comment l’administrer ? Quels sont les avantages et les inconvénients des contraceptifs pour chat ? 

Partager :  

Pourquoi utiliser une contraception pour ma chatte ?

Tout au long de sa vie adulte, une chatte peut donner naissance à des portées de chatons plusieurs fois chaque année. Si vous n’êtes pas certain(e) de vouloir renoncer aux portées de manière définitive, alors choisir une contraception ponctuelle peut être une solution adaptée. En effet, contrairement à la stérilisation de la chatte qui est irréversible, certains moyens de contraception peuvent être stoppés si vous souhaitez finalement avoir des chatons.

 

En tout état de cause, leur utilisation doit être limitée dans le temps. Adaptées au court terme, ces méthodes ne doivent pas être utilisées durant toute la vie d’une chatte : il s’agit de solutions ponctuelles !

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Quels sont les différents moyens de contraception pour une chatte ?

Comme chez l’être humain, il existe différentes méthodes de contraception pour une chatte. Chacune a ses avantages et inconvénients, mais toutes présentent des risques pour la santé de l’animal. C’est pourquoi il est impératif de consulter son vétérinaire, car en plus d’aider au choix d’un moyen de contraception, il pourra guider sur les règles d’utilisation du moyen choisi.

La pilule contraceptive pour chat

Comme les femmes, une chatte peut avoir recours à une pilule contraceptive, à condition bien sûr de respecter scrupuleusement les indications.

 

Longtemps utilisée comme premier moyen de contraception pour les chattes, la pilule fait aujourd’hui l’objet de nombreuses controverses. En France, depuis 2016, son utilisation est davantage règlementée, si bien qu’elle n’est plus délivrée que sur présentation d’une ordonnance. L'objectif est que le vétérinaire puisse d’abord s’assurer que ce moyen de contraception est adapté à l’animal, et qu’il n’est que temporaire.

 

La pilule contrôle le cycle de la chatte, permettant d’empêcher sa reproduction et une éventuelle gestation de la chatte lorsque le propriétaire ne souhaite pas avoir de portée. Elle a certains inconvénients, notamment le fait qu'elle doit être prise régulièrement et qu'il faut arriver à faire avaler le comprimé à l’animal, et certaines précautions sont nécessaires pour l’administrer correctement.


Ainsi, l’administration de la pilule pour chat se fait seulement de façon hebdomadaire ou tous les quinze jours, selon la molécule et la posologie. Pour que votre matou puisse l’avaler sans problème, il est conseillé de la dissimuler dans sa nourriture. Dans tous les cas, veillez à ce qu’elle soit bien digérée : des vomissements ou diarrhées du chat pourraient compromettre les effets du contraceptif.

 

Une boîte de pilules pour chatte comprend normalement 12 ou 24 comprimés, et son prix se situe entre 5 et 8 euros.

 

De nombreux vétérinaires ont constaté que cette solution de contraception peut déclencher certaines maladies graves et ils déconseillent aujourd’hui d’avoir recours à cette méthode, sauf pour les propriétaires souhaitant avoir une portée, chez une chatte jeune et pour une courte période.

Les injections hormonales

Les injections sont un autre moyen de contraception utilisées pour les chattes. Le vétérinaire peut procéder à l’injection d’une dose d’hormones tous les 4 à 6 mois environ. Le coût d’une injection hormonale se situe entre 40 et 70 euros, hors frais de consultation.

 

Toutefois, si vous savez que votre chatte est très réticente aux aiguilles, ce n’est sûrement pas la meilleure méthode de contraception à utiliser !

 

En tout état de cause, à l’instar de la pilule pour chatte, l’injection hormonale est une méthode de contraception qui doit être utilisée sur du court terme, par exemple afin de soulager une chatte après plusieurs périodes de chaleurs, pour lui accorder un temps de répit. En revanche, il est déconseillé d’interrompre des chaleurs en utilisant l’injection d’hormones, car il y a un risque de métrite (inflammation de l’utérus) ou de gestation déjà en cours. De plus, des injections répétées peuvent entraîner des problèmes au niveau de l’utérus de la chatte, susceptibles de se transformer en infections.

L’implant contraceptif pour chatte

Cette méthode de contraception est souvent utilisée par les éleveurs félins. L’implant peut contenir trois hormones différentes : la desloréline, la mélatonine ou la prégnénolone. Il permet de prévenir l’œstrus, c’est-à-dire qu’il annule les chaleurs de la chatte et empêche sa reproduction.

 

La pose d’un implant sous-cutané ne nécessite pas d’anesthésie générale. Il est placé sous les omoplates et a une durée de vie d’environ un an. Toutefois, l’efficacité d’un implant n’est pas immédiate : il faut donc veiller à ce que la chatte ne rencontre pas de mâle durant les quinze premiers jours qui suivent son opération. Dans le cas contraire, elle pourra être gestante en très peu de temps, et la contraception n’aura alors pas l’effet escompté.

 

Le prix d’un implant contraceptif pour chat se situe entre 150 et 180 euros. C’est donc un moyen de contraception ponctuel et pratique, mais onéreux.

La contraception est-elle dangereuse pour une chatte ?

Lorsqu’une chatte est sous contraception, ses mamelles et son utérus sont généralement attaqués par les hormones de synthèse contenues dans le comprimé. Il n’est pas rare de détecter une affection des mamelles ou des maladies de l’appareil génital suite à la prise régulière d’un contraceptif chimique.

 

Au final, ce type de contraception peut causer des problèmes multiples de santé et de comportement :

 

Si de tels effets secondaires commencent à se manifester, il est recommandé d’arrêter le traitement pendant quelques temps afin de laisser le chat reprendre ses habitudes naturelles. Une fois qu'elle aura retrouvé ses périodes de chaleurs, ces effets s’estomperont.

Quel est l’avis des vétérinaires sur la contraception des chats ?

Par rapport au début des années 2000, la science vétérinaire a beaucoup évolué au sujet de la contraception chez les chats. Les méthodes de contraception à caractère temporaire sont aujourd’hui fortement déconseillées par les vétérinaires. En effet, les traitements hormonaux sont souvent à l’origine de nombreux effets secondaires, de maladies et de dérèglements de l’équilibre hormonal des chats.

 

En revanche, la stérilisation des femelles (ovariectomie) est un mode de prévention préconisé : elle permet d’éviter les portées non désirées à répétition, les chaleurs et les complications liées aux mises bas de la chatte et aux saillies. Cela n’enlève rien à son principal inconvénient : elle est irréversible.

Quelques cas particuliers…

La contraception d'une chatte en période de chaleurs ou gestante

Une chatte en gestation ou qui n’a pas encore eu de chaleurs ne doit pas prendre de pilule. En revanche, si elle est en période de chaleurs, la pilule peut être utilisée pour stopper ce phénomène.

La contraception d'une chatte âgée

Contrairement aux humains, la ménopause n’existe pas chez la chatte. Toutefois, avec l’âge, des kystes aux ovaires sont davantage susceptibles de se développer rapidement, et elle devient plus sujette aux problèmes de santé. Evitez alors les moyens de contraception non définitifs et hormonaux, et privilégiez la stérilisation de la chatte : cette opération peut être réalisée à tout moment de sa vie.

Le mot de la fin

Si on ne souhaite pas faire reproduire sa chatte, les méthodes de contraception à court terme sont clairement à éviter. En effet, la pilule, l’implant contraceptif et les injections d’hormones peuvent mettre en péril sa santé. Pour protéger son compagnon durablement et avec une méthode non hormonale, mieux vaut privilégier la stérilisation chirurgicale de la chatte.

Dernière modification : 18/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Discussions sur ce sujet