L'enterrement du chat

Page précédente :
L'incinération du chat
Page suivante :
L'empaillage du chat

Si on préfère faire enterrer son chat plutôt que de le faire incinérer, c'est également tout à fait possible. Comme pour l'incinération d'un chat, deux possibilités s'offrent au propriétaire.

Faire enterrer son chat dans un cimetière animalier

S'il n'est pas permis d'enterrer son chat dans un cimetière classique ou dans un caveau familial, on trouve désormais des cimetières dédiés aux animaux dans de nombreux pays. Les vétérinaires et les mairies disposent généralement d'une liste d'entreprises et d'associations de protection animale proposant ce type de services, pour guider les propriétaires dans leur réflexion.

 

Les prestations réalisées sont très variables d'un cimetière à l'autre, mais entre l'inhumation, la concession (entre 1 et 20 ans) et le cercueil, il faut généralement compter plusieurs centaines d'euros. Certains cimetières peuvent même organiser une cérémonie d'adieu pour le chat.

Enterrer son chat dans son jardin

En France, la loi stipule que les animaux pesant moins de 40 kg peuvent être enterrés directement dans un jardin, ce qui est bien évidemment le cas de tous les chats. Le maître qui souhaite enterrer lui-même son chat doit malgré tout respecter quelques règles d'hygiène :

  • Il doit être propriétaire du terrain où le chat est enterré ;
  • Il doit enterrer le corps de l’animal à plus de 35 mètres de toute habitation ou point d’eau ;
  • Il ne doit pas placer le corps dans une boîte en métal ou en plastique, mais plutôt privilégier les éléments biodégradables tels que le bois, le carton ou un simple linge. La pose de la dépouille à même le sol est aussi possible ;
  • Il doit enterrer le corps à une profondeur d'au moins 1,20 mètre ;
  • Il doit recouvrir la dépouille de chaux vive avant de remettre la terre dessus.

 

En Belgique, les règles sont similaires à celles de la France, mais les communes ont la possibilité d'ajouter des restrictions supplémentaires pour des raisons d'hygiène, voire d'interdire purement et simplement la pratique.

 

Par précaution et quel que soit le pays, il est judicieux de se renseigner auprès de la localité correspondante (commune, région, etc.), dans le cas où il existerait une réglementation spécifique pour pouvoir enterrer son chat dans son jardin.

Page précédente :
L'incinération du chat
Page suivante :
L'empaillage du chat
Dernière modification : 31/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chat : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet