Adopter un nouvel animal suite au décès de son chien ou chat

Adopter un animal pour faire son deuil ?

Adopter un animal pour faire son deuil ?

Peur d'oublier son défunt compagnon, de le trahir, de souffrir à nouveau... : nombreux sont les propriétaires endeuillés qui ne se sentent plus capables d'adopter un chien ou adopter un chat à la suite de la mort de leur protégé. D'autres, au contraire, y ont recours peu de temps après le décès, dans l'espoir que le nouveau venu les aidera à surmonter leur peine.

 

Dans la réalité, les personnes qui optent pour cette solution ont souvent tendance, même de manière inconsciente, à vouloir retrouver leur compagnon disparu par le biais du nouveau. Elles s'attendent alors à retrouver le même caractère chez le nouveau venu, et se sentent déçues ou frustrées si jamais ce n'est pas le cas. Le cas échéant, cette frustration est bien évidemment ressentie par l'animal adopté, ce qui peut engendrer toutes sortes de troubles comportementaux : chat stressé, chien destructeur, etc.

 

Il faut avoir bien conscience que, comme chez les humains, chaque animal a sa propre personnalité et son caractère. Il existe bien sûr des traits que l'on retrouve plus fréquemment chez certaines races : ainsi, le Jack Russell Terrier est normalement une race de chiens joueuse, l'Abyssin est plutôt un chat très affectueux, etc. Mais dans la pratique, il est hasardeux de vouloir établir des règles générales : chaque individu a un tempérament bien à lui, y compris au sein d'une même portée.

 

Pour bâtir une nouvelle relation sur de bonnes bases, le maître doit avoir tourné la page et être capable d'aimer son nouveau compagnon pour ce qu'il est lui-même, et non pour celui qu'il serait supposé lui évoquer ou lui rappeler. Il ne peut donc s'agir d'adopter un nouvel animal pour faire le deuil suite au décès de son chien ou son chat, mais précisément d'attendre que le processus de deuil ait été complètement achevé pour pouvoir être en mesure d'adopter à nouveau.

Quand et comment adopter à nouveau un animal ?

Quand et comment adopter à nouveau un animal ?

Il n'existe pas de règle concernant la durée des différentes phases du deuil d'un animal, ni le moment où il est possible pour le maître d'adopter un nouveau compagnon. Le délai dépend en réalité de chaque personne, mais aussi de la façon dont le chien ou le chat disparu est décédé.

 

Dans le cas d'une maladie longue ou de la mort naturelle d'un vieux chien ou d'un chat âgé, le maître est d'abord passé par une phase de pré-deuil : il a vu l'animal décliner et l'a accompagné jusqu'à la fin du mieux possible. Parfois, c'est même lui qui a fini par décider d'euthanasier son chien ou d'euthanasier son chat pour abréger ses souffrances. Une telle configuration peut parfois atténuer un peu le chagrin de la disparition.

 

Mais dans le cas d'un décès prématuré (chien ou chat victime d'un accident, d'un empoisonnement, etc.), cette phase de pré-deuil est inexistante, et le choc est tel qu'il vaut mieux ne pas adopter un nouvel animal tout de suite.

 

À chacun donc de juger lui-même si et à quel moment il se sent prêt à se lancer dans une nouvelle aventure.

 

Une fois la décision prise, pour ne pas tomber dans le piège de "l'animal de remplacement", il est conseillé de choisir un chien ou un chat physiquement différent du disparu : une autre race de chien ou race de chat, une couleur de robe du chat différente, une autre taille (choisir une race de chien de petite taille ou au contraire une race de chien de grande taille), un autre sexe, etc. La différence d'anatomie du chien ou du chat nouvellement adopté contribue à établir une barrière mentale entre les souvenirs que l'on a de l'ancien, et ceux que l'on va créer avec le nouveau.

Dernière modification : 11/10/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager