Balèze ? Non, obèse !

07/03/2007


Le poids des chiffres !
Si les obèses sur deux jambes augmentent, ceux sur quatre pattes font de même avec des chiffres de plus en plus inquiétants. En effet, ce n’est pas une évidence, à première vue, mais près de 40 % des chats et chiens sont touchés par ce véritable problème. Résultat : de plus en plus de visites chez le véto et le marché des produits light qui fait un bond en avant avec une progression en moyenne de 35 % par an. Une manne pour un fabricant d’aliments pour animaux comme Hill’s qui organise même chaque année un concours de minceur. Un problème, en revanche, pour les propriétaires qui souvent ne savent pas quoi faire. Enfin, un dilemme voir une prise de position pour certains qui pensent que le problème de suralimentation des animaux est indécent par rapport a celui de la faim dans le monde, les problèmes de « mal bouffe » et de « trop » de bouffe étant souvent étroitement liés.