Tiffany

Tiffany

Noms d'origine : Asian Semi-longhair ou Tiffanie
Standard : Standard LOOF – Asian, Burmese anglais, Burmilla

Partager
 

Caractéristiques du Tiffany

Durée de vie moyenne
16 ans et 2 mois
Poids de la femelle
De 3.5 à 5 kilos
Poids du mâle
De 5 à 7 kilos
Taille
De 20 à 25 cm

Informations sur le Tiffany

Mariage de convenance ou bien Roméo et Juliette félins ? L’histoire des origines du Tiffany (ou Asian à poil mi-long) diffère légèrement d’un passionné à l’autre. Tous s’accordent cependant à dire que les tous premiers chatons Tiffany sont nés des amours d’un Burmese européen et d’un Persan chinchilla en Angleterre en 1981, dans l’élevage de la baronne Miranda von Kirchberg. Que ce croisement ait ou non été volontaire, la beauté des chatons qui en furent issus incita la baronne à renouveler l’expérience et à lancer un programme d’élevage pour obtenir des Burmeses argentés, plus connus aujourd’hui sous le nom de Burmilla. Certains chatons obtenus avaient une couleur ne correspond pas aux critères du Persan chinchilla, ou bien leur robe était trop longue. Qu’à cela ne tienne : ils devinrent respectivement les fondateurs des races Asian et Tiffany.

 

Du fait de sa création relativement récente, beaucoup de personnes confondent le Tiffany (orthographié Tiffanie au Royaume-Uni) avec un Burmese américain à poil long ou encore avec le Chantilly, son lointain cousin d’Amérique. La confusion a d’ailleurs longtemps persisté même aux Etats-Unis : au-delà de leur ressemblance physique, les deux races se sont développées à des périodes proches, et ont partagé le même nom jusqu’en 1992. Pour limiter les risques de vente de « faux Tiffanys », seuls les chats étant issus de croisements entre des Burmese anglais, des Persans chinchillas, des Asians ou encore d’autres Tiffany sont aujourd’hui autorisés à être enregistrés en tant que Tiffany.

 

Malgré ces efforts, les difficultés à identifier précisément les origines du Tiffany rendent difficile sa reconnaissance en tant que race à part entière. A l’exception de l’Australian National Cats (ou ANCats), qui a reconnu la race en 1999, et du Governing Council of the Cat Fancy britannique (reconnaissance en 2003), les autres associations félines majeures, à l’instar par exemple du LOOF en France, considèrent le Tiffany comme une simple variante à poil long du Burmese.

 

Quel que soit le nom ou le statut attribué à ce chat, ses représentants sont particulièrement présents en Australie, au Royaume-Uni (son pays d’origine) ainsi qu’au Canada et aux Etats-Unis.

Le Tiffany est une boule de muscles enfouie sous une fourrure soyeuse. Nombre de personnes s’accordent d’ailleurs à dire qu’il a la stature d’un Burmese avec des poils longs. Son corps, de taille moyenne, est plus léger qu’il ne paraît. Ses pattes sont fines et proportionnées par rapport au corps, avec les pattes postérieures plus hautes que les pattes antérieures. La queue est modérément épaisse à la base et s'effile vers un bout arrondi, comme une plume. Si on la ramène sur le corps, elle doit atteindre les épaules du chat. Les femelles sont en général plus menues que les mâles.

 

La tête est de taille moyenne, mais doit cependant être assez haute, avec un dessus de crâne arrondi. D’une forme plutôt triangulaire, le visage présente des pommettes larges, des joues compactes, avec un stop marqué et un menton délicat sans protubérance. La truffe est droite, ni trop courte, ni trop longue. Les yeux sont grands, obliques et bien espacés. Leur couleur peut varier du doré à l'ambre vert. D’autres couleurs d’yeux sont admises en fonction de la couleur de la robe du chat, mais les yeux vert franc sont considérés comme une faute par les standards, quelle que soit la couleur de robe associée. Les oreilles sont fines, grandes et légèrement inclinées vers l'avant, de taille modérée. Elles sont bien écartées sur le crâne et s'arrondissent à la pointe. Il peut y avoir une taroupe à l'intérieur, et de discrets plumets sont acceptés.

 

Enfin, le Tiffany présente une robe dense, avec un sous-poil généralement blanc, mais suffisamment fin pour éviter les problèmes de nœuds récurrents sur les chats à poil long. Le poil de couverture quant à lui est fin, soyeux et lustré, et forme une collerette sur le cou et les épaules. Il se couche le long de l'échine et s'allonge sur la culotte, sous le ventre et sur la queue. Les marques tabby fantômes chez les adultes non agoutis sont pénalisantes, sauf pour les chatons ou les chats de couleur orange.


Perdant assez peu ses poils, il est particulièrement recommandé en cas d’allergie aux chats.

Le Tiffany existe dans une grande diversité de couleurs. Les motifs de robes (patrons) autorisés sont identiques à ceux du Burmese et de l'Asian : le solid, le tabby, l’argent, le tiqueté et le fumé.

 

Aucun de ces traits n’est favorisé ou plus recherché qu’un autre dans les concours de beauté pour chats.

Au premier abord, le Tiffany est défini par ses propriétaires comme un chat « aristocratique » : raffiné, sociable, paisible, avec souvent un air digne. Sous ses airs calmes se cachent toutefois une énergie et une curiosité héritées de ses ancêtres orientaux.

 

Modérément actif, mais suffisamment facétieux pour apporter de l’animation dans n’importe quel foyer, le Tiffany est très proche de ses maîtres. Il n’hésite d’ailleurs pas à réclamer sa part de câlins et d’attention avec force ronronnements et miaulements, ainsi qu’à bavarder avec les différentes personnes de la famille sans raison particulière. Toutefois, il sait également se faire discret dans les moments où son maitre souhaite vaquer en paix à ses occupations.

 

Peu agressif et s’adaptant facilement à de nouveaux environnements, il se montre également amical envers les autres animaux de la maison et les étrangers, à partir du moment où ces derniers respectent ses moments de tranquillité. Toutefois, certains individus ont tendance à se montrer jaloux de leurs congénères, si ceux-ci s’approchent un peu trop de leur maître favori. Attention dès lors aux possibles bagarres !

 

En dehors de ces cas exceptionnels de jalousie, le tempérament affectueux du Tiffany et ses caractéristiques d’ensemble en font une race de chat adaptée pour des enfants, mais aussi une race de chat recommandée pour les personnes âgées solitaires.

 

Chat d’appartement, le Tiffany se révèle cependant un infatigable joueur une fois la partie commencée. Gare aux objets fragiles qui se trouveraient sur son passage au cours de ses séances de jeu ! Pour canaliser son trop plein d’énergie, un arbre à chat et des jouets pour chat sont indispensables. Son intelligence et l’attachement qu’il porte à son maître permet également à ce dernier de tâcher d’apprendre des tours et des ordres à son chat, comme par exemple rapporter un jouet.

Grâce à ses métissages multiples, le Tiffany possède un bassin génétique diversifié qui le rend plutôt résistant aux maladies dont pourraient souffrir ses ancêtres. Son espérance de vie moyenne est estimée aux alentours de 17 ans, comme son cousin le Burmilla, sous réserve bien sûr d’une alimentation et de soins quotidiens adaptés.

 

Toutefois, si on souhaite faire reproduire son chat, il est important de le faire dépister pour la polykystose rénale de type récessif, d’autant plus s’il possède un ancêtre Persan. Avant toute éventuelle acquisition auprès d’un éleveur de Tiffany, il est possible – s’il ne le fait pas spontanément, comme cela devrait normalement être le cas - de lui demander de fournir les résultats de dépistage des parents et du chaton. Faire dépister le chat coûte entre 45 € et 75€.

 

Par ailleurs, les chatons de certaines lignées peuvent présenter d'importantes hernies ombilicales, qui nécessitent un acte de chirurgie bénin pour y remédier.

Le Tiffany doit être brossé quotidiennement pour éviter l’apparition de nœuds au niveau de l’arrière-train. Néanmoins, contrairement à certaines races de chat à poil long, il perd très peu de poils, même en période de mue, ce qui en fait une race de chat hypoallergène. La fréquence de brossage du pelage du chat n’a pas forcément à être intensifiée dans ces moments.

 

Par contre, il est nécessaire d’examiner régulièrement ses oreilles. En effet, il produit un peu plus de cérumen que la moyenne, sans pour autant être plus efficace à le nettoyer. Il est donc important de l’aider dans cette tâche, pour éviter les infections comme les otites du chat.

Le Tiffany étant un chat gourmand, il est recommandé de faire attention à la quantité et la qualité de son alimentation, pour éviter tout problème d’embonpoint voire obésité du chat. La vigilance est d’autant plus de mise que son poil mi-long peut facilement camoufler ses rondeurs.

Un chaton Tiffany mâle non castré se négocie entre 400 et 1.500 euros, selon sa lignée. Le prix d'un chaton Tifanny femelle est légèrement plus élevé, mais ne va toutefois pas au-delà de 1.600 euros.

Avis & conseils Tiffany

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race féline !

Vous connaissez bien les Tiffany, ou possédez vous-même un Tiffany ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer