Somali

Somali

Autres noms : Abyssin à poil long
Standard : Standard LOOF – Somali & Abyssin

Partager
 

Caractéristiques du Somali

Poids
De 3.5 à 5,5 kilos
Taille
30 cm

Informations sur le Somali

Cette race est la version à poil long de l'Abyssin, due au gène récessif dont ce dernier est porteur. 

 

Depuis longtemps, dans les portées d'Abyssin, d'ailleurs de type beaucoup plus substantiel que celui d'aujourd'hui, apparaissent des chatons à poil doux et mi-long. Mais les éleveurs félins les considéraient comme sans intérêt et les écartaient de la reproduction. Le gène responsable du poil mi-long aurait été introduit par croisement entre l'Abyssin et des chats à poil long (Persans ou Angoras). 

 

Au Canada, ce n'est que dans les années soixante, que les éleveurs Don Richings, Mary Mailing et le juge Ken Mac Gill s'intéressèrent à ces nouveaux chats. 

 

En 1967, l'éleveuse américaine Evelyn Mague réussit à fixer le caractère poil mi-long chez l'Abyssin. La nouvelle race fut baptisée Somali, en référence au pays voisin de l'Ethiopie, berceau supposé de l'Abyssin

 

E. Mague créa la chatterie Lynn Lee's et le premier Club de race aux Etats-Unis. Elle exposa le premier Somali en 1972. 

 

La C.F.A. reconnaît la race en 1978. Lynn Lee's Picasso et Lynn Lee's Pearl, deux Somali provenant de la chatterie d'E. Mague, arrivèrent en France en 1979. La F.I.Fe homologua la race en 1982. 

 

Ce chat est très prisé par un public toujours plus nombreux. 

Le Somali est de type médioligne (foreign) et dispose d'un corps bien équilibré, agile et musculeux. Les pattes sont longues et la queue touffue.

La tête est bien dessinée, légèrement pointue, avec une expression "souriante". Les yeux, obliques, sont plantés en amande et cerclés de sombre, inscrits dans un anneau de pelage clair. Ils peuvent être de couleur ambre, noisette ou verte, d'une couleur intense et le plus foncé possible.

La robe de ce chat est dense, mais fine et douce. Les poils sont couchés sur l'épine dorsale.

 

Les chatons naissent presque bicolores: foncés sur le dessus et clairs sur les parties déclives. Le ticking ne se met en place que très progressivement. De même, la longueur et l'aspect définitifs du pelage ne seront atteints qu'au cours de la deuxième année. 

Standard LOOF – Somali & Abyssin (12.06.2009)



TETE = 30 points

Profil = 5

Museau = 5

Crâne = 5

Oreilles = 5

Forme des yeux = 5

Encolure = 5



CORPS = 35 points

Torse = 10

Pattes et pieds = 10

Ossature = 5

Queue = 5

Musculature = 5



ROBE ET TEXTURE = 10 points



COULEUR ET MOTIF = 25 points

Couleur = 10

Ticking = 10

Couleur des yeux = 5



Robes reconnues :

Catégorie : traditionnelle

Divisions : tabby (motif ticked tabby uniquement), silver/smoke (motif ticked tabby uniquement)

Couleurs : toutes



NB : le brown ticked tabby est appelé lièvre, le cinnamon ticked tabby est appelé sorrel.



Mariages autorisés :

Abyssin X Abyssin

Somali X Somali

Abyssin X Somali



Introduction

L' Abyssin est une race de chat connue depuis fort longtemps dont l'origine est mystérieuse et controversée. Le Somali est la variété à poil mi-long de l' abyssin. Ils doivent être d'apparence royale. De taille moyenne, les mâles sont proportionnellement plus grands que les femelles. Bien musclés, l' Abyssin et le Somali sont souples et agiles comme une panthère et montrent un vif intérêt pour ce qui les entoure. Leur robe tiquetée a une qualité qui réfléchit la lumière. Du fait de la longueur de son poil, le Somali peut paraître un peu plus lourd qu'il ne l'est en réalité.



Tête :

En forme de triangle adouci, la tête présente des contours arrondis sans aucune ligne droite, de face comme de profil. Le profil est une succession de courbes très douces : crâne légèrement arrondi, front légèrement bombé, légère déclivité concave entre le front et le nez, sans cassure. Le nez ne doit pas être trop long. Un léger renflement, s’il n’apporte ni cassure ni courbure trop marquée, n’est aucunement une faute. La longueur de la tête doit être proportionnée au reste du corps. La tête est portée fièrement sur une encolure élégante.



Museau :

De face comme de profil, le museau présente des contours légèrement arrondis. Il n’est ni pointu ni pinché. Le menton est plein. Formant de douces courbes, il n’est ni fuyant ni projeté en avant. Des bajoues sont permises chez les mâles adultes. La truffe est cerclée d’une ligne en harmonie avec la couleur de base. Les lèvres doivent également être pigmentées de cette même couleur.




Yeux :

Brillants et expressifs, les yeux sont grands. En forme d’amande, leur ouverture n’est ni orientale ni ronde. La couleur admise va du jaune au noisette en passant par le vert dans toutes les nuances à condition qu’elle soit uniforme. Les yeux sont soulignés d’un trait de maquillage «à la Cléopâtre», de la couleur de base de la robe, lui-même entouré d’une zone de coloration plus claire. Au-dessus de chaque oeil, une courte ligne verticale, comme un trait de crayon, coupe cette zone claire.



Oreilles :

Grandes, en alerte et modérément pointues, les oreilles sont en forme de coupe avec une base bien évasée. Pointées vers l’avant, elles sont placées comme si le chat "écoutait". Moyennement écartées, de façon à ce que les oreilles ne soient ni parallèles ni verticales, leur point d’accroche inférieur doit être assez bas, cependant moins que chez les chats de type « oriental ». Les poils sur les oreilles sont courts et couchés, si possible avec du tipping. Chez le Somali, l’intérieur des oreilles est bien fourni. L’empreinte de pouce typique des chats agoutis est souhaitée sur l’extérieur de l’oreille. Elle est davantage visible chez les chats de couleur foncée que chez ceux de couleur claire.



Encolure :

Assez longue et gracieuse, l’encolure est légèrement arquée.



Corps :

De format foreign, le corps est moyennement long, souple et gracieux, avec une musculature bien développée. Il est ferme au toucher et élégant, jamais massif. La cage thoracique est légèrement arrondie, les côtes ne devant pas être plates. Le dos est légèrement arqué comme si le chat était prêt à bondir.



Pattes :

Proportionnellement minces par rapport au corps, les pattes sont longues, bien musclées et droites.



Pieds :

Petits, ovales et compacts. Debout, l’ Abyssin et le Somali donnent l'impression de se tenir sur la pointe des pieds. La couleur des coussinets doit être en harmonie avec la couleur de base.



Queue :

Assez épaisse à la base, la queue est relativement longue, tout en restant en proportion avec le corps. Elle est relativement effilée chez l’ Abyssin et en panache chez le Somali.



Robe et texture :

Chez l’ Abyssin, la robe est élastique au toucher, qualité que l’on nomme «résilience», brillante et fine. Courte, elle doit cependant avoir une longueur suffisante pour que chaque poil puisse présenter au moins quatre bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking. La robe, bien couchée sur le corps, est plus longue sur l'épine dorsale, se raccourcissant graduellement sur la tête, les flancs et les pattes. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe de l’ Abyssin, à la fois soyeuse et élastique.

Chez le Somali, la robe est mi-longue, assez couchée sur le corps. Elle est plus courte sur les épaules et l’épine dorsale, s’allongeant graduellement sur les flancs. La collerette et les culottes sont bien fournies. Le souspoil ne doit pas être laineux.



Couleur et ticking :

La couleur de la robe est une qualité essentielle de l’ Abyssin et du Somali. Elle ne doit en aucun cas être terne mais, au contraire, être la plus contrastée possible. La robe de l’ Abyssin et du Somali semble dotée à cet effet d’une qualité rayonnante qui renforce l’intensité de sa couleur. Chaque poil doit présenter au moins quatre bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking, sauf sur les poils du ventre, de la poitrine, du cou, de l’intérieur des pattes, et du dessous de la queue qui ne sont pas tiquetés. La pigmentation de ces zones doit toutefois être homogène. Pris en allant de la peau vers son extrémité, les poils tiquetés doivent commencer par une bande claire et se terminer (partie distale) par une bande foncée. L’ Abyssin et le Somali étant des chats tabby, leurs pâtons, leur menton et le haut de leur gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche. On remarquera une bande de couleur plus sombre sur l’épine dorsale et la queue, qui accentue le «look» sauvage de l’ Abyssin et du Somali. Des «semelles», c’est-à-dire une coloration plus foncée à l’arrière des pattes, sont appréciées.



Silver :

Le motif est le même que chez les chats non silver, mais la couleur plus claire située entre les bandes de la couleur de base est remplacée par une nuance la plus argentée possible. Les ombres roussâtres, appelées «rufisme», même si elles ne sont pas désirées, ne doivent pas être trop lourdement pénalisées, surtout si elles sont localisées le long de la colonne vertébrale.



Condition :

Chat alerte et vif, ni maigre ni obèse.




Pénalités :

Fautes de couleur :

Chez les non-silver : Ton froid, gris, sableux ou terne. Couleur blanche s’étendant jusqu’à la gorge. Sous-poil d'une couleur incorrecte (par exemple : gris chez un lièvre ou un sorrel).

Chez les silver : Présence franche de rufisme, sous-poil jaunâtre au lieu d’être blanc pur.

Pour toutes les couleurs : Un à deux colliers ouverts, marques tabby ailleurs que sur la tête. Couleur des yeux irrégulière et non franche chez les adultes.



Fautes de ticking et de motif :

Taches ou zones non tiquetées ailleurs que sur la gorge, le ventre, l'intérieur des pattes et le dessous de la queue ; manque d’uniformité dans le ticking. Robe pelucheuse ou laineuse. Tête ronde, avec un stop marqué ou un profil droit. Queue en fouet.



Refus de tout titre

Couleur blanche s’étendant au-delà de la gorge (pour les chats non silver).

Tache blanche, collier fermé ou présence de plus de deux colliers ouverts, chat non agouti.

Ticking inversé (la partie distale du poil étant claire au lieu d’être foncée) sur le corps.

Coussinets décolorés.

Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.


Sous une timidité apparente, c'est un chat intelligent et parfois capable de hardiesse. Très alerte, vif et actif, il n'est pas pour autant exubérant. C'est un compagnon charmant, dont le comportement est souvent comparé à celui d'un petit renard.

 

Tendre et très affectueux, il réclame beaucoup d'attention, mais serait moins possessif que l'Abyssin. Bien qu'il craigne un peu le froid, le Somali ne supporte pas l'enfermement et, de ce fait, n'aime pas trop la vie en appartement. Grand chasseur, un jardin lui convient bien. 

L'entretien de sa fourrure nécessite seulement un brossage hebdomadaire. En période de mue, il sera quotidien. 

Trouvez un élevage de Somali près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Somali ou organiser une saillie entre Somali ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Somali

Hello !! J'adore cette race ! Que c'est beau, un abyssin...
Perso, je trouve que c'est le plus beau chat du monde après le chat "angora". Voilà voilà !!
Mici!

   
Par Lucile
  • Somali

    Bonjour, J'aimerais savoir si quelqu'un possède un chat de la race des Somalis sur ce forum, SVP. Car, je trouve ce chat magnifique et j'ai lu tout et son contraire sur le... Lire la suite