Siamois moderne

Siamois moderne

Nom d'origine : Wichianmat
Standard : Standard LOOF – Siamois, Oriental, Balinais, Mandarin

Partager
 

Caractéristiques du Siamois moderne

Poids
De 3 à 5 kilos
Taille
30 cm

Informations sur le Siamois moderne

On trouve des traces de cette race très ancienne, originaire de Thaïlande, dans des poèmes ou des manuscrits indigènes datant de 1350 et provenant d'Ayuthia, alors capitale du Siam. La variété Seal Point, connue sous le nom de Chat Royal du Siam, était alors sous la protection des rois et hauts dignitaires.

 

Il faut également noter que le naturaliste allemand Pallas a décrit, au début du XIXeme siècle, des chats blancs avec des extrémités sombres en Asie Centrale. 

 

Deux Siamois, d'origine inconnue, ont été présentés avec succès au Crystal Palace de Londres en 1871. 

 

En 1884, sir Owen Gould, consul d'Angleterre à Bangkok, ramène dans son pays le couple Pho et Mia. Les deux chats étaient porteurs d'un strabisme très prononcé et d'une queue tordue caractéristique des chats du Sud-Est asiatique.

 

Du mariage de Pho et Mia, naquirent les premiers champions couronnés en 1885. La même année, Auguste Pavie, diplomate, rapporta également deux sujets de Bangkok en France. 

 

En 1889, H. Weir publie "Our Cats and all about them", dont un chapitre traite du Siamois. A Paris, en 1893, M. Oustalet, professeur au musée d'histoire naturelle, rédigea une communication relative aux "Chats de Siam" ramenés par la belle-fille du président Carnot. 

 

Le premier standard fut établi par le G.C.C.F. en 1892. Le premier club de race, le Siamese Cat Club, fut créé en Angleterre en 1901. Le Siamois "royal" débutait une belle carrière.

 

Les premiers Siamois furent introduits aux Etats-Unis en 1890. La race jouit d'une très grande popularité depuis 1920.

 

La morphologie actuelle de ce chat est éloignée du type d'origine, qui était plus massif, plus rond. Strabisme, queue nouée et même des yeux verts étaient admis.

 

Depuis, la sélection guidée par une certaine esthétique a affiné ses traits. La tête est devenue triangulaire, la queue sans noeud et donc plus longue, et le strabisme du chat a été, en partie, éliminé.

 

Le Siamois est de type longiligne (oriental), doté d'un corps élancé et haut sur pattes, avec des pieds fins et ovales.

 

Les oreilles sont larges et triangulaires et, vues de face, forment avec le visage un triangle bien marqué. Le nez est long et droit. Le cou est long et mince.

Les yeux en amande sont obliques et portent une expression vive et intelligente. Couleur : bleu clair brillant.

La robe est très courte, fine et lustrée. Elle est plaquée au corps. Le patron caractéristique du Siamois impose le masque, les pattes et la queue de couleur sombre.

Standard LOOF – Siamois, Oriental, Balinais, Mandarin (06/12/2009)



TETE = 30 points

Profil = 6

Forme et longueur = 6

Menton = 3

Oreilles = 7

Forme et Placement des Yeux = 8


CORPS = 30 points

Taille, structure, musculature = 15

Cou = 3

Queue = 6

Pattes et pieds = 6


ROBE = 15 points

Texture = 8

Longueur = 7

COULEUR = 15 points

Robe = 10

Yeux = 5


CONDITION ET EQUILIBRE = 10 points


Robes reconnues :

Catégorie : traditionnelle (pour l’oriental et le mandarin), point (pour le siamois et le balinais)

Divisions : solide, tabby, silver/smoke, solide et blanc, tabby et blanc, silver/smoke et blanc

Couleurs : toutes



Mariage autorisé :

Siamois X Siamois

Siamois X Balinais

Siamois X Oriental

Siamois X Mandarin

Balinais X Balinais

Balinais X Oriental

Balinais X Mandarin

Oriental X Oriental

Oriental X Mandarin

Mandarin X Mandarin




Introduction :

Le Siamois est une race très ancienne originaire d’Asie du Sud-Est. Elle a été sélectionnée par les éleveurs anglais dès la fin du XIXe siècle.

Il est à l’origine de 4 variétés de chats de type oriental qui diffèrent par la longueur du poil et le patron coloré :

le siamois : poil court, colourpoint;

l’oriental : poil court, entièrement coloré;

le balinais : poil mi-long, colourpoint;

le mandarin : poil mi-long, entièrement coloré.

Le Siamois, l’Oriental, le Balinais et le Mandarin sont des chats longilignes, élégants, sveltes et bien musclés. Combinant harmonieusement une ossature fine et une musculature souple et ferme, ce sont des chats athlétiques aux lignes fluides.

Ces chats doivent être parfaitement équilibrés, l’harmonie générale ne devant pas être altérée par la présence d’une caractéristique morphologique extrême isolée.

Dotés d’une forte personnalité, ils sont vifs et bavards.



Tête :

Vu de face, la tête, de taille moyenne, est longue et triangulaire. Le crâne et le front sont plats ou légèrement arrondis.

On accepte trois types de profil : parfaitement droit, légèrement convexe ou en deux plans, le plan du front prolongeant le plan du nez sans cassure.

Les joues sont plates. Des bajoues sont autorisées chez les mâles adultes.



Museau :

Vu de face, le nez s’inscrit dans le triangle de la tête, sans pinch. L’extrémité du nez ne doit pas être étroite.

De profil, le nez est long et droit. Les mâchoires sont moyennes. Le menton est ferme, en ligne avec le bout du nez.



Yeux :

De taille moyenne, les yeux sont de forme orientale. En amande et bien espacés, ils sont inclinés vers le nez en harmonie avec le triangle de la tête. La couleur des yeux est du bleu le plus intense possible chez le siamois et le balinais, et du vert le plus intense possible chez l’oriental et le mandarin. Les yeux impairs (vert et bleu) sont acceptés chez les particolores. Les yeux impairs et les yeux bleus sont acceptés chez les Orientaux blancs.



Oreilles :

Grandes, larges à la base, bien espacées, les oreilles prolongent le triangle de la tête.



Encolure :

Longue, fine et élégante, l’encolure dégage bien la tête des épaules.



Corps :

De type oriental et de taille moyenne, le corps est long, tubulaire et ferme. Il se révèle d’une densité étonnante quand on le manipule. Il est athlétique et élancé avec une musculature ferme et souple. Les épaules et les hanches sont de même largeur. L’ossature est fine.



Queue :

Elle est en harmonie avec la longueur du corps et la hauteur des pattes.

Siamois et Oriental: en forme de fouet, la queue longue et fine se termine en pointe.

Balinais et Mandarin : longue et fine, la queue est fournie et portée avec légèreté comme une plume d’autruche.



Pattes :

Longues et élégantes, les pattes sont en harmonie avec la longueur du corps. Leur ossature est fine et leur musculature ferme.



Pieds :

Ils sont ovales et petits.



Robe :

Siamois et Oriental : Très courte, très serrée, lustrée, la fourrure est bien couchée sur le corps. La texture en est fine et soyeuse.

Balinais et Mandarin : Mi-longue et fine, la fourrure est soyeuse et couchée sur le corps. Il n’y a pratiquement pas de sous-poil. La robe est plus courte sur les épaules et
va en s’allongeant sur les flancs. Les culottes et la queue sont bien fournies. Il ne doit pas avoir de collerette.



Couleur:

Le Siamois et le Balinais sont des colourpoint. Il doit donc y avoir un contraste net entre la couleur des points, qui est la plus homogène possible, et celle du corps qui est uniforme.
L’absence de marques fantômes est souhaitée, avec toutefois une tolérance chez les chats tabby.
Il doit être tenu compte de l’effet de l’âge et de la couleur de base sur l’évolution du patron colourpoint : les points sont souvent incomplètement développés chez le chaton, surtout dans les teintes diluées, tandis que des ombres plus foncées sur le corps d’un chat mature sont normales.



Condition :

Ni gras ni maigre, sa finesse ne doit pas être confondue avec de la maigreur.



Tolérances :

Siamois et Oriental :

Le Siamois variant (issu d’un Balinais ou d’un Mandarin) a une fourrure plus longue et une texture plus "mousseuse".

Balinais et Mandarin :

Développement incomplet de la fourrure chez les chats de moins de 12 mois.

Siamois et Balinais :

Masque incomplet, lunettes, marques fantômes sur la queue et les flancs chez les chatons et les jeunes adultes jusqu’à l'âge de 12 mois.

Oriental et Mandarin :

Marques tabby fantômes sur la queue et les flancs chez les chatons et les jeunes adultes jusqu’à 12 mois.



Pénalités :

Corps court ou massif, pattes courtes, ossature lourde.

Tête ronde et large. Museau court.

Cassure dans le profil. Pinch.

Manque de menton ou menton proéminent.

Yeux petits, ronds ou insuffisamment inclinés.

Siamois et Oriental : Fourrure longue, rêche ou grossière.

Balinais et Mandarin : Fourrure courte, rêche ou grossière. Absence de panache à la queue.

Siamois et Balinais : Taches foncées sur le ventre et/ou les flancs.

Manque de pigmentation des points.

Brindling, c’est-à-dire présence de poils blancs dans les points.

Masque étendu à toute la tête.



Refus de tout titre :

Taches blanches sauf chez les particolores.

Coussinets ou nez dépigmentés.

Toute anomalie de la queue.

Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.

Siamois et Balinais : Couleur des yeux autre que bleu.

Oriental et Mandarin : Yeux or ou cuivre.

Balinais et Mandarin : présence de sous-poil (robe double).

Seal Point
La robe est couleur faon (beige chaud). Les points s'assombrissent presque jusqu'au noir sur le nez et les oreilles. La truffe et les coussinets sont d'une couleur brune coordonnée.

Chocolate Point
Certains Seals sont naturellement plus clairs que d'autres. C'est en développant cette particularité que l'on a obtenu cette variété. Le corps est ivoire. Les extrémités sont plus proches du chocolat au lait que du brun intense du Seal Point.

Blue Point
Première variété à avoir été reconnue, cette dilution du Seal se distingue par sa couleur de corps blanc glacé, avec à peine quelques reflets de la couleur brun bleuté des points.

Cream Point (Crème Point)
Dilution du Red Point, la tonalité crème sur crème produit une différence extrêmement subtile. Les points babeurres juste plus intenses se distinguent à peine sur la robe ivoire. Truffe et coussinets roses.

Lilac Point (Frost Point)
La robe est teintée de blanc cassé qui se fond dans le bleu-gris glacé, d'où l'appellation de "frost" (glacé, en anglais). Cette couleur de point comprend une touche de lavande, qui s'harmonise avec le rose lavande de la truffe et des coussinets.

Red Point
C'est l'introduction du gène orange qui a permis la réalisation de cette variété. Les points sont d'un roux tirant sur l'or. La robe est ivoire. La truffe et les coussinets sont roses.

Tabby Point (Lynx Point)
Il en existe de nombreuses variétés. Aux USA, seules les couleurs de points traditionnelles sont acceptées : seal, bleu, chocolat et lilas.

Tortie Point
Comme pour tous les Siamois, la principale exigence est que les points doivent contraster avec la couleur du corps.

Le Siamois, "prince des chats" (F.Méry), est peut-être le plus extraverti de nos chats domestiques.

 

En 1955, des Siamois caricaturés apparaissent dans le film de Walt Disney, "La Belle et le clochard", les décrivant comme des chats fourbes et méchants. S'il n'est pas possible de savoir si le réalisateur de ce dessin animé aimait ou détestait les Siamois, le mythe demeure encore aujourd'hui.

 

D'un tempérament volcanique, c'est-à-dire imprévisible, et très affirmé, le Siamois peut être excessif en tout. Ce n'est pas un chat placide ni calme. Si on veut une vraie présence, il est parfait.

 

C'est un chat cependant hypersensible, un grand émotif, qui adore la compagnie. Il a horreur de la solitude et ne supporte pas l'indifférence. Si on le néglige, il déprime. De toute façon, il harcèlera son maître de sa voix souvent forte et rauque, et le suivra partout pour qu'il s'occupe de lui.

 

Exclusif, très possessif, débordant d'affection, il peut se montrer jaloux. 

 

Sociable, il aime jouer avec les enfants, mais n'apprécie pas toujours la compagnie de ses congénères. 

 

C'est un chat qui aime la vie en appartement, car il est frileux et apprécie le confort. 

 

La puberté de la chatte est précoce car, dès le cinquième mois, peuvent apparaître les premières chaleurs qui se suivent à peu près tous les quinze jours, sans repos sexuel en automne/hiver. La prolificité est plutôt supérieure à la moyenne de l'espèce. Les chatons qui sont hyperactifs et intrépides devront être soigneusement éduqués.

Le Siamois est prédisposé à certaines maladies de peau :  hypotrichose, leukotrichia (périoculaire), dermatite ou alopécie psychogénique, vitiligo.

 

Il a également une propension à développer une atrophie progressive de la rétine.

L'entretien du pelage se résume à un ou deux brossages par semaine.

 

Pour une exposition, un bain sera donné quelques jours avant.

Il faut être particulièrement vigilant quant à l'alimentation du Siamois, cette race étant prédisposée à développer des allergies alimentaires.

Trouvez un élevage de Siamois moderne près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Siamois moderne ou organiser une saillie entre Siamois moderne ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Siamois moderne

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race féline !

Vous connaissez bien les Siamois moderne, ou possédez vous-même un Siamois moderne ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer