Seychellois

Seychellois

Partager
 

Caractéristiques du Seychellois

Durée de vie moyenne
12 ans
Poids
De 3 à 5 kilos
Taille
De 30 à 35 cm

Informations sur le Seychellois

Le Seychellois est un chat domestique assez rare et d’origine très récente. Au cours des années 80, une généticienne et éleveuse londonienne nommée Patricia Turner voulut lancer un projet de reproduction féline en s’inspirant des caractéristiques d’un chat qui aurait autrefois été endémique aux Seychelles. Elle avait appris l’existence de cet animal à travers ses lectures de journaux de voyage rédigés par des explorateurs ayant visité l’archipel de l’océan Indien. Passionnée par l’élevage des chats de race, madame Turner s’était déjà impliquée, dans les années 60, dans les démarches en vue de l’enregistrement du Scottish Fold – et donc du Scottish Straight – auprès du Governing Council of the Cat Fancy (GCCF), la principale association féline britannique.

Afin de créer le Seychellois, l’éleveuse commença à croiser des Siamois avec des Persans bicolores et des Oriental Shorthairs. Plus tard, des éleveurs débutèrent des croisements entre des Siamois et des Balinais à poils longs au sein de la nouvelle race, ce qui fut à l’origine d’une variété de Seychellois à poils longs ou mi-longs.

Le Seychellois est reconnu par la Fédération Internationale Féline (FIFé), la principale association féline d’Europe, qui l’a autorisé, en 2005, à participer aux championnats organisés sous son égide. Toutefois, étant assez rare, on ne le voit que de façon plutôt occasionnelle dans les expositions félines.

En 2011, la FIFé décida de combiner les conseils de race (Breed Councils) ainsi que les standards du Siamois, du Balinais, de l’Oriental Shorthair et de l’Oriental Longhair. À la fin de 2013, le Seychellois Shorthair et le Seychellois Longhair furent intégrés à ce groupe. L’organisme annonça par la suite qu’à compter du 1er janvier 2016, le Seychellois Shorthair porterait le nom de Siamois (avec du blanc) et que le Seychellois Longhair serait appelé Balinais (avec du blanc).

Au final, le Seychellois demeure une race très confidentielle de par le monde, et se retrouve principalement au Royaume-Uni ainsi qu’en Europe continentale – y compris en France.

Le Seychellois partage un même standard de race FIFé (Fédération Internationale Féline) avec le Siamois, le Balinais, l’Oriental Shorthair et l’Oriental Longhair. De même que le Siamois, il s’agit donc d’un chat de taille moyenne, mesurant environ 30 cm au garrot. Il pèse de 4 à 6,5 kilos à l’âge adulte. Son corps est musclé, gracieux et élancé, et ses pattes sont longues et fines.

 

Ses yeux, en amande et d’un remarquable bleu azur, sont enchâssés dans une tête allongée, de forme triangulaire, et reliée au tronc par un cou étroit. Ce chat dispose d’oreilles plutôt grandes et d’une queue longue, élancée et se terminant en pointe.

 

Son poil est court, à l’exception de la variété descendant du Balinais et de l’Oriental Longhair. Sa fourrure est soyeuse et douce et ses extrémités – face, oreilles, pattes et queue – sont au moins partiellement colorées. Les chatons, comme leurs cousins Siamois, sont blancs à la naissance. Ce n’est qu’au cours des jours et semaines suivants que leurs couleurs apparaissent.

Variations de couleurs

Le Seychellois se présente sous trois variations de couleurs, selon la superficie occupée par les taches blanches sur sa robe. Ces dernières sont le fait du gène piebald, responsable de la présence de taches blanches aléatoires dans le règne animal. Il est présent non seulement chez les chats domestiques – dont le Seychellois -, mais également par exemple chez le chien et le serpent.

Il existe un système de gradation – de 1 à 10 – en fonction de la superficie du corps de l’animal couverte par les taches blanches. Les individus classés « 1 » sont pratiquement tout noirs, tandis que ceux classés « 10 » sont presque tout blancs. Le haut degré de blanc présent chez les Seychellois les classe dans les catégories 7 à 9.

Plus précisément, les trois variations piebald présentes chez le Seychellois sont :

  • Seychellois Septième : le corps est blanc, tandis que la queue est colorée, de même que certaines parties de la tête, du corps et des pattes ;
  • Seychellois Huitième : le corps est blanc, mais de petites surfaces de la tête et des pattes sont colorées ;
  • Seychellois Neuvième : le corps est blanc, la queue est colorée et de petites surfaces de couleur sont présentes sur la tête.

À l’origine, les Seychellois issus du projet de reproduction de l’éleveuse et généticienne britannique Patricia Turner étaient à poil court. Les chats alors utilisés pour les croisements étaient des Siamois, des Persans bicolores et des Oriental Shorthairs.

Une nouvelle variété à poils longs ou mi-longs est plus récemment apparue, lorsque des Balinais ont été incorporés au développement de cette race.

De même que son proche cousin le Siamois, le Seychellois est un chat vif, énergique et très actif. Il adore jouer, sauter et grimper, et apprécie beaucoup de disposer de jouets pour chat et d’un arbre à chats. Comme il est intelligent et curieux, il est recommandé de ranger hors de sa portée les objets précieux, fragiles ou qui pourraient nuire à sa santé.

Le Seychellois est également affectueux et très attaché à son maître. Il a besoin que celui-ci lui rende son affection et lui consacre suffisamment de temps et d’attention ; il faut éviter de le laisser seul trop souvent et trop longtemps. Cela en fait un compagnon idéal pour les personnes vivant seules, sous réserve bien sûr qu’elles soient en mesure de s’en occuper.

Son amour du jeu en fait en outre un chat qui apprécie la présence d’enfants. On doit cependant leur enseigner à ne pas brusquer leur petit camarade, car celui-ci l’accepte plutôt mal. Par ailleurs, le Seychellois s’adapte généralement bien à la présence d’autres animaux de compagnie.

Enfin, le Seychellois est connu pour être très vocal, bien qu’un peu moins que son cousin le Siamois, qui est en outre pourvu d’une voix un peu plus puissante.

Le Seychellois a une durée de vie moyenne d’une douzaine d’années.

 

Comme il s’agit d’une race de chats très récente, on a encore peu de recul sur d’éventuelles prédispositions à certaines maladies, mais il est considéré pour l’heure comme doté d’une bonne santé et ne semble pas être affecté par des maladies héréditaires ou congénitales, contrairement à certains autres chats domestiques.

Le pelage court et dense du Seychellois ne demande pas un entretien particulièrement minutieux.

 

Un brossage du poil du chat effectué de manière hebdomadaire suffit. La – récente – variété à poils longs demande, bien sûr, un entretien plus assidu : il faut compter pour elle environ trois brossages par semaine.

En France, le prix d’un chat ou d’un chaton de race Seychellois est d’environ 1.500 €, qu’il soit mâle ou femelle. Il faut cependant être conscient que, compte tenu de la rareté de la race, ce montant peut grandement varier.

Trouvez un élevage de Seychellois près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Seychellois

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race féline !

Vous connaissez bien les Seychellois, ou possédez vous-même un Seychellois ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer