Ojos Azules

Ojos Azules

Standard : Standard LOOF (NRC)

Partager
 

Caractéristiques du Ojos Azules

Espérance de vie
De 12 à 15 ans
Poids
De 4 à 6 kilos
Taille
30 cm

Informations sur le Ojos Azules

L’histoire de l’Ojos Azules, dont le nom signifie « yeux bleus » en espagnol, débuta en 1984 au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), lorsqu’une famille découvrit une colonie de chats des rues dont certains membres avaient les yeux d’un bleu intense. Leur attention se porta essentiellement sur une chatte de couleur écaille de tortue qu’ils recueillirent et nommèrent Cornflower.

 

Elle fut croisée avec d’autres chats sans lien de parenté et donna naissance à des chatons, dont certains arboraient les mêmes yeux. Plus intense que celle des Siamois, cette couleur bleue n’est pas liée à la couleur de la robe du chat, et le gène qui en est responsable ne cause ni strabisme ni surdité, contrairement à d’autres chats aux yeux bleus.

 

En effet, quelle que soit la race, c’est une absence de mélanine dans l’iris qui fait que l’œil du chat est bleu. Toutefois, la cause de cette absence n’est pas la même ; dans le cas de l’Ojos Azules, c’est un gène jusqu’alors inconnu qui en est à l’origine.

 

C’est la découverte de ce nouveau gène offrant la possibilité d’avoir des chats à la robe sombre et aux yeux bleus, sans pour autant être atteints de strabisme ou surdité, qui amena The International Cat Association (TICA) à reconnaître cette race dès 1991 et à en établir un standard, alors même qu’elle était encore très rare à l’époque. En effet, en 1992, seuls 10 spécimens étaient recensés.

 

Toutefois, des recherches ultérieures démontrèrent que le gène à l’origine des yeux bleus était aussi responsable d’une déformation crânienne pouvant être fatale. Une investigation plus poussée menée par le Dr. Solveig Pflueger, juge et président du comité génétique de la TICA depuis sa création en 1979, confirma le lien. Toutefois, elle découvrit en même temps que le gène est hétérozygote, si bien que ces dangereux problèmes de déformation crânienne peuvent être évités en croisant un individu aux yeux bleus avec un individu aux yeux standards. Cela conduisit à interdire de faire se reproduire deux Ojos Azules.

 

A la même époque, un Ojos Azules fut découvert en Australie, alors même qu’aucun spécimen n’y avait été importé. Ceci amena les éleveurs à penser que cette mutation pouvait apparaître de manière spontanée dans la population de chats domestiques.

 

En France, le LOOF (Livre Officiel des Origines Francaises) établit à son tour un standard pour l’Ojos Azules en 2004.

 

Néanmoins, contrairement à ce que l’on constate souvent, la reconnaissance de la race par des organismes de référence n’entraîna pas son essor : le Ojos Azules continue à rester une des races de chat les plus rares au monde, et le nombre d’éleveurs demeure confidentiel. D'ailleurs, en 2019, aussi bien la TICA que le LOOF retirèrent l’Ojos Azules de la liste des races reconnues.

La caractéristique principale de l’Ojos Azules est, comme son nom l’indique, ses magnifiques yeux d’un bleu intense.

 

Pour le reste, les standards décrivent un corps rectangulaire à l’ossature fine et solide, bien proportionné et souple : il s'agit donc d'un chat de type médioligne (semi-foreign). Les pattes postérieures sont légèrement plus longues que les antérieures et les pieds, ronds ou ovales, sont plutôt petits et délicats. La queue, de longueur moyenne, s’effile jusqu’à l’extrémité.

 

La tête est triangulaire vue de face, avec des pommettes saillantes et un front légèrement bombé de profil suivi d’un léger stop à la naissance du nez. Les oreilles de taille moyenne sont arrondies, tandis que le museau est plutôt carré. Les yeux sont presque ronds et aussi grands que possible. Les yeux impairs sont tolérés, un œil devant être de couleur bleue, et l’autre de couleur verte, or ou cuivre.

 

Le poil peut être court ou moyennement long et a une texture soyeuse et douce. Toutes les couleurs et motifs sont acceptés, hormis le blanc, afin de faire la distinction entre cette race et les habituels chats blancs aux yeux bleus.

 

Le gène responsable des yeux bleus donne généralement aussi des marques blanches sur le bout des pattes, les oreilles et la queue.

Lorsqu’elle reconnut l’Ojos Azules en 1991, la TICA (The International Cat Association) fit dès le premier standard publié la distinction entre deux variétés différentes : l’Ojos Azules à poil court et l’Ojos Azules à poil long, dont la fourrure est moyennement longue.

Standard LOOF (NRC) (01/01/2007)


TÊTE = 35 points
Forme = 5
Yeux = 10
Oreilles = 5
Menton et museau = 5
Nez et profil = 5
Encolure = 5


CORPS = 30 points
Torse = 10
Pattes et pieds = 10
Ossature et musculature = 5
Queue = 5


ROBE ET COULEUR = 25 points
Fourrure = 10
Couleur et motif = 15


EQUILIBRE ET CONDITION = 10 points


Couleurs reconnues
Catégories : toutes
Divisions : particolore
Couleurs : toutes


Mariage autorisé
X Ojo Azules


NRC: les nouvelles races et couleurs peuvent être présentées en exposition mais ne peuvent pas obtenir certificats de titre ni participer aux Best In Show.
Elles sont jugées et peuvent obtenir un excellent si le sujet présenté est d’un mérite suffisant.


Description générale
L’histoire de l’ Ojos Azules a commencé au début des années 1980 par la découverte au Nouveau-Mexique de Cornflower, une chatte écaille de tortue aux yeux bleus. En général, les yeux bleus sont réservés aux chats blancs, aux Siamois et à certains bicolores. Mais des yeux azur chez une chatte tortie, un chat noir ou un rouge, c’était du jamais vu. On décida donc de marier Cornflower avec des American Shorthairs pour savoir si elle transmettait la couleur de ses yeux à ses descendants et on eut l’excellente surprise de constater que c’était bien le cas. Le gène responsable de cette couleur d’yeux inhabituelle étant dominant et indépendant de la couleur de la robe, toutes les combinaisons devenaient possibles. En 1984, la TICA rédigea un premier standard pour cette race inédite.
L’ Ojos Azules est un chat à poil court ou mi-long, de type modéré. Son principal attrait réside dans son regard azur qui lui donne une expression très douce. Il est particulièrement recherché dans les couleurs de robe où les yeux bleus ne sont pas habituels.


Tête : vu de face, la tête forme un triangle équilatéral avec des pommettes saillantes et un pinch prononcé. De profil, le front légèrement bombé est suivi d’un léger stop à la naissance du nez.


Museau : carré, le museau termine le triangle de la tête. Le menton est ferme.


Yeux :presque ronds et aussi grands que possible sans être globuleux, les yeux sont l’élément dominant de cette race. Placés légèrement de biais, ils ne sont pas écartés l’un de l’autre de plus de la largeur d’un œil. La couleur est bleu clair ou gris-bleu, jamais lavande ni turquoise. Chez les chats aux yeux impairs, il y a un œil bleu et un œil vert, or ou cuivre.


Oreilles : de taille moyenne et légèrement arrondies à leur extrémité, les oreilles sont placées relativement haut sur la tête, l’écartement entre les oreilles étant légèrement inférieur à leur base.


Encolure :bien greffée, l’encolure est arquée.


Corps : de format semi-foreign, le corps est bien proportionné, la souplesse devant prévaloir sur la puissance. La hauteur au garrot est à peu près égale à la longueur de l’épaule à la croupe. La poitrine et les côtes sont ovales.


Pattes : les postérieurs, légèrement angulés, sont plus hauts que les antérieurs. L’ossature est assez fine.


Pieds :petits, les pieds sont délicats.


Queue :de longueur moyenne, la queue va en s’effilant légèrement jusqu’à l’extrémité.


Robe et texture :
Poil court : courte à moyennement courte, la fourrure est soyeuse, fine et douce. Les trois types de poils, poil de garde, de jarre et sous-poil, sont présents. La texture est plus dense et mousseuse chez les chats de couleurs diluées.
Poil long : de longueur moyenne, la fourrure soyeuse est de densité moyenne. La collerette et les pantalons peuvent avoir un aspect un peu ébouriffé. La queue est en panache.


Couleur :
Le gène responsable des yeux bleus chez l’ Ojos Azules est aussi responsable de marques blanches sur les parties périphériques du corps (bout des pattes, oreilles, queue). Les chats colourpoints, qui ont les yeux bleus à cause du gène Cs, et les chats bicolores qui ont les yeux bleus à cause du gène S, doivent obligatoirement avoir le bout de la queue blanc pour prouver la présence du gène Ojos.
La couleur blanche, bien qu’acceptée, n’est pas encouragée dans la mesure où on ne peut distinguer les chats Ojos des chats blancs aux yeux bleus ordinaires.


Pénalités
Corps oriental ou massif. Museau pointu. Queue courte. Yeux pâles, délavés, petits ou de forme orientale. Taches blanches sur l'abdomen ou la poitrine chez les chats autres que particolores. Fourrure trop duveteuse ou trop pelucheuse.


Refus de tout titre
Yeux autres que bleus ou impairs. Absence du bout de la queue blanc caractéristique de la race chez les particolores et les colourpoints.
Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.



La rareté de l’Ojos Azules fait qu’il est difficile – voire hasardeux - de tirer des conclusions sur son caractère. Néanmoins, les propriétaires d’un représentant de cette race le décrivent comme un chat affectueux, loyal, intelligent et joueur.

La population d’Ojos Azules n’est pas suffisante pour disposer d’informations fiables sur d’éventuels problèmes de santé propres à cette race.

 

Toutefois, à ses débuts, certains sujets étaient affectés par une déformation crânienne qui s’avéra parfois fatale.

 

Néanmoins, une étude menée ensuite sur le gène spécifique à cette race qui est à l’origine de la couleur de ses yeux a permis d’établir qu’il suffisait d’éviter de faire se reproduire deux individus aux yeux bleus : le gène étant hétérozygote, les chatons nés d’une union entre un Ojos Azules et un autre chat n’ayant pas les yeux bleus sont à l’abri de ce risque de déformation crânienne. De fait, ce dernier est donc désormais éliminé : les spécimens actuels ne souffrent plus de cette malformation potentiellement fatale.

L’Ojos Azules est une race de chat facile d’entretien : un brossage par semaine est suffisant pour éliminer le poil mort.

 

Également une fois par semaine, il convient de vérifier ses dents, ses yeux et ses oreilles, afin d’éviter tout risque d’infection.

 

Enfin, si elles sont trop longues faute de s’user naturellement, il est nécessaire de tailler les griffes de son chat une fois de temps en temps.

L’Ojos Azules s’accommode très bien de la nourriture du commerce, qu’il s’agisse de croquettes ou pâtée pour chat. Des produits industriels de qualité lui fournissent tous les nutriments et vitamines nécessaires à sa bonne santé.

La rareté de l’Ojos Azules fait qu’il est très difficile de se procurer un de ces chats. Les quelques spécimens existant actuellement se trouvent manifestement entre les mains d’éleveurs, et il n’y a pas de chatons officiellement disponibles en vente. 

Suite à l’abandon de l’Ojos Azules par les organismes officiels, certains éleveurs ont décidé d’entamer des travaux de croisements avec d’autres races afin de mettre au monde des chats présentant toutes les caractéristiques de la race, mais avec des yeux bleus.

 

Par exemple, en France, le Registre de Filiation du LOOF suit sur 5 générations le travail de plusieurs éleveurs qui souhaitent créer des British Shorthair aux yeux bleus, nommés British Céleste.

Trouvez un élevage de Ojos Azules près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Ojos Azules

Je suis éleveuse d'Ojos Azules et british, située dans le 77 à Dammarie les Lys.

www.aerlin.fr