Mau arabe

Mau arabe

Autres noms : Arabian Mau

Partager
 Envoyer cette page à un ami

Qualités du Mau arabe

Tempérament du Mau arabe

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Joueur
Peut rester seul
Sociable

Le Mau arabe au quotidien

Mange peu
Miaule peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Mau arabe

Poids
De 3 à 5 kilos
Taille
30 cm

Le Mau arabe : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chat
Pour personne peu disponible
Pour petit budget
Pour une personne âgée

Informations sur le Mau arabe

Le Mau Arabe est une race naturelle très ancienne, présente dans les pays du Golfe depuis plus de 1000 ans. Ce chat du désert vivait dans les immenses déserts de la péninsule arabique, et certains pensent qu’il descend du Chat Sauvage Africain (Felis silvestris).

 

Au fur et à mesure des siècles, le développement de nouveaux hameaux et villages près des points d’eau lui fit perdre une partie de son habitat naturel, et il s’installa peu à peu à proximité des humains, où il lui était plus facile de trouver de la nourriture. De chat de gouttière errant dans les ruelles à la recherche de restes à manger, il est devenu petit à petit animal de compagnie.

 

Cela dit, dans cette partie du monde, la grande majorité des représentants de la race sont des chats des rues, évoluant en liberté dans la ville et s’adaptant à leur environnement. D’ailleurs, au début des années 2000, la ville de Dubaï lança une campagne visant à réduire de 70% la population de chats errant en liberté dans les rues, offrant même une récompense à toute personne en signalant aux autorités.

 

Ceci interpella Petra Mueller, une ex-danseuse et actrice allemande vivant aux Emirats Arabes Unis depuis 14 ans. Elle prit contact en 2004 avec la World Cat Federation (WCF) afin de les alerter de la situation difficile de cette race. Pendant les quatre années qui suivirent, elle en recueillit plus de 50 et se lança dans une étude de la race sur quatre générations afin de satisfaire les demandes formulées par la WCF dans le cadre de la procédure d’acceptation d’une nouvelle race.

 

Son travail aboutit en 2008 lorsque le Mau Arabe fut officiellement reconnu par la WCF, qui lui donna ainsi le droit de participer aux expositions félines organisées sous son égide. Le nom de la race, choisi par Petra Mueller, est un clin d’œil au Mau Egyptien. Mau signifie en effet « chat », et comme cette race était originaire de la péninsule arabique, le nom de Mau Arabe s’imposa rapidement.

 

Les choses n’ont toutefois pas beaucoup évolué, puisque la WCF reste à ce jour la seule association féline d’envergure à reconnaître le Mau Arabe. Ni la Cat Fanciers’ Association (CFA) américaine, ni le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) britannique, ni The International Cat Association (TICA), ni la Fédération Internationale Féline (FIFé) ne lui ont pour l’instant emboité le pas.

 

De fait, si ce chat est très courant dans les pays du Golfe, il demeure pour l’instant très peu répandu dans le reste du monde.

Le Mau Arabe a une morphologie de type médioligne semi-foreign.

 

Son corps dégage une impression de puissance et d’agilité, et est perché haut sur de longues pattes musclées qui se terminent par des pieds ovales. Sa queue est moyennement longue et va en s’effilant.

 

La tête, légèrement plus longue que large, est presque ronde. Les yeux ovales peuvent être de différentes couleurs, le vert et le jaune étant les couleurs les plus courantes. Les oreilles sont longues et pointues afin d’évacuer la chaleur corporelle, ce qui permet au Mau Arabe de résister aux températures extrêmes du désert.

 

Sa fourrure est courte, brillante, rêche au toucher et n’a pas de sous-poil. La robe est généralement red tabby (couleur de base roux clair avec des marques et rayures roux foncé) mais elle peut aussi être noire, blanche, noire et blanche, brun tabby ou encore gris-blanc tabby.

 

Le dimorphisme sexuel est légèrement marqué, le mâle étant plus imposant que la femelle.

 

Enfin, comme c’est une race naturelle et qu’il a tendance à ne se reproduire qu’avec des individus de sa race, son apparence est restée pratiquement inchangée depuis des siècles.

Le standard de la World Cat Federation (WCF) reconnaît 5 variétés de Mau Arabe en fonction de leur robe :

  • blanc uni ;
  • noir uni ;
  • noir et blanc, que ce soit un noir profond avec des marques blanches ou un blanc pur avec des taches noires ;
  • brun tabby : une robe marron claire avec des rayures brun foncé sur le dos ;
  • gris tabby : une couleur blanche pure sur le ventre et les pattes, et du gris clair avec des rayures grises sur le dos, la tête et la queue.

Le Mau Arabe a gardé un caractère indépendant mais sait se montrer affectueux avec sa famille, à laquelle il est très attaché. Ce n’est assurément pas un chat qui aime par-dessus tout venir dormir sur les genoux de son maître ou le suivre à la trace, il montre souvent le bout de son museau afin de quémander une caresse et ne refuse jamais de jouer, que ce soit en allant chercher une balle ou en courant après une souris en tissu.

 

Il s’entend très bien avec les enfants et forme des liens très forts avec eux, dès lors que les présentations sont faites de manière convenable et que les petits ont appris comment se comporter avec un chat.

 

La cohabitation avec les chiens habitués aux chats s’effectue généralement sans encombre, mais on ne peut pas en dire autant de celle avec ses congénères. Si les femelles s’entendent plutôt bien avec les autres chats, les mâles sont très territoriaux, et il peut être compliqué d’en faire vivre deux sous le même toit.

 

Par ailleurs, le Mau Arabe étant resté un chasseur, des petits animaux comme des rongeurs, des oiseaux et autres reptiles risquent fort d’être vus comme des proies. Mieux vaut éviter d’envisager de les faire coexister, sous peine que l’expérience tourne court.

 

Habitué à vivre dans le désert et de ce fait à dormir aux heures les plus chaudes pour éviter le soleil, ce chat est particulièrement actif la nuit. Agile et puissant, c’est un chat très actif qui est capable de sauter même sur des meubles très élevés, et a besoin d’espace pour pouvoir courir : à moins d’avoir un appartement suffisamment grand et beaucoup de temps pour jouer avec lui, il vaut mieux qu’il dispose d’un accès libre à l’extérieur. Habile chasseur, il est probable qu’il ramène souris et oiseaux de ses promenades nocturnes et dépose ses trophées sur le tapis du salon, en offrande pour sa famille.

 

Race de chat intelligente, le Mau Arabe apprécie d’être stimulé mentalement. Les puzzles pour chats et autres casse-tête félins font une excellente occupation pour lui, surtout s’il y a une friandise à la clé.

Le Mau Arabe est une race de chat robuste, qui ne présente pas de risque de santé spécifique connu. En particulier, sa propension à ne se reproduire qu’avec les autres représentants de sa race a permis de garder un patrimoine génétique sans maladies graves.

 

Le plus grand risque pour sa santé reste peut-être l’obésité. En effet, bien qu’il soit actif, son appétit peut devenir la cause d’une prise de poids excessive. Son maître doit donc s’assurer qu’il ne mange pas plus que de raison, et contacter un vétérinaire afin de l’aider à faire maigrir son chat s’il vient à montrer des signes d’embonpoint.

Le Mau Arabe est facile à entretenir, sa fourrure à poil court et sans sous-poil ne nécessitant qu’un rapide brossage hebdomadaire afin d’éliminer les poils morts et conserver son lustre.

 

Pour préserver la bonne santé de son chat, il est conseillé de profiter de ce toilettage pour vérifier que ses dents, ses yeux et ses oreilles ne présentent pas de risque d’infection. Les éventuelles impuretés peuvent être nettoyées à l’aide d’un chiffon humide.

 

Enfin, l’usure naturelle devrait être suffisante pour tailler les griffes de ce chat très actif. Toutefois, si ce n’est pas le cas et qu’elles deviennent trop longues, il convient de les tailler, afin d’éviter qu’il soit gêné.

Le Mau Arabe ne pose normalement pas de problèmes en termes de nourriture et s’accommode parfaitement de la nourriture industrielle pour chats que l’on trouve dans le commerce. Il est toutefois important, comme pour tout chat, de choisir une nourriture de qualité qui lui fournit tous les nutriments dont il a besoin, et de s’assurer que celle-ci est adaptée à son âge et à son niveau d’activité.

 

De son passé d’animal sauvage, le Mau Arabe a conservé une certaine tendance à la gloutonnerie : ne sachant jamais quand sera la prochaine opportunité de se nourrir, il a tendance à manger tout ce qu’il peut. Si son niveau d’activité fait que le risque d’obésité du chat demeure limité, il ne peut toutefois pas être laissé avec de la nourriture à disposition en permanence, contrairement à de nombreuses autres races.

Un chaton Mau Arabe coûte aux alentours de 600 euros, sans qu’on constate de différence de prix majeure entre les mâles et les femelles.

 

Toutefois, ces chats sont extrêmement rares en dehors des pays du Golfe ; le plus souvent, il faut donc en faire venir un de cette région, et donc inclure dans le coût pour adopter un Mau Arabe le prix du transport ainsi que les frais d’importation.

Avis & conseils Mau arabe

Bonjour je suis l'heureuse propriétaire d'une mau arabe. Je l'adore. Je l'ai ramenée de dubai en 2011.elle est toujours en pleine forme elle a entre 8 et 9ans.aux Émirats elle m'a littéralement adoptée. C'est une crème. Un chat qui bouge bien et pas pantouflarde. Elle est très active mais aussi très caline. A la maison elle a 2 copines et 1copain.elle cohabite bien. C'est clairement la dominante.

   
Par Letzelter Delphine