Kanaani

Kanaani

Partager
 
Le Kanaani est une race de chat d’origine assez récente, puisqu’elle a été créée en Israël au cours des années 90. Elle...   Lire la suite

Le Kanaani est une race de chat d’origine assez récente, puisqu’elle a été créée en Israël au cours des années 90. Elle provient de l’hybridation entre des chats domestiques – des Bengal et des Oriental Shorthair – et un petit félin sauvage, le Chat sauvage d’Afrique (Felis silvestris lybica), connu également sous le nom de Chat Ganté. Cette sous-espèce du Chat sauvage, dont l’habitat naturel se trouve en Afrique et au Moyen-Orient, est d’ailleurs considérée comme l’ancêtre du chat domestique.


L’éleveuse qui s’est investie dans la création du Kanaani est Doris Pollatschek, une artiste, potière, sculpteure, graphiste et écrivaine germano-israélienne décédée en 2002. Le nom que cette éleveuse passionnée choisit pour désigner la race qu’elle fit naître est inspiré du mot biblique « Cananéen », un adjectif se rapportant à la région de Cana, au Proche-Orient, occupée aujourd’hui en partie par l’État d’Israël. L’objectif de madame Pollatschek était de produire une race qui ressemble au félin sauvage impliqué dans son projet d’hybridation, tout en ayant le tempérament d’un chat domestique.


Surtout diffusée en Allemagne et en Israël, elle a néanmoins été reconnue par la World Cat Federation (WCF) en 2000. Le standard publié par cet organisme précise qu’avant 2008, les croisements étaient autorisés avec le Chat sauvage d’Afrique, le Bengal et l’Oriental Shorthair. Toutefois, depuis 2008, , les chatons doivent impérativement être issus de deux parents de la race pour être eux-mêmes considérés comme étant des Kanaani.

 

Le Kanaani n’est ni reconnu, ni mentionné par The International Cat Association (TICA), le plus important organisme d’enregistrement de chats domestiques de race au monde. Il en va de même pour les associations félines américaines comme l’American Cat Association (ACA), l’American Cat Fanciers’ Association (ACFA) et la Cat Fanciers’ Association (CFA). Il n’est d’ailleurs pas davantage mentionné par la Fédération Internationale Féline (FIFé), ni par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF), la principale association féline britannique.

 

Depuis le décès de la fondatrice de la race, madame Pollatschek, le Kanaani semble être tombé peu à peu dans l’oubli. Son élevage, la chatterie Ha Jeruschalmi, constituait la référence pour cette race, à tel point qu’il est impératif pour un Kanaani de compter au moins un chat provenant de cet élevage dans son pedigree. À défaut, il ne peut être reconnu comme un Kanaani. Tout acheteur potentiel doit donc se montrer très vigilant sur ce point. De toute façon, il est de manière générale risqué d’adopter un chat de race, a fortiori lorsqu’elle est rare, sans la présentation d’un pedigree du chat en bonne et due forme.


La chatterie Ha Jeruschalmi n’existant plus, se procurer un chaton Kanaani est aujourd’hui extrêmement difficile, et il est encore plus difficile de trouver un éleveur de Kanaani. Il n’y en a d’ailleurs ni en France ni au Canada, si bien que les rares spécimens pouvant être trouvés dans ces pays ont été en fait rapportés de l’étranger.

   Réduire
Voir plus de photos

Apparence

Le Kanaani est un chat domestique de taille moyenne à grande, pouvant peser de 5 à 9 kg à l’âge adulte. Musclé et athlétique, son corps n’en est pas moins élancé et gracieux. Le standard de la WCF stipule que ses jambes longues et fines se terminent par des pattes ovales. Sa queue, assez forte à la base, est longue et effilée.


Le Kanaani est doté d’une tête de forme triangulaire supportée par un cou mince et allongé. Il présente un « M » caractéristique sur le front qui, idéalement, se prolonge en trois à cinq lignes descendant le long du crâne et du cou, et jusqu'à l'épaule. Ses oreilles sont toufues et il a de grands yeux en forme d’amande, bien espacés et disposés légèrement en oblique. Ils sont toujours de couleur verte chez le chat adulte, bien que le vert jaunâtre soit toléré.


Sa fourrure est courte et dense, et ne comporte que peu de sous-poils. Assez rude, elle est moins douce que celle du Siamois, par exemple. La couleur de robe du chat va de beige à cannelle, et elle est mouchetée de marron et de noir. Quant à la fourrure de la queue, elle est encerclée d’au moins trois anneaux noirs.


Au final, par bien des aspects, l’apparence du Kanaani n’est pas sans rappeler celle d’un chat sauvage du désert.

Caractère du Kanaani

Sans être malheureux en intérieur, le Kanaani apprécie de pouvoir évoluer à l’extérieur, ce qui lui permet notamment de s’amuser à grimper aux arbres ou à chasser, et ainsi épuiser son énergie débordante – il ne faut pas oublier qu’il descend d’un chat sauvage et que, comme lui, il s’avère un excellent chasseur !


S’il est cantonné à l’intérieur, il est préférable de disposer d’un grand logement où il peut facilement courir, grimper et effectuer des sauts (qui peuvent d’ailleurs être assez impressionnants). Mettre un arbre à chat et de nombreux jouets pour chat à sa disposition est indispensable à son bien-être physique et mental, afin qu’il puisse se dépenser.


Bien que se montrant quelque peu distant – un trait de caractère sans doute hérité de son ancêtre sauvage –, il sait aussi témoigner son affection à son maître, dont il apprécie la compagnie. Il aime les caresses et partage volontiers son domaine avec les enfants et les autres animaux. Pour autant, il n’en faut pas moins prendre les mêmes précautions usuelles que pour toutes les autres races de félins domestiques, c’est-à-dire ne pas laisser le chat seul avec un très jeune enfant, et se montrer prudent lorsqu’un autre animal lui est « présenté ».

 

Par ailleurs, le Kanaani n’est sans doute pas recommandé  pour un maître en quête d'un animal de compagnie calme et docile. Ce n'est donc pas par exemple une race de chat adaptée pour les personnes âgées.

Entretien du Kanaani

Le pelage court du Kanaani ne demande pas un entretien minutieux. Brosser son chat une fois par semaine est suffisant pour le garder en bonne condition.

Caractéristiques du Kanaani

  • Taille : De 30 à 35 cm
  • Poids : De 3.5 à 6,5 kilos
  • Durée de vie moyenne : De 12 ans à 15 ans

Variétés du Kanaani

Lorsque Doris Pollatschek, qui fut à l'origine de la race, créa le Kanaani, son intention était d’aboutir à un chat à l’apparence sauvage, doté d’une fourrure tigrée comme celle du chat sauvage d’Afrique (Felis silvestris lybica) à partir duquel il était modelé.


Les choses ont évolué depuis, puisque le standard de la race établi par la WCF autorise également un motif tigré marbré, qui n’existe pourtant pas chez le chat sauvage d’Afrique.

 

Ledit standard mentionne six variétés de couleurs pour le Kanaani. Ainsi, sur fond beige à cannelle, les patrons de couleurs de robe reconnus sont :
• à pois couleur phoque (seal spotted) ;
• à pois couleur chocolat (chocolate spotted) ;
• à pois couleur cannelle (cinnamon spotted) ;
• marbré couleur phoque (seal marbled) ;
• marbré couleur chocolat (chocolate marbled) ;
• marbré couleur cannelle (cinnamon marbled).


Les variétés argentées ne sont en revanche pas acceptées, ce qui contribue peut-être à limiter l’essor de la race, car cette couleur de robe de chat est très populaire chez des races similaires telles que le Bengal et le Savannah.

Santé du Kanaani

Le Kanaani bénéficie d’une longévité de 12 à 15 ans.


Par contre, étant donné sa grande rareté, on manque de données et de recul concernant son éventuelle prédisposition à certaines maladies génétiques ou congénitales qui affectent d’autres races de chat.

Alimentation du Kanaani

Comme pour les autres races de chats domestiques, il faut s’assurer d’offrir à son Kanaani de la nourriture de qualité, en s’informant si besoin auprès d’un éleveur professionnel ou d’un vétérinaire.

 

Par ailleurs, il est nécessaire de tenir compte du fait que les besoins alimentaires du chat évoluent au cours de sa vie.

Avis & conseils sur le Kanaani

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race féline !

Vous connaissez bien les Kanaani, ou possédez vous-même un Kanaani ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer