Himalayen

Himalayen

Noms d'origine : Colorpoint ou Colourpoint

Partager
 

Caractéristiques du Himalayen

Poids
De 3 à 6 kilos
Taille
30 cm

Informations sur le Himalayen

Aussi appelé Persan colourpoint (ou colorpoint), l’Himalayen est une race de chat combinant les couleurs du Siamois avec le long poil du Persan. Il est issu de croisements entre des Siamoises au poil mi-long et des Persans bleus et noirs.

 

Certaines associations félines, à l'image de l’American Cat Fanciers’ Association (ACFA), le considèrent comme une race distincte, tandis que d’autres, telle la Cat Fanciers’ Association (CFA), le voient plutôt comme une variété du Persan, dont il ne se distingue d’ailleurs que par la couleur de la robe. Son nom vient de la similarité de sa coloration avec celle d’un lapin domestique lui aussi appelé himalayen.

Ses origines remontent à il y a presque un siècle, alors que des éleveurs rêvaient depuis longtemps d’associer les couleurs du Siamois et le long poil du Persan. Au début des années 30, aux États-Unis, un programme d’hybridation fut entrepris à cette fin par le Dr. Clyde Keeler, chercheur à l’École médicale de l’Université d’Harvard, en collaboration avec une éleveuse, Mme Virginia Cobb. Les résultats ne furent pas entièrement satisfaisants, et l’expérience fut interrompue par la Seconde Guerre mondiale. Le conflit terminé, une autre éleveuse passionnée, Mme Marguerita Goforth, reprit le flambeau et parvint à créer un « Persan colorpoint » qui fut reconnu en 1957 par la CFA et l’ACFA comme une nouvelle race appelée « Himalayen ». À l’époque, l’éleveuse devait avoir démontré l’existence de trois générations de purs « Colorpoint » pour que cette lignée soit accréditée comme nouvelle race et puisse participer aux compétitions et championnats.

Parallèlement, en Grande-Bretagne, Brian Sterling-Webb, un autre éleveur enthousiaste, travailla pendant une dizaine d’années au développement d’un hybride similaire qui, en 1955, fut enregistré en tant que race distincte nommée « Longhaired Colourpoint » par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF).

Au cours de la décennie suivante, la popularité de l’Himalayen connut une croissance importante. Cependant, les éleveurs commencèrent à ne croiser entre eux que des Himalayens. De ce fait, les caractéristiques héritées du Persan se perdirent peu à peu, au profit d’individus au visage moins aplati. Cela amena dans les années 70 certains éleveurs à avoir recours occasionnellement à l’utilisation de chats Persans purs dans des croisements, afin d’accroître à nouveau les caractéristiques de cette race dans l’Himalayen. La réussite fut telle que les chats issus de cette sélection finirent par présenter toutes les caractéristiques permettant de participer aux compétitions destinées aux Persans. Immanquablement, une question finit donc par se poser : convenait-il toujours de considérer l‘Himalayen comme une race en soi ?

En réponse à cette question, la CFA décida, en 1984, de considérer l’Himalayen comme une subdivision du Persan, en conservant toutefois son nom. Il fut imité par la World Cat Federation (WCF). Mais l’ACFA, de même que The International Cat Association (TICA), le conservèrent comme race distincte.

De nos jours, l’Himalayen demeure un chat très populaire en Amérique du Nord, mais un peu moins en Europe.

L’Himalayen, comme le Persan, est un chat de forme ronde et massive, ayant de courtes pattes, une queue courte et des oreilles petites et arrondies. Selon l'American Cat Fanciers’ Association (ACFA), il doit avoir cinq orteils à l'avant et quatre à l'arrière.

Comme chez le Persan, il existe deux types d’Himalayens : le type classique « face de bébé » (baby-faced) et le « face de pékinois » (peke-faced), à face plus aplatie, qui tire son nom de sa similarité avec le masque du chien pékinois.

Le gros de la fourrure de ce chat est de couleur blanche ou crème, mais il se divise en quelques variétés, selon les différentes teintes des pointes de son pelage et des extrémités de son corps.

Se distinguant par la couleur des extrémités du corps et des pointes du pelage, les principales variétés de l’Himalayen sont :

 

  • Blue Point (à pointes bleues) : les pointes du pelage sont bleues, de même que les pieds, les oreilles, la queue et la face. Le reste du corps est d’un blanc légèrement bleuté, et les yeux sont d’une teinte bleue vive.

  • Lilac Point (à pointes lilas) : dans cette variété, les extrémités du corps et les pointes du pelage, plus pâles, tirent plutôt sur le lilas que sur le bleu. Le reste du corps est plus blanc et plus brillant que chez le Blue Point.

  • Seal Point (à pointes marron) : les extrémités du corps et les pointes sur une bonne partie du corps sont de couleur noire ou marron foncé (couleur similaire à celle du phoque, ce qui a inspiré son nom). Il s’agit de la variété dont la couleur se rapproche le plus de celle du Siamois.

  • Chocolate Point (à pointes chocolat) : les extrémités du corps et les pointes du pelage de cette variété sont de couleur brun chocolat, une teinte plus pâle que chez le Seal Point. Le reste du pelage est également plus blanc et plus brillant que celui du Seal Point. La couleur des coussinets est une caractéristique qui distingue fortement les deux variétés : ceux du Chocolate Point sont roses, tandis que ceux du Seal Point sont brun foncé.

  • Red Point ou Flame Point (à pointes rousses) : la couleur dominante des extrémités et pointes de ce chat est le roux, pouvant tirer sur l’orange. Le pelage du reste du corps est blanc ou crème.

  • Cream Point (à pointes crème) : cette variété de l’Himalayen est une version diluée du Flame Point. La coloration du masque et des extrémités est d’une teinte rousse ou orange pâle, tandis que le reste du corps est blanc ou légèrement crème.

L’Himalayen est un chat paisible, intelligent, enjoué et généralement sociable, qui s’adapte très bien à la vie à l’intérieur. Il lui arrive cependant parfois d’être maussade.

 

Son héritage provenant du Siamois fait de lui un animal de compagnie plus actif que le Persan. Il adore qu’on lui témoigne de l’affection et qu’on le caresse, et il se montre très attaché à son maître.

L'Himalayen est prédisposé à certaines maladies de peau : la séborrhée, la cheyletiellose et la dermatophytose (teigne).

 

Par ailleurs, comme le Persan, il peut avoir tendance à l'embonpoint. Il faut donc porter attention à son alimentation, pour éviter tout risque d'obésité du chat.


En outre, toujours à cause de son héritage Persan, il peut être porteur du gène qui cause la polykystose rénale. Cette maladie héréditaire provoque l’apparition lente et progressive de kystes au niveau des reins. La présence du gène fautif peut cependant être détectée par un test génétique. Par conséquent, avant d’adopter un chaton de cette race, il est bon de vérifier auprès de l’éleveur d'Himalayen que ce test génétique a été effectué et a donné un résultat négatif. S’il n’a pas été effectué, exiger que ce soit le cas est une sage précaution.


De plus, la forme aplatie de son visage peut prédisposer l’Himalayen à certains ennuis de santé. Par exemple, il peut être sujet à des problèmes respiratoires à cause de l’étroitesse de ses narines. Il peut aussi souffrir de malocclusion dentaire (mauvaise disposition des dents) ou de larmoiement anormal.


Le syndrome de l’hyperesthésie du chat (une maladie méconnue provoquant des troubles du comportement) peut aussi affecter l’Himalayen.


Enfin, la longueur de sa fourrure peut poser des problèmes liés à l'ingestion de poils, qui finissent par créer des boules de poils dans l’estomac du chat (trichobézoards), provoquant des douleurs et/ou des troubles digestifs.

La longue fourrure de l’Himalayen nécessite un brossage fréquent, sinon quotidien, afin d’éviter qu’elle se feutre et forme des nœuds, et de lui conserver son lustre. En outre, il est recommandé de faire prendre un bain à son chat une fois par mois.

Par ailleurs, la forme de son nez et de ses yeux rend nécessaire de les nettoyer fréquemment.

Le chat Himalayen ayant une certaine tendance à l’embonpoint, il convient de porter une attention particulière à son alimentation.

Certaines entreprises ont conçu des gammes de nourriture spécialement adaptée aux besoins du Persan (et, par conséquent, de l’Himalayen). Disponibles sous forme de croquettes ou de conserves, ces nourritures offrent une alimentation faible en gras qui contribue à la santé du chat, tout en aidant à conserver un pelage soyeux et à limiter la formation de boules de poil. Certaines croquettes disponibles sur le marché sont de forme adaptée à la mâchoire brachycéphale du Persan et de l’Himalayen.

 

La qualité des produits sur le marché étant variable, il faut s’assurer que ceux que vous offrez à votre compagnon sont fiables. La liste des ingrédients sur les emballages peut vous éclairer, mais vous pouvez également demander conseil à l'éleveur d'Himalayen, ou encore à votre vétérinaire.

Des chats himalayens deviennent fréquemment des vedettes de l’écran ou d’Internet. En voici quelques exemples :

 

  • Dans la trilogie des films Mon beau-père et moi (2000), Mon beau-père, mes parents et moi (2004) et Mon beau-père et nous (2010), le chat Mr. Jinx est un Himalayen.

  • En 2014, un Himalayen portant le nom de Colonel Meow est devenu une célébrité du Web et a fait son entrée dans le livre Guinness des records en tant que chat à la fourrure la plus longue.

  • En 2011, un Himalayen nommé Luna The Fashion Kitty (« Luna le chaton à la mode ») est devenu un phénomène des réseaux sociaux. Une page Facebook et un site Web populaires lui étaient consacrés, et il a fait l’objet de plusieurs mentions dans les médias.

  • Dans la série télévisée américaine iCarly, le chat himalayen Harmoo apparaît dans l’épisode « iMove Out ».
Trouvez un élevage de Himalayen près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Himalayen

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race féline !

Vous connaissez bien les Himalayen, ou possédez vous-même un Himalayen ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer
  • Croisement entre persan Chinchilla et colourpoint

    Bonjour, je suis nouvelle et j'aurais besoin de l'expérience de quelqu'un. On me propose pour la saillie de ma petite persane chinchilla, un mâle seal point. Quelqu'un... Lire la suite

  • Mink ou colourpoint?

    7c0349eba7b293201c80cfeb59a5cf4b.jpg.html]
    Bonjour voila Dolly ma balinaise , j'aimerai savoir si elle est mink ou coulor point
    merci pour votre aide Lire la suite

  • Les colourpoint

    La robe colourpoint est due au gêne Cs (s comme siamois) qui est récessif, cette caractéristique génétique est apparue dans le sud-est asiatique. Ces chats ont pour... Lire la suite