Toyger

Toyger

Noms d'origine : California Toyger ou Toy-Tiger

Partager
 

Caractéristiques du Toyger

Durée de vie moyenne
De 12 à 15 ans
Poids de la femelle
De 3 à 4,5 kilos
Poids du mâle
De 4.5 à 7 kilos
Taille de la femelle
De 20 à 23 cm
Taille du mâle
De 22 à 25 cm

Informations sur le Toyger

L’histoire du Toyger, dont le nom résulte de la contraction des mots anglais « Toy » et « Tiger », qui signifient respectivement « jouet » et « tigre », commence en Californie dans les années 80 lorsque Judy Sugden, éleveur de Bengal et fille de Jean Mills-Sugden, célèbre pour justement être à l’origine de la race Bengal, remarqua que l’un de ses chats, nommé Millwood Sharp Shooter, avait deux marques tabby sur les tempes. Elle se dit alors que cela pouvait être la base pour le développement d’une race de chat domestique ayant des rayures circulaires similaires à celles du tigre.

 

Il faut dire que la comparaison entre le chat domestique et le tigre existe depuis longtemps, et de nombreux chats ont vu leur pelage décrit comme « tigré » (ou « tabby » en anglais). Le développement d’une race de chat domestique présentant des ressemblances physiques avec le roi de la jungle est donc en quelque sorte la suite logique de la création de races hybrides entre chats domestiques et félins sauvages, comme le Bengal ou le Savannah.

 

Judy Sugden commença son travail de sélection avec deux de ses chats : un Bengal du nom de Millwood Rumpled Spotskin et un chat domestique à poil court nommé Scrapmetal. Rapidement, d’autres éleveurs s’intéressèrent à ses travaux : Anthony Hutcherson, de la chatterie JungleTrax, et Alice McKee, de la chatterie Windridge, unirent leurs efforts pour faire avancer le développement de cette nouvelle race.

 

Si le Bengal fut beaucoup utilisé lors des différents croisements, d’autres races comme le Maine Coon, le Pixie Bob et l’Oriental Shorthair aidèrent à remplir certains buts du programme d’élevage : allonger le museau, élargir le nez, ou encore réduire la taille des yeux et des oreilles.

 

En 1993, Judy Sugden importa de la région indienne du Cachemire un chat des rues nommé Jammu Blu qui présentait un marquage entre les oreilles bien différent des habituelles lignes tabby, et elle décida de l’inclure dans son programme de développement du Toyger.

 

Cette même année 1993 marqua l’acceptation pour enregistrement du Toyger par The International Cat Association (TICA), un des organismes félins de référence au niveau mondial. L’appellation « California Toyger », qui avait parfois été utilisée pour désigner ce chat, fut alors totalement abandonnée. Sept ans plus tard, en 2000, la TICA lui donna le statut de nouvelle race, avant de finalement la reconnaître pleinement à nouveau sept ans plus tard, en 2007, et ainsi lui ouvrir l’accès aux expositions félines organisées sous son égide.


Aujourd’hui, le Toyger est aussi reconnu notamment par le Livre Officiel des Origines Francaises (LOOF) et par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) britannique, mais pas par la Cat Fancier’s Association (CFA) américaine, ni par la Fédération Internationale Féline (FiFé). De fait, il est toujours une race en développement, mais qui suscite un engouement certain aussi bien chez les éleveurs qu’auprès du grand public : l’attrait pour ce « tigre jouet », un chat entièrement domestique ayant les allures du roi de la jungle, est bien réel.

 

Il reste néanmoins une race de chats rare, avec une population estimée à environ 400 individus aux Etats-Unis. En France, on compte une trentaine d’inscriptions par an au LOOF depuis sa reconnaissance en 2015. Au Royaume-Uni, ce chiffre tourne plutôt autour de la dizaine, mais ce n’est que depuis 2016 qu’il est reconnu par le GCCF.

Le Toyger est un chat de type morphologique long et puissant : il est de taille moyenne, musclé, avec un corps long et une ossature solide lui donnant une apparence de tigre miniature. Sa longue queue épaisse est arrondie à son extrémité et doit être portée basse.

 

La tête du Toyger est longue et large, comme celle du tigre, avec une forme d’hexagone quand elle est vue de profil, et de cœur quand elle est vue de face. Elle comporte des marques circulaires qui n’existent chez aucune autre race de chat domestique. Ses oreilles sont assez petites et arrondies au bout. Ses yeux, plutôt petits par rapport à sa tête, sont ronds et enfoncés. Son museau est assez long et présente un contour arrondi bien défini.

 

Sa fourrure, courte et dense, est douce et soyeuse au toucher. Le marquage est évidemment l’aspect le plus caractéristique de cette race : sur un fond de couleur brune, le motif mackerel (tigré) au contraste bien marqué est aligné verticalement. Les rosettes étirées sont préférées, et le marquage ne doit pas être continu, comme pour le tigre sauvage.

 

Actuellement, le brown mackerel tabby (couleur brune, avec un motif tigré de couleur foncée) est la seule robe autorisée par le standard du Toyger.

Le Toyger silver, qui arbore une couleur de fond gris argenté au lieu du brun habituel, est de plus en plus recherché par les amateurs, mais n’est toujours pas autorisé par les standards établis par les différents organismes qui reconnaissent la race.

Malgré son look sauvage, le Toyger est bien un chat domestique, qui n’a aucune goutte de sang de tigre dans les veines.

 

C’est un chat très sociable, qui s’entend à merveille avec les humains et apprécie leur compagnie. Il aime passer du temps avec sa famille, que ce soit en jouant avec les enfants ou en dormant sur les genoux des adultes. Il demande l’attention de son maître, mais offre en retour une affection profonde.

 

Son caractère sociable et amical concerne aussi les autres chats, ainsi que les chiens n’ayant pas d’instinct de prédation. En revanche, la cohabitation avec des petits rongeurs ou des oiseaux est beaucoup plus problématique.

 

Le Toyger étant une race de chats intelligente, il est tout à fait possible d’apprendre des tours à son chat, et il aime d'ailleurs notamment jouer à rapporter une balle. Bien qu’il soit joueur et actif, il peut être conseillé de le faire vivre en intérieur afin d’éviter tout risque de vol, car il est rare et particulièrement recherché. Une bonne solution pour lui permettre de profiter de l’extérieur est de promener son chat en laisse, d’autant que cela ne lui pose généralement aucun problème.

 

De bonne composition et très adaptable, le Toyger est capable de s’intégrer parfaitement dans la plupart des foyers. Il a cependant besoin d’attention et supporte mal d’être laissé seul trop longtemps et/ou trop souvent.

Le Toyger étant une race de chats récente et peu répandue, il est difficile de disposer de suffisamment d’informations fiables pour tirer des conclusions sur d’éventuelles prédispositions à des maladies, qu’elles soient ou non héréditaires. Cependant, il semble être de manière générale une race de chat robuste, qui ne présente pas de problème de santé particulier.

 

Toutefois, des souffles au cœur ont été détectés chez certains sujets. Ils sont potentiellement un signe de cardiomyopathie hypertrophique féline, une maladie cardiaque pouvant causer des problèmes plus ou moins graves de circulation sanguine.

 

L’obésité du chat reste le plus grand risque avéré à l’heure actuelle, en particulier s’il est cantonné en intérieur. Son maître doit donc être particulièrement vigilant quant à son alimentation afin de s’assurer qu’il conserve un poids normal.

Le Toyger est une race de chat simple d’entretien.

 

En effet, un brossage du poil du chat effectué de manière hebdomadaire suffit à préserver sa belle fourrure en éliminant le poil mort et en répartissant le sébum protecteur de sa peau. Il perd davantage de poils à l’automne et au printemps, mais cette mue est relativement discrète ; passer alors d'un à deux brossages par semaine est amplement suffisant.

 

La séance de brossage hebdomadaire est également une bonne occasion de vérifier que ses yeux et ses oreilles sont bien propres, et de les nettoyer au besoin avec une lingette humide. Quant à ses dents, elles doivent faire l'objet d’un brossage effectué avec un dentifrice pour chats, ce qui lui permet d’éviter les dépôts de tartre et de conserver une haleine fraîche.

 

Enfin, lorsque le Toyger a un griffoir à disposition et qu’il l’utilise, l’usure naturelle de ses griffes est généralement suffisante. Dans le cas contraire, il convient de tailler les griffes de son chat avec un coupe-griffes lorsqu’elles deviennent trop longues.

Le Toyger a besoin d’une alimentation riche en protéines, de préférence d’origine animale. La plupart des fabricants de nourriture pour chat proposent des croquettes ou de la pâtée de qualité suffisante pour subvenir à ses besoins, mais son maître doit s’assurer qu’elles contiennent bien tous les nutriments qui lui sont nécessaires.

 

Afin d’éviter tout risque d’obésité du chat, il doit aussi veiller à fixer des rations adaptées à son niveau d’activité. Etant capable de s’auto-réguler, le Toyger peut normalement avoir sa nourriture constamment à disposition. Toutefois, s’il commence à constater des signes d’embonpoint, le maître doit se tourner vers un vétérinaire afin de trouver la meilleure solution pour limiter l’apport calorique journalier de son compagnon.

Le prix d’un chaton Toyger disposant d’un pédigrée se situe entre 500 et 3000 euros.

 

Il varie grandement selon ses caractéristiques physiques :

  • un individu qui présente des écarts par rapport au standard pénalisés en exposition féline (et lui retirant donc tout espoir d’y triompher) coûte entre 500 et 1000 euros ; 
  • un individu de qualité « expositions » vaut entre 1500 et 2000 euros ; 
  • un individu dont les caractéristiques de haut vol le destinent à la reproduction s’achète entre 2500 et 3000 euros.

 

Il faut toutefois noter que le Toyger est rare et très demandé. De ce fait, il n’y a que peu de chatons disponibles à la vente en comparaison de la demande. La plupart des personnes souhaitant adopter un Toyger doivent donc s’inscrire sur une liste d’attente.

Trouvez un élevage de Toyger près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Toyger ou organiser une saillie entre Toyger ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Toyger

J'ai actuellement un élevage de toyger proche de Toulouse, reste même un bb de disponible. C'est un chat doux, affectueux et aime se pavané partout. J'éléve des sphynx aussi et il y a beaucoup de ressemblance au niveau caractère je les adore

   
Par jeanclode

SLT.j'aime tous les chats du monde, ma chatte s' apelle minou son age est 13ans, bientot j vous envois ses photos.

0    0
Par tissa ouzelaguen

je souhaite beaucoup de courage aux éleveurs créateurs de cette race et espère qu'ils arriverons à la fixer.

se serai fabuleux de pouvoir avoir après le léopard miniature un tigre miniature

0    0
Par steph