Bombay

Bombay

Standard : Standard LOOF – Bombay & Burmese américain

Partager
 

Caractéristiques du Bombay

Poids de la femelle
De 2.5 à 4,5 kilos
Poids du mâle
De 2.5 à 5 kilos
Taille de la femelle
De 30 à 35 cm
Taille du mâle
De 30 à 35 cm

Informations sur le Bombay

L'histoire du Bombay commence en 1953. Nikki Horner, éleveuse depuis 1945 à Louisville (Kentucky, États-Unis), rêvait alors de posséder une panthère. Elle décida donc de créer par croisements un chat au pelage entièrement noir, qui ferait office de "panthère de salon".

 

Après quelques essais infructueux, Horner croisa finalement un American Shorthair noir avec un Burmese. De cette union naquirent les chatons dont descendra, de nombreuses années et portées plus tard, le chat tant espéré : le Bombay. La référence à la ville indienne est trompeuse, car il n'est en aucun cas originaire d'Asie. En réalité, l'appellation fut choisie en référence aux léopards noirs d'Inde, très présents autour de la ville de Bombay et avec lesquels ce chat a beaucoup de points communs.

 

Bien que Horner démarrât son projet de "panthère miniature" en 1953, la race ne fut officiellement reconnue qu'en 1976 par la C.F.A. (Cats Fanciers' Association) et en 1979 par la T.I.C.A. (The International Cat Association). Une décennie plus tard, le Bombay fut autorisé à participer aux concours et championnats, où il suscite aujourd'hui encore un vif intérêt.

 

La première femelle de la race fut importée en France en 1989. Le Bombay reste de nos jours un peu moins populaire en Europe qu'aux Etats-Unis, terre de ses ancêtres.

La robe du Bombay est intégralement noir de jais, de la pointe des oreilles jusqu'aux coussinets plantaires. Aucune autre couleur ni aucune tache ne sont tolérées.

 

Le poil est court, près du corps, bien brillant, voire satiné. Les yeux étincelants, semblables à des pierres précieuses, ont des couleurs splendides allant de l'or au cuivre.

 

Le Bombay a beau être catégorisé comme de taille moyenne, il possède un corps puissant et musclé, avec une cage thoracique bien ouverte, ce qui en fait un chat athlétique, agile et vif, à l'image de sa "cousine" la panthère. Sa silhouette reste malgré tout arrondie avec une tête gracieuse et circulaire sans pommette proéminente, de grands yeux ronds, un museau bombé et des pieds ovales. Les oreilles sont de taille moyenne, bien écartées, larges à la base et légèrement arrondies à leur extrémité. Le corps se termine par une queue de longueur moyenne qui s'affine légèrement.

 

Le Bombay possède donc certaines caractéristiques qui le distinguent nettement de ses ancêtres le Burmese et le Shorthair Américain.

Standard LOOF – Bombay & Burmese américain (12/06/2009)



TETE ET OREILLES = 30 points

Rondeur de la tête = 10

Profil = 10

Oreilles = 5

Menton = 5


YEUX = 20 points

Placement et forme = 10

Couleur = 10


CORPS = 30 points

Corps = 20

Queue = 5

Pattes = 5


ROBE = 20 points

Texture = 10

Couleur = 10


Robes reconnues

Bombay :

Noir


[Catégorie : traditionnelle

Division : solide

Couleur : noir]

Burmese Américain :

Seal sepia (zibeline), blue sepia, chocolat sepia, lilac sepia

[Catégorie : sepia

Division : solide

Couleurs : noir, bleu, chocolat, lilac]


Mariages autorisés

Bombay X Bombay

Bombay X Burmese américain seal sepia (zibeline) uniquement

Burmese américain X Burmese américain


Introduction :

Bombay : Le rêve d’une éleveuse américaine est à l’origine du Bombay. Nikki Horner désirait créer un chat ressemblant à une mini panthère noire. Pour ce faire, elle maria un Burmese Américain et un American Shorthair.

Burmese Américain : Le Burmese Américain est une race très ancienne originaire du Sud-Est asiatique, découverte en Occident en 1930 quand le Major Thomson ramena aux Etats-Unis une petite
chatte appelée Wong-Mau. Dans les années 1970, l’emploi de quelques chats comme Day-Ho Hobo of Saganzure ou Good Fortune Fortunata’s renforça le type du Burmese Américain. Aujourd’hui, il y a tellement de différences entre le Burmese Américain et le Burmese Anglais (appelé auparavant Burmese Européen), qu’ils sont considérés comme deux races différentes.


Tête :

De taille moyenne, la tête est arrondie, sans aucune face plane quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Le profil est tout en courbes avec un front bombé et un stop visiblement marqué. Le nez est légèrement busqué et renflé.


Museau :

Le museau est rond, court et large. Le menton est ferme et rond, sans prognathisme.


Yeux :

Grands et bien espacés l’un de l’autre, les yeux sont ronds.

Chez le Bombay, leur couleur va du cuivre au doré, avec une préférence pour le cuivre.

Chez le Burmese américain, leur couleur va de l’or au jaune, avec une préférence pour l’or.


Oreilles :

De taille moyenne, larges à la base et légèrement arrondies aubout, les oreilles sont bien espacées et légèrement inclinées vers l’avant.

Une légère alopécie entre la paupière supérieure et l’intérieur de l’oreille est acceptée.


Encolure :

De taille moyenne à courte, l’encolure est bien développée.


Corps :

De format cobby, il a un corps compact avec une cage thoracique bien ouverte. D’un poids surprenant pour sa taille, il a les épaules et les hanches légèrement arrondies. L’ossature et la musculature sont robustes.


Pattes :

Moyennes, les pattes sont proportionnées au corps.


Pieds :

Arrondis, les pieds sont de taille moyenne.


Queue :

De longueur moyenne, jamais courte ni en fouet, la queue va en s’affinant jusqu’à un bout arrondi.


Robe :

Courte, fine, elle est bien couchée sur le corps et satinée.


Couleur :

Chez le Bombay, la fourrure est noir de jais, de l’extrémité du poil jusqu’à la racine.

Chez le Burmese américain adulte, la couleur de la robe s’intensifie vers les extrémités des pattes, de la queue, du masque et des oreilles qui sont plus foncées.

Des tolérances sont acceptées pour la couleur et la texture de la robe chez les chatons et les jeunes chats.


Pénalités :

Front plat.

Ossature fine.

Queue en fouet.

Texture de poil grossière ou fourrure ouverte.


Refus de tout titre :

Taches blanches.

Yeux verts.

Type trop proche de l’ Exotic Shorthair.

Yeux ou menton protubérants.

Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.

Le Bombay est un chat très facile à vivre, qui convient sans problème aux propriétaires peu expérimentés, et qui s'adapte parfaitement à la vie en appartement. Il est très sociable, câlin, affectueux, et apprécie particulièrement les caresses. Un foyer actif est idéal pour lui, car il préfère la compagnie, que ce soit celle de ses maîtres, de jeunes enfants ou même d'autres animaux. Par ailleurs, il s'entend bien aussi avec les personnes étrangères au foyer.

 

Le Bombay est également un chat très agile et curieux, qui aime beaucoup jouer avec son maître. Son intelligence lui permet de s'adapter rapidement aux situations nouvelles. Il supporte aussi très bien la laisse et peut même apprendre quelques tours, comme par exemple rapporter des objets, à la manière des chiens.

 

Enfin, le Bombay cherche rarement à attirer l'attention de son maître par des miaulements, contrairement à d'autres races de chat. De fait, c'est un animal assez peu bavard, qui préfère communiquer en se frottant et par le ronronnement.

Le Bombay est un chat à la santé de fer, qui vit en moyenne entre 12 et 16 ans, et peut même atteindre 20 ans.

 

Aucune maladie héréditaire n'est connue, mais il faut s'assurer de la bonne vaccination du chat (rage, typhus, leucose, etc.).

Le Bombay ne demande pas un entretien très poussé. Brosser son chat une fois par semaine suffit pour retirer les poils morts et permettre à la robe de conserver toute sa brillance. Par ailleurs, à l’inverse des autres chats, le pelage du Bombay ne roussit pas au soleil et conserve donc sa belle couleur noire au fil du temps.

 

En plus du brossage, le nettoyage des oreilles du chat et de ses yeux doit être réalisé régulièrement. Comme pour toute autre race féline, il faut aussi veiller à l'entretien des dents de son chat pour éviter les dépôts de tartre.

Bien qu'il aime jouer avec son maître, le Bombay n'est pas spécialement actif, en particulier s'il vit en appartement. Son alimentation doit donc être surveillée pour éviter tout risque d'obésité du chat.

 

En cas de doute, un vétérinaire peut déterminer les doses quotidiennes optimales et s'assurer de la bonne santé de l'animal.

Trouvez un élevage de Bombay près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Bombay ou organiser une saillie entre Bombay ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Bombay

j'en ai un et plus que satisfaite

   
Par denise