Bobtail Américain

Bobtail Américain

Nom d'origine : American Bobtail
Standard : Standard LOOF – American Bobtail poil court & poil long

Partager
 

Caractéristiques du Bobtail Américain

Durée de vie moyenne
De 12 à 16 ans
Poids de la femelle
De 3 à 6 kilos
Poids du mâle
De 5 à 7 kilos
Taille de la femelle
De 22 à 25 cm
Taille du mâle
De 24 à 28 cm

Informations sur le Bobtail Américain

Contrairement à la croyance populaire, le Bobtail Américain n’est pas issu du croisement entre un chat domestique et un lynx (« bobcat » en anglais). En effet, au même titre que les autres races de chat à la queue courte (ou « bobtail », dans la langue de Shakespeare) comme le Bobtail Japonais ou le Manx, c’est bien un chat domestique, dont la forme particulière de la queue est due à une mutation génétique.

 

Les chats à queue courte existent un peu partout dans le monde ; la Cat Fanciers' Association (CFA) américaine précise ainsi par exemple que les îles espagnoles et portugaises comme les Canaries ou Madère abritent depuis plusieurs siècles des populations de chats présentant cette particularité physique. S’il est donc difficile de connaître avec précision l'origine de ces chats, on sait en revanche à partir de quel moment ils ont commencé à susciter un certain intérêt, et quand le Bobtail Américain a commencé à se développer en tant que race.

 

A la fin des années 60, lors de leurs vacances dans une réserve indienne en Arizona (Etats-Unis), Brenda et John Sanders découvrirent un chaton à la queue courte qu’ils nommèrent Yodie. Ils le ramenèrent dans leur maison en Iowa où il fit la connaissance de leur chatte Mishi, une femelle apparentée Siamois. Leur union donna naissance à une portée de chatons, dont certains avaient la queue courte. Ceci prouva que le gène responsable de cette mutation est dominant, c’est-à-dire que cette particularité peut être transmise même si un seul des parents est en porteur.

 

Mindy Shultz et Charlotte Bentley, des amies de la famille Sanders, virent rapidement la possibilité de développer une nouvelle race qui s’offrait alors. Malheureusement, les croisements entre les descendants de la lignée de Yodie présentèrent rapidement des problèmes de santé dus à une trop grande consanguinité. D’autres chats des rues à queue courte amenés des quatre coins de l’Amérique du Nord furent donc utilisés pour la création du Bobtail Américain, et la lignée engendrée par Yodie a aujourd’hui disparu.

 

L’objectif initial de créer une race à la queue courte avec un poil long et un marquage tabby fut donc abandonné, et dans les années 80 le programme se centra uniquement sur la queue courte, en acceptant toutes les couleurs et tous les motifs. Il est intéressant de noter qu’à cette époque comme auparavant, aucun chat de race ne fut utilisé lors de ce programme. Une fois le pool génétique devenu suffisamment large, les éleveurs cessèrent les croisements avec des chats des rues et peaufinèrent les caractéristiques du Bobtail Américain.

 

Leurs travaux furent couronnés de succès en 1989, lorsque la TICA (The International Cat Association, un des organismes félins de référence au niveau mondial) lui accorda le statut de nouvelle race, suivie par la CFA (Cat Fanciers’ Association) américaine en 2000. La reconnaissance officielle par ces deux organismes intervint au début du 21ème siècle, respectivement en 2002 pour la TICA et en 2006 pour la CFA. Toutefois, certaines grandes associations nationales n’ont pas encore franchi le pas. C’est le cas par exemple du Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) britannique, qui ne la reconnaît pas encore.

 

De fait, l’American Bobtail reste une race de chats rare. Même aux Etats-Unis, le nombre d’éleveurs se compte simplement sur les doigts d’une main, et il figure dans les dix dernières places du classement des races en fonction de leur nombre d’enregistrements annuels auprès de la CFA. En Europe, il est quasiment inexistant. En France par exemple, il n’existe aucun club de race ni aucun éleveur, et aucun spécimen n’a jamais été enregistré au Livre Officiel des Origines Félines (LOOF).

Le Bobtail Américain est un chat de type médioligne (semi-cobby) de dimension moyenne, solidement bâti, au corps rectangulaire. Ses pattes sont musclées et puissante, avec une ossature robuste. Malgré sa taille qui est dans la moyenne, sa silhouette est large et imposante, ce qui peut laisser croire qu’il est en surpoids. Or il n’en est rien : cette impression est simplement liée à sa musculature et son squelette. Il faut toutefois un peu de temps avant qu’il en soit ainsi, puisqu’il met deux à trois ans pour atteindre sa taille adulte. Sa croissance est donc particulièrement lente.

 

La queue est bien entendu la caractéristique la plus remarquable de cette race : courte (de 3 à 10 cm en général), flexible et expressive, elle peut être portée droite, courbée, ou entortillée. Il n’existe pas de longueur ni de forme privilégiée, chaque American Bobtail ayant une queue unique.


Sa tête est large, et il en va de même pour son museau, qui doit être de longueur moyenne. Ses yeux en forme d’amande peuvent être de n’importe quelle couleur et sont légèrement enfoncés, lui conférant un regard sauvage. Quant à ses oreilles, elles sont de taille moyenne et légèrement arrondies.

 

L’American Bobtail a un pelage hirsute qui peut être court ou moyennement long, si bien qu’il existe deux variétés de la race. Même si ce sont généralement les spécimens dont la robe leur donne une allure sauvage qui sont les plus plébiscités, tous les motifs et couleurs de robe du chat sont acceptés par les standards : noir, brun, chocolat, cannelle, bleu, lilas, fauve, roux et crème, avec ou sans marques de couleur blanche.

 

Enfin, le dimorphisme sexuel est bien marqué, la femelle étant plus petite que le mâle.

Standard LOOF – American Bobtail poil court & poil long (06/12/2009)



TETE = 40 points
Forme = 5 points

Oreilles = 5 points

Yeux = 5 points

Menton = 5 points

Museau = 5 points

Profil = 5 points

Nez = 5 points

Encolure = 5 points



CORPS = 40 points

Torse = 10 points

Pattes = 5 points

Pieds = 5 points

Queue = 10 points

Ossature = 5 points

Musculature = 5 points



ROBE ET COULEUR =15 points


Longueur = 5 points

Texture = 5 points

Couleur = 5 points



CONDITION = 5 points



Robes reconnues

Catégories : toutes

Divisions : solide, tabby, silver/smoke, solide et blanc, tabby et blanc, silver/smoke et blanc

Couleurs : toutes



Mariages autorisés

American Bobtail poil court X American Bobtail poil court

American Bobtail poil long X American Bobtail poil long

American Bobtail poil court X American Bobtail poil long




Introduction

L’American Bobtail est un chat à queue courte apparu de manière spontanée aux Etats-Unis. Le sujet idéal est un chat de taille moyenne à grande, athlétique, bien musclé et solide qui dégage une impression de puissance. La queue est naturellement courte. La robe, à poil court ou à poil mi-long, est double, dense et hirsute.


Tête :

La tête est large avec des mâchoires puissantes, sans surface plane. Vu de profil, le nez présente une douce incurvation entre les yeux, mais il peut y avoir un léger stop. Les joues sont pleines. Le menton est fort.


Museau :

Le museau est aussi large que long, avec des pâtons bien définis.


Yeux :

Grands et larges, de forme ovale, les yeux sont en biais par rapport à la base de l’oreille. La couleur doit être la plus uniforme possible.


Oreilles :

De taille moyenne, les oreilles sont larges à la base, bien ouvertes et placées assez bas sur la tête. Elles sont légèrement arrondies, avec des «lynx tips» (plumets) à leur extrémité. L’intérieur est bien garni de poils abondants.


Encolure :

En proportion avec le corps, l'encolure apparaît courte du fait de la puissance de la musculature et de la densité de la fourrure.


Corps :

De format semi-cobby, le corps athlétique et puissant est légèrement plus long que haut. Les flancs sont larges et le dos droit. La poitrine est pleine et les hanches sont fortes. Les mâles doivent être bâtis plus fortement, avec des épaules larges et une apparence musclée. Les femelles doivent également être musclées tout en gardant une élégance féminine.


Pattes :

Bien proportionnées par rapport au corps, les pattes ont une ossature lourde et une musculature puissante. Les postérieurs sont légèrement plus longs que les antérieurs.


Pieds :

Les pieds sont larges et ronds.


Queue :

Naturellement courte et souple, la queue mesure entre 2,5 et 10 cm (sans les poils) et ne doit jamais dépasser la pointe du jarret.


Robe et texture :

Poil court : Robe moyennement courte, légèrement hirsute avec des poils un peu plus longs sur la collerette, les culottes, le ventre et la queue. Des variations saisonnières sont notables.

Poil mi-long : Robe mi-longue, dense, hirsute, avec beaucoup de sous-poil. Elle est plus abondante sur la collerette, les culottes, le ventre et la queue. Des touffes de poils entre les doigts sont souhaitables. On admet des variations saisonnières. La texture est dense et résiliente en toute saison.


Condition :

L’American Bobtail doit donner l’impression d’un chat actif, alerte, athlétique et bien proportionné avec une queue ni trop longue ni trop courte, ce qui affecterait son équilibre naturel.


Tolérances :

Une queue droite est idéale, mais elle peut être légèrement nouée, avec une irrégularité (« kinked »), en courbe ou crochetée au bout, pour autant qu’elle reste flexible.
Les médaillons blancs sont tolérés.


Pénalités :

Queue trop longue (qui dépasse la pointe du jarret) ou trop courte (moins de 2,5 cm).

Museau extrêmement court.

Nez avec un stop trop marqué.

Ossature fine.

Robe plate outrop soyeuse.


Refus de tout titre :

Absence de queue, queue de taille normale, queue coupée. Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.


Cette race existe en deux variétés reconnues tant par la TICA que par la CFA : le Bobtail Américain à Poil Court et le Bobtail Américain à Poil Long.

 

Il convient en revanche de rappeler qu’il n’a aucun lien de parenté avec le Bobtail Japonais, qui est une race bien distincte, dont la queue courte est due à un gène différent.

Le Bobtail Américain a beau avoir un look sauvage, c’est pourtant bien un chat domestique au tempérament calme et docile. Dévoué et affectueux, il est attaché à sa famille et souhaite passer le plus de temps possible avec elle. La cohabitation du chat avec des enfants ne pose généralement pas de problème particulier, à condition que ces derniers aient bien appris à ne pas jouer avec sa queue.

 

En outre, il ne réserve pas son affection à sa famille et se montre généralement heureux lorsqu’il reçoit de la visite. Le maître et ses invités ont alors souvent l’occasion d’entendre des miaulements du chat, qui signifie ainsi que lui aussi a besoin d’attention. Certains psychothérapeutes utilisent d’ailleurs ce chat comme animal thérapeutique afin de mettre au service de leurs patients sa grande sensibilité aux émotions humaines et son caractère calme et apaisant.

 

Par ailleurs, il n’y a pas qu’envers les humains que l’American Bobtail est une race de chats sociable : il adore la compagnie de ses congénères et même des chiens, du moins bien sûr ceux qui n’ont pas tendance à courir après les chats. Même s’il s’agit de simples invités de passage et qu’il n’est pas habitué à vivre avec au quotidien, ils reçoivent généralement un accueil favorable. En revanche, la cohabitation avec un rongeur ou un reptile, si elle est possible, s’avère nettement plus hasardeuse. Il est nécessaire qu’elle s’effectue sous la vigilance d’un adulte, et de ne jamais laisser les deux seuls ensemble, car ses instincts de chasseur peuvent se réveiller à tout moment.

 

Intelligent et joueur, le Bobtail Américain aime être stimulé intellectuellement, si bien qu’il est tout à fait possible d’enseigner des tours à son chat. On peut par exemple lu apprendre à rapporter la balle ou encore à jouer à cache-cache, ce qui lui permet aussi de faire de l’activité physique. S’il dispose en parallèle de quelques jouets intelligents de difficulté suffisante pour l’intéresser, il a tout pour être heureux.

 

Il est aussi connu pour être un roi de l’évasion, du fait de sa propension à apprendre comment ouvrir portes et fenêtres. Cela dit, le risque de fugue du chat demeure modéré, car il n’a qu’un besoin d’exercice modéré et est assez casanier : s’il trouve un moyen d’accéder à l’extérieur, c’est presque davantage par jeu que par volonté de fuir pour aller découvrir ce qu’il se passe dehors. Pour autant, il apprécie une promenade de temps en temps, et s’accommode normalement sans difficulté d’une laisse pour chat.

 

Par ailleurs, il se distingue des autres races par sa capacité à s’adapter au changement. Déménager avec son chat ou partir en vacances avec son chat est nettement moins problématique lorsqu’il s’agit d’un American Bobtail. D’ailleurs, de nombreuses personnes qui vivent dans un camping-car, que ce soit pour les vacances ou même à l’année, ont opté pour cette race, car il s’en accommode fort bien.

 

Enfin, l’American Bobtail connaît une croissance lente tant d’un point de vue physique que psychologique : n’atteignant la maturité que vers les 2 ou 3 ans, il conserve longtemps un comportement de chaton.

Le Bobtail Américain est une race de chat robuste qui ne présente que peu de problèmes de santé.

 

Cependant, les sujets nés avec une queue extrêmement courte ou inexistante peuvent souffrir d’une malformation de la colonne vertébrale qui leur pose des problèmes au moment de contrôler la défécation.

 

Par ailleurs, malgré son apparence massive qui peut parfois induire en erreur, le Bobtail Américain ne présente pas particulièrement de risque de surpoids. Les risques de problèmes de santé liés à une éventuelle obésité du chat sont donc bien moindres que chez d’autres races.

L’entretien du Bobtail Américain ne pose pas de difficulté particulière. Pour enlever les poils morts, un brossage effectué de manière hebdomadaire suffit. Dans le cas des individus à poil long, cela permet aussi de démêler les nœuds. Par contre, lors de ses deux mues annuelles, en automne et au printemps, il perd ses poils en plus grande quantité, si bien qu’il peut alors s’avérer utile de brosser son chat deux ou trois fois par semaine.

 

En revanche, donner un bain à son chat n’est utile que de manière exceptionnelle, lorsqu’il s’est sali accidentellement. Le reste du temps, ce n’est pas nécessaire.

 

La séance de toilettage hebdomadaire est aussi l'occasion de vérifier que les oreilles et les yeux sont bien propres et ne présentent guère d’infection. Il faut alors s’assurer aussi que les dents sont propres et qu’il n’y a ni tartre, ni caries. Enfin, elle peut conduire parfois à tailler les griffes de son chat à l’aide d’un coupe-griffes, s’il n’utilise pas suffisamment son griffoir et qu’elles ont fini par trop pousser.

Le Bobtail Américain s’accommode parfaitement de la nourriture pour chat du commerce. Les croquettes et pâtées industrielles utilisées doivent cependant être de bonne qualité et contenir tous les nutriments et vitamines nécessaires à sa bonne santé.

 

Par ailleurs, comme pour tout chat, il est recommandé de lui fournir une nourriture adaptée à son âge et à son niveau d’activité.

 

Enfin, comme la plupart de ses congénères, il est capable de s’auto-réguler, si bien que l’idéal est qu’il ait constamment de la nourriture à disposition - au même titre bien sûr que de l’eau fraîche.

Aux Etats-Unis, un chaton Bobtail Américain coûte entre 650 et 1000 dollars selon ses caractéristiques, son ascendance et son sexe : les femelles ont un prix légèrement plus élevé que les mâles.

 

En Europe, cette race est rare et très difficile à trouver. Si on souhaite adopter un chaton venu d’Amérique du Nord, il faut prévoir dans le budget les frais de transport et d’importation.

Trouvez un élevage de Bobtail Américain près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Bobtail Américain

j'ai ce chat

.en effet tres affectueux aucun probleme

   
Par lelievre