Abyssin

Abyssin

Autres noms : Chat lapin
Noms d'origine : Abyssinian ou Aby ou Bunny cat
Standard : Standard LOOF – Abyssin & Somali

Partager
 

Caractéristiques du Abyssin

Poids
De 4 à 6 kilos
Taille
30 cm

Informations sur le Abyssin

L'Abyssin est une race de chat connue depuis longtemps, mais dont l’origine reste mystérieuse et controversée. On ne sait toujours pas aujourd'hui avec certitude d'où elle est originaire.

 

La version selon laquelle l'Abyssin serait apparu en Egypte reste la plus répandue, car sa morphologie ressemble beaucoup à celle des chats sacrés représentés dans les tombeaux de l'Egypte ancienne. La découverte en 1890 d'un cimetière félin, contenant environ 200.000 momies de chats ressemblant fortement à l'Abyssin actuel, vient renforcer cette théorie. On suppose ainsi qu'il serait le résultat du croisement entre un félin domestique et le Felis Silvestris Lybica, un chat sauvage vivant dans les jungles à proximité des villes.

 

Une autre hypothèse, moins plausible toutefois, veut que l'Abyssin soit originaire d'Abyssinie, ancienne appellation de l'Ethiopie actuelle, qui lui aurait donné son nom. C'est en tout cas de cette région que serait originaire Zula, le premier Abyssin connu : il fut ramené en Grande-Bretagne par un officier anglais en 1868, au terme de la guerre d'Abyssinie.

 

Quelles que soient ses origines, ce félin intrigua des éleveurs anglais, qui décidèrent de le croiser avec des chats locaux, notamment le British Shorthair. Ce mariage donna naissance quelques années plus tard à la souche européenne des Abyssins, qui fut reconnue comme race à part entière en Angleterre en 1882.

 

Elle fut ensuite exportée avant 1910 aux Etats-Unis, où elle fut reconnue par la C.F.A. (Cats Fanciers' Association) en 1917. Enfin, elle fit son apparition en France en 1926 et fut reconnue dès l'année suivante par la F.F.F. (Fédération Française Féline).

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, l'animal perdit de sa popularité, et une épidémie de leucose féline entre 1960 et 1970 faillit le faire disparaître. Pourtant, aujourd'hui, l'Abyssin est de nouveau populaire, à tel point d'ailleurs qu'il s'agit d'une des 10 races de chat préférées aux Etats-Unis.

L’Abyssin est un chat de type médioligne (foreign), de taille moyenne, svelte et très gracieux. Il possède un corps athlétique et bien musclé, qui le rend souple et agile.

 

Ce chat possède une tête triangulaire surmontée de deux oreilles larges, concaves et bien écartées. Ses grands yeux en amande, d'une couleur allant du jaune au noisette en passant par le vert, sont espacés et très expressifs. Ils sont surmontés d’un trait noir au niveau de la paupière supérieure, ce qui les met joliment en valeur.

 

Les pattes de l’Abyssin sont longues, fines mais puissantes, et se terminent par des pieds petits et ovales qui lui confèrent une allure gracieuse. La queue, suffisamment longue pour atteindre les épaules, est épaisse à la base et s’affine progressivement jusqu'à la pointe. Le pelage est court, lisse et plaqué au corps.

 

Mais c’est surtout la robe tiquetée de l’Abyssin qui le caractérise : le poil est clair à la racine et sombre à la pointe. On parle ainsi de chat agouti. Sa robe peut arborer 28 couleurs différentes, allant du bleu au roux en passant notamment par le beige, le lièvre, l’argenté et le rose. La couleur lièvre lui a d’ailleurs valu pendant un moment le surnom de « Bunny Cat ».

Standard LOOF – Abyssin & Somali (06/12/2009)



TETE = 30 points

Profil = 5

Museau = 5

Crâne = 5

Oreilles = 5

Forme des yeux = 5

Encolure = 5



CORPS = 35 points

Torse = 10

Pattes et pieds = 10

Ossature = 5

Queue = 5

Musculature = 5



ROBE ET TEXTURE = 10 points



COULEUR ET MOTIF = 25 points

Couleur = 10

Ticking = 10

Couleur des yeux = 5



Robes reconnues :

Catégorie : traditionnelle

Divisions : tabby (motif ticked tabby uniquement), silver/smoke (motif ticked tabby uniquement)

Couleurs : toutes



NB : le brown ticked tabby est appelé lièvre, le cinnamon ticked tabby est appelé sorrel.



Mariages autorisés :

Abyssin X Abyssin

Somali X Somali

Abyssin X Somali



Introduction

L'Abyssin est une race de chat connue depuis fort longtemps dont l'origine est mystérieuse et controversée. Le Somali est la variété à poil mi-long de l'Abyssin. Ils doivent être d'apparence royale. De taille moyenne, les mâles sont proportionnellement plus grands que les femelles. Bien musclés, l'Abyssin et le Somali sont souples et agiles comme une panthère et montrent un vif intérêt pour ce qui les entoure. Leur robe tiquetée a une qualité qui réfléchit la lumière. Du fait de la longueur de son poil, le Somali peut paraître un peu plus lourd qu'il ne l'est en réalité.



Tête :

En forme de triangle adouci, la tête présente des contours arrondis sans aucune ligne droite, de face comme de profil. Le profil est une succession de courbes très douces : crâne légèrement arrondi, front légèrement bombé, légère déclivité concave entre le front et le nez, sans cassure. Le nez ne doit pas être trop long. Un léger renflement, s’il n’apporte ni cassure ni courbure trop marquée, n’est aucunement une faute. La longueur de la tête doit être proportionnée au reste du corps. La tête est portée fièrement sur une encolure élégante.



Museau :

De face comme de profil, le museau présente des contours légèrement arrondis. Il n’est ni pointu ni pinché. Le menton est plein. Formant de douces courbes, il n’est ni fuyant ni projeté en avant. Des bajoues sont permises chez les mâles adultes. La truffe est cerclée d’une ligne en harmonie avec la couleur de base. Les lèvres doivent également être pigmentées de cette même couleur.




Yeux :

Brillants et expressifs, les yeux sont grands. En forme d’amande, leur ouverture n’est ni orientale ni ronde. La couleur admise va du jaune au noisette en passant par le vert dans toutes les nuances à condition qu’elle soit uniforme. Les yeux sont soulignés d’un trait de maquillage «à la Cléopâtre», de la couleur de base de la robe, lui-même entouré d’une zone de coloration plus claire. Au-dessus de chaque oeil, une courte ligne verticale, comme un trait de crayon, coupe cette zone claire.



Oreilles :

Grandes, en alerte et modérément pointues, les oreilles sont en forme de coupe avec une base bien évasée. Pointées vers l’avant, elles sont placées comme si le chat "écoutait". Moyennement écartées, de façon à ce que les oreilles ne soient ni parallèles ni verticales, leur point d’accroche inférieur doit être assez bas, cependant moins que chez les chats de type « oriental ». Les poils sur les oreilles sont courts et couchés, si possible avec du tipping. Chez le Somali, l’intérieur des oreilles est bien fourni. L’empreinte de pouce typique des chats agoutis est souhaitée sur l’extérieur de l’oreille. Elle est davantage visible chez les chats de couleur foncée que chez ceux de couleur claire.



Encolure :

Assez longue et gracieuse, l’encolure est légèrement arquée.



Corps :

De format foreign, le corps est moyennement long, souple et gracieux, avec une musculature bien développée. Il est ferme au toucher et élégant, jamais massif. La cage thoracique est légèrement arrondie, les côtes ne devant pas être plates. Le dos est légèrement arqué comme si le chat était prêt à bondir.



Pattes :

Proportionnellement minces par rapport au corps, les pattes sont longues, bien musclées et droites.



Pieds :

Petits, ovales et compacts. Debout, l’ Abyssin et le Somali donnent l'impression de se tenir sur la pointe des pieds. La couleur des coussinets doit être en harmonie avec la couleur de base.



Queue :

Assez épaisse à la base, la queue est relativement longue, tout en restant en proportion avec le corps. Elle est relativement effilée chez l’ Abyssin et en panache chez le Somali.



Robe et texture :

Chez l’ Abyssin, la robe est élastique au toucher, qualité que l’on nomme «résilience», brillante et fine. Courte, elle doit cependant avoir une longueur suffisante pour que chaque poil puisse présenter au moins quatre bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking. La robe, bien couchée sur le corps, est plus longue sur l'épine dorsale, se raccourcissant graduellement sur la tête, les flancs et les pattes. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe de l’ Abyssin, à la fois soyeuse et élastique.

Chez le Somali, la robe est mi-longue, assez couchée sur le corps. Elle est plus courte sur les épaules et l’épine dorsale, s’allongeant graduellement sur les flancs. La collerette et les culottes sont bien fournies. Le souspoil ne doit pas être laineux.



Couleur et ticking :

La couleur de la robe est une qualité essentielle de l’ Abyssin et du Somali. Elle ne doit en aucun cas être terne mais, au contraire, être la plus contrastée possible. La robe de l’ Abyssin et du Somali semble dotée à cet effet d’une qualité rayonnante qui renforce l’intensité de sa couleur. Chaque poil doit présenter au moins quatre bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking, sauf sur les poils du ventre, de la poitrine, du cou, de l’intérieur des pattes, et du dessous de la queue qui ne sont pas tiquetés. La pigmentation de ces zones doit toutefois être homogène. Pris en allant de la peau vers son extrémité, les poils tiquetés doivent commencer par une bande claire et se terminer (partie distale) par une bande foncée. L’ Abyssin et le Somali étant des chats tabby, leurs pâtons, leur menton et le haut de leur gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche. On remarquera une bande de couleur plus sombre sur l’épine dorsale et la queue, qui accentue le «look» sauvage de l’ Abyssin et du Somali. Des «semelles», c’est-à-dire une coloration plus foncée à l’arrière des pattes, sont appréciées.



Silver :

Le motif est le même que chez les chats non silver, mais la couleur plus claire située entre les bandes de la couleur de base est remplacée par une nuance la plus argentée possible. Les ombres roussâtres, appelées «rufisme», même si elles ne sont pas désirées, ne doivent pas être trop lourdement pénalisées, surtout si elles sont localisées le long de la colonne vertébrale.



Condition :

Chat alerte et vif, ni maigre ni obèse.




Pénalités :

Fautes de couleur :

Chez les non-silver : Ton froid, gris, sableux ou terne. Couleur blanche s’étendant jusqu’à la gorge. Sous-poil d'une couleur incorrecte (par exemple : gris chez un lièvre ou un sorrel).

Chez les silver : Présence franche de rufisme, sous-poil jaunâtre au lieu d’être blanc pur.

Pour toutes les couleurs : Un à deux colliers ouverts, marques tabby ailleurs que sur la tête. Couleur des yeux irrégulière et non franche chez les adultes.



Fautes de ticking et de motif :

Taches ou zones non tiquetées ailleurs que sur la gorge, le ventre, l'intérieur des pattes et le dessous de la queue ; manque d’uniformité dans le ticking. Robe pelucheuse ou laineuse. Tête ronde, avec un stop marqué ou un profil droit. Queue en fouet.



Refus de tout titre

Couleur blanche s’étendant au-delà de la gorge (pour les chats non silver).

Tache blanche, collier fermé ou présence de plus de deux colliers ouverts, chat non agouti.

Ticking inversé (la partie distale du poil étant claire au lieu d’être foncée) sur le corps.

Coussinets décolorés.

Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.

L’Abyssin est un chat intelligent et curieux. Dynamique, très actif, c’est un joueur infatigable qui peut parfois se montrer turbulent, car il aime escalader les armoires et bondir sur tout ce qui attise sa curiosité. Attention donc à vos affaires ! Un appartement avec un jardin est l'idéal pour lui permettre de se dépenser. Au passage, il convient de noter qu'il fait partie des races de chats qui aiment l'eau.

 

Par ailleurs, l’Abyssin supporte mal la solitude. Même si son miaulement reste discret, il peut se montrer insistant, se frotter et miauler jusqu'à recevoir l'attention qu'il réclame. Son propriétaire doit donc lui consacrer beaucoup de temps, soit en jouant avec lui, soit en le caressant. D'ailleurs, il a tendance à être exclusif : il ne se lie généralement qu’à une personne et n’apprécie pas beaucoup la présence d’étrangers.

 

Enfin, ce chat s’entend très bien avec les chiens mais sera sans pitié avec des animaux plus petits, comme les rongeurs ou les oiseaux.

L’Abyssin est génétiquement prédisposé à être victime d’atrophie rétinienne progressive, qui peut conduire à la cécité de l’animal, et d’amyloïdose du chat, une maladie rénale pouvant être mortelle.

 

Des problèmes de peau, de dents et de gencives sont également possibles.

L’Abyssin possède une courte fourrure qui ne requiert pas d’autre soin qu’un entretien hebdomadaire pour éliminer les poils morts. Ce brossage du pelage du chat doit simplement être un peu plus fréquent en période de mue. On peut aussi lustrer occasionnellement son poil avec une peau de chamois pour le rendre plus brillant.

Comme l'Abyssin est un chat très actif et qui dépense beaucoup d'énergie, ses besoins alimentaires sont plus importants que ceux d'un autre chat de même gabarit.

 

Il convient donc de lui apporter une nourriture riche et équilibrée, complémentée en vitamines et minéraux, pour couvrir l'ensemble de ses besoins quotidiens.

Ramsès II aurait possédé un, voire plusieurs, chat(s) Abyssin(s), qu'il aurait ramené(s) d'Ethiopie.

Trouvez un élevage de Abyssin près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Abyssin ou organiser une saillie entre Abyssin ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Abyssin

Bonjour je m'appelle lisa .j'ai vus ce chat françai pour moi ils me parait très joueur.!!!!

   
Par brognara

merveilleux race chat magnifique

0    0
Par chloe

j'ador cette race de chat

0    0
Par kahina2000

ses chats sont magnifique !!

0    0
Par gabss

j adore cet race et tou les autre parce que j aime les chats.

0    0
Par SaraNaruto
  • Abyssin en appartement

    Bonjour, J'ai une question relativement simple à laquelle je trouve peu d'information et encore moins de réponses claires. Mon compagnon de vie est un adorable ragdoll... Lire la suite