Les fédérations félines

Les fédérations félines

Peu nombreuses, les fédérations félines tiennent une place importante dans le monde du chat de race et notamment dans la reconnaissance des différentes races de chat.


Quel est le rôle des fédérations félines ? Comment fonctionnent-elles ?

Partager
 

Qu'est-ce qu'une fédération féline ?

Qu'est-ce qu'une fédération féline ?

Une fédération féline est une association dont les activités sont centrées sur les chats de race.

 

Les missions dont une association féline est chargée sont diverses :

 

En France, le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF) est la fédération féline la plus importante. C'est notamment elle qui délivre le certificat de capacité pour les personnes exerçant des activités liées aux animaux de compagnie d'espèces domestiques (CCAD).

 

En Europe, la Fédération Internationale Féline (FIFé), regroupe différentes associations nationales : la Fédération Féline Française (FFF) en France, la Felis Belgica en Belgique, le Lux-Cat-Club Fédération Féline (LCCFFL) au Luxembourg et la Fédération Féline Helvétique (FFH) en Suisse par exemple.

 

Ces deux importantes fédérations félines ont un fonctionnement similaire, mais la FIFé reconnaît moins de nouvelles races félines que le LOOF.

Le fonctionnement d'une fédération féline

Le fonctionnement d'une fédération féline

Si les fédérations félines ont toutes des missions similaires, le mode de fonctionnement peut varier d'une association à l'autre, notamment au niveau de la reconnaissance des races de chat : entre 40 et 70 races félines sont ainsi enregistrées selon les fédérations.

 

Pour être reconnue par une association féline, une race de chat doit tout d'abord être acceptée avec un statut provisoire. C'est le cas par exemple du Toyger ou du Pudelkatze, qui attendent leur standard définitif et leur reconnaissance officielle.

 

La sélection d'une race de chats varie selon la fédération féline. Ainsi, le Scottish Fold n'est pas reconnu par la FIFé ni par le GCCF (Royaume-Uni), et le Nebelung est enregistré au LOOF mais pas à la FIFé. De même, le Colorpoint Shorthair n'est considéré comme race que par la CFA (États-Unis), et le Bombay n'est pas reconnu par la FIFé ni le GCCF.

 

En outre, certaines races de chats sont considérées comme une variété d'une autre race par certaines fédérations félines, et comme une race à part entière par d'autres.

 

C'est le cas pour le Javanais (ou Mandarin), considéré comme une race par la CFA (États-Unis) sous le nom Oriental Longhair, et comme une variété du Balinais par d'autres. De même pour l'Himalayen, qui fait partie des Persans pour beaucoup de fédérations félines, mais est reconnu comme une race à part entière aux États-Unis (ACFA, TICA) et en Allemagne (WCF).

Le mot de la fin

Le rôle des fédérations félines est donc important puisque ce sont elles qui, en quelque sorte, écrivent l'histoire du chat de race.

 

Dirigées par des passionnés de chats, elles travaillent aussi au bien-être des félins et peuvent parfois influer sur la legislation du droit animal. C'est le cas notamment de la CFA aux États-Unis.

Dernière modification : 06/15/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet